Fermer le menu
 

Test de l'iMac 21,5" Retina 4K (fin 2015)

Florian Innocente | | 16:10 |  157

L'écran Retina est désormais majoritaire sur les iMac, grâce à sa généralisation sur les trois 27" et son arrivée sur l'un des trois 21,5". Le ticket d'entrée pour un iMac est de 1 249 € — Apple n'a pas touché ses prix — il faut ajouter 450 € (1 699 €) pour disposer de ce qui est probablement la plus belle dalle du marché dans cette diagonale. Auparavant, il fallait débourser 2 300 € pour acheter un monobloc Retina et c'était un iMac 27". On est ainsi largement passé sous la barre des 2 000 €. Certes, il faut se « contenter » d'une diagonale plus petite mais ce sera justement un critère de choix pour certains clients chez qui la place manque pour installer le grand modèle.

Les nouveaux iMac 27" et 21,5"

Broadwell est arrivé

L'iMac 21,5" Retina 4K que nous avons testé (son grand frère 27" de milieu de gamme le sera dans la foulée) a des points communs avec les deux autres modèles non Retina. Ils ont tous 8 Go de RAM (16 Go maxi) et 1 To sur un disque dur de 5 400 TPM. La connectique est identique : quatre ports USB 3, un lecteur de cartes SDXC et deux ports Thunderbolt qui passsent en version 2 pour l'occasion. Pas de Thunderbolt 3 (ce n'est pas non plus urgent sur cette catégorie de machine) et, plus curieusement, pas d'USB Type-C alors qu'il a fait son apparition depuis le printemps sur le MacBook.

Ce trio utilise un processeur Core i5 à quatre cœurs de la série Broadwell. C'est l'avant dernière génération d'Intel, qu'Apple a mis depuis quelques mois dans ses MacBook et MacBook Pro 13". C'est un processeur récent mais moins que Skylake, tout frais sorti, et utilisé dans les nouveaux iMac 27".

Ces trois iMac 21,5" sont de fréquences différentes : 1,6 GHz et 2,8 GHz sur les non Retina et 3,1 GHz sur le 4K. Les trois ont aussi une puce graphique intégrée : Intel HD Graphics 6000 sur le premier et Intel Iris Pro Graphics 6200 sur les deux autres.

Cliquer pour agrandir

Enfin, plus on monte en gamme, plus l'assortiment en options est varié. Il faudra se décider à la commande pour plus de RAM, un autre processeur ou un type de stockage différent car ces changements seront impossibles à réaliser par la suite. Sur notre modèle on peut choisir 16 Go de RAM (240 €), un Core i7 à 3,3 GHz (idem) et des des supports de stockage Fusion Drive (1 To pour 120 €, 2 To pour 360 €) ou SSD (256 Go pour 240 € et 512 Go pour 600 €). Précision, les Fusion Drive des 21,5" sont constitués de disques 5 400 t/min et sur les 27" de 7 200 t/min.

Les options de stockage pour le 21,5" Retina

Ces éléments posés, le choix aujourd'hui d'un modèle dans la famille des iMac 21,5" se résume en définitive à une seule question : Retina ou pas Retina ? L'envie et la raison s'affrontent toujours en pareille situation. Bien souvent, lorsqu'on achète un produit Apple, l'envie commande à la raison… Mais dans le cas présent, la dalle 4K n'est pas seulement attirante, elle est aussi très intéressante sur un plan pratique.

Un bureau de 27" dans un 21"

La finesse d'affichage d'un écran Retina est maintenant assimilée à force d'être pratiquée sur les appareils iOS et les portables. C'est peut-être moins vrai pour sa capacité à monter en définition, de manière à augmenter la surface de travail de l'utilisateur. C'est à dire qu'en allant modifier le réglage par défaut du panneau Moniteurs des Préférences système, on pourra avoir un bureau plus grand. Au maximum autorisé, le bureau du 21,5" Retina sera aussi spacieux que celui d'un écran 27" non Retina tout en offrant un affichage plus net.

Par défaut on a un espace de travail de 2048x1152 que l'on peut passer en 2304x1296 ou en 2560x1440 au maximum

Les éléments graphiques (textes, fenêtres, icônes…) seront certes plus petits à l'écran mais cela permettra d'en mettre plus ou d'étirer les fenêtre pour voir plus de contenu. Les exemples ci-après illustrent cette possibilité. La première capture de Safari est réalisée avec le réglage par défaut. La seconde l'est avec l'une des deux options de hautes définitions, en l'occurence la plus élevée.

Dans l'une, les fenêtres de Safari se chevauchent, dans l'autre, elles sont bien détachées et plus étirées vers le bas, montrant davantage de contenus. Certains trouveront le second affichage trop petit — ils pourront opter pour le cran intermédiaire — mais au moins le Retina permet-il de choisir tout en offrant à chaque fois des textes et des graphiques très fins.

Affichage définition par défaut — Cliquer pour agrandir
Affichage définition maximale — Cliquer pour agrandir

Les iMac 27" ont un écran dit 5K, apte à une définition de 5 120 x 2 880 pixels. Les 21" ont un 4K de 4 096 x 2 304 pixels. Même s'il est techniquement possible d'afficher ces définitions « natives » le contenu est à ce point petit que ce n'est guère confortable à l'usage. À la place, OS X utilise cette très forte densité de pixels pour recréer des définitions plus proches de celles que l'on pratique sur les dalles non Retina.

