Psystar s'en prend à Phil Schiller

Christophe Laporte |
Sur le plan juridique, les relations sont toujours aussi tendues entre Apple et Psystar. Les avocats de Psystar ont commencé à rencontrer quelques hauts responsables d'Apple afin de pouvoir leur poser des questions sur le litige qui oppose les deux sociétés (lire : Psystar passe le mois d'août chez Apple).

Les avocats de Psystar sont repartis furieux de leur entretien avec Phil Schiller le 13 août dernier. Manifestement, le bras droit de Steve Jobs ne s'est pas du tout prêté au jeu et a refusé de répondre à la moindre question. Ils ont demandé à Alsup, le juge chargé de l'affaire, de forcer Phil Schiller à déposer dans un délai de deux semaines et de préparer sérieusement l'entretien. On ignore si les rendez-vous avec les autres cadres d'Apple se sont mieux passés.

De son côté, Pystar a fourni des éléments d'explications concernant la manière dont elle parvient à faire démarrer Mac OS X sur ses ordinateurs. Apple s'est plaint à plusieurs reprises que Psystar avait détruit certains éléments ou du moins n'avait pas conservé des informations à ce sujet. Le fabricant confirme qu'il a dans un premier temps utilisé une version modifiée du bootloader open-source "boot123" pour faire démarrer ses ordinateurs sur le système d'Apple. Mais il a par la suite développé son propre module de zéro. Psystar est incapable de fournir le code source de son bootloader "boot123", mais affirme qu'il différait de trois lignes de code de la version open-source.

La société californienne, pour sa part, indique avoir trouvé sur une machine de Psystar des outils et des extensions au noyau qui permettaient de décoder son chargeur d’amorçage. Du point de vue de la firme de Cupertino, ce procédé viole sa propriété intellectuelle. Chez Psystar, on avoue avoir étudié cette piste, mais ne jamais avoir commercialisé d'ordinateurs utilisant ce procédé. Concernant la machine trouvée par Apple avec les outils en question, Psytar évoque une erreur de manipulation. À suivre…

avatar Padisham | 

@Feroce
Quand vous achetez un DVD, vous avez le droit de le regarder dans le cadre familial, pas de le diffuser sur grand écran, même gratuitement. Pourtant vous avez acheté le DVD. Le fait d'acheter un objet ne vous donne pas tous les droits, il vous donne juste le droit de l'utiliser comme la licence le précise.
Quand vous achetez MacOSX, il est précisé article 1 : "Vous êtes propriétaire du SUPPORT sur lequel le logiciel Apple est enregistré, mais Apple et/ou les concédants d'Apple restent PROPRIETAIRES du LOGICIEL Apple." Et comme indiqué auparavant Apple se réserve la totalité des droits qui ne sont pas expressément conférés.
Psystar peut acheter des MILLIARDS de CD d'OSX, ca ne lui donne aucun droit d'installer OSX ailleurs que sur une machine Apple (comme indiqué dans l'Eula). L'argument du "psystar a acheté, il peut faire ce qu'il veut" ne tient pas. La licence est totalement claire sur ce point. Psystar est propriétaire d'un disque, c'est tout.
Pour le reste, c'est une question de propriété intellectuelle. De la même manière qu'en tant qu'écrivain, je peux interdire qu'on utilise mes personnages pour promouvoir la vente de papier toilette, Apple peut interdire qu'on installe OSX sur autre chose qu'une machine Apple. La jurisprudence en Europe est claire dans le domaine du droit moral. Si l'auteur ne veut pas, il a toujours raison.
Dans le cas de Windows, le problème était inverse, on ne pouvait PAS ne PAS payer une licence Windows même si on voulait acheter autre chose, et Internet Explorer était si imbriqué dans le système qu'il était impossible d'utiliser un autre navigateur. C'était des ABUS de position dominante.
Il y aurait sans doute plus de matière juridique à vouloir une machine Apple SANS devoir payer OSX (essayez d'acheter un mac sans acheter OSX), là, le procès serait sans doute plus complexe et moins à l'avantage d'Apple. Mais dans le cas qui concerne Psystar, il n'y a pas d'abus de position dominante.

avatar divoli | 

[quote]Apple peut comme ne peut pas gagner ce procès, ils ont de leur côté l'EULA mais si la loi américaine est identique aux lois européennes et françaises il y aura alors des arguments opposables à Apple tout aussi légitimes comme la restriction d'installation liant hardware et software de manière artificielle ou le contrat de l'EULA non signé par les parties[/quote]
En Europe, du moins dans certains pays, la clause imposée par Apple ne serait tout bonnement pas applicable, et c'est sur cela que PearC se repose pour commercialiser ses clones, le plus sereinement qui soit.
Quelque soit la décision de Justice sur le sol américain, elle n'aura pas d'effet sur le sol européen, les dispositions légales étant toute autre. Ce sera de nouveaux procès à prévoir...

avatar Warp | 

@ padisham : sait-tu ce que veut dire EULA ? End User Licence Agreement
en clair contrat de licence de l'utilisateur final
que Psystar vende MacOS ne les engagent nullement à respecter la licence qu'ils vendent puisque celle-ci est concédée à l'utilisateur final

avatar oomu | 

>@ padisham : sait-tu ce que veut dire EULA ? End User Licence Agreement
>en clair contrat de licence de l'utilisateur final

>que Psystar vende MacOS ne les engagent nullement à respecter la licence qu'ils vendent puisque celle-ci est
>concédée à l'utilisateur final

mais l'utilsateur oui.

ET de toute façon, c'est un problème de viol de copyright par Psystar.

Le copyright de os X est à apple et ses partenaires qui lui ont spécifiquement accordé un droit d'usage, donc Apple a le contrôle de comment mac os X est utilisé et distribué.

De même, en étant pro-actif dans le hack de os X pour le rendre compatible avec un pc (ce qui fait que psystar a comme par hasard détruit le code de ce qui permet à os x de tourner), Psystar peut être considéré comme complice.

Encore une fois, vous ne voulez pas admettre que l'auteur d'une oeuvre (roman, film, logiciel, musique, etc) a le contrôle total de son oeuvre et ne vous accorde que quelques droits, très limités. Et si par hasard vous l'admettez, vous ne voyez pas que cela est Moral et Ethique.

"il y aura alors des arguments opposables à Apple tout aussi légitimes comme la restriction d'installation liant hardware et software de manière artificielle"

faux. il n'y a pas de telle loi.

S'il est facile pour Sony de dire que le firmware ps3 = le hard ps3 alors facile pour apple de dire que os X est pensé et n'existe que pour le mac.

C'est identique à l'iphone. C'est ainsi que Nintendo et Sony tuèrent la vente d'émulateurs complets et de puces pour vendre des jeux playstation japonais en sur playstation française.

Non seulement ils arguent que le logiciel est dédié à la machine et qu'en plus leur copyright interdit toute copie non autorisée, toute modification non autorisée, toute reproduction non autorisée.

> ou le contrat de l'EULA non signé par les parties"

Apple n'a pas besoin de se reposer sur le seul EULA.

De plus, si le EULA s'impose aux utilisateurs, une entreprise n'a donc pas à faciliter son déni.

avatar oomu | 

en europe, tout comme en france, il est autorisé de lier logiciel au matériel

cela se fait chaque matin à chaque fois que vous allumez un appareil électronique qui embarque du logiciel (c'est à dire : votre télé, votre ampli, votre mobile, votre modem adsl, votre voiture etc)

Vous n'êtes pas autorisé à manipuler le logiciel d'un constructeur à votre seul usage commercial, sous prétexte qu'il vous est fourni au sein d'un produit fini.

-
Apple vend un dvd de mise à jour os X.
Si le droit et le contrat ne permet plus de permettre une distribution dvd tout en protégeant la propriété d'Apple, alors la décision est simple : il faut tuer le DVD.

comme pour le jeux vidéo.

avatar oomu | 

@ divoli

non.

@ Warp

non.

Apple vous accorde, via les autorisations de ses partenaires, un droit d'usage de ces technologies pour une somme modique.

Par contre, Apple, pour avoir le droit de _vendre_ un tel produit paye beaucoup plus cher.

Ca n'a rien d'exceptionnel.

avatar oomu | 

@ Divoli
> Ca ne vous autorise pas à me traiter de troll.

si.

> je m'interroge juste sur la légalité de l'EULA que je trouve discutable pour les raisons déjà exposées avant
Vous n'avez pas à vous interroger. vous n'êtes pas juge. Vous n'avez pas à refuser sa légalité. Et de toute façon on ne le vous demande pas.

>personnellement je doute qu'un quelconque tribunal écouterait le type d'argument que tu donne pour
>défendre Apple

je n'invente strictement rien. ni je le sors de très loin. je ne fais que lire ce qui se dit sur le procés et divers affaires similaires.

Mon discours n'est strictement pas du tout improvisé. Je ne fais que vous dire comment ça marche.

Divoli, vous êtes un troll parce que vous niez tout argument, vous niez tout rappel à la loi, vous niez que de toute façon, ce n'est pas vous de décider ni à personne d'autre et que dans cette histoire , le plaignant est Apple, l'accusé est Psystar. Pas l'inverse.

Mais surtout vous n'arrêtez pas de parler de "fanboyz", cela suffit à vous traiter de Troll. Si vous lisiez, vous verriez qu'il s'agit avant tout d'une discussion sur l'importance des licenses informatique et de son respect pour l'industrie.

Le cas Apple m'indiffère pratiquement.

quand à chercher sur le forum ma date d'inscription, cela prouve encore une fois la technique habituelle pour nier les arguments : déplacer le débat sur un autre sujet.

Ce n'est pas un débat. On ne vous demande pas votre avis sur le EULA ou le Copyright. On vous dit : c'est comme ça.

avatar RickDeckard | 

Je vais aller dans le sens d'oomu pour une fois.

Par exemple, un DVD destiné à la vente mis en location par un professionnel est considéré comme de la contrefaçon en Belgique (pour ce que ca vaut). Pourtant le professionnel en question a bien payé le DVD mais n'a pas respecté les termes du contrat.
Pour info, un DVD du commerce, ce n'est qu'une vingtaine d'€, un DVD destiné à la location, c'est BEAUCOUP plus cher.

avatar divoli | 

[quote]Divoli, vous êtes un troll parce que vous niez tout argument, vous niez tout rappel à la loi, vous niez que de toute façon, ce n'est pas vous de décider ni à personne d'autre et que dans cette histoire , le plaignant est Apple, l'accusé est Psystar. Pas l'inverse.[/quote]
Faux et archi faux.

Je tiens compte des arguments que l'on me donne, et je suis encore en droit de leur en donner une valeur, autrement dit d'être d'accord ou non avec.

En plus, en me citant, vous n'êtes même plus capable de vous apercevoir que vous reprenez et que vous citez en fait les arguments exposés par d'autres intervenants. Vous perdez votre calme, vous ne savez plus où vous en êtes, il y a manifestement un problème.

Concernant les dispositions légales, et contrairement à vous, je n'ai pas la prétention insensée d'affirmer quoi que ce soit concernant la situation juridique d'Apple et de Psystar, tout au plus je donne mon avis. Ce que vous en dites ne sont que des INTERPRETATIONS de votre part, interprétations maintes fois mises à mal par bon nombre d'intervenants.

Que vous preniez partie, soit, je peux le comprendre. Mais que vous vous permettiez d'être juge et partie, à minima sur le principe vous perdez toute crédibilité.

C'est à la Justice de juger toute cette affaire, pas à vous.

[quote]quand à chercher sur le forum ma date d'inscription, cela prouve encore une fois la technique habituelle pour nier les arguments : déplacer le débat sur un autre sujet.[/quote]
Ca tend à prouver que vous vous fichez complètement du sort des utilisateurs, et que pour qui me connait, me traiter de troll est ridicule. Balancer le terme de troll est une façon de dénigrer les propos d'autres intervenants.

Vous êtes un polémiste. Un polémiste prétentieux et imbue de lui-même, mais un polémiste, rien de plus.

Je crains, mon pauvre oomu, que vous ne soyez passé "du coté fanboy de la force", ce qui expliquerait votre manque total de détachement, de discernement et de retenue.

avatar oomu | 

je ne réponds pas qu'à vous.

>Je crains, mon pauvre oomu, que vous ne soyez passé "du coté fanboy de la force", ce qui expliquerait votre
>manque total de détachement, de discernement et de retenue.

tiens, maintenant vous utilisez mes tournures de phrases ? ok.

1: je n'ai jamais été un anti-quoi que ce soit. (ni apple, ni hp, et encore moins anti-sony)

2: j'apprécie l'industrie : c'est à dire je considère normal de vivre de son travail et de le protéger. Ainsi, je suis pro-droit d'auteur, pro-copyright. cela ne veut pas dire que je défends hadopi.

3: du coup, oui, je considère les pratiques d'Apple comme nécessaire et banal. Et quand je les trouves nulles ou inappropriées (genre l'apple tv), je n'achète pas. mais je ne gueule pas. Le contre-pouvoir c'est l'argent : je n'en donne pas parce que je ne consomme pas le mauvais produit (genre, vraiment, l'apple tv).

4: si vous ne voyez pas la différence, je ne peux rien pour vous.

5: si vous vous acharnez à me voir comme un opposant ou un obstacle, c'est votre soucis. En réalité, je suis à votre disposition.

6: "tout au plus je donne mon avis". ce n'est seulement ça. Vous dites spécifiquement qu'Apple (ou toute entreprise en fait) devrait perdre le contrôle de sa propriété parce que cela vous gène. A cela je vous réponds : "oui, la propriété d'autrui est une gène, mais c'est une bonne chose et la loi protège le droit à la propriété".

C'est aussi simple que cela. Vous débattez depuis des siècles sur le Mal que fait Apple, que c'est pénible d'avoir os x que par un mac, etc etc. Et moi je vous ne contredis pas, je vous dis : c'est un droit qu'a Apple et quiconque de protéger sa propriété et c'est une bonne chose pour l'industrie".

En long et en large : je défends le droit de l'industrie informatique d'imposer n'importe quel terme ou presque à la distribution d'un logiciel leur appartenant. Parce que in fine, c'est ce qui permet à Mozilla ou Linux d'exister ou à Sony ou Apple de faire un commerce.

avatar oomu | 

@divoli
>C'est à la Justice de juger toute cette affaire, pas à vous.

intéressant, c'est exactement ce que j'ai dit.

Et du coup, le contrat s'applique jusqu'à ce que subitement il soit cassé. Mais encore une fois, ce n'est pas le coeur de l'affaire psystar vs apple.

Il s'agit d'une affaire de copyright. Et j'ai beau tourner l'affaire dans tous les sens, toutes les histoires similaires ont toutes données le même résultat : l'ayant droit gagne.

-
Vous par contre, cela vous désole car vous aimeriez profiter d'avantage de mac os X.

avatar divoli | 

[quote]Par exemple, un DVD destiné à la vente mis en location par un professionnel est considéré comme de la contrefaçon en Belgique (pour ce que ca vaut). Pourtant le professionnel en question a bien payé le DVD mais n'a pas respecté les termes du contrat.
Pour info, un DVD du commerce, ce n'est qu'une vingtaine d'€, un DVD destiné à la location, c'est BEAUCOUP plus cher. [/quote]
Tout comme il serait illégal d'acheter une licence d'OS X et de l'installer sur des dizaines de postes en même temps. Je ne vois pas le rapport.

Un DVD à la location est destinée à une multitude de clients. Chaque licence d'OS X achetée par Psystar est destinée à un seul client.

avatar Warp | 

@ oomu : comment fait-tu pour écrire autant de pavés indigestes pour ne rien dire ?

il faut absolument revoir les définitions de firmware et logiciel

tient un peu de lecture :
http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006069565&idArticle=LEGIARTI000006292153
http://fr.wikipedia.org/wiki/Licence_de_logiciel

par ailleur tes messages répétitifs te rangent dans la catégorie des trolleurs : http://fr.wikipedia.org/wiki/Troll_(Internet_et_Usenet)

avatar oomu | 

@ Warp

très bien, maintenant que vous avez fait ce travail. Vous pouvez les lire.

pour les pavés, c'est très simple, je réponds aux aigris qui ne veulent pas admettre les pratiques de l'industrie. Vous ne tenez pas des propos originaux. que cela soit sur pcinpact, slasdhot ou autre, ce sont toujours les même jérémiades qui reviennent.

Ainsi, pour les histoires de copyright et license, ce n'est pas nouveau. Il m'est donc facile de simplement reprendre des vieux pavés.

voyez ?

avatar Padisham | 

@Warp
Quel dommage que vous n'ayez lu les pages que vous citez.

avatar oomu | 

comprenez bien mr Warp, qu'avec l'usage des textes que vous avez donné en lien, c'est ainsi qu'on justifie que logiciel+matériel forment un seul et non divisible produit.

Vous pensez au dell PC et à microsoft Windows. Mais ce n'est pas le cas ici, et c'est pour cela que quelque soit les colère des fans ou aigris, vous n'avez jamais eu de remise en question sérieuse de ce que fait apple ou sony.

Vous donnez des définitions strictes de firmware et logiciel, mais ce n'est qu'une séparation arbitraire. La loi se fiche bien du média sur lequel est fourni un programme.

Et les entreprises ont défendu leurs programmes indépendamment que ca soit distribué sur un disque ou une eprom ou autre.

et puis vous ne voyez pas qu'il a toujours été facile pour Apple de dire que c'est un motif légitime (os X est fait pour mac et mac est fait pour os X )

Ca n'a rien de spécial encore une fois.

Je sais que cela semble vous étonner, mais cette question existe depuis Mac os classic, depuis très longtemps.

Quand on a accusé Hp ou Dell ou Nec de faire de la vente liée, cela n'a jamais été une remise en cause de l'industrie informatique mais d'une situation très spécifique. Ce n'est pas celle d'Apple.

avatar divoli | 

[quote]logiciel+matériel forment un seul et non divisible produit[/quote]
Sottise, puisqu'Apple vend son OS séparément, et qu'Apple accepte (certains l'ont demandé) de rembourser la licence d'OS X fournit avec un Mac.

[quote]pour les pavés, c'est très simple, je réponds aux aigris qui ne veulent pas admettre les pratiques de l'industrie.[/quote]
De quoi vous parlez ? De Microsoft, qui a déjà été condamnée à une lourde amende en Europe, et qui en est à se demander comment elle va proposer un navigateur sur son OS en Europe ?
D'Apple, qui il y a quelques années a failli se retrouver en Europe avec une multitude de procès au cul avec sa musique en ligne, et qui maintenant est dans l'oeil de la Commission Européenne à cause de ses iPhone qui sont peut-être potentiellement défectueux (et dont elle niait initialement tout problème) ?

Vous pensez que les multinationales sont forcément, en tout lieu et à tout moment, dans leur bon droit ?

Ben non, ça ne marche pas comme ça.

Et quels aigris, où avez-vous vu des aigris ?

Vous ne comprenez rien, parce que vous êtes incapable de prendre du recul.

De part l'excellence de son OS, vendu séparément, de part ses ordinateurs aux prix excessivement élevés et une gamme étriquée, de part le passage aux MacIntel dont le hardware est très proche des PC, Apple a elle-même induit l'apparition de ces cloneurs.
Et ces cloneurs, ils foncent la tête dans le guidon, sûrs de leur bon droit (ils ne vont s'arrêter d'un coup sous prétexte qu'un type a baragouiné deux trois considérations pseudo-juridique sur un forum).

C'est comme ça, que ça nous plaise ou non.

Maintenant, laissons la Justice faire son travail. Si elle donne raison à Apple, alors ce sera la fin de ces clôneurs. Si ce n'est pas le cas, Apple risque de répliquer en verrouillant à mort son OS.

Je trouve qu'en arriver à devoir supporter de telles mesures de protections est navrant. J'aurais aimé (oui je suis naïf) qu'Apple trouve des partenariats avec certains clôneurs.

Mais si on arrive à un OS hyper-verrouillé, il faudra surtout vous en prendre au modèle économique d'Apple et à son intransigeance.

avatar JayTouCon | 

pas sur que la pomme gagne a la fin. sont sans doute pas totalement déb en face pour se lancer sur ce marché de façon officielle.

avatar alargeau | 

Dire à des ingénieurs qualifiés "c'est une erreur de manipulation", c'est quand même génial !

avatar Stalmicmac | 

De toute manière: au final... psystar obtiendra ce qu'ils veulent... prouver au juge qu'il y a un marché "juteux" dans le bricolage et que Apple ne s'y intéresse pas... et que donc... même en bidouillant, il y a de la place pour ceux qui veulent y entrer.

Après ça, le juge proposera que Psystar fabrique "sous licence" des PC "OSX inside" en toute légalité, et Apple percevra des commissions sur chaque PC vendu.

Et enfin... tous ceux qui espère pouvoir faire tourner OSX sur des "PC" pourront commander chez psystar ou chez des concurrents souhaitant installer OSX.

avatar JackosKing | 

Comment ca la licence Apple n'est pas valide au yeux de la loi;)
Non parce qu'il faudrait pas se priver de la faire valoir si c'était le cas.
Comme quoi ceux qui disaient qu'elle n'était pas valide depuis le début et s'en sont pris plein la tête n'avaient pas tord!

avatar Arkael | 

Je ne comprends toujours pas au jour d'aujourd'hui comment cela se fait que Psystar officie toujours.
Proposer OSX sur une autre machine qu'Apple est une vioation du brevet, alors pourquoi la Justice n'intervient pas dans ce manège??? Il y a même pas à discuter je veux dire.

Faudrait qu'on m'explique là...

avatar iNabil | 

apple fera certainement intervenir les gros avocats, et psystar finira par retomber encore plus bas qu'ils ne le sont déjà

c'est quand même le monde à l'envers que les avocats de psystar interrogent apple et non pas l'inverse, c'est comme si un criminel interrogeait un policier :o

avatar Stalmicmac | 

Gagner du temps... comme toujours...

avatar Warp | 

ce n'est pas une violation de brevet puisque les exemplaires de MacOS utilisés sur les machines de Psystar sont achetés
à la limite on pourrait dire que c'est une violation de l'EULA de MacOS mais la loi étant supérieure au contrat...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR