Kodak tente de sauver les meubles

Anthony Nelzin-Santos |
skitchedAux abois, Kodak fait tout son possible pour trouver 900 millions de dollars (646 millions d'euros) afin d'éviter la faillite. Le pionnier de la photographie, qui a bien négocié le virage du numérique pour ses activités les plus pointues (impression, capteurs, etc.), mais l'a complètement raté sur le segment grand public, est aujourd'hui menacé d'OPA hostiles, la valeur des brevets en sa possession étant plus grande que celle de la société tout entière.

Kodak a ainsi approché plusieurs fonds d'investissement (Cerberus Capital Management, Silver Point Capital, Centerbridge Partners et Highbridge Capital Management) dans l'espoir de réunir 900 millions de dollars, de quoi se donner le temps de vendre encore quelques brevets et d'entamer sa restructuration. La société n'est pas encore au bord de la faillite : elle possède toujours près d'un milliard de dollars de réserves en cash, et les brevets qui lui restent sont estimés au même montant.

Les brevets sont utilisés depuis plusieurs années par Kodak comme une bouée de sauvetage : la firme de Rochester a ainsi déposé deux plaintes à l'encontre d'Apple et de RIM, pour la violation supposée d'un brevet sur la prévisualisation des images et de leur traitement sur différentes résolutions et d'un autre sur la capacité d'un ordinateur à « demander de l'aide » à une autre application pour accomplir certaines fonctions. Le but de cette affaire est clair : récupérer un milliard de dollars, à l'amiable ou sous forme de dommages. Ni Apple ni RIM n'ont pour le moment cédé.

Kodak a récemment vendu 10 000 de ses 11 000 brevets à IMAX pour plusieurs dizaines de millions de dollars. Alors que la société a déjà monétisé ses brevets à hauteur de deux milliards de dollars, les 1 000 brevets restants, dont les deux utilisés à l'encontre d'Apple et de RIM, sont estimés à un milliard de dollars. De leur destinée dépendra peut-être le sort de l'affaire judiciaire contre l'iPhone et les BlackBerry. À l'issue de ce processus, Kodak espère revenir dans le vert en se concentrant désormais sur l'impression.

Sur le même sujet
- L'actualité de Kodak sur MacGeneration
Tags
avatar EBLIS | 
J'espère qu'ils vont s'en sortir. En tant que photographe, je suis tout à fait d'accord que kodak est vraiment un pionnier qui mérite de durer encore un moment, surtout pour ceux qui comme moi, continuent tous les jours à utiliser des pellicules.
avatar StéphaneCF | 
"la valeur des brevets en sa possession étant plus grande que celle de la société tout entière" Je ne vois pas comment c'est possible !
avatar Fennec72 | 
N'oublions pas ce qui fait de Kodak une vedette des une des journaux, il y a quelques années: Le fond de pension des employés de Kodak était à l'origine d'une des plus emblématique série de licenciements boursiers, les employés de Kodak étant les victimes de leur propre fond de pension, alors que Kodak était bénéficiaire.
avatar Bibotonio | 
@StéphaneCF [25/10/2011 14:42] Autre exemple : la valeur totale des actions Air France il y a pas si longtemps n'excédait pas le prix de 3 Airbus A380 (source BFM Tv). Or que ce soit son patrimoine immobilier, ses fonds propres et sa flotte, Air France dispose de beaucoup plus de flesh que ça. Donc on pourrait imaginer une OPA sur Air France avec échanges d'actions pour beaucoup moins cher que sa valeur réelle. C'est ainsi. "La peur des marchés" qu'il parait. Pour Kodak, ce n'est probablement pas la même chose.
avatar Bibotonio | 
Quand je pense à certains constructeurs de renommée qui utilisent des capteurs photo Kodak de très haute qualité, si je ne m'abuse. Ca craint...
avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@StéphaneCF : ce que tu peux valoriser de ces brevets vaut plus que Kodak (tu peux t'offrir Kodak en bourse pour un demi-milliard, et récupérer des actifs autrement plus juteux). Quelques fonds d'investissements pas très net sont très intéressés pour faire du patent-trolling. Ils achètent Kodak pour les brevets, liquident la plupart des opérations, récupèrent l'IP, et la monétisent. D'où le fait que Kodak se sépare de ces brevets : non seulement ça lui fait arriver de l'argent frais, mais ça la rend moins sujette à une OPA hostile.
avatar jfmagnard | 
APPLE devrait investir dans ces brevets... pour peu qu'ils en aient besoin !
avatar rom54 | 
@Fennec72 Ca parait paradoxal mais seulement si on ne connait pas le fonctionnement des fonds [s]d'investissement[/s]de pension :( @StéphaneCF Eh bien tout comme ce qui fait la valeur d'une action d'une societe n'est plus du tout lie a sa production mais aux paris que tiennent les [s]bookmakers[/s] speculateurs sur son cours... Une societe pourra ainsi avoir de bon resultats avec ses ventes mais son action pourra degringoler parce que les speculateurs estiment que sa croissance n'est pas suffisante [pour eux] et ainsi de suite. Kodak dispose de plus d'un nombre de brevets clefs dans plusieurs domaines (nottament dans le traitement de la couleur si je me souvient bien) qui fait baver d'envie les [s]patent troll[/s] fonds d'investissement. Et tant que le cadre juridique americain stupide continura s'exister en l'etat, des societes comme Kodak seront a la merci des criminel de la haute finance...
avatar fcthulhu | 
Et dans l'imagerie documentaire, leurs produits sont sans équivalent, ce serait vraiment une grosse perte dans pas mal de domaines. M'enfin c'est dans l'air du temps, ceux qui font de bons produits se font racheter par ceux qui ne savent faire que du business :-/
avatar Newton Pippin | 
Monsieur Kodak, j'ai été très gentil et je n'ai fait aucune bêtise, s'il vous plait, rendez nous le K64
avatar Raoul99 | 
C'est Kodak qui fourni les capteurs des Hasselblad, la classe. Cette frénésie de vente de IP n'est-elle pas le signe d'une réforme prochaine du droit des brevets US ?
avatar Bibotonio | 
J'essaie de comprendre : - Si t'as pas de brevets, tu peux rien faire au risque de te prendre des procès, ou alors tu ne peux pas bénéficier des innovations ou tu paies des royalties astronomiques ou encore tu te fais piquer tes idées non brevetées par les concurrents. - Si t'as des brevets, tu attires les convoitises des fonds d'investissements qui cherchent à te découper en fines lamelles... La peste... Le choléra...
avatar ThurstonMoore | 
"Eh bien tout comme ce qui fait la valeur d'une action d'une societe n'est plus du tout lie a sa production mais aux paris que tiennent les bookmakers speculateurs sur son cours... Une societe pourra ainsi avoir de bon resultats avec ses ventes mais son action pourra degringoler parce que les speculateurs estiment que sa croissance n'est pas suffisante [pour eux] et ainsi de suite. " >> Le genre de stupidités qu'on peut lire partout, bien dans l'air du temps. Bravo.
avatar Un Vrai Type | 
@ ThurstonMoore : Tu as besoin que l'on cite les exemples de sociétés abandonnant ce qui est moins rentable (mais rentable tout de même) pour performer à court terme pour satisfaire les actionnaires ? Vraiment ?
avatar jesfr | 
@bitonio Tu à raison , je suis surpris, air france aujourd'hui est capitalisé à 1,640 Milliard de dollard soit 4,8 airbus 380 en sachant qu'air france KLM à une des plus grosse flottes d'avion au monde, 609 pour être exact dont 45% sont sa propriété propre, autant dire qu'on est loin très loin de sa valeur en bourse. V faire des économies tient ;)
avatar Batracien | 
Je sais que c'est pas le sujet, mais quand je met en favoris un article je ne peux plus consulter les commentaires... À partir de l'actualité.
avatar frost242 | 
Monsieur Kodak, continuez à faire de la TriX !
avatar Jeckill13 | 
@frost242 : aaaaah les séances dans le labo dans le noir pour enrouler les films sur le porte film avant de le mettre dans la cuve. Et ensuite l'odeur des produits. Le tirage ou tu regardes monter l'image dans le bac de révélateur, ou tu as la tentation de sortir l'image avant le temps (ce qu'il ne faut jamais faire car le rendu sous "lumière rouge fausse le jugement) l'odeur des solution de virage, sélénium, sépia qui sent l'oeuf pourri. Le masquage sous l'agrandisseur, les papier baryté difficile à sécher mais d'un rendu ! Fada kodak c'est une époque en voie d'extinction
avatar Jeckill13 | 
(petit message pour macG) le problème du commentaire long est toujours présent
avatar Axel | 
@batracien : bah moi aussi! Une fois en favoris, je n'ai plus de commentaires (sauf 1 nouveau qui est apparu une fois posté). Si je retire des favoris, tous les commentaires sont là. Depuis la liste de favoris, pas de soucis par contre! Je prie pour Nodak...
avatar Axel | 
Pfff... Ma dernière ligne était cachée par le clavier (App MacG Mobile) et pas moyen d'éditer. Pardon Kodak.
avatar Khyu | 
La guerre, la famine et la bourse.
avatar oomu | 
@ThurstonMoore [25/10/2011 18:57] Ce qu'ils expliquent est vrai et n'est absolument PAS dans l'air du temps : ils ne dénigrent pas les entreprises, ils ne nient pas le fonctionnement de la bourse. Les actions, c'est très bien pour motiver des gens à investir dans votre boîte. Mais le danger est d'en perdre le contrôle pour des "hommes d'affaires" qui veulent juste démonter et vivre d'une rente facile. Ce n'est pas être hippie-commmuniste d'en discuter. Ni Neo-libérale cupide et baveux de savoir pourquoi c'est utile.
avatar Mac1978 | 
Il n'y a pas de développement économique sans bourse, c'est-à-dire sans marché organisé où vendeurs et acheteurs peuvent se parler et échanger. Et les bourses existent depuis la nuit des temps, notamment dans l'agriculture. Apple n'existerait simplement pas si Jobs, Wozniak et autres Makkula n'avaient pas pu lever des fonds pour développer la société et que les investisseurs n'avaient pas eu la certitude de pouvoir revendre leurs actions quand ils le voudraient, soit avec bénéfice, soit avec perte, suivant l'exactitude de leur "spéculation". Maintenant, qu'il y ait aujourd'hui des excès à réguler de manière plus efficace, c'est sans doute exact. Notamment dans le fait que plus de 50% des ordres de bourse soient passés par des machines et non par des "spéculateurs", ce qui entraînent des mouvements erratiques totalement absurdes. Se concentrer sur ce qui est le plus profitable (quel horrible mot pour certains ici) et offre le meilleur potentiel, et laisser de côté le moins efficient, même rentable, c'est tout à fait normal. C'est comme cela que l'on essaie de pérenniser son entreprise.
avatar melaure | 
@Fennec, les employés de Kodak ont souvent dégusté à cause d'investissements un peu foireux aussi. Je connaissais bien le site de Chalon, c'était une superbe entreprise gâchée par des rachats de boites qui ont fini par faire perdre beaucoup d'argent coté Rochester et ce sont les autres sites qui ont payé l'addition ... Mais je suis triste de voir un groupe comme ça qui a fait tant de chose dans la photo être en danger de ne plus exister ... Tant qu'on sanctionnera pas sérieusement les mauvais patrons, les mauvais board of directors, et les actionnaires quand ils prennent des décisions stupides (et c'est bien souvent la responsabilité des fonds d'investissement), ça ne changera pas ! Je croise les doigts pour qu'ils s'en sortent. Mais ce ne serait pas idiot de trouver un accord avec Apple pour que ceux-ci aient un dossier de moins et que Kodak respire un peu.

CONNEXION UTILISATEUR