[MAJ] Le flash de Quark

Vincent Absous |
Quark avait donné rendez-vous ce matin à la presse au National Hall de Kensington, dans le même bâtiment que celui qu'occupe la Mac Expo, mais dans un salon nettement plus cosy. Ces derniers temps, la société a multiplié les annonces, mais aujourd'hui elle nous promettait une grande nouveauté. L'assistance, en tout cas, était nombreuse. La presse était-elle là pour Quark, pour la Mac Expo ? Les deux, évidemment. La conférence achevée, on pourra d'ailleurs rejoindre directement la foire expo sans devoir passer par la "case départ".

Grand écran, deux pupitres avec Mac Pro et Cinema Display, sur chacun des sièges, un sac papier aux armes de Quark, un CD de mis à jour de XPress, brochures de présentation du logiciel de PAO et de sa version Serveur. Mais, rien, évidemment, sur le nouveau produit.

Le décor est planté : le keynote de Jürgen Kurz, vice-président de Quark, venu directement de Denver, commence à l'heure. L'homme fait son Steve Jobs. Télécommande à la main, il fait défiler les diapositives (ici, les fonds sont blancs, pas noirs) et rappelle quelques chiffres (20 % des revenus de la maison sont consacrés à la recherche et au développement, par exemple). Il revient sur XPress 7, lancé il y a six mois, récemment mis à jour (il le sera à nouveau en janvier, pour Macworld Expo), rappelant au passage que le programme est le premier de sa catégorie à être universel. Et de comparer, diapositive à l'appui, les performances de XPress 7 natif et d'InDesign via Rosetta. À l'évidence, chez Quark, on entend reconquérir le monde de l'édition. On insiste alors sur ceux qui sont restés fidèles ou qui ont fait d'emblée le choix de XPress : Metro, sa présence dans tant de pays, en tant de langues, est évidemment l'exemple type.

Vient ensuite le tour de Quark Xpress Server 7. Petite démonstration des possibilités du programme, ou comment gérer un publipostage sans stress (et bien plus…). Puis celui de Quark Print Collection, extension qui permet de gérer facilement l'agencement des pages d'un magazine dans XPress ou dans Acrobat 7. Ou comment imposer sans souci.

Quark se met au Flash

Disponible aujourd'hui en version universelle (199 €), Quark Interactive Designer est une nouvelle extension qui permet d'intégrer et de travailler à plusieurs sur des contenus multimédias dans XPress 7 : du Flash, de l'audio, de l'HTML, du texte, évidemment. Quark Interactive Designer gère tout cela et produit un projet qui saura s'adapter à une sortie papier, à une publication sur le Web ou à une diffusion interactive sur Internet. L'utilisateur n'a a lors qu'a choisir entre les trois options : print, Web ou Interactive pour que l'environnement de travail s'adapte. Sur la page de travail, les objets peuvent alors être de tous types. On crée alors des scénarios, qui vont permettre, par exemple, à un logo de traverser la page. Toute une série d'événements peuvent ainsi être définis pour chaque élément d'un document. Une vidéo sera placée dans une fenêtre qui conservera le degré de transparence qu'on lui aura affectée, lors de son ouverture dans le navigateur. Un projet peut être évidemment partagé sur réseau. Conséquence, le département Web pourra récupérer plus facilement les éléments réalisés par le département Print, etc.

Une version de démonstration de Quark Interactive Designer est disponible au téléchargement.

Tags
avatar mimo | 
Quark ou l'energie du désespoir...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
"comment gérer un publipostage sans stress (et bien plus…)" <br /> Pinaise il devait-être mais crevé avec une telle inovation !! <br /> "20 % des revenus de la maison sont consacrés à la R et D" <br /> J'en connais qui sont clairement surpayé ou comment jeter l'argent par les fenêtres... Maintenant on sait comment est gaspillé l'argent des désespéré qui prennent encore des licences chez eux.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Bran est malade, mais quand il ira mieux, ça va déchirer :-)) Ceci étant dit, il n'est pas malsain que la concurrence se réveille, mais ils auraient aussi besoin de revoir leur tarif. Et puis, j'aimerais aussi que les mêmes attentions dont vous avez bénéficiées soient accordées aux clients-vaches à lait qui pendant des lustres ont été méprisés. Bon, je ne veux pas de petits fours, mais simplement d'une écoute réelle et de fonctions qui dénotent une évolution en profondeur, pas de paillettes.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Mouais bien c'est que de bonne chose tout cela!-) Parce que Indesign c'est un gros vapoware de M… Mouais qq petite fonction de ci de la, mais pour qui a utilise Xpress a long time ago... y'a pas a faire Indesign c'est n'importe quoi. Si tu fais un brole pourri de 4 pages max ok, mais sinon forget about it man...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Espérons pour eux qu'ils seront plus tenaces car cela leur fait déjà deux échecs après <b>QuarkImmedia</b> et le rachat de l'éditeur du génial mTropolis.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
serait-ce trop demander à Quark de dévelloper correctement leur X-Press au lieu de nous vendre un truc tout pourri difficilement utilisable en prod et de nous annoncer une usine à gaz qui va faire rigoler…
avatar Anonyme (non vérifié) | 
#justehein T'as raison ! Je viens de me taper un 240 pages sur InDesign, dont un import et un refonte d'un fichier Excel de 60 pages. Tu préfères Quark, c'est ton droit maintenant, ne dis pas n'importe quoi.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Pour info: il utilisait quoi comme soft de présentation? Keynote ou PowerPOint? Pas Flash quand même ;o)

CONNEXION UTILISATEUR