Fermer le menu
 

ARM vient chasser Intel sur les PC avec NVIDIA et Microsoft

Florian Innocente | | 22:51 |  15
Les lignes sont en train de bouger de manière assez surprenante dans l'industrie du processeur et des OS. ARM qui s'est fait une jolie renommée dans la conception de processeurs pour les plateformes mobiles, va prendre pied sur les PC, les serveurs de data centers et les ordinateurs hautes performances. En somme, venir chasser sur les mêmes terres qu'Intel !

Un Intel qui a vu son rival devenir la solution privilégiée des fabricants de smartphones et de tablettes (dont l'iPad et l'iPhone). ARM ne fabrique pas de processeurs : il licencie sa propriété intellectuelle à des fabricants. Il y a deux types de licences ARM : la première est matérielle (designs clefs en main de cœurs processeurs), l'autre est logicielle (jeux d'instructions). Des solutions réputées pour leurs performances et leur appétit modérés en consommation électrique.

C'est au travers d'un accord de licence avec NVIDIA qu'ARM va élargir son horizon. Dans le cadre du "Denver Project", NVIDIA a obtenu une licence lui permettant de mettre au point un processeur utilisant le jeu d'instructions d'ARM et de lui associer l'une de ses solutions graphiques. NVIDIA va également utiliser une référence ARM, le Cortex A-15, pour ses futurs Tegra (dont la version 2 est prévue dans la plupart des tablettes Android montrées sur le CES).

Bill Daily, "chief scientist" chez NVIDIA n'y va pas par quatre chemins pour décrire l'objectif de cette annonce “Denver libère les PC, les stations de travail et les serveurs de l'hégémonie et l'inefficacité de l'architecture x86”. Et l'on imagine sans mal que NVIDIA n'est pas chagriné de faire ce joli tour à Intel avec qui il est en conflit.

Cette initiative est également soutenue par Microsoft qui a confirmé son intention de faire fonctionner la prochaine version de Windows sur des "System on a Chip" comme ceux d'ARM, NVIDIA, Qualcomm et Texas Instrument (eux-aussi utilisateurs des références de design du premier). Microsoft prend cependant soin de préciser qu'il continue de travailler avec Intel et AMD et leurs architectures x86 en version basse consommation.

arsarm


Steve Ballmer va profiter du CES pour faire la démonstration de Windows et d'Office fonctionnant en natif sur une architecture ARM, tirant parti de l'accélération matérielle pour la lecture de vidéos et la navigation sur Internet, montrant la compatibilité avec les périphériques USB, les pilotes d'impression, etc.

Microsoft veut montrer qu'il est capable de proposer une version pleine et entière de Windows sur des appareils - comme les tablettes - ayant des exigences drastiques en matière d'autonomie, sans sacrifier les performances. Jusqu'à présent il devait s'en remettre au seul Intel qui a pris un formidable retard sur ARM, dorénavant il aura davantage les coudées franches. À certains égards on a l'impression de rejouer l'histoire Apple/Intel… dans l'autre sens. Apple avait besoin de s'ouvrir à Intel, Microsoft a besoin de s'en détacher.

c15dc3eb-5200-469b-a425-41ef9107e88c_400


Aucune date n'est donnée pour la sortie de cette future version de Windows. Enfin, maintenant qu'ARM vient jouer des coudes sur les ordinateurs personnels, on peut se poser la question de savoir comment Apple va se positionner avec ses futurs matériels, sachant qu'elle a déjà une très bonne expertise des architectures ARM.
Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


15 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Macuserman 05/01/2011 - 23:26

Tout ce que j'espère c'est qu'Apple utilise enfin son trésor de guerre pour acheter ARM et pas seulement deux licences...

avatar eseldorm (non vérifié) 05/01/2011 - 23:51

"The company (ARM Ltd.) was founded as a joint venture between Acorn Computers, Apple Computer (now Apple Inc.) and VLSI Technology (as Advanced RISC Machines), intended to further the development of the Acorn RISC Machine's RISC chip" S'pa grave Macuserman :) De toute façon, ARM est bien plus intéressant pour les sociétés car ils développent une multitude d'IP. Apple ne saurait pas quoi en faire et les couleraient… Ne croit pas qu'Apple construit son ARM de son coté sans aide de ARM Ltd.

avatar pWeT7 06/01/2011 - 00:13

Bon compromis entre puissance et consommation ? Ça pourrais être sympa dans les MBA si la partie graphique suit... On voit que le MBA, grace à une bonne puce graphique et la vivacité du SSD n'a pas besoin d'un pross. de dingue pour fonctionner :)


avatar Armas 06/01/2011 - 00:43

Racheter ARM, c'est valable, voila une idée qui serait exploitable à profit pour apple ... mais non, je pense qu'ARM coûterait trop cher, et que compte tenu du fait que le concepteur de processeur est également en partenariat avec la concurrence, ça causerai des soucis

avatar melaure 06/01/2011 - 00:48

Enfin autre chose que le x86, si ça pouvait disparaître cette vieillerie. Et les fondements de l'archi ARM sont quand même bien plus sympa. Esperons qu'ils auront plus de succès que Motorola et IBM.

avatar canola 06/01/2011 - 01:32

@eseldorm Apple a revendu ses parts de ARM quand elle a été sur le bord de la faillite au retour de Steve Jobs.

avatar laurange 06/01/2011 - 08:21

Je rêve d'un imac à base de A4+ extrêmement sobre qui suffirait largement à faire les opérations de base d'un desktop avec une option sur un gpu externe qui viendrait apporter la puissance brute nécessaire aux traitements photo/audio/video. Vous imaginez la finesse d'un imac composé d'une puce A4 (ou de plusieurs) et d'un SSD ?

avatar Le Chapelier 06/01/2011 - 09:20

Je rêve ! Les ardents défenseurs d'Intel sont aujourd'hui leurs détracteurs ; et autant les sociétés comme M$, que les utilisateurs comme vous tous qui avez encensé Intel à son arrivée sur la plateforme Apple. Aujourd'hui, retournement de chemise ! Il se passera quoi quand Apple proposera des Mac AMD ? Ce seront les meilleurs processeurs du monde à ce moment (parce que dans les Macs) ? Je suis d'accord avec Bill Daily : les x86 ont toujours été et resterons toujours des daubes.

avatar Fred. 06/01/2011 - 09:22

Pourvu qu'Apple prenne le train en marche, rapidement et pour toute sa gamme! Ils pourront enfin faire autre chose que des "camions" avec des moteurs à charbon (l'architecture CISC x86) Multiplier des processeurs ARM économes et puissants dans un iMac, par ex, pourrait redonner à Mac OS X un nouveau souffle.

avatar Goldevil 06/01/2011 - 09:48

Les processeurs x86 actuels ne sont plus vraiment basé sur une architecture CISC. La confrontation RISC-CISC est devenue obsolète car la complexité et le nombre de techniques avancées (pipeline, out-of-order, ring bus, multi-core, instructions vectorielles...) sont devenue communes à toutes les familles de processeurs encore dans la course. J'aimais beaucoup le jeu d'instruction de la famille 680x0 utilisée, entre-autre, sur les premiers Macs.

avatar Feroce 06/01/2011 - 10:16

Il y a quand même peu de chance que Microsoft sorte un Windows desktop pour ARM. Et dans ce cas, je préfère qu'Apple reste sur x86 : j'ai ainsi une machine parfaitement polyvalente grâce à la virtualisation, qui me permet d'exploiter les forces de chacun des OS.

avatar Godzil 06/01/2011 - 10:20

[quote=Le Chapelier]les x86 ont toujours été et resterons toujours des daubes.[/quote] Pour des daubes, les processeurs les plus puissants du moment sont basé... sur l'architecture x86.. Les deniers Core i7 Xeon sont quasiment ce qu'il se fait de plus puissant et meilleur ratio puissance/watt... A fréquence egal, meme si les Cortex A8 et autres A9 ont bien écolué depuis les ARM7/ARM9, ils sont loin d'etre de pair avec les archi PowerPC/x86. Sachant que les ARMs les plus rapides sont autour de 1Ghz, les processeurs de PC tendent vers 3GHz, je vous laisse voir la différence... Les ARM sont des foudre de guerre pour tout ce qui est embarqué, et on de tres bon ratio puissance/consomation, mais sont tres loin d'égaler des processeurs desktop classiques. Idem, l'architecture Core2 et Corei utilisé actuellement par Intel n'a vraiment rien à voir avec le x86/Pentium "a papa". Le combat CISC/RISC comme certain affectionne n'est que de la poudre aux yeux, le RISC a un seul vrai avantage sur le CISC, c'est la relative simplicité de creation du CPU, et donc permet d'avoir une conso inférieur a un cpu CISC (et encore maintenant ce n'est plus vraiment valable) mais au niveau perf, rien ne vaux quelque instruction spécialisée.. D'ailleurs l'ARM ne peu plus etre concidéré comme du RISC de pars son nombre impressionant d'instruction spécialisé. L'intégration d'un module SIMD par exemple casse le fait qu'un CPU soit RISC ou non (au sens strict du terme) De toute maniere les x86 ne sont plus des CISC depuis longtemps (les instruction spécialisé sont émulé en interne, le coeur en lui meme est plus proche d'un cpu RISC) et les ARM ne sont plus vraiment des RISC etc... bref, les extrèmes ne sont jamais bon.

avatar Mabeille 06/01/2011 - 10:27

les performance des puces ARM sont de loin en deça des performance des X86. ARM est loin devant dans le rapport puissance consommation.... mettre du ARM partout dans les produits Apple serait une erreur monumentale. plus question de faire de la vidéo pro plus question de faire du traitement d'image fluide ... Apple a avec bonheur quitté les plate forme poussive mobile sur iMac alors revenir en arrière pour mettre du ARM dedans .... faut arrêter de dire des bêtises. le duo: x86 pour ordi Mac Os X et ARM pour les ibidulle iOs est parfait et couvre les besoins. L'utilisation d'ARM pour des serveurs (tout petits serveurs) ok mais ça ne remplacera pas les serveurs qui ont besoin de puissance. Ce n'est pas parce que Steve j essaye de nous faire avaler que la puissance c'est le mal et l'autonomie le bien, qu'il faut croire qu'on a jamais besoin de puissance.

avatar oomu 11/01/2011 - 18:44

@Le Chapelier [06/01/2011 09:20] "Je rêve ! Les ardents défenseurs d'Intel sont aujourd'hui leurs détracteurs ; et autant les sociétés comme M$, que les utilisateurs comme vous tous qui avez encensé Intel à son arrivée sur la plateforme Apple. Aujourd'hui, retournement de chemise !" je n'ai aucune idée si nvidia (et arm) sont capables de fournir des cpu capables de battre les intel xeon mais oui, les TEMPS ont changé, ils changent et ils changeront ENCORE ! Effectivement les gens retournent leurs vestes. "hier" est une éternité en informatique. Ils n'étaient pas fan de cpu ibm, pas plus fan de cpu motorola que maintenant fans de cpu intel ou demain fan de cpu de chaipasqui. Peu importe qui fournit la meilleure solution technique, l'important est de suivre ce qui se fait de mieux. Vous voyez simplement que les gens se fichent bien de qui fournit le cpu, ou du jeu d'instruction utilisé. Au final ils veulent un "ZORDINATEUR" agréable, puissant et simple à utiliser : un produit fini. Fut une époque où le PowerPC d'ibm étaient vraiment le meilleur processeur grand public. Puis ibm s'est lassé de ce marché et Intel a évidemment fait nettement mieux depuis. à une époque plus ancienne, AMD fit l'excellent opteron qui était supérieur au pentium du moment, mais ce temps est révolu. ARM est un bon produit pour le mobile. Peut être qu'arm/nvidia arriveront à proposer quelque chose d'excellent en bureau/serveur ? peut être ou pas. Selon le résultat, les gens encenseront ou maudiront. - Inutile de mettre le troll devant la charrue.

avatar DarkMoineau 05/01/2011 - 23:23

ça sent un autre changement d'architecture a l'avenir, si ARM vient concurrencer Intel.