Fermer le menu
 

Steve Jobs : "Vous avez fait quoi de si génial ?"

Florian Innocente | | 00:13 |  371
Parfois, Steve Jobs aligne plus que quelques mots dans ses mail, et il aligne aussi au passage son interlocuteur. Ryan Tate, journaliste chez Gawker Media (éditeur de Gizmodo) a publié un échange de mail qu'il a eu ce week-end avec Steve Jobs. Une correspondance engagée après qu'il a vu passer à la télé la nouvelle pub iPad, où la tablette est présentée comme une "révolution" en cours.



Un qualificatif de "révolution" qui l'a fait bondir, car pour Tate les révolutions sont associées à l'idée de liberté. D'où son mail envoyé au patron d'Apple. Ce à quoi Jobs lui a répondu que oui, l'iPad libère l'utilisateur des logiciels qui subtilisent les données personnelles, des logiciels qui pompent la batterie et les libère aussi "du porno"…

jobsmaila


Jobs précise plus loin que la question de barrer l'accès aux contenus porno se pose tout particulièrement lorsqu'on a des enfants, mais la conversation prend rapidement la direction du débat autour des méthodes de développement et des conséquences pour les développeurs.

stevejobsryanb


Ryan Tate reproche à Jobs de compliquer la tâche des éditeurs de presse qui, plutôt que de produire des contenus interactifs avec les méthodes qu'ils préfèrent, se voient obligés de se mettre à l'Objective-C. Et de citer l'exemple de Wired qui a avait conçu une version pour tablettes de son magazine avec le moteur AIR d'Adobe et qui a finit par annoncer que la version iPad serait réécrite en code natif iPhone OS (lire aussi : Wired sur tablette : du Adobe tout craché et Adobe abandonne le Flash pour l'iPhone).

Réponse de Jobs "Attendez - évidemment qu'ils ne sont pas obligés. Ils n'ont pas à publier sur l'iPad s'ils n'en ont pas envie. Personne ne les y oblige. Mais il se trouve qu'ils VEULENT le faire." […] "Bon sang, pourquoi êtes-vous à ce point amer sur une question technique comme celle-ci ? Ça n'a rien à voir avec la liberté, c'est simplement Apple qui essaie de faire les choses correctement pour ses utilisateurs. Les utilisateurs, les développeurs et les éditeurs peuvent faire tout ce qu'ils veulent - ils ne sont pas obligés d'acheter, de développer ou de publier sur iPad s'ils n'en ont pas envie. Cela paraît être un problème pour vous, mais pas pour eux."

Stevejobstatec


Tate fait alors référence à Microsoft qui a lui aussi poussé à utiliser ses propres API, au détriment d'autres plateformes. Puis sur le fait qu'Apple elle-même utilise des couches logicielles intermédiaires et non 100% natives pour faire fonctionner iTunes sur Windows. Il continue sa charge à propos de cette posture morale qu'Apple semble vouloir adopter sur quantité de domaines, du porno jusqu'aux questions de développement en passant par le secret sur ses produits.

Stevjobsryanc


Jobs répond que Microsoft a le droit de faire ce qui lui chante s'agissant des règles à suivre sur sa plateforme. Les clients et les développeurs ayant toute latitude d'aller voir ailleurs si cela ne leur plaît pas "En ce qui nous concerne, nous faisons notre possible pour concevoir et préserver l'expérience utilisateur que nous avons imaginé. Vous pouvez être en désaccord avec nous, mais nos motivations sont pures."

Puis de conclure l'échange plus brutalement "Au fait, vous avez fait quoi de si génial ? Est-ce que vous créez quoi que ce soit, ou est-ce que vous ne faites que critiquer le travail des autres et dénigrer leurs motivations ?".

stevejobsd

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


371 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar arsinoe 16/05/2010 - 12:26

[quote=Cekter]Par contre moi je suis pas américain et une bonne censure totale et définitive de Shenmue-le-troll ne me gênerait pas. Il flood à mort c'est pénible à esquiver (parce que je ne lis même plus ses éructations, tellement on sait déjà ce qu'il va dire. Même si des fois il met des mots en gros qui accrochent l'oeil). [/quote] Malheureusement il est condamné à le surenchère le pauvre. C'est ça d'essayer de défendre l'indéfendable. Ce qui est rassurant c'est que ça va finir comme sur Macbidouille.

