New York invente l'iTunes Tax

Vincent Absous |
On imagine souvent les États-Unis comme le pays où impôts et taxes sont honnis. C'est qu'on oublie que le plus souvent les prélèvements sont le fait des villes ou des états et moins qu'on ne le pense de l'administration fédérale. En tout cas, la ville de New York vient ainsi de voter une nouvelle taxe, immédiatement rebaptisée "iTunes Tax", sorte de prime au leader dont se serait certainement passé Apple, taxe qui porte sur tous les téléchargements payants, de quelle que nature qu'ils soient. En 2008, la taxe devrait rapporter environ 15 millions de dollars ; en 2009, elle devrait permettre à la Pomme, mais la grosse cette fois, d'engranger 20 millions. Conséquence pour les consommateurs new-yorkais d'iTunes, le prix symbolique d'une chanson (99 cents) devrait être dépassé (1,04 $).

Tags
avatar Ninety | 
lol ... c'est vraiment de la connerie ...
avatar Praxagora | 
Voila qui va donner des idées aux politiciens français (style Lamasoure) qui veulent taxer les emails. Il faut craindre le pire, avec ces pratiques qui font que les états détroussent les citoyens, et stérilisent les inventions en les accablant de taxes. C'est la gabelle qui revient. La politique n'a guère d'idées créatrices, elle se contente de décourager les gens... pour entretenir les activités inutiles de ses vassaux, les fonctionnaires.
avatar properso | 
le soucis, c'est que rajouter des taxes, ça rapporte, mais fous en l'air le moral des gens... je prédudice est souvent aussi pénalisant, voir plus... et li l'état ne rajoute pas de taxes, il n'a plus d'argent... ça ne donne pas de solutions, c'est juste un constat...
avatar bompi | 
Il devrait être possible de critiquer une décision sans pour autant raconter n'importe quoi. Bizarrement, on dirait qu'en fait, non ... Ce que j'aimerais savoir c'est à quel usage cette nouvelle entrée d'argent (importante pour l'internaute, somme toute dérisoire pour une ville de la taille de Nouillorque) est destinée, théoriquement.
avatar ghostlogos | 
Génial avec cette taxe, ils ont tout compris pour lutter contre le téléchargement illégal...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
achetez légalement et vous allez vous faire taxer à fond mais, surtout, ne piratez pas - "ça fait mal aux artistes"
avatar Yip | 
Hello happy taxpayers !
avatar def13 | 
+1000 @ vous tous !!! La ritournelle des politiciens de toutes les nations du monde : "Ah ! Votre business marche ! Ben on va le taxer ..." Ça ne vous rappelle pas un peu les agissements de la Mafia ?
avatar Arnaud de la Grandière | 
Il s'agit de l'état de New York et non de la ville.
avatar Camille | 
Ca me parais encore très raisonnable... N'oubliez pas que les prix de iTunes sont HT aux US... Un morceau est donc taxé de 5 ct aux Etats-Unis... Mais 16 centimes en France... C'est juste que (jusqu'à maintenant), il n'y avait pas de TVA sur les produits achetés en dehors de son état. Ce n'est donc pas vraiment une nouvelle taxe... Il n'y à effectivement aucune raison que les boutiques de New-York soient taxées et pas iTunes.
avatar oomu | 
haha ,les petits franchouilles qui découvrent que les usa n'est pas le pays de l'herbe verte et du burger gratuit comme le signale Camille, il s'agit surtout de taxer la vente numérique (purement numérique genre téléchargement) quand elle est en défaveur des commerces locaux. Ainsi, pourquoi un cd audio est il taxé à la vente, mais pas le téléachat du même album ? mais alors, vient tout de suite quelque chose de plus beaucoup plus surprenant : les Etats (d'amérique, mais tout le monde bientôt) sont en train de considérer que l'achat d'un fichier revient à la possession du dit contenu. Or ce n'est pas vrai du tout à cause du drm et des tentatives de nous faire passer à des "forfaits" ou des abonnements à période limitée ce qui est vrai pour des fichiers itunes + (plus!) ne l'est pas du tout avec des films loués bourrés de drm qui explosent au bout de 48h - autre problème, dans certaines législations, ils en sont arrivé à dire qu'un fichier de musique était l'équivalent d'un logiciel, vu que le fichier "provoque une action dans l'ordinateur", ce qui d'un point de vue technique est aberrant (c'est évidemment le "logiciel" qui provoque l'action de manipuler le fichier de musique) Dans l'état du Kentucky et Washington, la taxation de logiciels est possible, ils ont donc tiré la définition de programme "qui provoque une action" jusqu'à la limite de l'absurde pour y inclure les fichiers de musiques (et tout le reste) et HOP ! TAXE ! Le problème est que ce texte ne fut pas voté dans cet esprit, les gens n'ont pas élu quelqu'un qui proposait de taxer les "fichiers", et donc on détourne une loi pour en faire autre chose. - bref : la problématique n'est pas simplement "on va payer encore des choux pour les fonctionnaires!" (sachez messieurs que les fonctionnaires c'est utile), mais bel et bien vers une déformation des définitions pour nous taxer toujours + de choses numériques. Je vois le spectre de la taxe e-mail à terme. (un TIMBRE numérique!)
avatar oomu | 
de but en blanc : si on taxe à mort, faut supprimer DRM. Ce n'est, sinon, qu'un argument de plus pour le piratage. Je vois déjà les gens réagir comme tel sur les forums. que ca soit des forums de franchouilles ou d'amerloques. Les vieux braves gens diront "bah ce sont des voyous de jeuneuuuuh", auquel je répondrai :"c'est l'écrasante majorité des consommateurs, qui effectivement sont souvent jeunes, qui réagissent ainsi, mec !"
avatar DSS | 
Encore une news du vendredi avec son lot de pseudo-infos et de racollage. 1) "la ville de New York vient ainsi de voter..." : comme dit plus haut, c'est le gouverneur de Etat de NY qui propose cette taxe dans son projet de budget 2009, parmi bien d'autres mesures, budget qui n'a pas encore été voté. 2) "New York invente l'iTunes Tax" (votre titre) : l'Etat de NY n'invente rien puisque des taxes du même genre ont déjà été adoptées dans d'autres Etats US. 3) "une nouvelle taxe, immédiatement rebaptisée "iTunes Tax" : la taxe est surnommée "iPod tax" dans les journaux américains... 4) "la taxe devrait rapporter environ 15 millions de dollars" : ce n'est pas la taxe sur les téléchargements qui doit rapporter cette somme mais un ensemble de 88 nouvelles taxes, dont celle dont vous parlez. De toute évidence, vous avez recopié un sujet paru sur http://www.electronlibre.info (y compris le jeu de mots sur la pomme) sans rien vérifier de ce qui y était écrit. Vous colportez des salades.
avatar def13 | 
@ Oomu Si je te suis bien ; ces imbéciles qui nous gouvernent (peu importe le pays), pensent sincèrement qu'il est normal maintenant d'appliquer le modèle économique du monde réel à celui du monde virtuel et en plus ils pensent qu'il n'y aura pas de conséquence dramatiques pour le dernier ? Réflexion d'investisseur : ça sert à quoi d'investir dans le monde virtuel si au final celui-ci est autant, voir plus taxé que le monde réel ? A ce rythme, c'est à un joli retour en arrière qu'ils nous préparent.
avatar Atchoooum | 
By the way a B-illion c'est un M-illard in english pas un M-illion. $15.4 billion selon le très britannique timesonline.co.uk. Dix puissance neuf...
avatar Atchoooum | 
Times on Line et iPod Tax, suite. Où sous la plume de James Bone [sic], on apprend en outre que c'est le plus fort manque à gagner jamais enregistré par l'Etat de NY et qu'il est dû à l'effondrement des taxes habituellement perçues à Wall Street... Que ces 137 nouvelles mesures dont "l'iPod Tax" touchent également, je cite: les coiffeurs, la bière, les tickets de cinoche, les cigares, les courses en taxi, les kinés et... les boissons gazeuses. Quant à mon banquier, il se porte à merveille, merci.
avatar Orus | 
Plus rien à attendre de nos politiques. Plus rien à attendre de cette société corrompue. L'heure de la vengeance approche.
avatar Shralldam | 
Je comprends pas : si elle vient d'être votée, comment cette taxe peut-elle déjà rapporter 15 millions de dollars en 2008 ? En 12 jours, c'est fort...
avatar McAlyster | 
@DSS Tu m'as l'air super informé ... Je ne veux pas faire de l'anti MacGé, mais DSS, tu as un site ??

CONNEXION UTILISATEUR