GarageBand avec le réglage maximal « Plus d'espace » — Cliquer pour agrandir

Beaucoup plus de pixels dans une définition contenue, cela donne des textes et icônes extrêmement bien lissés. Ici encore un exemple avec GarageBand en plein écran et dans les trois définitions les plus hautes. Si la taille plus petite des éléments ne vous gêne pas vous profitez d'un plan de travail nettement plus spacieux.

GarageBand avec le réglage intermédiaire — Cliquer pour agrandir
GarageBand avec le réglage par défaut — Cliquer pour agrandir

Sur le 21,5", le réglage par défaut utilise ces 4 096 x 2 304 pixels pour recréer une définition de 2 048 x 1 152, ou de 2 304 x 1296 ou de 2 560 x 1 440. C'est cette dernière définition que nous avons au quotidien sur notre iMac 27" de 2011 mais sans la netteté d'affichage que procure cet iMac 4K. En outre, on profite sur les nouveaux 21,5" et 27" d'une évolution des dalles Retina qui s'améliorent dans leur restitution des couleurs.

4.5
10
iMac 21,5" Retina
  • Intel Core i5 Quad "Broadwell" à 3,1 GHz
  • (autre option possible)
  • Écran Retina 4K
  • Intel Iris Pro Graphics 6200
  • 8 Go de RAM (autres options)
  • 1 To sur disque dur (autres options)
  • 1 Magic Keyboard, 1 Magic Mouse 2, 1 câble Lightning

  • Écran Retina d’excellente qualité

  • Les bonnes performances du processeur

  • Les nouveaux clavier et souris

  • Le design et la qualité de fabrication

  • Le silence de fonctionnement


  • Un piètre disque dur par défaut

  • Aucune évolution possible en interne

  • L'option Fusion Drive 1 To revue à la baisse sur le SSD

  • Aucun port USB Type-C


Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


157 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Lopokova Lydia mer, 21/10/2015 - 14:38

@byte_order

"La prochaine vraie révolution sera le passage au memristor,"

Je suis assez vieux pour me méfier des annonces des technologies qui sont la prochaine révolution.

J'ai vu tant de ces annonces fair long feu.

La prospective technique ne marche presque jamais quand il s'agit de détecter les technologies émergeant qui ont un avenir.

"Encore une fois, cela dépend des usages."

Quelque soit les usages le gain reste assez faible même s'il existe, nous sommes là sur des considération très marginales.

avatar byte_order mer, 21/10/2015 - 15:00

Je suis assez vieux pour avoir ajouter "s'il a lieu un jour", bien conscient que cela fera p'tet pshtt.

avatar Lopokova Lydia mer, 21/10/2015 - 15:14

@byte_order

Ce qui est amusant c'est qu'on se prend gentiment le bec ici, mais que je suis assez certain qu'IRL on s'entendrait bien ;-)

Il y a beaucoup plus qui nous rapproche que ce qui nous sépare, mais ce que je porte ici est ce qui nous sépare :-)



avatar Ghaleon111 mer, 21/10/2015 - 11:28

Je ne peux qu’être d'accord avec macg, j'ai un imac début 2014 payé 2200 en prenant l'option de la carte graphique 780m et du coup je n'ai pas voulu (pu) rajouté pour du fusion drive ou ssd c'est assez chère comme cela
La machine est top mais osx avec un dd classique, c'est un veau, un chouia mieux sous el capitan (moins de roue multicolores et de rebonds qu'avant) mais ça reste un veau, plus d'une minute pour démarrer etc...
A titre de comparaison, mon pc gamer windows aussi avec un dd classique démarre en 25s et entièrement opérationnel 10s plus tard avec aucune latence dans le lancement des logiciels
Comme Apple tient absolument à équipé ces mac de ces DD, il faudrait au moins qu'ils optimise a fond l'os

avatar Espcustom mer, 21/10/2015 - 11:45

J'ai failli arreter la lecture de l'article qd j'ai lu que ces 21,5 n'étaient livrés qu'avec du 5400...
cet imac est clairement un produit destiné a faire du cash et c'est tout.
aucunes innovations, des choix dictés par la marge, en somme, un bon gros produit capitaliste a la apple.

en espérant que personne ne tombe dans le panneau. on ne peut decemment plus accepter qu'aujourd'hui apple nous vende a des prix toujours plus excessifs, des machines avec des composants d'une autre époque! alors oui il doit fonctionner correctement cet imac, on en doute pas, mais on rentre la ds une reflexion a la apple..(si ca marche avec les composants les moins chers alors fabriquons le et vendons le a prix d'or).

C'est une insulte cet (ces) imac(s)

bonne note macgé!

avatar kitetrip jeu, 22/10/2015 - 17:28

Un coup de marketing et hop ! 1600€ la machine aux composants soudés avec un disque dur obsolète

avatar TheRV sam, 24/10/2015 - 00:28 via iGeneration pour iOS

Est il possible de changer le disque dur dû fusion drive ultérieurement, pour le remplacer par un ssd du commerce Sata bon marché ?

Pages