avatar Frodon 16/05/2010 - 12:26

@RickDeckard Si les américains ne sont pas choqués et que les français le sont, ne crois tu pas que c'est justement parce que ca n'est pas compris de la même façon? Je le répètes, visiblement tu n'as jamais fait de traduction sérieuses. C'est commun et logique qu'un mot soit remplacé par un autre dans une traduction, pour des raisons de culture, et justement éviter que cela choque les lecteurs de la langue cible alors que le mot dans la langue d'origine ne choque pas les lecteurs de la langue d'origine. Ca s'appelle des différences culturelles, et il est indispensable et normal dans une traduction de tenir compte de ces différences culturelles et de modifier certains mots pour adapter à la culture cible et que le texte soit compris comme l'auteur original, dans la langue original, souhaitait qu'il soit compris. Et cela même si le mot existe dans les deux langues et à une définition similaire. Prend un livre en anglais, et sa traduction française, tu vas être étonné des modifications apportées dans la traduction pour adapter à la culture française. Idem pour un film VO/VF.

avatar lord danone 16/05/2010 - 12:27

Ohlala, les pauvres petits qui se sentent privés de toute liberté parce qu'ils n'ont pas leur section porno sur l'app store... Ridicule.


avatar bugman 16/05/2010 - 12:28

Ce qui me derange vraiment dans cette politique c'est que si (exemple pris complètement au hasard) ironseb et shenmue décidaient chacun de leurs cotés de fournir un ebook sur le store Apple sur "Ma vision de la société Apple", il y a de fortes chances que l'un soit accepté sur le store et l'autre non. Non pas que j'ai spécialement envie de lire du ironseb (ou du shenmue), mais je ne trouve pas cela normal. Concernant la Fnac qui ne vend pas de porno, je suis d'accord avec ça (d'ailleurs ils ne vendent pas non plus de poireaux ou de boutons de manchettes) mais ce qui me gênerait et que j'ai l'impression de retrouver chez Steve et avec certains qui proposent de simplement changer de plateforme, c'est de devoir acheter une Twingo pour faire mes courses à la Fnac, une BM quand je veux aller à Auchan et une Audi pour aller chez le coiffeur.

avatar françois bayrou 16/05/2010 - 12:29

@j-mac "Le puritanisme de Jobs n'est que le reflet de celui de la société américaine" non ! c'est l'inverse. Le puritanisme de la société américaine n'est que le reflet de ceux qui la représentent, et Steve Jobs en fait partie, comme Larry Flint. Mais comme il y a plus de Steve Jobs que de Larry Flints, la société américaine est puritaine.

avatar Superboy58 16/05/2010 - 12:30

Quel bouffon ce Jobs sérieux qu'est ce qu'il a avec le porno ? Complétement buté ce mec sérieux vivement qu'il soit remplacé (malheureusement faudra attendre qu'il crève)... Quand on voit qu'il a fallu attendre que Jobs laisse sa place pendant 6 mois pour qu'arrive enfin la radio FM et la video sur les iPod nano je me dis que malgré les choses énormes qu'il a fait dans le passé, aujourd'hui il ne fait que freiner Apple.

avatar Frodon 16/05/2010 - 12:33

@Superboy58 LOL, comme si c'était grâce à l'absence de Steve Jobs qu'il y a eu la radio FM et la vidéo sur iPod... Y'en a vraiment qui font de ces raccourcis parfois, c'est effarant (et hilarant ;) )!

avatar ce78 16/05/2010 - 12:33

On voit que vous n'avez pas d'enfants, sinon, évidemment vous seriez du même avis que S. Jobs sur le porno.

avatar RickDeckard 16/05/2010 - 12:42

@Frodon Juste pour info, je suis un intégriste (terme encore trop faible) de la VO (cinéma/livre). Ce que je veux dire surtout, c'est que l'utilisation du terme "pure" par Jobs n'est pas anodine, même inconsciemment pour un américain moyen. Son principal argument concernant la pornographie, c'est la défense de la "pure morality". Ce qui est somme toute déplacé vu sa position de PDG d'Apple, que ce soit d'un point de vue américain ou européen.

avatar ce78 16/05/2010 - 12:42

@ ironweb : comment on responsabilise des enfants de 8/10 ans devant leur ordinateur, pour leur éviter le porno, sachant que les parents ne comprennent rien à l'informatique ?

avatar Frodon 16/05/2010 - 12:51

@RickDeckard Tu veux limiter la porté de sa phrase au porno. Or, si tu lis bien le mail, il n'est pas seulement question de porno ici, et limiter seulement au porno est une grave erreur de lecture. Donc sa phrase "our motivations are pure" (qui est une expression très courante an américain), et cela ne concerne pas seulement le porno, mais tout ce qui a été discuté soit: - La notion de révolution - La clause 3.3.1 du SDK qui empeche l'utilisation d'AIR (ou autre langage que Objective-C/C/C++ et Javascript), pour Wired - La liberté des utilisateurs en général, ce qui inclus effectivement le porno, mais aussi les applications volant les données personnelles, et les applications consommant trop de ressources (ici Flash est évidement visé). - Le droit pour une entreprise de faire des choix stratégiques et technique comme bon lui semble. - La vision d'Apple de l'expérience utilisateur Ca t'arrange pour ton argumentaire de restreindre les propos de Steve Jobs au porno, mais en réalité, le porno dans cet échange ne représente que 10 à 20% tout au plus de l'échange, et n'est utilisé que comme exemple, et non comme sujet principal. Donc non, le contexte N'EST PAS LE PORNO! Le contexte c'est: les libertés des utilisateurs, l'interdiction des langages autres que Objective-C/C/C++ et Javascript (clause 3.3.1 du SDK), le droit pour une entreprise de faire des choix stratégiques et techniques comme bon lui semble, et la vision d'Apple de l'expérience utilisateur. Vous vous amusez à monter en épingle le porno, alors qu'il est loin d'être le sujet principal de cet échange d'e-mail, pire il n'est qu'un exemple dans un sujet plus vaste que sont les libertés de l'utilisateur. Or la phrase "our motivations are pure", phrase on ne peut plus commune aux USA et prononcé par plus d'un PDG (ne t'en déplaise) là bas, est utilisé en CONCLUSION. De ce fait, elle englobe TOUS les sujets traité. De ce fait réduire sa porté au sujet du porno, et en plus chercher des significations on ne peut plus tordues, c'est ridicule, tout simplement.

avatar Newton Pippin 16/05/2010 - 12:52

connaissant les méthodes de com de la boîte, j'ai beaucoup de doutes quand à l'authenticité de cet échange, et puis la dernière phrase, ça fait trop combat de coqs des cours de récré...non je n'y croit pas, c'est un peu le gros soucis du net en ce moment, distinguer le vrai du faux.

avatar RickDeckard 16/05/2010 - 12:53

@ce78 Tu ne crois pas une seconde à ce que tu viens d'écrire hein ? Sinon: Faut SE priver de TV: les gamins peuvent s'abonner à CSat à notre insu et configurer le contrôle parental eux-même. Faut SE priver d'internet: trop de pornographie/violence/pédophilie/terrorisme (sponsorisé par F. Lefebvre) Faut SE priver de JV: trop de tout aussi, le PEGI c'est pour les chiens. Faut SE priver de tout en fait, on sait jamais. On devrait interdire la vente de couteau à Ikea, ils risquerait d'aller en acheter eux-même et de se blesser. ce78, si tu avais vraiment des enfants, tu saurais qu'ils sont encore heureusement ta responsabilité, c'est à toi de leur apprendre le bien, le mal, les interdits, une certaine morale. Ce n'est certainement pas à Steve Jobs, ni à Ballmer, ni à Google de la faire. Mais bon, faut croire que certains parents font des gosses comme ils achèteraient une peluche à Toy R' Us.

avatar arsinoe 16/05/2010 - 12:56

@ce78 Comment font les bouquets de chaines pour proposer des chaines pour adultes ? Réponse : avec un code parental. Celui qui a la carte bancaire, c'est celui qui a le code. Révolutionnaire non ? Et comment fait-on pour protéger ces mêmes enfants du porno que l'on trouve sur le web ? Avec une déclaration sur l'honneur : j'ai plus de 18 ans ? C'est d'une efficacité redoutable.. ;( Allons allons, il faut arrêter l'hypocrisie et les faux prétextes.

avatar Frodon 16/05/2010 - 13:00

@RickDeckard Exact, mais c'est le droit et la responsabilité du distributeur de choisir ce qu'il veut ou pas distribuer, et ainsi donner une certaine image de marque à son magasin. Apple a décidé qu'il ne voulait pas que son magasin soit réputé pour contenir du porno. Et ils ont parfaitement le droit de faire ce choix. Et c'est même les seuls à avoir le droit et la liberté de le faire.

avatar bugman 16/05/2010 - 13:03

[quote]@ ironweb : comment on responsabilise des enfants de 8/10 ans devant leur ordinateur, pour leur éviter le porno, sachant que les parents ne comprennent rien à l'informatique ?[/quote] Soit on reste avec eux, soit on ne les laisses pas aller sur le net. A 9 ou 10 ans ma fille faisait du tir à l'arc, ce n'est pas pour autant que je lui permettais de jouer au "Guillaume Tell" avec ses petits copains dans le jardin. Un enfant on l'encadre !

avatar ce78 16/05/2010 - 13:03

@ Moi ce que je constate, c'est que le porno est en accès libre ou quasi libre sur Internet. Et que ce constat est très préoccupant pour nos enfants. J'attends déjà un contrôle parental digne de ce nom sur nos ordinateurs. Je crois à ce que je dis (sinon je ne l'écrirais pas...), et je pense représenter l'écrasante majorité de nos concitoyens, qui en a marre que le voyeurisme se pare des valeurs de la liberté, pour permettre à des enfants de 8/10 ans d'accéder quasi librement au porno.

avatar DrBubulle 16/05/2010 - 13:08

Steve Jobs garde la foie, c'est bien ;-)

avatar bugman 16/05/2010 - 13:09

@ ce78 : Désolé mais si tes enfants de 8/10 ans ont accès au porno, c'est de ta faute. La liberté ce n'est pas l'anarchie, faut pas tout confondre non plus.

avatar Stanley Lubrik 16/05/2010 - 13:10

Avant de s'occuper du porno, Steve Jobs ferait bien de virer ces horreurs idéologiques que sont la bible, le talmud, et le coran.... Morts par millions, atteinte à la liberté intellectuelle ou physique d'autrui sur des millénaires.... Enfants conditionnés, embrigadés dans cet obscurantisme d'un autre âge par des fanatiques en liberté... Et ça continue avec la complicité d'Apple Si, si, ces choses là sont offertes ou en vente libre sur l'Apple Store.... A chacun sa forme de pornographie, ou drogue abrutissante, et.... à moi de choisir la mienne ! PS : Pour sûr, la récente découverte des relations sexuelles et mélange des espèces entre l'homme de Néanderthal et l'homme de Cro Magnon, c'est un sujet qui doit bien emmerder tous les pourvoyeurs de dogmes du Dieu créateur...

avatar ce78 16/05/2010 - 13:14

@ bugman : je suis d'accord avec toi, mais tu sais bien que tous les parents ne sont pas des gens responsables. On pourrait dire aussi qu'il n'y a pas besoin de serrures aux portes parce que les gens sont responsables : pas tous hélas !

avatar Frodon 16/05/2010 - 13:14

@bugman Euh "la liberté c'est pas l'anarchie", ca s'applique franchement pas trop aux propos de ce78, car franchement, le porno sur le net, c'est justement l'anarchie actuellement, et c'est justement ce que dénonce ce78.

avatar iBorg 16/05/2010 - 13:17

Quote ironseb : "Moi ce qui me fait surtout peur, c'est qu'avec les obscures modalités de contrôle et de validation du Store, des ouvrages tels "J'irai cracher sur vos tombes", "Et on tuera les affreux", "Elles se rendent pas compte" - pour ne citer que Vian - se retrouvent censuré." Et tu rajoutes [i]Bagatelles pour un Massacre[/i] ou le [i]Juif Süss[/i] sur ta liste, aussi ?

avatar ouss 16/05/2010 - 13:18

Je pense que quand SJ dit "Freedom from porn", c'est pas tant dans le sens Liberté avec un grand L mais plutôt comme quand on voit sur des produits sans sucre "Sugar Free" ? Non? Sinon, le porn est bien présent sur iPhone/iPad, tous les sites à la youtube/dailymotion orienté porn ont une version mobile sans flash. Bon par contre j'attends toujours iTunes et Safari en .NET sur Windows :)

avatar RickDeckard 16/05/2010 - 13:20

Qu'est ce que fout un gosse de 8/10 ans tout seul sur le net aussi ? Je suis carrément d'accord avec bugman. Faut pas trouver de prétexte à la con alors que le premier soucis, c'est la déresponsabilisation des parents. @Frodon Tout le monde est d'accord: Apple fait ce qu'il veut sur son AppStore. Sauf qu'en tant que client et utilisateur, on a encore le droit de gueuler et critiquer lorsqu'on (JE) juge qu'Apple et Steve Jobs dépasse les bornes (que ce soit sur le plan technique ou moral). La dernière phrase assez honteuse de Steve Jobs est très représentative de l'état d'esprit d'Apple, il n'accepte pas la critique. Or, c'est en partie la critique (les besoins) des clients qui doit commander la politique d'une boite. Maintenant, Apple n'a que faire de ses clients, qu'il traite comme des moins que rien (même ceux qui ont soutenus Apple pendant leur mauvaise période) en poussant à son paroxysme la création de besoins bidons et le concept d'éco-système captif. Ce n'est plus l'utilisateur qui utilise les produits Apple comme un outil, c'est Apple qui utilise exclusivement l'utilisateur comme un outil. L'utilisateur et le développeur fait ce qu'Apple lui demande (l'autorise) de faire, sans aucune alternative possible, et non plus l'inverse.

Pages