eBizcuss : 75 employés attaquent Apple aux prud'hommes

Christophe Laporte |
75 salariés d'eBizcuss ont décidé de porter plainte contre Apple aux prud'hommes. Ils estiment qu'Apple était en quelque sorte "co-employeur". Patricia Allouche, responsable du collectif "Pomme de discorde", déclare : "Nous considérons que c'est notre employeur, au vu du cahier des charges qu'il nous impose, le fait qu'il règle l'agencement des boutiques, qu'il forme les commerciaux et vient contrôler le merchandising, etc. 80% des produits que nous exposons sont de la marque Apple".

En lançant une telle initiative, le collectif de défense des salariés revendeurs espère ainsi obtenir soit un reclassement au sein du groupe, soit des indemnités de licenciement supplémentaires. A titre d'information, le groupe emploie 120 personnes.

La société eBizcuss a pour sa part attaqué Apple en justice pour abus de position dominante, abus de dépendance économique et concurrence déloyale au mois d'avril (lire : eBizcuss attaque Apple en justice).

Le groupe est actuellement en liquidation judiciaire avec poursuite d'activité de 3 mois afin de mettre en oeuvre un plan de cession (lire : Liquidation judiciaire pour eBizcuss/iCLG). Les éventuels repreneurs ont jusqu'à demain pour se manifester.

Hier, la société annonçait une perte nette de 9,9 millions d'euros pour l'exercice 2011, alors qu'elle était à l'équilibre un an plus tôt.
Tags
avatar daito | 

Apple est "co-employeur" looooooool

C'est la blague de l'année !!

avatar jipe | 

J'espère bien qu'ils gagneront leur procès ...

avatar jipe | 

ouh là ... ils ont osé attaqué Apple ... sacrilège

avatar YAZombie | 

En-dehors de toute considération sur le fait qu'il s'agisse d'Apple, ils ont une idée même vague du droit du travail??? Ça ne tient tellement pas la
Route que je ne comprends même pas qu'un avocat se commette dans cette procédure ridicule.

avatar Alex94 | 

J'espère qu'ils obtiendront quelquechose mais cela fait plus de 10 ans qu'ils vivent de la marque Apple et il savait très bien que les Apple Store arriveraient en France donc bon...

avatar fcb | 

daito, ou l'association de la mauvaise foi la moins classe et de la méchanceté la plus crasse.

avatar daito | 

@fcb

Mauvaise foi ? Où ?

Dire qu'Apple est co-employeur ne te fait pas rire ? Moi ça me fait rire tant c'est pathétique de bêtises.

avatar 406 | 

clair que apple n'est pas co-employeur. en plus, je ne pense pas que ce soi à eux d'attaquer en justice. pour moi, ils vont être débouter.

avatar Lucieaus | 

La terrible politique d'Apple n'a pourtant pas coulé iConcept, par exemple.
Comment ça se fait?

avatar jackWhite92 | 

Ce n'est pas si simple, il peut y avoir un employeur des qu'il y a un lien de subordination avéré.

Par exemple, dans le monde de l'informatique, l'utilisation de prestataire en interne est très 'border line'.

avatar macnewbie007 | 

Le plus grave dans ce genre d'histoire c'est que grâce à notre droit du travail d'un autre âge et à nos conseils de prud'hommes, ils risquent de gagner. La jurisprudence rappelle régulièrement la notion de co-employeurs.

Ce qui paraîtrait aberrant à l'étranger l'est rarement en France, surtout en matière de droit du travail...
Et après on se plaint que les étrangers ne veuillent plus investir en France.

avatar NeoMatrixFr | 

Ils osent tout !!! Heureux de n'avoir rien acheté chez ces *!!*!\|.

avatar Kaneda Corp | 

@Yazombie

Le droit du travail c'est premier et second semestre de licence 3 en droit.
T'aurais peut être du poursuivre jusque là avant de te permettre de poster ton jugement à l'emporte pièce...

Les requalifications en contrat de travail ou la notion de coemployeur ... ca existe ... heureusement que le droit n'est pas cantonné à être le fruit de ta seule mais à priori peu fertile immagination

NeoMatrixFr ... sans commentaire

avatar Soner | 

Je les soutient.

avatar NeoMatrixFr | 

@kaneda : Le droit du travail c'est surtout le marché le plus lucratif pour les avocats et ceux qui l'exploitent ... Est-ce normal ? Je ne pense pas !

avatar Mathias10 | 

Je tiens en considération les emplois disparus à cause de ce petit fait économique, mais tout de même, il convient de replacer les choses dans leurs contextes:

1/ On ne devient pas vendeur chez un APR juste parce qu'on a le "don" pour vendre mais surtout car on jouit d'une profonde passion pour Apple, ses produits etc...
Le simple fait de se réunir à 75 parmi plus de 120 employés pour porter plainte contre leur "passion" témoigne bien de la mentalité d'une partie des employés et de facto, explique en dehors des "10% de marge" le véritable problème du groupe et les raisons de son échec (vous comprendrez, le manque de passion et d'enthousiasme qui par ailleur s'est fait ressentir par tout ceux sur magé qui ont visité un de leur store)

2/ Je demande à macgénération de nous faire si possible un article plus complet pour cette semaine non pas pour me donner raison mais pour montrer et NON PAS PROUVER vos capacités journalistiques, avec au moins un témoignage d'un employé "qui participe aux 75 salariés" et l'avis de ceux qui ont quitté le navire mais ne souhaitent pas attaquer Apple, là, macgé serait vraiment un site dingue!

avatar grim90 | 

@Lucieaus

Meilleur organisation coût, plus restreins, Moins d'acquition qui serve a rien.

avatar Francis Kuntz | 

Elle est bonne celle là. C'est quoi la prochaine ?

