Et si la Creative Suite fusionnait ses logiciels ?

Florian Innocente |
Plutôt que de trimbaler son document entre les différents logiciels de la Creative Suite, pourquoi ne pas faire en sorte que ce soient les logiciels qui s'activent en fonction des besoins de l'utilisateur ? John Nack le chef produit de Photoshop a ouvert un mini questionnaire sur son blog afin de jauger cette idée d'une "Grande Suite Unifiée" comme il l'appelle.

Non pas qu'Adobe aille dans cette direction pour la CS5, mais cette idée revient de temps à autre sur le tapis. Nack en propose deux illustrations, avec un document passant entre les mains de Photoshop et d'Illustrator sans que l'utilisateur ne quitte sa fenêtre de travail (1 et 2).

L'idée serait de faire du document le centre de gravité des logiciels de la suite. Avec une interface et les palettes d'outils tout autour qui changent en fonction des actions et des besoins de l'utilisateur. Autre piste, on serait dans Photoshop avec la vue bitmap de son document, et une seconde fenêtre s'ouvrirait pour le travailler avec les outils vectoriels d'Illustrator. Au fur et à mesure la vue sur la version bitmap s'actualiserait avec les changements apportés en vectoriel.

Usingadobe


Nack prend néanmoins soin de préciser que ce type approche a déjà échoué par le passé (OpenDoc…), que cela impliquerait aussi la définition d'un format de fichier commun contenant des données très différentes. Ou encore qu'à vouloir réunir toutes ces applications en un gigantesque ensemble on n'y gagnerait pas forcément en simplicité.

avatar PoM | 
Pourquoi pas... C'est vrai que certains outils sont même là en doublon... Il est possible de faire un dessin à la plume dans InDesign et dans Illustrator... Autant tout mettre ensemble... Je vote pour.
avatar lukum | 
Perso ça me plairait d'avoir tout en un, mais en effet merci la taille des fichiers et la lourdeur des manips lors de l'édition... Pourquoi pas une version fusionnée mais "light", genre Photoshop et Illustrator réunis en un "Elements".
avatar caissonbulle | 
Idée intéressante... D'accord avec lukum quant à la lourdeur des éditions et des fichiers... Sinon, dans un premier temps déjà, qu'Adobe optimise ces logiciels (temps d'ouverture d'un fichier Illustrator un peu long, temps de réaction d'Indesign, lags très longs sous PhotoShop...) et uniformise ces palettes (palette caractères, Échelle horizontale et verticale inversées entre Illustrator et InDesign... pas glop pour la productivité). J'ai cru comprendre que Snow Leopard adopterait l'idée de centralise certaines ressources (comme les libellés des menus "Fichier" par exemple) afin d'accélérer les process et la réactivité du système. Une idée dans l'air du temps peut-être !
avatar ziggyspider | 
Apple a déjà tenté cette approche au début des années 90 avec opendoc … et … ça n'a pas marché. la solution CS avec tout intégré donnerait une usine à gaz ingérable, il reste la solution de l'appli dynamique qui se construit avec des modules suivant les besoins de l'utilisateur … et là, tout reste à faire si l'on ne veut pas tomber dans l'usine à gaz que l'on vient justement d'écarter ! mais avec les ressources du web, tout est possible. bon courage, y'a encore plein de boulot en perspective dans le brainstorming (en francais : branlette de cerveau) !
avatar oomu | 
ca commence par le copier coller puis ont fait du DDE (lien entre logiciels) puis on boit du gin, on fait OLE très vite la bibine prends, on passe à la vodka, on dépense une fortune en OPENDOC plus rien ne va, les mélanges sake-lsd fait pondre CORBA très vite on maintient un ORB, on écrit des stubs logiciels pour pondre des modèles clients-serveurs automatisés pour manipuler des documents entre des "composants" logiciels et la folie n'en finit plus la complexité explose les gens ne suivent pas les développeurs fuient, trop de boulot, trop peu de résultat et on revient au bon vieux programme bien ciblé, bien concret et puis.. on se rappelle la boisson, et on se dit "hé, si je reprenais encore un verre ?" bref, y a déjà http://linkbackproject.org/ comme début. Cocoa a déjà les bases pour reconstruire la Maladie Mentale Microsoft a OLE2 (dont office n'a fait que minimiser versions en versions) et sinon ORBIT est toujours là, gratuit, modulable, prêt à rendre fou.
avatar YARK | 
Idée plaisante qui serait l'occasion d'unifier les raccourcis quitte à les réapprendre. Et peut-être de résoudre des bévues qui finissent par être agaçantes (CS4 et inférieurs): "symétrie horizontale de InDesign" différente de "symétrie horizontale de Illustrator et Photoshop" : en fait, dans ces 2 derniers cas, cela ressemblerait plutôt à une symètrie selon un axe vertical ! ou encore : InDesign : Nuancier/Nouvelle couleur/Pantone Solid Coated (216C pour exemple) - équivalence quadri : C0 M95 J40 N49 Pareil que : Illustrator : Catalogue de couleurs/Pantone Opaque Couché/216 C - équivalence quadri : C0 M95 J40 N49 MAAAIS : DIFFERENT DE PHOTOSHOP (Espace de travail CMJN) Bibliothèque de couleurs/Pantone Solid Coated/216C - reconversion sélecteur : C23 M88 J29 N47 Avec camembert couleurs bien réglé dans Bridge !!!
avatar Michel Poulain | 
Depuis 10 ans c'est l'Arlésienne : Photoshop, InDesign et Illustrator qui fusionnent. Ceci dit, à part la gestion des pages, Illustrator et InDesign prennent à l'autre (dans les deux sens) de plus en plus de fonctionnalités. Idem pour Photoshop qui travaille maintenant en vectoriel.
avatar pn10000 (non vérifié) | 
Sauf que Photoshop travaille avec un affichage au pixel, et qu'Illustrator travaille avec un affichage vectoriel.
avatar mamma | 
Moi je vois bien une fusion Photoshop / illustrator, ça serait logique ils sont dans une logique de document/image. Mais laissez Indesign alone, le concept est différent : multipage, links…
avatar mamma | 
D'un autre coté Lightroom milite contre l'idée
avatar françois bayrou | 
Faudrait déjà qu'ils unifient les moteurs de rendu ! Antialiasing, couleurs, etc. On dirait que chaque soft a le sien. Ils ont déjà du mal avec les objets dynamiques dans photoshop, qui anti-aliasent à la truelle plus ou moins large en fonction du coefficient de marée ...
avatar VJ_Lupin | 
je ne trouve pas que ce soit une bonne idée car les configurations de travail sont tellement différetnes. unifier les format c'est impossible si on calcule l'ensemble des logiciels qui consituent la suite CS.Avec l'habitude on peut tres bien travailler avec les glissés déposés d'une application à l'autre et savoir utiliser correctement les raccourcis claviers ainsi que les fonctionnalités offertnet en terme d'ergonomie par les OS . Sur CS3 ils avaient crée un bouton sur Firewoks qui permettait de transférer simplement et convertr les elements pour une autre application. je préfererait qu'ils continuent à passer plus de temps sur les parseurs de fichiers dans la suite pour pouvoir travailler plus simplement entre chaque logiciel plutot que de travailler sur des chimères Pour le mélange de vectoriel et de bitmap de manière naturelle , je vous rapelle qu'il ya un fabuleux outil qui est Fireworks. si c'est créer une interface commune via un logiciel tiers pour gagner du temps , alors pourquoi pas.
avatar antibo | 
Mouai, et ensuite on aura un seul logiciel "adobe Creative suite"... Imaginons aujourd'hui, vous souhaitez éditer une page PHP, vous lancez Dreamweaver (pas moi, je ne m'en sert pas, mais admettons) : bilan c'est déjà assez long et lourd. Et bien demain c'est comme si vous aviez à lancer l'ensemble des logiciels de la suite CS pour faire la même chose (et oui, il faudra bien charger une grande partie des composants liés aux autres applications, même sans en avoir besoin). C'est anti-productif au possible et franchement pas si pratique. Il y a une grosse dizaine d'années, Sofimage avait tenté dans le monde de la vidéo, de lancer “Softimage DS" qui était basé sur la même idée : le tout en un. Bilan, ce logiciel n'existe plus. Trop usine à gaz. Franchement réfléchissons plutôt à des ponts intelligents entre les logiciels plutôt qu'à vouloir à tout prix le tout en un utopique. L'idéal ne serait-il pas une application intégrée au système qui permet de ne charger que les palettes d'édition relative au fichier en question par exemple ? (genre j'ouvre un fichier php, j'ai un editeur de texte, j'ouvre un jpg, j'ai un éditeur d'image simple, un psd, j'ouvre un premier niveau de photoshop (les fonctionnalités les plus fréquemment utilisées, ensuite je peux accéder à un niveau plus pointu, etc...) Tout ça transparent, intégré dans Mac OS XI :)
avatar USB09 | 
MAMMA je suis d'accord avec. Pshop était a la base un logiciel de retouche photo. a la lognue plus maintenant il passe en une sorte de indesign diffèrent, de telle maniere que tout le monde sns sert, contre tout raisonnenement. Donc il a fallu refaire un logiciel de retouche K ai rien contre l'idée si ca peut virée toutes les palettes et fonctions en double et nous pondre quelque chose de plus ergonomique. mais moi je pencherais plus pour des fonctions a la carte car nous n'utilisons pas forcement toutes les fonctions. Simplifié, le rendre plus ergonomique et la possibilité d'acheter les fonctions. comme ca il plancherait sur l'ergonomie et permettrait un appstore pour des fonctions a ajouter
avatar AmoCrea | 
D'accord avec caissonbulle, qu'ils uniformisent et optimisent d'abord leur suite, puis on verra ! A développer sans consolider on va finir par avoir du Microsoft… Photoshop n'est pas exempt de bug, loin s'en faut ! En tout cas si ça se fait un jour il faudra prévoir la ram, et le 40" s'il y a vraiment un split d'écran comme sur l'illustration. Mais l'idée est séduisante !
avatar VJ_Lupin | 
@Antibo - je suis tout à fait d'accord avec toi. c'est juste du bon sens.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
moi aussi ça me plairait bien par contre je ne comprend pas trop vos réticences quant à la lourdeur. Au niveau des formats de fichier, Photoshop faisant déjà du vectoriel et sauvegardant plein de méta données ça ne sera sans doute pas grand-chose de plus. Idem pour le logiciel lui-même : il peut très bien ne charger les fonctionalités vectorielles que s'il en a besoin. Genre : il charge l'équivalent de photoshop, et au besoin le complément inDesign, mais sans tout ce qu'il y a en commun et du coup ce serait beaucoup plus léger que d'avoir les deux logiciels en même temps. Je me suis souvent demandé pourquoi les deux étaient encore séparés si ça n'est pour des raisons financières. Mais au point de vue ergonomie, c'est vraiment lourdingue.
avatar VJ_Lupin | 
la réponse est dans le bouquin de John Maeda: "SHE" : Shrink, Hide, Embody . http://lawsofsimplicity.com/category/laws?order=ASC
avatar françois bayrou | 
@sunjohn : a mon avis il y a sûrement de ca ( les raisons financières ) Mixer deux softs en un, pour le vendre au prix de la somme des deux ? Personne ne l'achèterais... Ou alors ils vont nous préparer un soft avec les features de base pas cher ( sachant que 500 euros chez adobe c'est pas cher ) et le reste sera à la carte, 20 euros par ci, 200 euros par là, ... Tout le monde veut son écosysteme basé sur l'App Store.
avatar fatoute | 
Hum, question intéressante ... une suite unifié quel bonheur au quotidien. Seulement n'oublions pas qu'actuellement l'utilisateur peut choisir le produits selon ses besoins ... Chaque Application est déjà bien lourde individuellement ... alors les fusionnés reviendrait à ouvrir un monstre dès qu'une retouche ou travail devraient être effectué. Dans ce cas, si on propose un bundle de Photoshop-Illustrator (2 philosophies différentes qui répondent à 2 besoins différents : pixel-vectors, celui qui se sert de Photoshop ne se sert pas forcement d'Illustrator et inversement) pourquoi ne pas sortir un Illustrator-After Effects qui serait d'autant plus pratique pour les pro de la télosh ou autre ... Les combinaisons seraient excessives. aujourd'hui quand j'ouvre mon installer de suite, je n'installe pas tous les logiciels qui y sont présents ... car j'en ai pas l'utilité (d'ailleurs des version Elements montre que certaines personnes cherchent l'inverse, des versions like !)
avatar macpoupou (non vérifié) | 
Et si déjà ils pensaient à faire des versions qui ne rament pas ? Fusionner des usines à gaz ne pourra que générer une grosse bouse...
avatar Philactere | 
L'idée est séduisante dans l'absolu, mais comme dit par plusieur le risque est d'arriver à l'usine à gaz, et dans le cas de la suite SC ça risque d'être une VRAIS GROSSE usine à gaz, pas un petit générateur de camping :-) Je pense que les pro qui jonglent d'une appli CS à l'autre n'ont pas absolument besoin d'un tout-en-un si ils s'en sortent en jonglant. Par contre pour la productivité il me semble essentiel d'uniformiser d'une appli à l'autre les commandes semblables, raccourcis clavier, choix par défaut, palettes, etc. Bref l'ergonomie unifiée. Bon je dis ça je dis rien c'est pas mon job la SC, mais je transpose dans mon domaine avec 2 softs d'un même éditeur mais avec une interface complêtement différente... Quelle perte de temps pour l'utilisateur.
avatar Finouche | 
Vous n'avez pas encore compris ? On ne cherche pas en soi à rendre la suite meilleure. On cherche qu'est-ce qu'on pourrait bien inventer pour l'année prochaine qui justifie une nouvelle version. Perso, je suis toujours avec Freehand dont l'interface est personnalisable à souhait.
avatar Philactere | 
C'est clair que beaucoup de logiciels sont devenus tellement aboutis niveau fonctionnalités que la question pour certains éditeurs est bien là : que faire pour vendre de nouvelles versions ?
avatar tamino | 
avatar Hindifarai | 
@oomu Pourquoi parler d'ORB ici? J'ose espérer qu'adobe à deux neurones actifs leur permettant de comprendre qu'un orb ne sert à rien pour assembler des composants logiciels sur une machine stand-alone. Pourquoi pas installer un ESB aussi? avec chaque composant transformé en service? Je propose plutot que monsieur oomu arrête de fumer des trucs visiblement trop forts. Pour le fond sur les orb je suis d'accord c'est chiant à utiliser et pas forcément interopérable suivant les différentes implémentations(les plus chères sont souvent les pires d'ailleurs). Bien que ce soit très chiant à utiliser ça n'est pas non plus un casse-tête technique, la théorie et la mise en pratique est quand même très simple, les produits ne sont jamais finis c'est ça le vrai problème. Pour la fusion des logiciels, s'ils ont été bien pensés ça n'est pas insurmontable. Le plus compliqué sera peut-être de penser une ihm intelligente et adaptée.
avatar inick06 | 
Tout le monde a l'air d'oublier que la CS d'Adobe, ce n'est pas QUE Photoshop et Illustrator.... On fait quoi de INDESIGN???? Et de DREAMWEAVER, ACROBAT ??? On fait une seule Appli avec Photoshop Illustrator Indesign Dreamweaver Acrobat Pro ????? Bonjour la Giga Mega usine a gaz.... Déja, si tous ces logiciels ont, tand bien que mal, la meme interface [meme si c'est pas toujours cohérent], il en est rien au niveau du "moteur" de chacun. Les "origines" aussi diverses et variées de ces logiciels venu d'Aldus, Macromédia etc.. ne favorisent pas du tout une éventuelle "fusion"... Quoi qu'il en soit, a vouloir un logiciel pourvut de toutes les fonctions, on acouche souvent d'un logiciel capable de rien... Mais Abobe est vraissemblablement devant un diléme épineux: Fort de l'exemple calamiteux de Microsoft avec les innombrables versions de Windows [Familial, Premium, Pro, red etc...], multiplier les déclinaisons de versions de chaque '"groupe" de logiciels, risque de plonger le client dans la confusion... D'un autre coté, proposer UNE SEULE appli TOUT-EN-UN risque de transformer le client en "speleologue". Une chose est sure, quand il n'y a pas de concurence, il n'y a pas d'innovation... Adobe devrait se retourner pour regarder d'ou ils viennent, se rappeler que Photoshop fut un simple logiciel de Scanage pour Mac, qu'il a été un des logiciels le plus tourné vers l'utilisateur avant que tous ces logiciels ne deviennent qu'un "mécano" de rachat de logiciels issu du talent des autres, avant de stagner faute de concurent a racheter... Si Photoshop n'a jamais eut de véritable concurrent a part COREL dans les années 90, l'émulsion des innovations n'a été possible que grace a la concurrence d'Illustrator vs Freehand ou Canvas, PageMaker vs XPress etc... Aujourd'hui la bureautique est chasse gardée de Microsoft et l'édition celle d'Adobe... Bref, tout ceci ressemble bel et bien a une impasse technologique qu'Adobe a du mal a négocier.
avatar tempest | 
@Lukum, ShowMeHowToLive et les autres Le logiciel qui combine Illustrator et Photoshop (vecto et bitmap) permettant de travailler les deux au sein de mêmes documents, d'importer directement des .ai des .psd en conservant les facultés d'édition des deux formats (Plus tous les autres…), et bien ce soft magique pour le créatif web existe !!!!!!!!!!!! Il s'appelle Adobe Fireworks CS4 et je l'utilise depuis 10 ans… C'est le rêve de tout développeur de site. La quadrature du cercle résolue… En plus au niveau objets vectoriels, dégradés et optimisation des images pour le web il met la branlée à ses grands frères Illus et Photoshop.
avatar Manuko | 
Pour avoir fait pas mal de travaux sur RagTime (www.ragtime.de), je peux dire qu'un "intégré " c'est vraiment pratique. RT, c'est de la bureautique avec un fort accent PAO. Mais un InDesign/Photoshop à coup de contenant pour l'affichage des outils ça pourrait faire du très bon travail, très rapidement. Après, je n’ai pas lu tous vos messages, mais entre la prise en main et surtout la tarification… ça devient une autre paire de manches. Pour info, RagTime est vendu 871 €, merci encore à l'association qui m'a permis de le découvrir.
avatar richarre | 
ArtMixer, Deneba Canvas, Apple AppleWorks, Live Picture, GoBe Productive, Nothing Real/Apple Shake, RagTime, PhotoLine, Creature House Expression, BeatWare e-Picture, Synthetik Studio Artist : nothing new; nothing special...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
L'idée que ce soit le document au centre et les logiciels en périphérie selon les besoins me plait beaucoup, après la manière de concevoir cela sans tomber dans le piège du tout en un ni de l'appli usine est une question de spécialiste et je ne peux me prononcer qu'en tant qu'utilisateur . Dans ce sens la disparition de ....... j'ai oublié le nom , et oui déjà , de l'appli qui permettait d'optimiser une image pour le web et qui est maintenant directement intégrée dans Photoshop . Sinon la fonction " service " de MacOS présenterait certainement une réelle avancée si elle était pleinement exploitée . Après tout il se peut que l'idée du document au centre soit plus une question de conception de l'OS , les développeurs de logiciels s'y greffant dessus peu à peu comme des modules que l'on ajouterait selon nos besoins .
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Pourquoi des plugin de l'OS que de grosses applis .

CONNEXION UTILISATEUR