Alliance Freescale / IBM

Christophe Laporte |
Freescale et IBM viennent d’annoncer la signature d’un accord de développement technologique de «grande envergure». L’accord porte «sur les technologies CMOS (Complementary Metal Oxide Semiconductor) et SOI (Silicon-on-Insulator), ainsi que sur les activités de recherche et de conception avancées relatives à la transition vers la génération de 45 nanomètres». Freescale et IBM fournissant respectivement à Apple des G4 et des G5, cet accord aurait été très important pour la firme de Cupertino si elle était restée fidèle au clan PowerPC.

Tags
#IBM
avatar Anonyme (non vérifié) | 
De toute façon, avec les versions actuelles de Mac OS X et le support de programmation en UB, Apple peut parer à toute eventualité de ce côté là.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Un accord ne donne pas de date (ici, encore moins puisque c'est pour un développement commun, rien n'est encore fait) et avec Motorola et IBM, on sait où Apple s'est presque retrouvé (dans le mur)...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
tu raconte n'importe quoi Rudy, la techno PPC et surtout Power reste bien en avance. Le problème c'est de ne pas savoir produire en nombre important des processeurs. Intel c'est la techno de bourrin en gros volume, c'est tout ...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Supériorité de l'architecture x86 ou PPC, le problème n'est pas là. Apple n'était qu'un client parmis d'autre pour Motorola et IBM. Un client parmis d'autres, mais qui demandait des processeurs bien spécifiques sans vouloir trop mettre la main au porte-feuille... D'où la stagnation des G3/G4/G5...<br /> Avec Intel, Apple n'a plus à ce soucier sur l'avenir de la R&D pour leurs processeurs tout en n'ayant pas à contribuer financièrement à leur developpement. Plutôt un choix logique pour Apple. Bon, après, c'est sûr, les Macs n'ont jamais été aussi proches des PCs... <br /> Comme c'est triste la vie... nona
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Rions ensemble : Intel sortira avec ses prochains procs gravés à 45 nm une nouvelle version de l'ESS : la quatrième. Elle atteindra tout juste les performances de l'Altivec, sorti quand déjà ? En 1999 ? Ah ouais. Bravo Intel (c'est de l'humour). Bravo IBM et Freescale (c'est de la reconnaissance).<br /> Bises.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Rions ensemble : Intel sortira avec ses prochains procs gravés à 45 nm une nouvelle version de l'ESS : la quatrième. Elle atteindra tout juste les performances de l'Altivec, sorti quand déjà ? En 1999 ? Ah ouais. Bravo Intel (c'est de l'humour). Bravo IBM et Freescale (c'est de la reconnaissance).<br /> Bises.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Désolé pour le post en double (Opéra et Windaube ne font pas bon ménage, mais veulent pas passer au Mac au boulot).
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Pour moi, cet accord ne concerne pas du tout les gammes de processeur G4/G5, je pense que Apple n'a rien raté. Ce type de processeur (CMOS) est utilisé dans les serveurs zSeries IBM, qui sont bien connus pour être des charrettes inébranlables. En terme de puissance de calcul c'est complètement à la rue par rapport aux processeurs de machine de bureau, par contre l'architecture de ces machines fait qu'elles ne sont quasiment jamais rebootée et d'une stabilité à toute épreuve (inutile de préciser que ce n'est pas du windows qui tourne dessus). Si ces machines pouvaient bénéficier de processeurs crédibles en terme de performance, çà pourait changer la donne dans le domaine de la virtualisation et de la consolidation.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Le Chapelier : Bah, un jour Mac Generation mettra un système efficace pour éviter les double posts :-)
avatar Anonyme (non vérifié) | 
De toute façon x86 n'a pas d'avenir chez Intel, IA64 l'Itanium ça c'est du costaud ! :-)
avatar Anonyme (non vérifié) | 
L'Itanium du lourd ? Me souvient quand il est sorti en 1999 ou 2000, on avait commandé un PC équipé de cette daube pour faire des calculs de modélisation. Faisait que de faire planter l'ordi. Non, non, c'était pas la faute du logiciel puisque celui-ci tournait très bien sur Pentium 3 ou 4 mais on espérait qu'il soit plus rapide sur Itanium (le soft étant optimisé 64 bits). Quedalle ! Pis, personnellement, y'a que les mégaflops, les gigaflops, etc. qui me parlent... On processeur peut tourner à 10 milliards de gigahertz et avoir un pauvre débit de traitement (suffit de comparer des procs équivalents d'AMD et Intel par exemple, pour voir que le premier a été plus efficace que le second à fréquence équivalente). Vous dites pas : "le moteur de ma voiture tourne à 7000 tr/min". Vous dites: "il développe 135 chevaux ou 100 kW". Bon... Plus tard, j'ai donc comparé les débits de traitement du soit disant pauvre G4 qui fait pitié et de l'Itanium. Y'a pas photo : je garde mon G4. Mais il est vrai que l'avenir est au 64 bits.

CONNEXION UTILISATEUR