J'ai été viré de mon travail, comme j'utilisais un DELL, je considère que c'est un peu mon co employer car c'est grâce à eux que je vivais. Allez zou! je porte plainte ...

avatar ricouloux74 | 

@Macnewbie007

Tiens, un membre isolé du MEDEF qui s'exprime ? Heureusement que notre Code du travail existe ! Je suis Conseiller Prud'hommes et on connaît "la chanson" de ceux qui critiquent le droit du travail français et qui surtout se plaignent toute l'année...
Pathétique...
Quant aux magasins ICLG, il est à souhaité que sa compétence perdure par ses salariés disponibles et faisant d'un professionnalisme performant. C'est rarement le cas à quelques exceptions près dans un Apple Store qui n'est qu'une machine à vendre...
Cette affaire laisse aussi planer les craintes sur tous les autres revendeurs Apple notamment français. Leur combat est juste et la pomme devait y réfléchir plutôt que de les sacrifier.

avatar lukasmars | 

C'est pénible tous ces gens qui n'ont aucune formation juridique qui viennent donner des leçons ...

avatar Borisfr | 

@Macnewbie007

Toi tu as tout compris t'es un bon ! Comment ? Personne ne veut investir en France ? Étrange, pourtant on est le pays en Europe qui attire le plus d'IDE (investissement direct étranger). Non, mais je dois me tromper t'as raison... cf http://www.france.cz/La-France-est-le-premier-pays

"La France est première en Europe et deuxième au monde pour la réception des investissements étrangers (IDE). Paris est par ailleurs la deuxième capitale, après Tokyo, pour l’accueil des sièges sociaux d’entreprises."

avatar arsinoe | 

Euh...

Ca ne choque personne 10 millions d'euros de perte en 1 an pour 120 employés ?
Comment c'est possible ? Qu'est-ce qu'ils ont foutu ?
Ca fait pas loin de 100 000 euros de perte par employé...

avatar Appletech | 

Mesdames et Messieurs, pour la prochaine sélection au Festival de Cannes, après "Omar m'a tuer", voici la suite "Apple m'a tuer" !

Bof ! Moi je préfère retourner a écouter : "C'est pas ma faute........." !

Alizée : Lol...i....zaaaaaaaaaaaaaaaack ! Ou comment on a trop joué a "Touché coulé" !

avatar Silverscreen | 

On peut critiquer le système du droit du travail français… mais on peut aussi se rappeler qu'il est là pour [u]protéger[/u] les employés qui n'ont ni l'avantage de l'argent (bons avocats, spécialistes fiscaux), ni celui du rapport de force (menace de perte d'emploi, spectre du chômage, culture d'entreprise encourageant les "efforts" tels que heures non déclarées, l'ostracisme envers ceux qui ne "jouent pas le jeu" etc).

En l'occurrence, j'admire la mauvaise foi de certains donneurs de leçon : oui on peut se poser la question de qui est l'employeur effectif d'un vendeur dont la formation est prise en charge par Apple, les objectifs de vente fixés par Apple, les produits à vendre décidés par Apple et les lieux de vente pour chaque produit également décidé par elle. Apple n'est sûrement pas le seul employeur, mais la question d'un co-emploiement se pose effectivement.

Apple peut tirer énormément d'avantages à externaliser certaines prestations, via un lien de subordination manifeste entre certains APR et sa division commerciale. Pas de charges salarailes, pas de reclassement en cas de restructuration, pas d'effectifs permanents.

Et c'est cet aspect "avantage d'un salariat mais sans les inconvénients" que le droit du travail français peut servir à dénoncer, au bénéfice d'employés floués par le système…

Ceux qui pensent que le droit français est ringard, devraient s'interroger sur les avantages dont ils profitent chaque jour par rapport à un américain moyen (école gratuite, médicalisation à portée de toutes les bourses, création culturelle et artistique françaises protégées, emploi protégé), et auxquels les charges qui pèsent sur les sociétés qui [u]jouent le jeu[/u] contribuent largement.

Si Apple triche avec le système, c'est normal qu'ils soient condamnés. Si eBizcuss a géré comme de la merde son expansion, c'est normal qu'Apple soit hors de cause. Point barre.

avatar Appletech | 

Une chose est sure et quel qu'il soit l'issue du jugement, les "75" n'auront plus aucune chance de bosser dans un Apple Store ! Je comprend mieux les "45" qui n'ont pas osé franchir le pas ! L'espoir fait vivre ! Les pauvres !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR