Fermer le menu
 

Steve Jobs : "Vous avez fait quoi de si génial ?"

Florian Innocente | | 00:13 |  371
Parfois, Steve Jobs aligne plus que quelques mots dans ses mail, et il aligne aussi au passage son interlocuteur. Ryan Tate, journaliste chez Gawker Media (éditeur de Gizmodo) a publié un échange de mail qu'il a eu ce week-end avec Steve Jobs. Une correspondance engagée après qu'il a vu passer à la télé la nouvelle pub iPad, où la tablette est présentée comme une "révolution" en cours.



Un qualificatif de "révolution" qui l'a fait bondir, car pour Tate les révolutions sont associées à l'idée de liberté. D'où son mail envoyé au patron d'Apple. Ce à quoi Jobs lui a répondu que oui, l'iPad libère l'utilisateur des logiciels qui subtilisent les données personnelles, des logiciels qui pompent la batterie et les libère aussi "du porno"…

jobsmaila


Jobs précise plus loin que la question de barrer l'accès aux contenus porno se pose tout particulièrement lorsqu'on a des enfants, mais la conversation prend rapidement la direction du débat autour des méthodes de développement et des conséquences pour les développeurs.

stevejobsryanb


Ryan Tate reproche à Jobs de compliquer la tâche des éditeurs de presse qui, plutôt que de produire des contenus interactifs avec les méthodes qu'ils préfèrent, se voient obligés de se mettre à l'Objective-C. Et de citer l'exemple de Wired qui a avait conçu une version pour tablettes de son magazine avec le moteur AIR d'Adobe et qui a finit par annoncer que la version iPad serait réécrite en code natif iPhone OS (lire aussi : Wired sur tablette : du Adobe tout craché et Adobe abandonne le Flash pour l'iPhone).

Réponse de Jobs "Attendez - évidemment qu'ils ne sont pas obligés. Ils n'ont pas à publier sur l'iPad s'ils n'en ont pas envie. Personne ne les y oblige. Mais il se trouve qu'ils VEULENT le faire." […] "Bon sang, pourquoi êtes-vous à ce point amer sur une question technique comme celle-ci ? Ça n'a rien à voir avec la liberté, c'est simplement Apple qui essaie de faire les choses correctement pour ses utilisateurs. Les utilisateurs, les développeurs et les éditeurs peuvent faire tout ce qu'ils veulent - ils ne sont pas obligés d'acheter, de développer ou de publier sur iPad s'ils n'en ont pas envie. Cela paraît être un problème pour vous, mais pas pour eux."

Stevejobstatec


Tate fait alors référence à Microsoft qui a lui aussi poussé à utiliser ses propres API, au détriment d'autres plateformes. Puis sur le fait qu'Apple elle-même utilise des couches logicielles intermédiaires et non 100% natives pour faire fonctionner iTunes sur Windows. Il continue sa charge à propos de cette posture morale qu'Apple semble vouloir adopter sur quantité de domaines, du porno jusqu'aux questions de développement en passant par le secret sur ses produits.

Stevjobsryanc


Jobs répond que Microsoft a le droit de faire ce qui lui chante s'agissant des règles à suivre sur sa plateforme. Les clients et les développeurs ayant toute latitude d'aller voir ailleurs si cela ne leur plaît pas "En ce qui nous concerne, nous faisons notre possible pour concevoir et préserver l'expérience utilisateur que nous avons imaginé. Vous pouvez être en désaccord avec nous, mais nos motivations sont pures."

Puis de conclure l'échange plus brutalement "Au fait, vous avez fait quoi de si génial ? Est-ce que vous créez quoi que ce soit, ou est-ce que vous ne faites que critiquer le travail des autres et dénigrer leurs motivations ?".

stevejobsd

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


371 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar hellhasnofury 16/05/2010 - 09:58

Eh bien moi, je suis bien content qu'il y ait "quelqu'un en palce" pour contrôler ce qui rentre et sort sur l'AppStore. Quand on voit toutes les applis bidons qui sont en fait virus, chevaux de troie, javascripts malveillants, etc qui se baladent sur Facebook où il n'y a aucun contrôle, je préfère de loin un éditeur qui assume et prend ses responsabilités d'éditeur, qu'un "truc" ouvert à tous les vents sous prétexte de liberté, et où on risque hacking, pillage de données personnelles, et ratatinage interne de la machine à chaque clic. Liberté ne veut pas dire laisser-aller et désinvolture. Je m'en tape de cette pseudo liberté de regarder du porno sur un iPad, ce n'est pas le choix qui manque ailleurs.

avatar bigmac31 17/05/2010 - 20:10

@Hal : t'inquietes pas pour la coke, je n'en prends pas. Lis tes messages, tu comprendras par toi même. Sauf si ton comportement te parait normal. Ceci dit, je ne reposterai pas. Ce discours m'importe peu, vu qu'apparement vous changer s'apparente à pisser dans la garonne pour la faire monter.

avatar Frodon 16/05/2010 - 09:58

@ironseb [quote] "Freedom from porn" : protéger le jeune WASP américain du porno pendant qu'il navigue sur son iPad fabriqué par un chinois de 10 ans payé 1$/jour pour bosser au lieu d'aller à l'école. [/quote] Cela est faux et tu le sais. Tout ce qui est fabriqué en chine n'est pas fabriqué par des enfants de 10 ans payé 1$/jour. En l'occurence les grandes marques d'electronique font très attention à ce que leurs produits soit fabriqué dans la légalité et avec des salaire normaux pour la chine. Donc ces produits sont fabriqué par des adultes payé normalement pour ce boulot en chine. [quote] "Freedom from programs that steal your private data" : mais quand il s'agit d'intégrer Facebook, là les données personnelles il s'en cogne ! [/quote] Depuis quand Facebook te vole tes données personnelles sans ton autorisation? Ce dont parle Jobs c'est "STEAL your private data". Et petit rappel d'anglais: STEAL signifie: VOLER. Or jusqu'à nouvel ordre, sur Facebook c'est TOI et TOI SEUL qui décide ce que tu veux mettre comme données personnelles. Si tu ne sais pas te contrôler et que tu raconte toute ta vie dans les moindres détails sur Facebook, il n'y a qu'un seul et unique responsable: TOI! Ce dont parle Steve Jobs c'est au contraire des MALWARE, ceux qui font des choses SANS ton accord. Ca n'est pas le cas de Facebook, ni d'aucune app sur l'AppStore. [quote] "Freedom from programs that trash your battery" : alors qu'il interdise aussi le GPS… parce que mes applis qui utilisent le GPS, qu'est ce qu'elles consomment ! [/quote] Le GPS c'est pas un programme, c'est un composant matériel. Steve Jobs, et tu le sais très bien mais tu ne peux t'empêcher de troller, parle de programme qui utiliseraient de façon anormal, c'est à dire pour ce qu'ils font, les ressources CPU et GPU de l'iPhone. Cela n'interdit aucun programme, cela incite juste les développeurs à fournit des programmes qui ont un minimum de qualité niveau consommation de ressource (ce qui ne veut pas dire qu'ils sont forcément ultra stables ou utiles. Juste qu'ils ne consomment pas abusivement les ressources, et donc la batterie)


avatar GStepper 17/05/2010 - 20:32

@ Psylo A quoi bon pester de la sorte ? Qui est le pire ? Apple qui à qui vous reprochez tout ou vous même qui continuez de donner une importance démesurée à cette entreprise et/ou ses produits ? J'ai une idée de la réponse... Lucidité et bon sens ? Hôpital.. Charité... :)

avatar captainAmerica2 16/05/2010 - 09:58

"War is peace, Freedom is slavery, Ignorance is strength"...

avatar GStepper 17/05/2010 - 20:34

Un grand merci à Apple de remettre les clowns à leurs places !!! :)

avatar hellhasnofury 16/05/2010 - 09:58

en place

avatar Anonyme (non vérifié) 17/05/2010 - 22:37

+100000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000....

avatar manu1707 16/05/2010 - 10:03

Je suis d'accord a 100% avec lui T'es pas content bah qu'est ce que tu fous la dégage ! Quoi tu te plains encore ? Si tu critique c'est que te fais envie mais tu veux pas sortir les doigts du derch J'en ai marre des râleurs, j'en ai marre des haters. La SJ a bien recadré les choses et c'est parfait ! Maintenant je sais déjà comment des sites de merde comme le JDG qui foisonne de trolleurs, et dont meme les redac sont des trolleurs, vont réagir fac a cette news

avatar sgm 18/05/2010 - 01:51

Mais dis-donc c'est vrai qu'on approche du 400ieme J'ai fait un effort avec Onfray. Il faudrait un peu plus de participation. ;-)

avatar Frodon 16/05/2010 - 10:05

Un petit commentaire sur les dires de Ryan Tate. Il part à la base d'un postulat qui est FAUX, il dit: "La révolution c'est lié à la liberté". Non, une révolution est un changement, un bouleversement important et brusque. C'est ce qu'indique n'importe quel dictionnaire. Et une révolution n'aboutit pas forcément sur plus de liberté.

avatar Stanley Lubrik 18/05/2010 - 02:32

Le prochain Onfray : "Pomme et gravité" Mais depuis que l'iPad éclipse le Newton, il y a plus de respect du vieux monde....

avatar iLaurent 16/05/2010 - 10:15

Heureusement que c'est pas lui qui dirige le Pays, parce que tous les autres ne pourraient rien dire ! N'étant pas moi Meme president ou premier ministre je n'aurai qu'a changer de nation si je ne suis pas content ? De toutes façons il a une ligne directrice pour son entreprise, point a la ligne, on pourra en debattre autant qu'on veut !

avatar GStepper 18/05/2010 - 10:15

@ sgm En même temps, Freud, pas besoin de lire quoi que ce soit sur lui pour comprendre l'arnaque... Mais merci à Michel Onfray de remettre une petite couche. :)

avatar Brewenn 16/05/2010 - 10:17

@manu1707 On peut apprécier un produit Apple sans pour autant tomber dans l'idolatrie, et pour certains carrément dans le fascisme technologique.

avatar sgm 18/05/2010 - 14:37

Si tu veux donner de la valeur à Onfray et en faire perdre à Freud au niveau ou nous sommes rendu ici. Soit tu mets en doute avec un argumentaire là où j'ai démoli certaines prétentions d'Onfray. Ou bien tu en rappelles d'autres qui selon toi sont valables. Nous ne somme plus au niveau de [i]Freud méchant, pas bon[/i] Ceci dit je trouve quand même indécent certaines prétentions d'Onfray sur Freud: comme l'inceste, l'assassina de ses quatres soeurs et autres alors que de son vivant, il n'en a jamais été question. Si Freud était vivant, il pourrait poursuivre Onfray pour diffamation. C'est peut-être la nouvelle marotte en France, accuser les morts de crime sans aucune preuve, sans vergogne ou sans mise en perspective. Je me demande bien si Onfray ne viole pas les lois françaises

avatar death_denied 16/05/2010 - 10:22

Pinaise, je suis bien content, qu'en tant qu'acros aux produits Apple je garde quand même mon espri critique. Je ne fais pas comme certains fan boys qui sont prêts à lécher le moindre crachat de Jobs et cherchent à tout prix à le justifier aloes que si c'était S. Balmer ils l'auraient lapidé cash. En tout cas je plussois avec Ironseb.

avatar GStepper 18/05/2010 - 15:55

@ sgm "Si tu veux donner de la valeur à Onfray et en faire perdre à Freud" Du tout, les résultats de la psychanalyse parlent d'eux mêmes et je remercie juste M. Onfray de faire un livre qui remet le sujet sur la table. Si ça peut sauver une ou deux personnes de l'escroquerie alors ce livre est une réussite (je ne l'ai pas encore lu). Pour la destruction des arguments d'Onfray, je te propose d'aller directement sur son blog (http://michel-onfray.over-blog.com/) et de voir directement avec lui, je suivrai vos échanges argumentés avec interêt. ;)

avatar YannK 16/05/2010 - 10:25

"Moi, ce qui me choque, c'est que Ryan Tate, journaliste chez Gawker Media (éditeur de Gizmodo) se permet de publier une correspondance privée…" D'ailleurs faudrait vérifier si c'est un délit comme en France. et encore une fois, ça serait Gizmodo et ça commencerait à faire beaucoup... (déjà avec l'iPhone 4G) Après y'a une chose à dire, c'est que Tate doit probablement vivre dans un monde alternatif, parce qu'il critique Apple pour ce que toutes les marques font... Et je doute que Tate envoie un mail au boss de GM pour lui dire comment leur position pue au sujet du firmware du calculateur de sa bagnole, firmware qui n'est pas open source et qui l'oblige donc à aller à la concession de la dite marque et de payer plein pot... "se profile désormais celle de Big Brother..." MARRE des gens qui en appellent à Big Brother sans avoir jamais lu le livre ! Utiliser le terme Big Brother à corps et à cris dès qu'il y a un semblant de verouillage et en oblitérant tout ce qui fait la substance du Big Brother d'Orwell est complètement idiot ! Je sais que c'est la mode, mais construire un peu sa culture au lieu de sortir automatiquement l'expression sans savoir pourquoi est franchement... pfff je trouve même pas de mot. Dans ce cas là, autant dire que Google.com est le Brave new World d'Huxley (et il l'est vraiment) Qui plus est, le "Think Different" ne s'est pas transformé en "Je vérouille", loin de là. Faut arrêter de penser façon manichéenne quoi, c'est juste idiot d'opposer les deux alors que des choses étaient déjà vérouillés à l'époque du Think Different, et que d'autres se sont "libérées". Puis bon, Think Different est un motto publicitaire hein, faut déjà être débile pour y croire, comme le Don't Be Evil de google. @XiliX : nan mais faut pas chercher, Ironseb est tellement peu intellectualisé que c'est son chien qui lui montre comment pisser... @captainAmerica2 : "War is peace, Freedom is slavery, Ignorance is strength". Enfin une utilisation pleine de bon sens !

avatar sgm 18/05/2010 - 16:31

Étrange je n'ai pas vu une seule réaction d'Onfray dans la section de Freud. Sans compter, les pseudos-supporteurs d'Onfray qui le remercient mais qui ne disent rien. Bref c'est comme MacG, Steve Job ne commente pas la nouvelle. Sauf que MacG ne promet pas que Steve Job se manifestera.

avatar claudefr 16/05/2010 - 10:29

@philus, je ne parlais du porno que comme d'un exemple de la "bien-pensance" qu'on essaie de nous imposer... Libre à vous de juger certains comme nazes ou mesquins... Je n'ai pas votre intelligence ni votre chance de savoir ce qu'est la Normalité... Et puisque vous appréciez les citations, en voici une autre: "Don't criticize what you can't understand." (Bob Dylan) mais peut-être vous situez-vous plutôt du côté du Claudel et de son "La tolérance il y a des maisons pour ça." (Humour) Personnellement je suis effaré par l'hyper-violence proposée par certains jeux sur Iphone (belle hypocrisie au demeurant). Mais je n'irai pas jusqu'à traiter leurs utilisateurs de demeurés... Have a nice day.

avatar GStepper 18/05/2010 - 17:30

@ sgm "Sans compter, les pseudos-supporteurs d'Onfray qui le remercient mais qui ne disent rien." - Je ne suis supporteur de personne, dès que j'aurais lu le livre je pourrais "dire". De mon côté, j'observe juste que les curés de campagne, les confidents ou même les discussions au café du coin avec des inconnus avaient au moins autant d' "éfficacité" qu'une psychanalyse avec M. Freud ou l'un de ses nombreux disciples. Personne n'a attendu M. Onfray pour constater cela. Par contre, je me suis trompé dans le lien, puisqu'il ne s'agit pas du blog "officiel" voici donc le bon lien: http://onfray.over-blog.com/ Désolé pour l'erreur.

avatar jj.dr 16/05/2010 - 10:31

"fascisme technologique": si on n'atteint pas là le point Godwin A la lecture de ces textes qu'apparaît il ? - S Jobs répond aux critiques et interrogation (Tate dans son article lui rend cet hommage aussi...) alors que rien ne l'y oblige. Et ceux qui pensent qu'un chargé de comm répond à la place de SJ ne doivent pas avoir de notions juridiques : sous sa signature, il s'agit d'un courrier (que ce soit électronique ou non). C'est donc sa responsabilité personnelle qui est engagée. - Son discours : Apple a des règles (codage, porno...) sur SA plate forme. d'autres ont d'autres règles sur d'autres plate-formes (ref à MS). Jusqu'à nouvel ordre, Apple est effectivement libre d'appliquer ses règles dans l'environnement qui est sa propriété. Et SJ le dit: ceux qui respectent ces règles ne le font pas parce qu'ils le doivent mais parce qu'ils le veulent... le monde hors Apple est vaste... (il aavit déjà fait une réponse sur ce thème il y a quelques temps) - enfin le langage du "journaliste" est des plus orduriers effectivement alors que SJ reste correct. Et envoyer bouler un agressif sur le thème "mais tu es qui toi ?" au bout d'une longue conversation n'est pas faire preuve d'égo à mon sens, tout au plus d'agacement. Et la remarque "Vous avez fait quoi de si génial ?" est à mettre en regard de la fin "avez vous créé quelque chose ou n'êtes vous bon qu'à critiquer le travail des autres et à dénigrer leurs intentions ?". Et là au vu des échanges précédents la remarque de Jobs est on ne peut plus méritée. Donc il n'y a pas de St Jobs ou quoi que ce soit : juste le chef d'une entreprise importante qui prend du temps pour échanger avec un coco agressif et qui à la fin finit quand même par lui dire "stop"... Encore une fois, prenez le temps de lire les échanges cités dans l'article d'origine (enfin pour ceux qui ne partent pas du principe que le monde est un grand complot, Apple le grand Satan et SJ son démoniaque gourou...)

avatar sgm 18/05/2010 - 17:52

Ça c'est pas vrai, parce que un psychanalyste dit: [i]Paie moi pour que je t'écoute![/i] La relation d'aide est honnête et sans ambigüité. C'est vrai que les discussion du café du coin, du curé ou confident peuvent parfois être aussi bonne*. Toutefois habituellement ces discussions sont teintées d'intérêt personnel. Le tavernier va ménager ta susceptibilité pour te garder comme client. L'imbécile qui a maltraité ces enfants, va te suggérer de faire de même, etc. Le client alcolo va t'inciter à continuer de boire. Le curé va te dire de faire des enfants pour recevoir une dîme plus tard. L'ami qui t'aime bien comme tu es et ne veut pas nécessairement que tu te développes, etc. Avec le psychanalyste, tu l'encourages quoi qu'il te disent. Ils ont un association dont ils peuvent se faire suspendre. Le tavernier va se faire suspendre que si il vent de l'alcool frelater. Tout flatteur vit au détriment de celui qui l'écoute. (Ça me fait penser à la serveuse qui fait des sourires aguicheurs pour conserver le client, pas sûr qu'elle veut autre chose que ton pognon) Il y a toujours l'argument massue: Vaut mieux deux parents homosexuels(discussion du coin) qu'une mère alcoolique et un père incestueux(mauvais psychanalyste). Mais vaut mieux un père et une mère équilibrés et aimants(psychanalyste compétent). *En autre, quand le traumatisme psychologique est faible. Si l'homme souffre d'un complexe de castration sévère, qu'il a épousé une femme castratrice, et que le tavernier est castré ou castrateur, l'aide peut être plutôt considérer comme une nuisance. Du côté du psychanalyste, il est libre de toutes fixations psychologiques (en théorie) et qu'il connaît les stades de développement psychologique, il pourrait orienter rapidement son client-patient. Par exemple, si le client est castré, le psy demandera d'essayer de se remémorer d'un évènement traumatique qu'il aurait vécu entre 3 et 6 ans approximativement. P.S. Je ne vois toujours pas où il est possible de s'exprimer et de voir la discussion des autres participants.

avatar Emile Schwarz 16/05/2010 - 10:35

si le journaliste n'est pas content d'utiliser telle ou telle plateforme, qu'il en utilise une autre ou qu'il n'en utilise aucune ou encore, qu'il créé sa compagnie et crée sa propre plateforme (et dans ce cas, il va bien se trouver un journaliste qui va critiquer sa plateforme comme lui le fait des produits Apple)...

Pages