Snow Leopard vs Leopard : tests de performances

Florian Innocente |
Comment se compare Snow Leopard à Leopard sur la question des performances ? Réponse : bien, mais sans zèle. Les développeurs que nous avons interrogés l'ont dit (article 1 et article 2), avec les applications actuelles on ne devrait pas observer de poussées d'adrénaline dans Snow Leopard. Ce n'est qu'après des phases successives d'optimisation de leurs logiciels : passage au 64 bits, adaptation à Grand Central Dispatch et enfin réécriture (éventuelle) de certaines portions de code pour OpenCL que les différences devraient se manifester, voire surprendre.

Aujourd'hui, aucune application tierce n'a été adaptée pour tirer parti de Grand Central Dispatch (meilleure répartition de la charge entre les différents coeurs de l'ordinateur), même situation avec OpenCL qui nécessite une réécriture plus significative et comme contrainte supplémentaire l'apprentissage d'un nouveau langage de programmation. Seul le 64 bits commence à être utilisé. Quasiment toutes les applications Apple livrées avec Snow Leopard sont en 64 bits (sauf Lecteur DVD, Front Row, Grapher et… iTunes), et d'autres logiciels s'y mettent. Exemple avec le client BitTorrent Transmission. C'est probablement sur le 64 bits que la bascule va se faire en premier chez les éditeurs.

Coup de jeune sur l'ancien ?
Nous avons réalisé cette première série de tests sur un MacBook Pro 2.2 GHz doté de 4 Go de RAM. La machine est ancienne - elle est sortie en juin 2007 - mais elle demeure parfaitement apte à remplir des tâches gourmandes en puissance comme du montage vidéo HD. Ce n'est pas tout, la présence d'un Core 2 Duo lui ouvre les portes de Grand Central et sa carte NVIDIA 8600M GT figure parmi celles compatibles OpenCL. À l'inverse, ce portable est absent des modèles capables de démarrer en 64 bits (voir plus loin). En somme voilà une "vieille" machine qui pourrait retrouver à terme une seconde jeunesse et voir sa durée de vie prolongée. En attendant, est-ce que l'installation, aujourd'hui, de Snow Leopard peut déjà lui donner ne serait-ce qu'un léger coup de fouet ?

Les deux systèmes - Leopard en 10.5.8 et Snow Leopard build 10A432 - ont été à chaque fois installés de neuf. Les applications testées (voir le détail en fin d'article) n'ont reçu aucune optimisation spécifique à Snow Leopard, hormis QuickTime X et le Finder. Il s'agit donc de voir si, avec l'existant, quelques améliorations se font néanmoins sentir.

LeopardvsSnowLeopard


Sur Photoshop, GarageBand et l'archivage Zip le gain est nul ou très peu significatif. Au moins, on ne perd rien à passer au 10.6. On y gagne même un peu si l'on considère la minute gagnée avec iMovie (mais sur une vingtaine de minutes d'encodage…). Par contre Cinebench s'est montré un soupçon plus rapide sur Leopard et, plus curieux, QuickTime 7 est allé (nettement) plus vite avec le 10.5.8 que QuickTime X pour finir sa conversion vidéo.

On a également observé la charge processeur du lecteur QuickTime pendant qu'il jouait une bande-annonce HD (la BA d'Avatar en 1080p). Avec une bonne surprise à la clef. Sur Leopard le lecteur restait dans les 80 à 95% de charge, ne redescendant vers les 50/55% que ponctuellement. Sur Snow Leopard, les rapports s'inversent. L'occupation processeur se situait dans une fourchette de 45 à 60%, avec des pointes occasionnelles à 75 ou 85%.

AvatarLEOPARD
Lecteur QuickTime - Leopard (ci-dessous Snow Leopard)


AvatarSnowLeopard2
Plus difficile à mesurer, la réactivité ou la fluidité. On sent le système plus vif sur de petites choses, comme l'animation des vignettes de fenêtres dans Exposé. Safari aussi paraît plus nerveux et l'on apprécie sa capacité à rester debout lorsque le plug-in Flash part en vrille. Les temps de démarrage de notre portable sont eux restés dans la même moyenne de 35 secondes.

Au vu de ces résultats, on a assiste plutôt à une addition de légers mieux. Rien de spectaculaire, mais pour peu que des applications cruciales pour vous ne soient pas incompatibles avec le 10.6, les 29 € réclamés par Apple ne sont pas une mauvaise affaire. Et c'est sans parler des petites mais multiples améliorations fonctionnelles saupoudrées dans l'OS. Un nouveau système qui n'oblige pas non plus à réapprendre son fonctionnement, on reste en terrain connu.

Cependant, si votre Mac vous donne toute satisfaction avec Leopard, inutile de se précipiter. Snow Leopard ne devrait dévoiler le meilleur de lui-même que dans les prochains mois et son tarif de 29 € n'est pas une promo temporaire façon Windows 7.

Visas pour un nouveau départ
On l'a vu avec les développeurs, pour peu que la mayonnaise des nouvelles technologies de Snow Leopard prenne, "demain sera un autre jour" (refrain, certes, maintes fois entonné lors du passage au mode 32 bits, au PowerPC, à Mac OS X et aux puces Intel…). Certaines personnes seront néanmoins exclues de quelques-unes des améliorations promises. Un petit tour par l'utilitaire Informations Système s'impose pour confronter son équipement aux configurations requises par Apple. Revue de détail.

64 bits
Apple indique sur sa page Snow Leopard que ne sont capables de démarrer en 64 bits que les Mac équipés d'un… processeur 64 bits. Un tableau diffusé dans les notes de version de la golden master de Snow Leopard précisait des références matérielles et indiquait si le démarrage y était déjà réglé par défaut en 64 bits (sur les Xserve) ou techniquement possible. Ces références de modèles peuvent être trouvées dans Informations Système (Applications/Utilitaires), à la ligne Matériel > identidiant du modèle (voir aussi l'article Snow Leopard : le noyau démarre en 32 bits par défaut). Une fiche technique chez Apple indique de son côté que les Mac dotés d'un Core Solo ou Core Duo ne sont que 32 bits.

SnowLeopardSeedsUse32bit


OpenCL
Le cadre de la compatibilité OpenCL sera parfois synonyme de soupe à la grimace chez les utilisateurs de Mac de bureau, même relativement récents. OpenCL est accessible à tous les Mac mini, iMac et Mac Pro lancés en 2009. Avant, c'est le désert. Sauf pour les Mac Pro du début 2008 pour peu qu'on les ait dotés des cartes ad hoc (voir plus loin). Chez les portables, les filets ramènent plus de poissons : tous les modèles sortis en 2009 (quelle que soit la famille), le MacBook Air de novembre 2008, la gamme "unibdoy" dévoilée en octobre et les MacBook Pro de février 2008 et juin 2007. Les cartes compatibles OpenCL sont les NVIDIA GeForce 9400M, 9600M GT, 8600M GT, GT 120, GT 130, GTX 285, 8800 GT, 8800 GS, Quadro FX 4800 et FX5600. Côté ATI les possibilités sont très limitées : Radeon 4850 ou 4870. Pour les puces intégrées Intel, longtemps utilisées dans les MacBook, MacBook Air, Mac mini et de rares iMac, c'est la voie sans issue.

Grand Central Dispatch
Là au moins les choses sont simples, n'importe quel Mac Intel équipé d'un processeur comportant au moins deux coeurs reçoit son visa. Seul exclu, le petit Mac mini Core Solo de février 2006.

Accélération QuickTime
Une carte NVIDIA 9400M est exigée pour l'accélération matérielle de QuickTime avec le codec H.264. Cela comprend tous les portables unibody depuis octobre 2008, les MacBook blancs de février 2009 et Mac mini de mars 2009. Pour les iMac, si l'on se base sur la documentation d'Apple, parmi les modèles de mars 2009, seuls les 20" et 24" à 2.66 GHz sont reçus, les autres, à 2.93 GHz et 3.06 GHz ont des cartes ATI ou des NVIDIA d'un autre modèle (GT 120 et 130).


Détail des tests : GarageBand '09 : encodage d'un podcast de 30 min en qualité "musicale". iMovie '09 : encodage en qualité "grande" (960x540) d'un film HD (1280x720) de 10 min. Lecture QuickTime : encodage au format "iPhone" du film créé précédemment avec iMovie. Finder : archivage zip d'un dossier de 1 Go (3000 éléments variés). Photoshop CS4 : exécution d'un script de 15 filtres sur une image en 7000x5443 (test de DriverHeaven). Cinebench R10 : rendu multiprocesseurs. Démarrage : compte utilisateur vierge avec l'utilitaire Calculette placé dans ouverture de session pour servir de repère de fin de chronométrage. Chaque test a été réalisé trois fois, lorsque les résultats divergeaient une moyenne était appliquée.
Tags
avatar Jean Claude Dusse | 
Glop Glop !!
avatar Obidjoule | 
Acheté, installation en cours !
avatar Jerry Khan | 
c'est ce que je dis depuis le début. SL = L en terme de performances. au moins la, les choses sont claires.
avatar Gimli fils de Gloin | 
Jerrican : ce n'est pas ce que dit l'article.
avatar SolMJ | 
Et pour le finder ça donne quoi ? Ils ont enfin résolu le bug du finder qui ralenti proportionnellement à la vitesse du double clic de la souris ?...
avatar Florian Innocente | 
@ Gimli fils de Gloin : l'article ne dit pas non plus que les écarts, lorsqu'ils existent, sont monstrueux :-). Disons qu'on ne perd pas grand chose, voire rien, à passer à SL et qu'on peut éventuellement y gagner un (tout) petit peu.
avatar CocoaPower | 
Non, Jerry Khan n'a pas tord. L'article le cite d'ailleurs: [quote]Sur Photoshop, GarageBand et l'archivage Zip le gain est nul ou très peu significatif. Au moins, on ne perd rien à passer au 10.6.[/quote] Apple a amélioré ses applications, mais le noyau (au sens large, Quartz, Cocoa etc compris) n'est malheureusement pas plus rapide. Ceux qui ont aussi testé les betas pourront confirmer.
avatar Florian Innocente | 
Le Finder on l'a fait à travers l'archivage Zip qui fait du calcul et de la copie de fichiers.
avatar Psylo | 
@CocoaPower : (troll)Ah ben en mettant un noyal 32 bits sur des machines qui supportent pourtant un 64, forcément.... (/troll)
avatar Psylo | 
D'ailleurs, y'a René des Musclés, qui est mort. Il avait joué avec les plus mauvais : Sylvie Vartan, Sheila, Michel Sardou et les plus grands : Magma, Trust et Johnny Hallyday sur scène en tant que saxophoniste.
avatar studdywax | 
Bon au vu de l'article, finalement, je vais rester sur mon Léopard jusqu'aux premieres neige, comme ça, je serai en phase avec la nouvelle bête venu du froid, et comme ça je pourrai peut etre toucher vraiment des logiciels qui auront été re-écris parce que là, c'est un peu la foire à la saucisses avec leurs technologies qui sert à rien (au moment ou je vous parle et au vu de l'article attention..)
avatar Nicolas_D | 
@ innoncente : Disons qu'on ne perd pas grand chose, voire rien, à passer à SL et qu'on peut éventuellement y gagner un (tout) petit peu. Euh... 29€ c'est quand même quelque chose.
avatar melaure | 
Comme quoi c'est pas cher parce qu'il n'y a pas grand chose à voir ... Quand au support du matos aussi limité en arrière pour OpenCL, faut quand même que les MacUsers soient de sacrés pigeons ... mon iMac a 18 mois avec une 2600HD ! Là c'est sur, le prochain c'est un clone. Faut arrêter de se foutre de notre gueule !
avatar CocoaPower | 
Pour anticiper sur ceux qui diront que Microsoft aurait sorti un truc pareil sous forme de services pack... il ne faut pas oublier que la mise à jour n'est pas trop chère. Même si Grand Central Dispatch et OpenCL sont décevant dans leur version actuelle, ils seront probablement amélioré jusqu'à devenir intéressant. À 29$->20€, on peut difficilement parler d'arnaque.
avatar Hak | 
@Jerry Khan Arrètes de troller, la majorité des tests montrent des gains significatifs avec Snow Leopard et sur certains tests très sigbificatifs, comme un facteur deux. http://gizmodo.com/5346418/snow-leopard-review-lightened-and-enlightened Tu dis quoi maintenant? Au sujet du 64 bits, il faut préciser que c'est le noyau dont il s'agit sur la note d'Apple dont vous faites référence. Il s'agit d'indiquer quelle machine démarre le noyau en 64 bits par défaut. Il faut préciser que l'utilisateur pourra utiliser des applications 64 bits quelque soit le mode de démarrage du noyau, 32 ou 64 bit, que ce soit sur Leopard ou Snow Leopard d'ailleurs. Sur Leopard comme sur Snow Leopard, il est possible de faire tourner une application en 64 bits qui puisse addrésser plus de 4 GO de mémoire, avoir accés au registres supplémentaires sur les processeurs Intel, avoir accés aux fonctions de sécurité comme la non-execution dans la mémoire tas, etc. Le noyau en 64 bits pour l'instant est plus utile dans des types d'utilisations comme celles réalisées dans un Xserve, d'où le démarrage par défaut du noyau en 64 bits sur cette machine. Si MacGénération le veut bien, je suis disposé à faire un article sur le 64 bits, la signification d'un noyau en 64 bits, etc... je crois qu'il y a pas mal de confusion sur le sujet.
avatar alushta | 
[quote]@innocente Disons qu'on ne perd pas grand chose, voire rien, à passer à SL et qu'on peut éventuellement y gagner un (tout) petit peu. [/quote] Disons que si Microsoft sortirait un version proche de Vista en aspect, en performances (et en plus noyau 32 bits, uniquement Intel, pas mal de programme non compatibles), certain crierait au scandale....
avatar free00 | 
Et si on a une carte graphique Intel intégré, il se passe quoi ?
avatar mac-fan | 
@free00: Rien :(
avatar CocoaPower | 
@Hak L'article de Gizmodo confirme exactement ce que Jerry Khan disait. Apple a corrigé les lenteurs de certains de ses propres logiciels, personne n'a dit le contraire. Ce qu'il dit, c'est que core (noyau, Quartz, Cocoa etc) de Snow Leopard n'est pas plus rapide que celui de Leopard. Et ce n'est pas trop difficile a démontrer. On peut aussi voir le bon coté, cela veut dire que le "core" de Leopard était déjà compétitif puisque Apple n'est pas parvenu a l'améliorer.
avatar Hak | 
@CocoaPower Quartz ou Cocoa ne font pas parti du noyau, ça n'a rien à voir. Quand à ces couches, il y a de très nettes améliorations suivant les cas, le runtime de Cocoa a considérablement évolué pour par exemple permettre le lancement plus rapide des applications, le garbage collector est nettement plus rapide, etc. De même pour Quartz, suivant les cas, il y a des nettes améliorations de performance. Il faut aussi rappeler que lorsque on parle d'améliorations de performances, cela ne veut pas dire que tous doit aller plus vite. C'est suivant les cas et les scénarios d'utilisation. Mais en général, Snow Leopard apporte bel et bien des améliorations qui peuvent encore une fois très significatives. @ melaure Le non support de l'ATI 2600HD par OpenCL est du au fait que cette carte ne supporte pas les calculs des nombres flottants en double précision, or l'implémentation d'OpenCL d'Apple le supporte mais également le requiert.
avatar CocoaPower | 
@Hak À tu seulement lu ce que j'ai écrit avant? J'ai dit "core" au sens large pour inclure toute les technologies sur lesquels reposent les applications en plus du noyau. Tu crois que CoreFoundation est dans le noyau peut être? :) Si tu veux lancer des trolls en déformant les propos, ne t'étonne pas que personne ne t'écoute.
avatar Florian Innocente | 
@ Euh... 29€ c'est quand même quelque chose. Tout est relatif : c'est bien plus cher qu'un menu au McDo c'est le prix d'un mois chez Free ce n'est même pas un mois d'abonnement iPhone. On peut s'accorder sur le fait que ce n'est pas la mer à boire pour un nouvel OS qui a quand même 2 ou 3 nouveautés en surface. Ce qu'il faut voir c'est ce que coûteront (ou pas) les mises à jour de soft vraiment optimisés pour les technos SL. S'ils font tous payer, là ça peut monter vite fait.
avatar Nicky Larson | 
L'encodage de Quicktime est plus lent qu'avant. Mais Apple se moque du monde !!!
avatar pickwick | 
S'il s'avère que mac os X.6 coûte effectivement 29 euros pour un OS complet, ce n'est pas cher du tout du tout et c'est une grande claque pour Microsoft et Windows 7.
avatar pftlyon | 
Bonjour, J'ai un macbook pro core2duo 2,2Ghz comme celui que vous testez avec Snow Leopard. D'après ce que vous dites, en résumé Apple mettra à jour l'EFI et ma machine sera capable plus tard de démarrer en 64bits? Merci

Pages

CONNEXION UTILISATEUR