Apple à l'assaut de Flash

Arnaud de la Grandière |
La déclaration de guerre est cette fois consommée : après l'absence notoire de Flash sur iPhone, et les phrases assassines de Steve Jobs pour l'expliquer, Apple dévoile son jeu. En effet, la firme de Cupertino a tenu ce vendredi une session intitulée «Créer des applications web au "look and feel" natif avec SproutCore» lors de la WWDC.

Ce titre sibyllin révèle pourtant qu'Apple entend se positionner fortement sur le terrain des applications en ligne, pourtant déjà très concurrentiel. Entre Flash, Air, et Shockwave pour Adobe, Silverlight pour Microsoft, Ajax et consorts, il s'agit de bien choisir son cheval pour les développeurs.

Voilà donc qu'un nouveau concurrent entre sur le ring. Voici comment Apple définit SproutCore dans l'agenda public des conférences : «SproutCore est un environnement Javascript open-source, multi plate-forme, inspiré de Cocoa pour la création d'applications web qui ressemblent et se comportent comme des applications natives. Découvrez comment combiner SproutCore avec les technologies de stockage hors-ligne d'HTML5 pour livrer une expérience utilisateur de premier ordre et des performances exceptionnelles dans votre application web». Tout un programme.

Et on mesure subitement la manière dont toutes les pièces du puzzle s'assemblent : la course aux tests Acid, assurant la compatibilité transversale de standards, l'hostilité d'Apple à Flash sur iPhone, Safari 4 avec la possibilité de sauver une page web sous forme d'application indépendante et avec la vélocité du nouveau moteur JavaScript SquirrelFish, jusqu'au portage de Safari sur Windows : Apple a patiemment monté son plan de longue date.

La pomme californienne a mis tous les atouts de son côté : d'une part, elle s'affranchit du plus gros problème face à l'hégémonie de Flash, en supprimant de la donne le concept même de plugin. Ainsi, tout navigateur un tant soit peu moderne est capable de faire tourner des applications développées avec SproutCore. Ensuite, tout est fait pour attirer les développeurs : l'utilisation de JavaScript donne un vaste public potentiel pour SproutCore, y compris d'ailleurs chez les développeurs Flash puisque son langage, ActionScript, est basé sur JavaScript/ECMAscript. En outre, l'environnement de développement reprend l'architecture Model View Controller (MVC), qui au lieu du fourre-tout habituel de JavaScript, permet de lier les données à l'interface utilisateur à l'aide de contrôleurs logiques dédiés.

SproutCore permet également de construire son application avec un code remarquablement compact. D'autres fonctions, comme par exemple l'exécution automatique de commandes dès qu'une variable est modifiée, offrent aux développeurs une puissance et une souplesse appréciables et séduisantes. En outre, il ne s'agit pas simplement de présenter des pages dynamiques qui s'animent et réagissent agréablement, mais bel et bien de réaliser de véritables applicatifs capables d'effectuer un traitement de données digne de ce nom, comme par exemple le nouveau client mail intégré à Mobile.me en a fait la brillante démonstration.

Apple a donc réglé le problème du nombre d'utilisateurs finaux, du nombre de développeurs potentiels, et fait tout pour les séduire. Si en outre, SproutCore devenait le seul moyen de faire tourner des applications web dignes de ce nom sur iPhone, à l'inverse de Flash, voilà qui devrait en motiver plus d'un à se pencher sur le nouvel environnement de développement. Peut-être faut-il voir le plantage du site web de SproutCore à l'heure où nous publions ces lignes comme un signe de l'intérêt que suscite l'annonce.

Un nouveau secteur de concurrence entre Apple et Adobe est donc né. Cette dernière, qui s'est arrogé Flash au prix d'une coûteuse fusion avec Macromedia, n'entend probablement pas se laisser faire à si bon compte.
avatar Krynn | 
Ca veux dire que nous n'auront pas Flash sur iPhone 2 alors. Si c'est bien ca, c'est vraiment tres tres dommage. meme si apple propose quelque chose de mieux. C'est ce privé de bcp de site web.
avatar Augustin Caron | 
Je ne suis pas d'accord avec toi “tamino” tu oublies une chose : Apple propose une solution opensource, donc ouverte, qui respecte totalement les standards du web, html, css, javascript… Ce qui n'est pas le cas des applications Adobe et Microsoft. De plus Apple pourra s'appuyer sur une plateforme très répandue qui risque fort de changer la donne : iPhone et les déclinaisons du Webkit sur S60, Android, Linux, etc. C'est loin d'être joué pour Flash. Au contraire, je pense que leur modèle est obsolète et leur appli peu performante, en tout cas sous Mac OS. Rien qu'en vidéo le format standard H.264 est bien plus efficace que l'encodage flv sans parler du plugin qui rame pitoyablement. Wait and see.
avatar tamino | 
> Augustin J'espère que tu as raison. Mais comme dit tout simplement Krynn, quid des sites web utilisant déjà Flash? On ne change pas un standard clair en 6 mois me semble-t-il... Alors 10 ans? Bien possible... mais d'ici là?
avatar properso | 
[b]Peut-être faut-il voir le plantage du site web de SproutCore à l'heure où nous publions ces lignes comme un signe de l'intérêt que suscite l'annonce.[/b] j'aime bien la dernière phrase... lol
avatar Grug | 
L'un des gros avantage que flash a eu pour s'imposer a été d'être d'abord un logiciel de conception graphique et multimedia (comme on disait avant l'an 2k ;) les "technologies" se sont rajoutées au fur et à mesure. Là, avec spoutcore on est dans la "technologie", attendons de voir les "outils".
avatar Arnaud de la Grandière | 
@ Tamino: il n'en reste pas moins que parmi les web app, seule Adobe utilise Flash de manière extensive, et encore. Google par exemple s'en passe benoîtement, (et fait autrement plus de bruit), et avec ce nouvel outil, tout le monde pourra en faire autant, y compris sur les navigateurs embarqués, donc c'est loin d'être joué.
avatar NilSn | 
Euh juste vous rappeler a tous que flash n'est pas a la base fait pour faire des SITES WEB Alors oui APPLE peut la gagner facilement cette guerre :) En tout cas instaurer la même différence qu'entre MS et apple Moins de part de marché mais vraiment mieux pensé
avatar Le Vendangeur Masqué | 
@tamino Oui mais là le truc fort c'est l'absence de plugin. Regarde la copie de Flash de MS nommée Silverlight. Ça prend pas car c'est plugin obligatoire et c'est un aussi gros bazar que le truc d'Adobe. Avec SproutCore, c'est simple, léger, sans plugin, et ça suffira pour bien des sites.
avatar Orus | 
Apple se prends de plus en plus pour Micro$osft. Est-ce pour faire oublier qu'il n'appose plus qu'une pomme sur des PC chinois ?
avatar amnesic | 
Et ce n'est que le début. Plus que SproutCore c'est Cappuccino que j'attends avec impatience. Et pour voir un petit aperçu de ce qui est faisable avec un navigateur moderne : http://280slides.com/ (plus d'info ici : http://www.tuaw.com/2008/06/15/wwdc-08-280-north/ )
avatar Halx | 
Il y a un truc que je pige pas. Comment cela peut-il fonctionner sur un Firefox 2 sans plug-in ? Il faut bien une nouvelle application pour en profiter donc où est l'intérêt ?
avatar glorb | 
mouais, pas convaincu... En ajax les gens disent déjà qu'ils font du flash. Du flash 3 en fait. On verra bien mais à mon avis Flash est loin d'être mort. Pour rappel, flash a tranquillement pris une place de monopole pour tout ce qui est son et vidéo en ligne. Bien sûr qu'il reste des .mov, pis du real (ahaha). N'empêche...
avatar pecos | 
je vois que tout le monde l'a déjà faite... dommage. c'est que ça à pas l'air d'être de la merde ce proutcore...
avatar YAZombie | 
Orus, il faudrait que tu expliques en quoi proposer (d'après ce que j'ai lu) une plateforme de développement fondée exclusivement sur des technologies standardisées (je ne dis pas ouvertes, je ne sais pas) et présentes sur tous les navigateurs modernes (donc aussi sur Linux pour ne citer que lui) fait penser à Microsoft qui, pour Silverlight, utilise un plug-in propriétaire et ne fournit les outils de développement que pour Windows? Des éclaircissements, ou du simple trollage bien gras?
avatar pacou | 
Compte tenu des requis techniques, il me semble que ce concept a de l'avenir, au contraire de ce que disent d'autres personnes. Le seul requis technique est du côté des développeurs, et encore, ils y ont a priori déjà accès très facilement et presque sans bourse délier
avatar steph_a_paris | 
Tant mieux pour l'initiative d'APPLE, parce que Flash c'est tellement peu fiable et si souvent lent......
avatar gnagnael | 
@ [b]amnesic[/b] impressionnant ce site... A quand ce jour où ce sera complètement dépassé d'avoir encore des applications sur don ordianteurs... on pourra tout faire sur le net... même sauvé le site-application sur son ordi...
avatar james85 | 
Mais qu'en est-ce qu'on va arrêter d'essayer de faire des interfaces riches avec du javascript ? Javascript est un langage interprété et même si on améliore ses performances, ça reste toujours de l'interpréter. Arrivons enfin au HTML 92 ou au Web 652 qui proposera, en standard, intégré dans les browsers (qui feront appel aux API de l'OS) à des menus, des onglets, des boîtes de dialogues, des fenêtres resizables, ... Tous ces machins qui sont faits soit en Flash (compilé), soit en javascript. Il n'y a que moi qui trouve absurde que chaque boîte développe dans son coin ses 5000 lignes de codes javascript pour faire un système de menus déroulants alors que cet objet existe dans l'OS ? Ou pour simuler plus ou moins bien un drag&drop déjà implémenté dans l'OS ? Pourtant HTML permet bien d'afficher des boutons, des zones de saisie, des radio-boutons, ... qui sont des objets de l'OS. Alors pourquoi pas les autres éléments de l'interface ?
avatar oomu | 
si le modèle MVC est bien mis en oeuvre dans sproutcore, comme il est dans cocoa, alors oui, je signe.
avatar acid_junkie | 
Sprout ça veut dire "choux de Bruxelles". C'est une blague???
avatar shenmue | 
+ 1 avec oomu Sinon, pour ceusse qui disent qu'Apple n'a pas suffisament de poids pour imposer sa solution oublient le formidable cheval de troie qu'à constitué hier et encore aujourd'hui l'Ipod pour ce qui est des formats vidéos sur le net... Quand Apple a clairement fait comprendre qu'il privilégiait le Mpeg4 et le H264 pour le contenu vidéo, beaucoup se sont bidonnés...et pourtant, aujourd'hui il y a peu de sites en lignes qui ne proposent pas du contenu vidéo qui n'affichent pas en gros en devanture du site "compatible avec Ipod"...faut dire qu'un marché de 160 millions de devices, c'est sûr que ça ne laisse pas indifférent.... Ce sera pareil si l'Iphone cartonne avec les applis Web....la solution d'Apple sera d'autant plus privilégiée qu'elle sera un "passe" pour y faire accéder optimalement l'Iphone et avec lui les utilisateurs du précieux... Ce qui est impressionnant c'est de voir comment Apple a préparé son coup: Iphone + client Web + Mobile.me + Sprout core + Safari for windows...c'est juste brillant à mes yeux...une véritable partie d'échecs... Avant cette WWDC, les solutions d'Apple pour le Web, c'était tout de même pas grand chose...là, d'un seul coup d'un seul, une stratégie globale émerge...très fort...
avatar Arnaud de la Grandière | 
@ James : Flash est tout autant interprété que JavaScript. Quand aux éléments d'interface, ils sont gérés par le format HTML et donc exploitables (et exploités) par Javascript, tout comme de nombreuses API (comme l'ont démontré les widgets de Dashboard par exemple). Et à vrai dire, les boutons et les menus déroulants natifs, ça n'est certainement pas ce qu'il y a de plus crucial à compiler en terme de puissance de calcul… Le débat est d'ailleurs à côté de la plaque, puisqu'on parle ici d'exécution de code côté client. Ca va bien au delà de la simple façade.
avatar pecos | 
c'est beau ce que tu écris, shenmue ! en même temps, même si je suis presque totalement d'accord avec ton analyse, la façon dont tu l'écris me fait irrésistiblement penser à la théorie de la "distorsion du champ de la réalité"... hi hi hi... Espérons cependant que tu as raison et que tout ça ne va pas finir aux oubliettes, laminé par d'autres technos bien moins séduisantes, mais ô combien mieux implantées et qui vont camper sur leurs positions pour encore pas mal de temps...
avatar pecos | 
@james 85 : pour de l'interprèté; javascript n'en est pas moins extrèmement performant (me demande pas comment) du moins sur des browsers qui tiennent la route. Il est même dans bien des cas plus rapide que flash (compilé), ce qui en soi n'est pas si difficile vu comment flash est mal fichu...
avatar georgesdep | 
J'espère cependant que Flash Player sera toujours disponible par défaut dans les nouvelles versions de Mac OS. J'espère cependant qu'il ne s'agira pas d'une bavure comme le fut la pipine en son temps.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR