WebM, vraiment libre de droits ?

Arnaud de la Grandière |
Alors que certains s'interrogeaient sur les brevets qui pourraient éventuellement recouvrir les technologies de VP8 (lire WebM, un nouveau prétendant pour le HTML5), il semble que ce scénario soit en passe de se confirmer. John Paczkowski, bloggeur sur All Things Digital, a interrogé Larry Horn, PDG du MPEG LA, le groupement industriel qui chapeaute entre autre le standard H.264.

JP: j'aimerais vous demander : êtes vous en train de créer une licence pour le pool de brevets pour VP8 et WebM? Vous a-t-on demandé d'en créer une ?

Larry Horn : Oui, au vu des incertitudes du marché concernant les besoins de licence pour de telles technologies, certains ont fait part de leur intérêt et nous pressent de faciliter la formation de licences qui permettraient de répondre au besoin du marché pour une attribution en une fois, plus pratique, au lieu de négocier des licences séparées avec chaque titulaire de brevet, pour bénéficier d'un accès aux brevets essentiels concernant VP8 ainsi que d'autres codecs, et nous sommes actuellement en train d'étudier la chose.



Un message qui fait echo à la prédiction de Steve Jobs concernant Ogg Theora. En effet, en réponse à une lettre ouverte de Hugo Roy, Jobs avait indiqué « Un pool de brevets est actuellement en train d'être rassemblé pour courir après Theora et d'autres codecs "open source" » (lire Steve Jobs : un format standard n'est pas forcément libre).

De son côté, Mike Jazayeri, chef de produit chez Google, s'était montré plutôt confiant : « Nous avons procédé à une analyse assez complète de VP8 et de On2 Technologies (le développeur de VP8) avant et depuis le rachat, et nous sommes très confiants dans cette technologie et c'est pourquoi nous ouvrons son code source. »


Reste à voir si le MPEG LA finira effectivement par exiger des royalties sur l'exploitation de VP8, ce qui pourrait bien tuer le projet dans l'œuf.
Tags
avatar Arnaud de la Grandière | 

@ ShowMeHowToLive : ça ne marche pas comme ça. Google ne peut qu'obtenir une licence pour son utilisation propre de VP8. Tous ceux qui utiliseront VP8 devront en faire autant. Ce qui fait que c'est le même problème que pour le H.264.

avatar hok | 

En fait c'est la même histoire que pour le VC-1 de Microsoft.

MS a lancé de format propriétaire pensant avoir tout les brevets sur sa techno, mais il est vite apparu que cela ressemblait fortement au H.264 et les détenteurs de brevets sont apparus. Un pool a été créé pour facilement obtenir des licences de ces sociétés sur ces brevets. Microsoft n'a rien pu faire.

Il se peut que ca arrive de même pour VP8; MAIS.

Il est aussi possible, que les ingé de On2 ait suffisamment bien fait leur boulot pour passer outre les brevets, car en général pour être accepté les brevets sont trés précis. Mais rien n'est sur, évidement.

avatar NicolasO | 

Il se peut aussi que Google ne soit pqs totqlement stupide...

Rappellons que la license est claire : si on attaque VP8, on renonce a l'utiliser...

Rappelons aussi que Google controle beaucoup de video sur le net.

Alors lancer un proces un peu fumeux pour s'exclure de 50% du marche des videos...

avatar YannK | 

"car en général pour être accepté les brevets sont trés précis. Mais rien n'est sur, évidement."

Bien sûr, dans un monde utopique oui...

En réalité, c'est loin d'être vrai...

Mais bon, devant la menace Google qui se fait de plus en plus évidente, j'en viens à espérer qu'une guerre de tranchée s'organise contre la firme, l'ennemi de l'ennemi étant l'ami donc pas de pitié. Je regarde mes intérêts, et dans mon intérêt personnel il est préférable que le consortium fasse tout pour tuer le projet VP8, tant pis pour l'ouverture (parce qu'une pseudo ouverture bien sympathique qui est juste là pour viser à enfermer les utilisateurs dans un écosystème de société à but lucratif, ça me fait bien rire jaune.)

Puis y'a un amalgame qui revient toujours sur la scène, faire croire que format libre = format pérenne. C'est loin d'être le cas...

avatar T Ki | 

D'un autre coté la menace de ne plus jamais pouvoir utiliser VP8 ne doit pas beaucoup inquiéter la MPEG-LA qui de toutes façons n'en a jamais eu l'intention. On peut donc s'attendre à ce que la MPEG-LA attaque rapidement Google vu qu'ils étaient déjà en train de préparer une action en justice contre l'utilisation de leur technologies brevetées dans Dirac et Theora...

avatar NicolasO | 

@YannK : et Mozilla et Opera, ce sont des betes immondes aussi?

Dans quel monde parano vivez vous? Libre et ouvert comme dans n'appartient plus a Google mais aux gens.

avatar Diolo | 

J'ai du mal à croire que Google n'ai pas planifié la bataille dans laquelle ils se lancent...

avatar Arnaud de la Grandière | 

[quote="Nicolas0"]Rappellons que la license est claire : si on attaque VP8, on renonce a l'utiliser...[/quote]

J'ai du mal à imaginer comment ça pourrait tenir devant un tribunal… ça revient au même qu'un voleur qui produirait un document en justice stipulant : "toute personne qui m'attaque pour le vol de son bien accepte implicitement de renoncer à la propriété du dit bien"… un peu léger, non?

avatar Diolo | 

En tout cas je suis bien content que Google ai fait ça et j'espère qu'ils l'emporteront !

avatar jamais_plus | 

@YannK : De toute façon même si vp8 était interdit, Google intègre déjà h264 dans Chrome ça ne changerait rien pour eux. Les seuls perdant seraient les logiciels libres et les utilisateurs. Mais ta haine de google t'empêche de voir l'intérêt d'un standard ouvert visiblement.

avatar jamais_plus | 

@nonoche : c'est un peu plus subtile que ça : [url]http://www.numerama.com/magazine/15762-webm-le-genie-est-dans-la-licence-pas-dans-le-vp8.html[/url]

avatar Domsou | 

@jamais_plus
Merci pour ce lien intéressant qui répond à certaines de mes interrogations.

En fait cette annonce me laisse perplexe : un nouveau format/codec libre pour la vidéo, performant et tout : génial !
Par contre cette license m'effraie si je cerne bien ces applications.
Je la comprend ainsi : je fais partie du groupement qui possèdes des brevets sur le h.264. Si je porte plainte alors je ne peux pas embarquer dans mes outils et proposer ainsi aux utilisateurs la possibilité de lire des vidéos encodées avec ce nouveau format. Si je ne porte pas plainte alors mes utilisateurs peuvent profiter de ce format mais moi je me fais voler sans pouvoir rien dire.
Pour être plus direct, Microsoft ou Apple peuvent-ils proposer ce genre de format sur leur système sans renoncer à leurs droits ? Si non, un tiers peut-il proposer ce format sur les machines de ces 2 là ?

Au niveau des utilisateurs du web cette annonce peut ainsi se révèler catastrophique : impossible de diffuser une vidéo à cause des problèmes de format !

Je fais partie prenante du monde du libre. Je suis méfiant quand à la politique de Google qui à mon sens ne s'embarasse nullement de la communauté libre mais s'en sert parceque cela l'arrange aujourd'hui.

J'ai vraiment l'intuition que cette license es à double tranchant et qu'il vaut mieux réfléchir un peu avant de s'engager dans une voie catastrophique.

Merci pour vos avis futurs !

avatar lukasmars | 

" il est préférable que le consortium fasse tout pour tuer le projet VP8, tant pis pour l'ouverture"

Comment peut tu dire de pareilles stupidités ??? et ensuite tu dis que tu regardes tes intérêts ??

Quand VP8 etait proprietaire, aucune menace de procés, et dès qu'il est versé en open source, ca y est, il violerai des brevets.
Enorme tout simplement !

avatar Arnaud de la Grandière | 

je ne vois toujours pas en quoi c'est une garantie de quoi que ce soit. Dans le scénario selon lequel une société qui exploite le VP8 se fait attaquer pour violation de brevet et contrefaçon, et en admettant que l'attaque soit fondée, ça impliquerait nécessairement que VP8 ne dispose pas des technologies qu'il inclut, et ne saurait donc en conséquence priver qui que ce soit de leur utilisation. D'où mon exemple du voleur.

Mais quand bien même, il y a deux choses à prendre en compte également : d'une part, le MPEG-LA est une entité à part, qui agit en son nom propre. Faire partie de ses membres n'implique pas nécessairement un soutien implicite d'une action en justice. D'autre part, il faut également envisager qui, parmi les membres du MPEG-LA, pourrait regretter de ne pas avoir accès à ce format de fichier. La liste des membres est disponible ici : http://www.mpegla.com/main/programs/AVC/Pages/Licensors.aspx

L'article de Numerama parle d'Android, mais va un peu vite en besogne. Il n'est question que de VP8, et même si celui-ci sera intégré à Android, rien n'empêche les fabricants d'utiliser Android sans VP8 à ma connaissance. Sachant par ailleurs que les membres ont tous une licence H.264 par définition, je ne suis pas sûr qu'ils se sentiraient très démunis sans pouvoir utiliser VP8. Il serait d'ailleurs assez contradictoire de toutes façons de soutenir un format concurrent.

avatar Arnaud de la Grandière | 

@ Lukasmars : je ne voudrais pas dire de bêtises, mais je ne crois pas que VP8 ait été exploité du temps d'On2. On2 a annoncé VP8 en septembre 2008, Google a fait sa proposition d'achat en août 2009.

S'il n'y a pas d'exploitation, il n'y a pas lieu de faire un procès. D'autre part, ça n'est qu'une fois qu'on a accès aux spécifications et implémentations du codec qu'on peut déterminer s'il fait usage de technologies brevetées, à moins de faire du reverse engineering.

avatar Liam128 | 

Ce que le MPEG LA, et Steve Jobs avant lui, font, ça porte un nom :
Fear, Uncertainty, and Doubt.

Plus communément abrégé en FUD.

avatar Arnaud de la Grandière | 

@ Liam128 : si le MPEG-LA ne crée pas de patent pool et n'attaque pas ceux qui exploitent VP8 sans accord de licence, oui, c'est du FUD. On verra bien, ça ne tiendra pas éternellement.

avatar jamais_plus | 

En résumé on a 3 codecs :
H264 performant , non libre, couvert par des brevets et payant
Theora : moyennement performant, libre mais susceptible d'être attaqué pour des brevets
VP8 : performant, libre mais susceptible d'être attaqué pour des brevets

=> Pour moi actuellement il vaut mieux utiliser VP8 qui potentiellement restera libre et gratuit et au pire deviendra un équivalent à H264.

avatar Arnaud de la Grandière | 

@ jamais_plus : c'est une question de gestion de risque… d'autres préfèrent une facture dont ils connaissent le montant à l'avance plutôt que tenter le truc gratuit mais potentiellement bien plus cher que la facture de l'autre…

avatar Liam128 | 

[quote]Je la comprend ainsi : je fais partie du groupement qui possèdes des brevets sur le h.264. Si je porte plainte alors je ne peux pas embarquer dans mes outils et proposer ainsi aux utilisateurs la possibilité de lire des vidéos encodées avec ce nouveau format. Si je ne porte pas plainte alors mes utilisateurs peuvent profiter de ce format mais moi je me fais voler sans pouvoir rien dire.[/quote]

C'est exactement ça. (à supposer, bien-sûr, qu'un brevet à toi ait effectivement été violé, sinon tu ne te fais rien voler du tout, tu renonces juste à émettre une plainte illégitime).

[quote]Microsoft ou Apple peuvent-ils proposer ce genre de format sur leur système sans renoncer à leurs droits ?[/quote]

Non. Si Apple porte plainte à propos du format VP8, qu'elle soit légitime ou pas, il perd le droit d'utiliser ce format de quelque manière que ce soit. Définitivement.

[quote]Si non, un tiers peut-il proposer ce format sur les machines de ces 2 là ?[/quote]

Bien-sûr. Apple n'est pas responsable des logiciels qui sont installés sur son OS. MS non-plus. Sinon ce serait ingérable pour eux. On pourrait donc toujours passer par des plugins tiers ou par Flash. Mais ça reste très emmerdant pour Apple, par exemple dans le cadre de son AppleTV qui risquerait de se voir barrer l'accès à Youtube à terme...

avatar RickDeckard | 

YannK, nommé dans la catégorie "troll of the year" (ou "retarded of the year" au choix) pour cet oxymore:
"je regarde mes intérêts, et dans mon intérêt personnel il est préférable que le consortium fasse tout pour tuer le projet VP8, tant pis pour l'ouverture"

Évidemment, si tu bosses pour Apple ou MPEG-LA, ca se tient, sinon tu as un esprit de contradiction un peu trop développé.

avatar Liam128 | 

Non, c'est juste qu'il a pas compris le principe de l'open-source, et de la relation entre Web>M et Google.

avatar Arnaud de la Grandière | 

@ Liam128 : tu pars du principe que YouTube va évincer le H.264 au profit de WebM et qu'Apple souhaitera par conséquent supporter ce format, ça ne me semble pas réaliste. Si YouTube laisse tomber H.264, l'application YouTube ne fonctionnera plus sur iPhone, iPod touch et iPad. Je ne pense pas qu'ils souhaitent perdre cet auditoire, ni même qu'ils aient les latitudes de le faire (il me paraît plus que vraisemblable qu'un contrat unit Apple et Google sur ce point).

avatar NicolasO | 

@nonoche
Google peut fparfaitement dire : dans 6 mois youtube est en WebM. Apple devra choisir alors de s'aventurer dans un proces long, incertain et les faisant renoncer a youtube dans 6 mois alors que le processus de choix d'une date de proces ne sera meme pas encore choisi.

Il reste une arme, le FUD pour ralentir l'adoption. De plus, si Apple le MPEG-LA attaque, Apple devra se desolidariser au risque de :
- perdre le droit a VP8
- perdre en image : SJ c'etait pas toi le defenseur du libre il y a 2 semaines?

Apres l'affaire Flash et la 3.3.1, en attendant le pb sur iAd, ca fait beaucoup pour une entreprise cool et sympa face a MS.

(Deja en terme d'image, Apple peut-il tenir le Apple et MS contre Google et les gentils?)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR