Pénurie de disques durs : pas de retour à la normale avant 2012 voire 2013

Nicolas Furno |
L'eau a maintenant quitté la Thaïlande, victime de très grosses inondations depuis le mois d'octobre, mais la situation est loin d'être revenue à la normale pour les constructeurs de disques durs. Au début du mois, une étude évaluait que l'arrêt des usines thaïlandaises risquait de conduire à une baisse de 30 % de la production mondiale en disques durs (lire : Les inondations en Thaïlande retardent les livraisons de disques durs).

AllThingsD a posé quelques questions à Steve Luczo, PDG de Seagate, un fabricant de disques durs touché également par les inondations. Selon lui, la situation ne reviendra pas à la normale avant le milieu de l'année prochaine, au mieux, mais sans doute pas avant 2013. L'eau a quitté les usines, mais cela ne suffit pas à relancer la production : il faut déjà réparer les dommages et remettre les chaînes de production en état de marche. Il faut aussi et surtout que toute la chaîne reprenne le travail : Seagate, Western Digital ou encore Toshiba construisent leurs disques durs à partir de pièces produites également en Thaïlande.

Et même quand les sous-traitants auront repris le travail, l'industrie du disque dur devra encore rattraper son retard. Autant dire que la pénurie risque de durer et la hausse des prix avec elle. Avant les inondations, les fabricants de disques durs produisaient environ 190 millions de produits par trimestre selon Steve Luczo, pour une demande d'environ 180 millions d'unités. Pour le trimestre actuel et le prochain, la production tournera autour de 120 millions de disques durs au mieux alors que la demande devrait rester stable. La production devrait alors augmenter pour retrouver le niveau d'avant les inondations en décembre 2012, si tout va bien.

usine western digital

Seagate n'entend pas ouvrir de nouvelles usines ailleurs. Ce serait une solution logique, mais le constructeur ne peut pas simplement déménager et abandonner ses usines thaïlandaises. Le constructeur n'entend pas par ailleurs augmenter sa capacité de production pour régler un problème temporaire, au risque de produire trop après la crise. Steve Luczo en convient toutefois, si le retour à la normale est trop lent, son entreprise sera contrainte d'investir dans un autre pays.

En attendant, la situation va rester tendue tant pour les fabricants d'ordinateurs que pour le grand public. Steve Luczo explique au cours de l'interview que Tim Cook a été le premier PDG à l'appeler, dès le début de la crise. Meg Whitman, PDG de HP, l'a appelé ensuite très rapidement avec le même objectif : s'assurer des stocks. Une mission difficile, d'autant que les disques durs sont aujourd'hui utilisés massivement dans les data-centers tout autour de la planète. Les grands gagnants sont peut-être les fabricants de SSD, mais comme le rappelle bien le PDG de Seagate, la différence de prix est encore bien trop importante pour que les SSD remplacent demain les disques durs. Sans compter que les capacités de production sont encore trop limitées.

Pour les consommateurs, la réaction ne s'est pas fait attendre avec une hausse brutale des prix de tous les disques durs. Avant les inondations, on trouvait facilement un disque dur de 1 To à moins de 100 €, il faut compter aujourd'hui 140 € pour un produit Seagate. Outre les augmentations de prix, il faut aussi compter sur des vides dans les rayons : MacWay a tout simplement retiré tous les disques durs de type internes de son catalogue.

NB : MacWay justifie le retrait de cette section de façon très simple, les faibles quantités disponibles et les prix qu'atteignent aujourd'hui ces disques internes ne permettent pas de les proposer selon des conditions normales à la vente.
avatar storme | 
La spéculation est en marche...
avatar anti2703 | 
'' Macway a tout simplement retiré tous les disques durs de son catalogue lors de la rédaction de cet article.'' Cela fait déjà plus d'une semaine ;-)
avatar kayabis | 
@thibotus01 : 'Pourquoi MacWay retire ses produits au lieu de les vendre ? Ils ont un grain ?' Peut-être pour provoquer la rareté et les revendre ensuite beaucoup plus cher quand il y aura une vraie pénurie?
avatar TomCom | 
Non, avant les inondations l'on trouvait un WD Caviar Green de 2To pour 65€. En quelques jours les prix ont triplé.
avatar BitNic | 
Pas de retour à la normale avant... 2025. Car après les inondations, il va y avoir un tremblement de terre... puis une forte sècheresse... puis une invasion de sauterelles... puis... pourquoi se gêner quand on peut faire de gros profits sur des machins qui étaient devenus scandaleusement trop peu cher pour ces cochons de clients... Hein... j'vous l'demande... pourquoi se priver !!!
avatar EBLIS | 
Exactement, voire même plus que tripler. C'est à se demander pourquoi.
avatar lmouillart | 
@BitNic le souçis c'est pas seulement une question de prix, c'est surtout que certains produits ne sont plus disponible (encore un particulier peut repousser ses achats, pour une entreprise c'est beaucoup plus difficile). Les disques SSD vont donc augmenter, ainsi que les composants Flash pour ibidules et androtruc.
avatar Nicolas Furno | 
@ thibotus01 : euh, parce qu'ils n'en ont plus en stock, tout simplement ? Je suppose qu'ils ont choisi de privilégier leurs disques durs externes…
avatar Mabeille | 
laissez faire le marché ... la concurrence va reprendre ses droits.
avatar sekhmet | 
Vous êtes drôle de parler de speculation. Les usines étaient sous l'eau, ça c'et la réalité je vois pas comment alors que la production est arrêtée les prix n'augmenteraient pas. J
avatar coink | 
Ces industries sont les reines de la production en "juste à temps". Pas étonnant qu'une catastrophe climatique puisse enrayer une si grosse machine et provoquer des impacts planétaires. Bon c'est des disques durs, quand c'est la récolte de blé russe ou de riz asiatique, c'est plus grave hein ?! :s
avatar storme | 
@ sekhmet Sauf que les prix ont augmenté chez les revendeurs sur des produits achetés aux tarifs d'avant crise...CQFD...
avatar Archos | 
[quote]Peut-être pour provoquer la rareté et les revendre ensuite beaucoup plus cher quand il y aura une vraie pénurie?[/quote] Comment fait-on le smiley "vomir" ? ...
avatar bou-cup | 
Bin tiens, pas de retour à la normale avant 2013... Les prix ont augmentés , les disques durs s'arrachent alors pourquoi recréer des stocks et revenir à des prix corrects si on peut juste suffire à la demande en gardant les prix au plus haut ?!
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Pour info, [b]l'eau n'a pas quitté la thailande[/b], loin de là et les inondations continuent. Par contre le site de Western Digital fait parti des premiers endroits secs de la région nord de bangkok. 1 an a attendre à ce que les prix et la livraison reviennent à la normal, c est rien comparé aux milliers de personnes qui ont tout perdu dans ces inondations.
avatar jm.leb | 
Ne plus acheter de disques pendant trois mois et après on verra comment se positionne les fournisseurs...
avatar josselinrsa | 
Et pas plus de baisse que ça sur le prix des SSD ? Ça serait assez bienvenue...
avatar thierry37 | 
Perso j'achete plus rien tant que les prix redescendent pas. J'ai pas un besoin urgent. Je ne pense pas être le seul. Donc baisse générale de la demande. Donc résolution plus rapide de ce pbme de stock. Ils vont vite se rendre compte que monter les prix (artificiellement?) ça ne marche pas longtemps. Espérons que Apple a décroché de gros stocks. :-)
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Ils font le même avec la mémoire il y a quelque année en arrière.....
avatar McDummie | 
Vision catastrophique d'un vendeur de HDD qui aimerait bien vous faire acheter ses produits au plus fort de la spéculation… D'autant plus hilarant que les usines Seagate n'ont même pas été touchées par les inondations et que leurs sous-traitants Thailandais ont pour une partie d'entre eux repris le travail… Seul WD est réellement impacté (avec seulement 60 % de sa production normal) mais pas vraiment les autres (Seagate, Hitachi, Toshiba, Samsung) Donc prêt à parier que l'on va retrouver des cours normaux dès avril ou mai de l'année prochaine. D'ailleurs il n'y a qu'à voir les prix public des 2 To… 59 € avant la crise 219 € il y a 2 semaines 169 € la semaine dernière et 159 € cette semaine... Donc sauf à avoir un besoin impérieux, n'achetez plus de HDD et attendez que ça baisse ! De toute façon, moins on achète, plus vite les prix reviendront à la normal ! Quand à MacWay, ils ont retiré de la vente non seulement les disques durs interne mais aussi leurs "kits disque dur + boiter" pour ne plus vendre que des disques externes montés par leur soins… La raison en est toute simple… Ils margent plus sur les HDD montés ! Et à une époque où la spéculation bat son plein… Ils ont du se faire une belle culbute avec leur stock d'avant crise recyclé en HDD externe ! Grrrr !!!
avatar itOtO | 
@ McDummie +1 Le seul intérêt de Seagate avec ce type de déclaration est de donner du grain à moudre aux spéculateurs afin que les prix continuent à monter (ou au moins restent haut) et qu'ils décuplent leurs bénéfices grâce à une production peu touchée par les intempéries...
avatar JONYBLAZ | 
Macway= Max de blé qu'il profite bien
avatar michaelprovence | 
ouai se triplement de prix sent la grosse arnaque quand même.... surtout qu'il y avait du stock acheté au prix normal d'avant la crise c'est à dire 30 euros à l'achat pour le magasin pour un 2To avant la crise et revendu 180 euros désormais !! sympa les marges... Il faut juste espérer que les ventes chute brutalement après la période de noël ça ramènera les vendeurs à la raison.
avatar mickmelou | 
Je suis le seul à me préoccuper d'avantage du sort de la population thaïlandaise plutôt que de l'inflation du prix du To ????????...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR