Le nouveau data-center d'Apple en vidéo aérienne

Anthony Nelzin-Santos |
Rien ne ressemble plus à un data-center qu'un autre data-center, mais celui-ci est le nouveau d'Apple, qui devrait ouvrir ses portes cette année du côté de Maiden, en Caroline du Nord. Et il se montre aujourd'hui en vidéo aérienne, une vidéo a priori prise par un agent immobilier.



Avec ses 46.500 mètres carrés, il sera près de cinq fois plus grand que le data-center actuel d'Apple, basé à Newark, en Californie. Ce data-center représente pour Apple un investissement d'un milliard de dollars, ainsi que 300 employés (dont 50 salariés d'Apple).

Rich Miller du Data Center Knowledge le disait déjà il y a un an : « les entreprises qui bâtissent les plus gros centres de données tendent aussi à avoir les plus grandes ambitions en cloud computing ». Et ce data-center sera un des plus importants du monde. Reste à savoir ce qu'Apple compte en faire : ce n'est pas pour ce qu'elle a fait d'iWork.com qu'elle aura besoin d'autant d'espace, et on imagine mal qu'il s'agisse de distribuer plus de contenus sur iTunes — peut-être s'agira-t-il de les distribuer différemment, alors qu'on parle de plus en plus fort d'un iTunes dans le nuage…

Sur le même sujet :
- Data Center : Apple entre chez les grands
- Un iTunes dans le nuage ?
avatar ImagineMac | 
et pour aller plus loin qu'un itunes dans les nuages, pourquoi pas "votre MAC" dans les nuages avec plusieurs terminaux pour un seul et même environnement et tous ses contenus accessibles dessus. Pour le coup un véritable écosystème comme les affectionne iPatron.
avatar Dr_cube | 
[quote]ce n'est pas pour ce qu'elle a fait d'iWork.com qu'elle aura besoin d'autant d'espace, et on imagine mal qu'il s'agisse de distribuer plus de contenus sur iTunes — peut-être s'agira-t-il de les distribuer différemment, alors qu'on parle de plus en plus fort d'un iTunes dans le nuage[/quote] Je me répète, mais selon moi, les données (les logiciels sont des données) sont destinées à être dématérialisées, puis décentralisées. La dématérialisation, c'est la suppression du support physique pour l'utilisateur. Ce dernier a l'impression de ne plus posséder les données, mais il possède quand même des fichiers tangibles, stockés dans son ordinateur, qu'il peut copier et manipuler. Exemples : — Musique : Passage du CD au MP3. — Magasin : Passage de la Fnac à iTunes Store. — Vidéo : Passage du DVD à iTunes Store. — Jeux vidéo et logiciels : passage des DVD/cartouche aux téléchargements (web, App Store). — Photo : Argentique vers numérique. — Courrier : Lettre papier vers email. — ... La décentralisation, c'est la suppression du fichier tangible. L'utilisateur ne sait plus où se trouvent ses données. Elles sont dans le nuage, sur Internet. Il n'y a plus de notion de fichiers. Les données sont disponibles de partout. On ne se soucie plus de sauvegarder les données, de les transférer, etc. Exemples : — Musique : Passage du MP3 à Deezer/Spotify. — Photo : Stockage sur Flickr. — Courrier : email vers webmail/IMAP. — Jeux vidéo : Passage du téléchargement à OnLive. — Logiciels : Passage du téléchargement aux Applications Web. — ... Clairement, on comprend les choix d'Apple : — Achat de Lala.com pour mettre iTunes dans les nuages. — Mobile Me et Sprout Core pour miser sur les applications web. — Data Center pour supporter le nuage. — iPhone OS qui supprime la notion de fichiers pour l'utilisateur. — L'iPhone qui misait tout sur les applications web (trop tôt !). Si on a accepté de décentraliser l'argent, la donnée la plus important de notre société, on décentralisera tout.
avatar iZorg | 
Il a pas peur le gars ! A mon avis iPapy devait avoir le doigt sur le bouton de mise en marche des défenses anti-aériennes. Pas taper, j'ai trouvé la sortie :)
avatar Dr_cube | 
[quote]pourquoi pas "votre MAC" dans les nuages avec plusieurs terminaux pour un seul et même environnement et tous ses contenus accessibles dessus. Pour le coup un véritable écosystème comme les affectionne iPatron.[/quote] Le nombre d'appareils électroniques connectés à Internet par personne double tous les trois ans. Il arrivera un moment où de toute façon, gérer manuellement notre contenu sur tous nos ordinateurs sera impossible. Les solutions centralisées comme iTunes pourraient permettre de synchroniser toutes nos données. Mais la véritable solution vient de ce fameux nuage. Nos données seront stockées sur Internet, chez différents fournisseurs de services, et on y accédera de n'importe où, à partir de n'importe quel appareil. Finalement c'est déjà le cas pour de nombreuses choses.. Chez moi : — Mes emails sont chez Google et Apple. — Mes vidéo sont sur Youtube et Apple. — Mes musiques sont sur Deezer (c'est pas vrai mais bon ^^). — Mon agenda et mon carnet d'adresses sont chez Apple. — Mes photos sont chez Apple et Flickr. — ... Il ne manque pas grand chose pour que toutes nos données soient dans le nuage. Il manque dans tous les cas un liant. Il faudrait que le système d'exploitation soit capable de récupérer et de gérer lui-même nos données. Il faudrait que le système d'exploitation soit lui-même une application web, pour qu'on n'ait plus besoin de l'installer et de le mettre à jour nous-même. Il faudrait que tous nos logiciels soient des applications web pour qu'on n'ait plus besoin de les installer et de les mettre à jour nous-même. Si on garde la métaphore du bureau, alors il faut que nos vidéo Youtube apparaissent dans notre dossier vidéo, et que nos documents iWork.com soient accessibles par le Finder. Mais à quoi bon garder cette métaphore ? On n'est pas loin de tout cela. Je ne sais pas si Apple réussira à passer ce cap. L'iPhone OS et Mobile Me semblent être sa réponse à cette transition.
avatar Stanley Lubrik | 
Donc ChromeOs 100% Cloud Computing est l'une des bonnes visions de l'avenir... Chromium Flow (dérivé du premier) est disponible ! 2 Go tout mouillé ! http://chromeos.hexxeh.net/
avatar hawker | 
qu'ils aillent se faire $*ù*ù avec leur cloud computing. MES données et MES programmes, je les veux sur MON disque dur de MON ordinateur. être totalement dépendant de sa connexion internet, c'est pitoyable.
avatar Nicolas R | 
... Et se rendre volontairement et complètement captif de leur écosystème,c'est même au delà du pitoyable. Apple n'est "pas pire" que Google ou Crosoft, mais probablement pas plus philanthrope ou fairplay non plus. Tout comme hawker, je reste persuadé que personne ne s'occupera mieux de mes données que ... euh, moi. Le cloud computing c'est sympa tant que ça ne prend pas la forme d'une marche forcée.
avatar oomu | 
non. il y aura pas totale "nuage" il y aura à la manière de mobile me ou iwork.com une SUPERPOSITION le but est d'enrichir et améliorer l'informatique. PAS de nous faire un formidable retour en arrière dans les années 70, le tout sur un réseau instable géré par différentes compagnies (internet). - Superposé : votre ordinateur a tout ce qu'il lui faut, tel un iphone/ipad/mac + l'usage constant du réseau (gps amélioré, cartes, backup, synchronisation, informations en continu, mise à jour, suivi de vos amis, etc) L'ordinateur est un terminal oui, mais l'intelligence d'internet n'est pas dans son coeur mais dans le point de connexion (vous, moi, eux ). C'est comme itunes, oui itunes est lié à un magasin géant, oui, apple aidera certainement à gérer son contenu et le récupérer ou qu'on aille, mais TOUS LES DEVELOPPEMENTS de itunes sur _10_ ans ont été de rendre vos macs et vos iphones capables d'être indépendants même la toute dernière version de itunes, avec son partage personnel va dans ce sens : internet/le réseau est là pour enrichir vos machines, en leur faisant partager les contenus. - enfin bref, il n"y a pas opposition entre la machine et le réseau, y a fusion. Sun avait tort quand elle disait "le réseau est l'ordinateur", Oracle a eu tort quand elle a fait le NC (le "network computer", l'ordinateur réseau) ces idées ne sont pas nouvelles. J'ai connu ce délire du temps des Terminaux X unix, on disait "tout sera réseau, suffit d'avoir un + gros serveur et un gros tuyaux" mais non. les gens n'adhèrent pas et les ingénieurs veulent + - meme les aficionados de Gmail et Facebook, ceux qui ont 18 ans, ont leur mémoire perso, leur clé usb. et les gamins ont leur backup et disque dur plein de jeux vidéos et de thèmes customs d'interfaces. - mais aucuns ne voudraient se passer du Réseau. Le réseau c'est l'essence de l'informatique. Mais toujours, il y a une MACHINE pour exécuter le CODE : votre machine. Superposition.
avatar oomu | 
"Si on a accepté de décentraliser l'argent, la donnée la plus important de notre société, on décentralisera tout. " internet est déjà décentralisé. c'est son fondement : VOS ordinateurs sont TOUS les terminaux d'internet et son intelligence simultanément. Votre ordinateur ou celui d'amazon a le même accès au net, seul le débit change, mais vous êtes tous 2 le net. Internet est déjà décentralisé : vos MACHINES sont la décentralisation du réseau VOS données, que vous les partagiez via votre serveur web, ou via youtube ou via p2p sont DEJA une source incroyable de contenu culturel décentralisé. Le NET est _déjà_ là. Et il est déjà décentralisé. C'est sa force, c'est ce qui ennuie les politiciens. Le futur est déjà hier. Il n'y a donc RIEN à craindre : accueillez les twitter, les iwork, les p2p et IPv6 comme les nouveaux outils pour améliorer vos usages des machines. Et si cela vous déplait : ne les utilisez pas.
avatar Nicolas R | 
@ oomu Je me demande quand même si tu ne projette pas un peu ta propre idée du cloud computing sur celles des gens qui comptent faire de l'argent avec quand tu dis qu'il n'y aura pas "fusion" avec le système de gestion des fichiers perso mais "superposition". Il y a des chances pour que petit à petit on ne puisse plus parler de superposition mais bien de fusion puisque les google & cie ont tout intérêt à ce que ça arrive ... Si tu as toi-même sous la main tout ce que le serveur distant a, tu peux switcher d'un service à l'autre trop facilement. Et d'ailleurs, pourquoi se servir du cloup computing alors ? Alors oui ce sera comme ça au début, mais petit à petit quand ils sentiront que c'est le moment, ils nous pousseront au cul pour envoyer nos fichiers au loin et les manipuler à cette distance. L'IPhone et l'iPad sans finder mais connectés, MobileME et iWork, ... C'est même pas l'apero. C'est la nouvelle mode: On propose un usage, on t'y accoutumes, et hop on te pousse plus ou moins gentillement à aller plus loin les années suivantes. Parce-que ces boites feront de l'argent en se plaçant de plus en plus au coeur de tes affaires, il pousseront à ce que le cloud computing devienne la norme et qu'il faudra magouiller pour se faire un système sur mesure avec plus de contrôle. Et tout le monde sait qu'en usages informatiques si on doit magouiller, c'est le début de la fin pour le péquin moyen. Et tôt ou tard, pour tout le reste.
avatar USB09 | 
@nicolas R Je suis tout a fait d'accord avec toi. Internet deviendra indispensable, petit a petit les réseaux seront de plus en plus puissant et un écran sera juste suffisant... ah tient, on revient a la télé de année 40 ?
avatar Ed Fillion | 
@hawker +1
avatar naas | 
C'est étonnant qu'apple mise tout sur un seul datacenter, j'aurais penché pour une structure maillée de centre moins gros afin de pouvoir prendre le relais en cas de défaillance d'un des centres. ( feu, problème d'alimentation electrique, etc)
avatar F_P | 
Une raison de plus pour tous ceux qui n'ont pas encore vu la conférence intitulée : "InternetLibre ou Minitel 2.0" de se rendre sur un des liens ci-dessous. http://faq.tuxfamily.org/InternetLibre_ou_Minitel_2.0/Fr http://video.google.fr/videoplay?docid=169589780372642064#
avatar brunitou | 
+1000 avec oomu
avatar HAL-9000 | 
La détention d'informations, nouvel enjeu du XXI siècle...
avatar lex-icon | 
le problème que je vois avec le clouding c'est que dès que la connection internet est perdue on a plus nos données. Si je suis dans le train, à l'étranger, à la campagne, baisé. En plus on est dépendant d'un abonnement, tu paies tous les mois pour
avatar lex-icon | 
... [b]avoir le droit d'accéder à tes données[/b]. (pardon pour le message en 2) et ca je suis désolé mais je refuse
avatar brunitou | 
On n'est plus dans l'informatique là, on est en plein questionnement philosophique, démocratique: le cloud computing à 100% se rapproche de big brother. Pas encore tout à fait si cloud computing avec 150 acteurs, mais plus clairement avec 2 ou 3 acteurs (MS, Apple et Google), et si ceux-ci fusionnaient dans 25 ou même 50 ans, qu'est-ce que cela signifierait selon vous? En clair, je n'y crois pas (ou je ne veux pas y croire): d'un côté les geeks/technophiles/professionnels mettront techniquement en application leurs idées "libertaires", et Mr tout-le-monde restera longtemps réfractaire à l'idée de n'avoir ses médias QUE sur le cloud! (surtout ses photos, vidéos et documents perso; ses mp3 et films à la limite...) Confier ses données perso à un serveur distant comporte déjà des risques et pose déjà des questions (et ne constitue en rien en progrès: ce n'est pas de l'internet décentralisé), mais le TOUT au cloud sans copie locale, quelle hérésie! "Oh, le datacenter de Machinchose a brûlé; j'ai perdu toutes mes photos!" (!?) Par contre, pour des données facilement interchangeables (médias musique et films), le cloud peut sembler pertinent, théoriquement: à quoi bon stocker 100.000.000 d'exemplaires de "Les Ch'tits" alors que qqes exemplaires sur qqes serveurs pourraient suffire à fournir tous les foyers du monde? Là par contre, la lutte en filigrane est celle contre la copie, pour un modèle de diffusion marchand et contrôlé d'un côté, la lutte contre l'indépendance culturelle (le choix à la diversité , l'accès à la culture au plus grand nombre (qui quoi que la morale ambiante en dise passe par la copie, le prêt gratuit, etc.) de l'autre. Car centraliser la mémoire culturelle sur qqes serveurs de qqes protagonistes (des entreprises commerciales, rappelons-le!) est forcément dangereux. Croire le contraire est au mieux de la naïvété!
avatar Perc3val | 
Eh Ben moi je me réjoui pas que sa arrive habitant en bout de ligne avec un connexion d'a peine 0,7Mega qui lâche quand il pleut....10 minute pour charger une vidéo YouTube pas en "hd" si on veut la lire sans saccade 16heures pour télécharger des appli. Comme navigon (~2go).... Le cloud conputing a part pour le calendrier et les mail c'est une grosse erreur.
avatar brunitou | 
L'analogie avec l'imprimerie, c'est un peu: le cloud computing c'est le moine copiste qui vous dit "nous gardons le grand livre des connaissance chez nous, en sécurité, mais ne vous en faites pas: des millions de lecteurs connaissant le livre par coeur vont venir chez vous réciter le livre quand vous le voulez" (moyennant passage à la caisse à chaque fois mais ça on vous le dit pas;) L'internet décentralisé avec chacun ses données chez soi, c'est l'assurance que vous avez toujours un exemple de cet ouvrage de Paton, de Molière ou de Machiavel sous la main, dans votre bibliothèque, même si soudainement la moitié du monde s'écroule autour de vous. Et si la maison brûle, il y a de fortes chances que votre voisin possède aussi les grands classiques que vous aimez lire! (ou l'autre voisin, ou votre cousin ou votre bibliothèque locale). Alors oui, clairement, ce n'est pas écologique d'imprimer 100.000.000 d'exemplaires d'un même livre (ou avoir 10 disques durs qui chauffent chez vous) mais... est-ce qu'un datacenter de 45000m2 est écologique? Et tiens, comme c'est bizarre, l'écologie est un des fers de lance de la nouvelle pensée ambiante, mais comme c'est étrange. Bientôt le nombre de disques durs par foyer limité par décret écologique? Riez, riez...
avatar brunitou | 
Utiliser le net de manière moderne ne veut pas dire centraliser les données: j'utilise DropBox assez intensivement. Mais les données sont avant tout stockées sur mon disque dur (pragmatiquement dans ce cas précis: si DropBox venait à défaillir et effacer tout mon contenu à cause de la synchro, j'ai toujours un backup pas loin). Et puis, 3 Gb de DropBox contre 2Tb locaux, faites le ratio! Et si la taille du cloud augmente, la taille en local augmente de la même façon!
avatar jeremyl | 
oomu: dison que c'est le coté agréable de la chose, mais pour moi avec le cloud computing, fini la liberté sur internet. Je suis peut etre parano mais regrouper toutes tes données sur quelques gros serveurs ( quels qu'ils soient), c'est la porte ouverte au flicage et espionnage permanent de ce que tu fais. On voit bien comment en ce moment l'etau se ressere petit à petit. C'est peut etre un peu con ce que je dis, mais les 3/4 du temps internet est un bouffe temps, une facon de divaguer, une continuité de tes pensées. Et j'ai pas envie qu'en plus le peu de données persos soit immediatement controlables ou controlées par une autorité superieure bienveillante pour la securité nationale ou je sais pas quelle connerie... On est à un virage tres important de notre societe, et j'ai l'impression que ca ressemble de plus en plus à du Orwell...
avatar pseudo714 | 
Je vois pas pourquoi on devrait stocker nos données sur le nuage alors qu'on a de plus en plus d'espace de stockage sur nos machines. Je ne vois vraiment pas l'utilité de chromeos
avatar Psylo | 
Mouai, ce n'est pas tellement plus complexe ni risqué que d'utiliser une serveur ftp pour stocker ses données. Quand à la notion de bigbrotherisme et de flicage, même si sur le fond je suis entièrement d'accord, ça me fait doucement rire de lire ici les mêmes qui encensent et justifient les verrous d'Apple (iPhone, iPad,...), être outré et vindicatifs. Car en terme de liberté Apple n'est pas meilleur (ni pire) que les autres acteurs de ce marché là. Plus des solutions liberticide se mettront en place, plus les solutions alternatives se developperont, tant mieux.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR