Jobs : « si vous voulez du porno, prenez un Android »

Anthony Nelzin-Santos |
« Les gens qui veulent du porno peuvent acheter [un] téléphone Android », voilà la réponse du patron d'Apple à un long courriel qui lui était adressé au sujet de la politique de validation d'Apple.

« Le rôle d'Apple n'est pas de faire la police des mœurs — le rôle d'Apple est de concevoir et produire des gadgets super cool qui font ce que les clients veulent qu'ils fassent », c'est ce qu'explique Matthew, qui dit s'être « converti » à Apple lors de l'annonce de l'iPhone 3G.

skitched

Son problème portait en particulier sur l'affaire NewsToons, du nom de l'application de dessins satiriques que l'équipe de validation App Store avait refusé en décembre dernier en vertu d'une clause du contrat développeur portant notamment sur la satire, la caricature, et la diffamation. Au détail près que le créateur de cette application, Mark Fiore, est un illustrateur connu et reconnu, et a depuis reçu le prix Pulitzer.

Steve Jobs s'était déjà exprimé au sujet de ce rejet, présentant ses excuses pour ce qu'il considérait comme une « erreur ». L'application a depuis rejoint les rangs de l'App Store, Fiore regrettant qu'il « faille des levées de bouclier médiatique pour qu'Apple approuve des applications à dimension politique ».

Dans ce courriel, Steve Jobs réitère le fait qu'il s'agissait d'une erreur. Mais à la question de l'expéditeur sur la création d'une catégorie « Porno » avec contrôle parental, le patron d'Apple oppose une réponse on ne peut plus claire : « Cependant, nous pensons que nous avons une responsabilité morale consistant à exclure le porno de l'iPhone. Les gens qui veulent du porno peuvent acheter [un] téléphone Android  ».

Une mention d'Android (et une faute de frappe) qui pourrait en étonner certains, mais un très proche de Steve Jobs nous a confirmé que le patron d'Apple était bien l'auteur de quelque-uns des courriels qui ont fait surface ces dernier temps. Il doutait en revanche qu'ils le soient tous. Reste maintenant à savoir comment séparer le bon grain de l'ivraie…

avatar majipoor | 
@HAL-9000 "Et les censures d'applications telles que celle de Mark Fiore ? Si on veut les voir on achète un Android c'est bien ça ? " Au moins ne prends pas un exemple pour lequel Steve Jobs a reconnu leur erreur et a corrigé le tir. Tu en as au moins un autre? Ceci étant dit, les applications sont validées par des êtres humains sur la bases de règles qui laissent certainement place à l'interprétation (comment pourrait-il en être autrement). Chaque reviewer va donc interptéter ces règles selon ce qu'il pense être juste et parfois, il se trompe. Tu arrives à comprendre ça? Parce que, au cas où tu ne l'aurais pas remarqué, toutes les lois et réglements de ce monde sont sujettes à interprétation et il y a partout et toujours des erreurs ou des abus. Il y a certainement des règles "pas de pornographie", "pas de racisme", "pas d'applications trop mal développées", "pas d'applications qui arnaquent leurs acheteurs" etc. Que des règles qui nécessitent à chaque fois une interprétation personnelle de la part d'une ou plusieurs personnes. Lorsque l'application est limite, mais acceptable, est-ce étonnant que ces personnes puissent peut-être préférer ne pas prendre de risque considérer que la limite est dépassée? Alors arrête de faire comme si tu croyais sincérement qu'il était inacceptable qu'il y ait un petit pourcentage de rejets abusifs. Arrête de faire comme si tu croyais que Apple devait être irréprochable sur tous les points. Et surtout arrête de laisser entendre que c'est pas partout la même chose. Arrête de troller, quoi.
avatar Moonwalker | 
mode troll : la preuve est faite qu'il n'est pas toujours aisé d'écrire avec un iPhone. Sur le "porno" : Apple est libre de ne pas vouloir en distribuer. On est libre d'acheter autre chose qu'un iPhone (pour cette raison ou une autre). Où commence le porno et où commence l'art ? Où s'arrête la décence et où commence la censure ? Apple désirant distribuer des moyens d'information peut-elle s'ériger en censeur sans enfreindre la liberté d'expression = le cas Fiore a montré les limites de son système. Les journaux devront-ils aussi censurer leur contenu selon les critères Apple ? Je n'ai pas de réponse à ces questions. C'est à Apple à les fournir. C'est elle qui c'est mise dans cette situation. Elle doit assumer, prendre position, définir des règles [u]claires[/u]. Ensuite les consommateurs qui sont aussi des citoyens jugeront de l'attitude à prendre. J'aime bien les Walt Disney (surtout les anciens). J'aime bien ce que font les studios Pixar. J'aime aussi l'animation japonaise et, parmi ses différentes composantes, l'echi et le hentai. Je ne demande pas à Disney-Pixar de me produire du Hentai. Je ne souhaite pas trouver Bibble Black dans le même rayon que La Belle au Bois Dormant (expérience vécue dans un grand magasin culturel parisien).
avatar pickwick | 
tout à fait d'accord avec Steve Jobs. Et de manière plus globale je ne vois pas pourquoi on lui interdirait de faire ce qu'il veut de son iphone. Comme personne ne vous empêche à vos risques et périls de jailbreaker ou de passer à Android. La liberté commence au respect de celle des Autres, même de celle de Steve. Et ceux qui veulent un iphone libéré de toute contrainte, qu'ils se regroupent et le fabriquent eux-mêmes ou fassent un putsch chez Apple.
avatar JackosKing | 
Cool apple va bientôt pouvoir délocaliser sa censure en chine. Made in America, censored in China ;)
avatar bugman | 
"Cependant, nous pensons que nous avons une responsabilité morale consistant à exclure le porno de l'iPhone." CENSURE ! (où quand Jobs se prend pour ma mère !). J'ai 37 ans Maman Jobs, faut te calmer là. Pour les enfants (certains commentaires), le contrôle parental c'est pas fait pour les chiens. Et entre nous soit dit, je suis souvent affolé de voir le nombre de gosses sur internet sans présence d'adulte a coté d'eux. Le porno, ils connaissent. @ pickwick : [quote]Et de manière plus globale je ne vois pas pourquoi on lui interdirait de faire ce qu'il veut de son iphone.[/quote] Déja c'est MON iPhone ! Et pourquoi pas n'autoriser que les blonds aux yeux bleus à utiliser un Mac, aussi ?
avatar ErGo_404 | 
Je kiffe la façon dont il ne répond qu'à la question du pr0n (au passage, un simple système de contrôle parental suffirait) au lieu de répondre au problème de fond, la censure de certains artistes/journalistes/développeurs pourtant plein de talents.
avatar Florent Morin | 
Si Apple ne veut pas de porno sur son AppStore, c'est justifiable : AppStore est quand même LA vitrine Apple. Maintenant, que les développeurs de ce type d'application n'aient d'autre solution que : - ne pas diffuser leur application - passer à la WebApp offline, Ca, c'est un peu plus pénible.
avatar macsha | 
réponse complètement idiote d'Apple, qui commence à me taper sur la grappe avec ces bullshits... je fonce sur Androïd à mon prochain achat.
avatar HAL-9000 | 
Steve Jobs pense qu'à sa gueule, n'hésitant pas à écourter les carrieres d'acteurs porno, faute d'accès à leurs oeuvres sur les supports iPhone et iPad. S-C-A-N-D-A-L-E-U-X, à l'heure ou le chômage et la précarité dans le monde des arts visuels est à son plus haut... ---> Déja dehors :)
avatar gto55 | 
VHS VS BETA prOn won
avatar manustyle | 
il n'y pas d'applis porno, nuance, rien n'empeche de mettre de la video X sur un iphone !
avatar lukasmars | 
C'est marrant, dés qu'un député coincé veut introduire une mesure de filtrage du net pour le porno, on assiste à une levée de bouclier de tous les blogueurs, journalistes, les férus de l'internet "libre" car ce député est un affreux réactionnaire. Quand c'est Jobs, on trouve cela normal . J'imagine leur futur moteur de recherche aussi filtré que le moteur chinois Baidu. Halte au puritanisme américain et aux solutions aseptisées made in Cupertino.
avatar Feroce | 
"je pense que pas mal de parents Américains (puritains) sont satisfait de pouvoir acheter un téléphone sans sexe à leurs enfants." Sans leur donner votre numéro de carte de crédit pour faire des achats de logiciels sur le store Itunes, , et sans abonnement internet 3G, je ne vois vraiment pas comment les gosses pourraient avoir miraculeusement du porno sur leur téléphone. Au fait, je me demande même si filer un iPhone a un gosse un GSM de riche a vraiment du sens...
avatar DM75 | 
Steve Jobs fait des choix et les assument pleinement. C'est SA boîte ! Ces choix ne vous privent de RIEN du tout. Si ces décisions ne vous conviennent pas, changez de crèmerie. C'est aussi simple que cela. Merci d'aller vomir ailleurs...
avatar lennoyl | 
"Think like me" va bientôt remplacer le célèbre "Think different". Apple me fait un peu penser à Nintendo: ils se sont rendus compte qu'ils pouvaient faire beaucoup plus de fric qu'avant en attirant de nouveaux clients. Du coup, ils ont laissé tomber leur âme et donc leurs fidèles clients.
avatar Feroce | 
"Et pourquoi pas n'autorisé que les blonds aux yeux bleus à utiliser un Mac, aussi ?" Premier point accordé :-)
avatar oomu | 
Safari accepte très bien le porno - le magasin personnel d'apple (le app store) a le droit de refuser ce qu'il veut - le fait que ce magasin soit l'unique point d'achat/téléchargement d'applications (si on ne hacke pas) est un problème. - En se plaçant comme gardien de la morale, Apple dépasse son rôle d'entreprise commerciale - Se pose encore et toujours le problème de l'exportation des valeurs d'un pays étranger par le biais des outils et produits culturels. - VHS a pas gagné contre Betamax simplement à cause du porno. Le porno est venu sur VHS parce que tout était en place pour que VHS soit un support populaire. L'émergence du porno sur vhs était la preuve finale que betamax avait perdu. - on est contre le porno , parce que manifestement, quoi que fournisse apple dans os X et l'iphone, Apple lui même n'a pas confiance dans la robustesse des fonctionnalités de contrôle parental (manifestement, c'est ce que je vois), et donc on craint que les enfants y soient confrontés. bon ok. On est contre les applications qui insultent et ridiculisent des personnes publiques, car qui a envie d'être ridiculisé et sali sous prétexte qu'il est une personnalité publique ? bon ok mais où on s'arrête ? qui est donc ce monsieur Apple et sa cohorte de gentils employés ? Si on a Apple pour décider sereinement de tout cela, avons nous encore besoin des avocats et des juges pour ce qui était avant des plaintes en diffamation et/ou atteinte à l'image ? - Android n'est pas le Sauveur. L'industrie se calera sur le modèle gagnant, qui est Apple. Si on est face à un problème politique, c'est au monde politique de répondre, pas à l'industrie. Si on est face à des problèmes juridiques, un juge doit être mêlé, pas une décision arbitraire d'entreprise. - tant qu'apple décide sur des arguments techniques objectifs, je n'y vois aucun tort. Si tôt qu'on commence à me parler moralité, je refuse.
avatar tomtom688 | 
c'est pas si bête que ca, il serait bien emmerdé si tout le monde irait voir chez Android !!
avatar Gimli fils de Gloin | 
iPapy a raison et a tout mon soutien. Le porno c'est juste bon pour HAL 9000, Spleen et autres frustrés Windaubiens.
avatar olivmc | 
Le porno se trouve très (trop ?) facilement avec Safari mobile...
avatar oomu | 
Apple simplement refuse de prendre un risque ici. play safe.
avatar pickwick | 
@bugman Personne ne vous interdit d'utiliser un iphone. Mais c'est un peu comme si vous demandiez à votre Twingo deux volants. Personne ne vous empêche d'en rajouter un second. Le constructeur est LIBRE de fabriquer ce qu'il veut, non ? Et vous d'acheter ailleurs si cela ne vous convient pas. Vous êtes libres de casser, faire bouillir, mettre au micro-ondes, VOTRE iphone, mais l'iphone qui vous est proposé est là parce qu'un fabricant, qui a ses idées, vous l'a vendu pour un usage standard et des recommandations. Après vous êtes libres d'en faire ce que vous voulez, mais cela ne vous donne pas le droit d'exiger des fonctionnalités refusées par le fabricant.
avatar cloudy | 
Merci pour le conseil Steve. Bon pour ma part j'ai pas vraiment attendu (un an avec un HTC Magic et depuis hier un HTC Desire qui est une pure bombe soit dit en passant). Et oui la question de fond n'est pas le porno. Mais bien pour un Pullitzer pour lequel on reconnait une erreur sous la pression médiatique, combien de caricaturiste resté à la porte de l'AppStore ? Combien d'applications réellement innovante n'ont pas vu le jour ? Bref le système de validation est complètement dépassé ne serait-ce que parce que la réactivité n'est absolument pas à la portée de Apple. Il existe pourtant une option simple : permettre comme sur Android d'installer des applis hors AppStore. Ainsi l'AppStore peut garder sa virginité immaculé ( et ses règles parfois idiotes). Oui mais voila, cela mettrait en péril le modèle économique lié à l'AppStore. L'une des première applications que l'on verrait serait un AppStore concurrent, à moindre marge et complètement souple : bref une vraie menace pour le business de Apple. Apple serait alors contrainte de revoir et ses marges et sa politique de validation d'application. En toute sincérité je serais probablement un possesseur d'iPhone sans ce système ...
avatar arsinoe | 
[quote=Gimli fils de Gloin] iPapy a raison et a tout mon soutien. Le porno c'est juste bon pour HAL 9000, Spleen et autres frustrés Windaubiens.[/quote] Et les idées déviantes des humoristes politiques c'est juste bon pour ces crypto-communistes de linuxiens.
avatar ironseb | 
Pas de porno enfin… pas de porno en applis et sous flash. Juste histoire de pousser cette industrie puissante à se passer d'Adobe pour utiliser le HTML 5 et débarquer sous safari. La stratégie est bonne et l'adepte parfaitement aveuglé.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR