Fermer le menu
Crucial

musique

Toute l'actualité sur musique

Last night the Hercules Universal DJ saved my life

| 19/11/2014 | 16:15 |  

Le bon vieux temps où les DJ devaient transporter de grosses et lourdes valises pleines de vinyles est bien terminée. Désormais, toute la musique du monde tient dans le disque dur de son Mac ou dans son iPad. Oui mais voilà, cela ne suffit pas : pour devenir le seigneur de la nuit, le prince du dance-floor ou la coqueluche des clubs, encore faut-il posséder aussi une platine de mix qui va bien. Le fabricant Hercules s'est spécialisé dans cette activité très spécifique avec bon nombre de références, mais c'est ici la dernière qui nous intéresse. La console Universal DJ porte bien son nom, puisqu'on pourra y connecter un ordinateur Windows ou OS X (en USB), ou bien encore une tablette iOS ou Android (en Bluetooth).

Cliquer pour agrandir

La platine en elle-même comporte deux jog wheels capacitifs, six potentiomètres d’égalisation, et deux jeux de huit pads avec leurs quatre modes (effet, sample, boucle, cue). On y retrouve des ports audio afin de brancher casque (également pour la pré-écoute) et enceintes.

L'Universal DJ fonctionne avec des applications compagnons, que ce soit pour ordinateur (DJUCED 40°) ou tablette (DJUCED App). S'il existe un logiciel autonome pour iOS/Android, Hercules propose aussi une télécommande mobile, DJUCED Master, pour piloter le Mac depuis son iPad. Le DJ pourra aussi créer sur ce second écran des combos mêlant boucles et effets. Une application web permettra enfin aux convives de voter pour leurs titres préférés et proposer des dédicaces.

La console, récipiendaire d'un CES Innovations Awards, sera disponible dès la fin du mois pour 199 euros.

> Accéder aux commentaires

Shazam reconnaît aussi votre musique sur Mac

| 31/07/2014 | 09:46 |  

Jusque-là réservé aux appareils mobiles, Shazam investit nos Mac. Le service de reconnaissance de musique a créé une version OS X proposée uniquement sur le Mac App Store qui reprend les fonctions de la version mobile. Logé dans la barre des menus, cet utilitaire doit en effet faire la même chose que sur un iPhone ou un iPad : écouter la musique diffusée autour du Mac, et reconnaître le morceau en cours.

À l’usage, le logiciel fonctionne sans surprise. Contrairement à la version mobile, Shazam ne peut que fonctionner en permanence pour essayer de reconnaître tous les morceaux que vous entendez en arrière-plan. Pendant quatre heures (il faut ensuite réactiver la reconnaissance), le logiciel écoute tout ce qui passe par le micro de l’ordinateur et essaie de reconnaître le maximum d’éléments. À chaque fois qu’il détecte un morceau connu, une notification OS X est affichée.

Difficile de connaître l’impact sur la batterie de ce fonctionnement en tâche de fond, mais on imagine que c’est moins gênant que sur un iPhone. Shazam sur un ordinateur peut paraître surprenant, mais cette version offre plus de souplesse : on ne peut pas regarder une vidéo et reconnaître une chanson avec le même téléphone. Avec un Mac, pas de problème, du moins tant que vous n’utilisez pas des écouteurs ou un casque.

Un clic sur l’icône de la barre des menus affiche la liste de tous les éléments reconnus et vous pourrez alors en sélectionner un pour obtenir d’autres informations. Quand Shazam détecte un morceau vendu dans l’iTunes Store, un lien permet de l’ouvrir directement. Sinon, c’est le site du service qui apparait avec les paroles pour certains d’entre eux. Ajoutons que, comme sur les appareils mobiles, la détection ne se limite pas à la musique et fonctionne aussi avec certains programmes TV, notamment des séries et certaines publicités.

Shazam est gratuit et traduit en français. Pour l’installer, OS X Mavericks est indispensable. Précisons enfin qu'il ne fonctionne qu'avec le micro intégré à votre Mac, et non un micro externe.

> Accéder aux commentaires

Leap Motion : Muse transforme le Mac en instrument de musique

| 04/04/2014 | 09:45 |  

Le Leap Motion offre un moyen de contrôle original pour son ordinateur. Plutôt que d’utiliser la souris ou le clavier, ce petit boîtier reconnaît vos mains et peut ainsi contrôler l’interface du bout des doigts. Une idée originale qui a connu un certain succès dans un premier temps, mais qui n’a pas encore réussi à faire ses preuves. Il faut dire que l’idée même de contrôler un ordinateur sans poser les bras pose problème, comme nous l’avions noté dans notre aperçu du produit.

Même si les créateurs du Leap Motion font face à de telles difficultés qu’ils ont été contraints de licencier une partie de leur personnel, l’appareil continue d’attirer des développeurs et The Next Web évoque justement un nouveau logiciel original. Muse est pensé comme un instrument de musique électronique contrôlé exclusivement avec l’appareil.

Muse ne sauvera sans doute pas l’appareil, mais les démonstrations montrent que l’on peut faire des choses assez intéressantes avec ses mains au-dessus du clavier. Le logiciel est limité à une musique typée ambient, mais on peut dire que l’interface est plutôt bien adaptée au Leap Motion. Il faudra sans doute un petit temps d’apprentissage pour viser rapidement et précisément un élément à l’écran, mais changer d’instrument rapidement d’un mouvement de la main est agréable.

Muse est en vente sur l’AirSpace Store, la boutique réservée au Leap Motion. Comptez 9,99 $ pour le logiciel, à ajouter aux 115 € environ pour le contrôleur en lui-même. OS X 10.7 est nécessaire.

> Accéder aux commentaires

MainStage 3 corrige ses premiers bugs

| 14/08/2013 | 09:05 |  

MainStage 3 [3.0.1 – Français – 26,99 € – OS X 10.8 – 524 Mo – Apple] a reçu sa première mise à jour. Mineure, elle corrige les premiers bugs rencontrés sur ce logiciel conçu pour être utilisé par des musiciens, sur scène, pendant un concert. C’est justement du côté des performances — un point essentiel quand on parle de live — qu’Apple a notamment travaillé sur cette nouvelle version. Le module MIDI Arpégiateur pouvait occuper tout le processeur et bloquer le logiciel, ce n’est plus le cas.

Les Mac dotés de cartes graphiques AMD pouvaient introduire des "problèmes graphiques" dans le logiciel, mais ce n’est plus le cas. MainStage permet de télécharger du contenu supplémentaire, mais la version précédente bloquait parfois l’opération. Autre point évoqué par l’éditeur : l’ajout de marqueurs et leur modification en mode lecture fonctionnent dorénavant comme il se doit.

> Accéder aux commentaires

Le Mac Pro sonne bien chez les pros de la musique

| 18/06/2013 | 13:56 |  

Avec son design pour le moins inattendu et radicalement différent de l'ancien modèle — et de tout ce qui se fait ailleurs —, le nouveau Mac Pro ne laisse personne indifférent. Le cylindre d'Apple a reçu un accueil très favorable de la part de certains professionnels de la vidéo. Pour sa part, Create Digital Music, un site spécialisé dans la création musicale, voit aussi d'un bon oeil cette nouvelle machine.

La principale critique dont fait l'objet le Mac Pro 2013 — en attendant de connaître son prix — est bien sûr l'abandon du système d'extensions internes. Pour Create Digital Music, cet inconvénient n'en est pas un pour plusieurs raisons.

La nouvelle tour d'Apple est équipée d'une pléthore de ports USB 3.0 et Thunderbolt 2 (respectivement 4 et 6). L'absence de ports PCI Express (PCIe) ne serait pas un problème non plus. « Thunderbolt est du PCI Express, rappelle le site. C'est une extension de ce bus à travers un câble. Ce n'est pas aussi rapide que le standard PCI Express 3.0, ou le PCI Express 4.0 à venir. Mais Thunderbolt fournit bien assez de bande passante pour les grosses configurations audio, le stream vidéo et le stockage très rapide. »

Sur l'adoption du Thunderbolt dans les accessoires, son talon d'Achille actuel, Create Digital Music se veut confiant, expliquant que ce nouveau Mac Pro va booster sa popularité : « Thunderbolt, comme PCIe, est une technologie Intel avec un connecteur Apple. C'est de facto un standard, et vous pouvez vous attendre à le voir adopter autant sur PC que sur Mac bientôt. »

Et d'illustrer son propos en indiquant que le fabricant RME estime qu'il pourra facilement convertir l'interface MADIface XT en Thunderbolt. Sans même parler de Thunderbolt, l'USB 3.0 est vu par RME comme une solution viable pour ses produits. Universal Audio est aussi enthousiaste à propos de cette technologie en raison de sa bande passante et de sa très faible latence.

Le fait que quasiment tout passe par les ports USB 3.0 et/ou Thunderbolt présente un autre avantage : les périphériques étant forcément externes, ils ne sont plus dépendants d'une machine.

Si vous voulez emmener avec vous le matériel avec lequel vous avez travaillé dans votre studio, vous avez juste à débrancher le périphérique Thunderbolt du Mac Pro et à l'utiliser avec votre ordinateur portable. Alors que les baies d'extension sont excellentes pour tout garder bien rangé dans une machine qui ne bouge j...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

DM1 : la boîte à rythmes de Fingerlab sur Mac

| 08/04/2013 | 17:02 |  

DM1 [1.0 – US – 4,49 € – OS X 10.7 – 59,9 Mo – Fingerlab] est l’adaptation, pour les Mac, de l’application du même nom conçue à l’origine pour l’iPad. Il s’agit toujours d’une boîte à rythmes très complète qui permet autant de réfléchir sur un morceau que d’en créer complètement la section rythmique.

La version OS X reprend l’intégralité des fonctions de DM1 [4.0.1 – US – 4,49 € – iPad – 86,0 Mo – Fingerlab] en version iPad, mais aussi son interface. Par défaut, le logiciel s’ouvre ainsi dans une fenêtre qui affiche séparément chacune des sections de la boîte à rythmes. Sur cette capture, on a ainsi l’écran "Steps", mais on peut passer aux "pads", à la zone "mixer" ou encore à la section dédiée aux effets spéciaux appliqués à la musique d’un clic ou avec une touche dédiée. L'interface se contrôle entièrement à la souris, ou presque : ce qui se faisait avec un doigt sur l'iPad se fait désormais avec le curseur de la souris, pour faire simple.

DM1 sur le Mac n’est pas qu’une banale copie de la version iPad toutefois et on peut afficher l’ensemble des contrôles en passant en plein écran. Ce mode qui n’est pas proposé sur la tablette, faute de place, trouve ici tout son sens et s’avère très agréable, d’autant que l’on utilise plutôt cette application seule à l’écran. Cela fonctionne, mais sur les grands écrans uniquement : c’est bien sur un 15 pouces Retina, parfait sur un 27 pouces, mais inutilisable sur un MacBook Air 11 pouces où l’on aimerait retrouver le découpage comme en mode fenêtré (capture d’écran).

L’intérêt de DM1 est aussi de lire et écrire des fichiers compatibles avec la version iPad. L’éditeur n’a pas intégré iCloud, mais on peut ex...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Dropbox : une offre de streaming de musique ?

| 13/12/2012 | 14:16 |  

Dropbox, spécialiste du stockage en ligne et de la synchronisation a acheté Audiogalaxy, un service dédié à l’écoute de sa propre musique en streaming depuis n’importe quel navigateur à la seule condition de disposer d’une connexion Internet. C’est par un bref message que l’acquisition a été annoncée et les trois employés d’Audiogalaxy y annoncent qu’ils vont désormais grossir les rangs de Dropbox, sans détailler les raisons de cet achat.

L'application iOS d'Audiogalaxy

Même si les deux entreprises ne veulent pas en dire trop sur leurs relations futures, il n’est pas difficile de deviner qu’il s’agit de concurrencer des offres comme l’iTunes Match d’Apple ou encore Google Music. L’écoute de sa propre musique en streaming devient un enjeu important et Dropbox a certainement une carte à jouer dans ce domaine. Après tout, certains de ses clients utilisent sans doute leur espace de stockage fourni par Dropbox pour, déjà, y stocker de la musique.

Dropbox [1.5.7 – Français – Gratuit – iPhone/iPad – Dropbox], l’application iOS du service, prend d’ailleurs des fichiers musicaux en charge, mais cette fonction est insuffisante pour concurrencer les services dédiés. On ne peut lire qu’un morceau à la fois et la lecture en streaming n’est pas optimale. Sans aller sur le terrain d’un concurrent direct à iTunes Match qui nécessiterait pour Dropbox de négocier avec chaque maison de disque, on peut imaginer que cette acquisition soit d’abord liée aux compétences techniques et serve à améliorer cette fonction de lecture, dans les applications mobiles, comme dans le navigateur.

En attendant d'en savoir plus, Audiogalaxy ferme ses portes très rapidement. L'accès aux listes de lecture ne sera plus possible dès la fin de l'année et le service fermera complètement en 2013. Le service n'accepte évidemment plus aucune inscription.

> Accéder aux commentaires

Sound Forge Pro est disponible sur Mac

| 05/10/2012 | 08:48 |  

Comme annoncé par Sony (lire : Sony confirme l'arrivée de Sound Forge Pro pour OS X), Sound Forge Pro [1.0 – Formulaire – US – OS X 10.7 – 245,95 €] est désormais disponible pour les utilisateurs de Mac. Cet éditeur de musique vient entrer en concurrence avec l'offre existante, déjà bien fournie. Les ambitions de Sony sont en tout cas manifestes, avec une réécriture complète du logiciel pour le système d'Apple.

L'interface de Sound Forge Pro a été également adaptée pour le système d'Apple, mais les habitués devraient trouver rapidement leurs marques. L'éditeur met en avant les fonctions avancées de son logiciel qui vise résolument les professionnels. Si vous êtes intéressés, le site officiel propose un aperçu assez complet des fonctionnalités, mais aussi une version de démonstration à télécharger gratuitement (il faudra en revanche activer le logiciel en créant un compte).

Sony précise quelques problèmes ou limites connus dans cette première version. La version Mac de Sound Forge Pro étant exclusivement 64 bits, elle ne peut pas utiliser de modules 32 bits. Un processeur Intel Core 2 Duo est d'ailleurs nécessaire au minimum, ainsi qu'OS X 10.7.

> Accéder aux commentaires

Sony confirme l'arrivée de Sound Forge Pro pour OS X

| 23/08/2012 | 10:18 |  

À la fin du mois de juin, un site et une vidéo évoquaient l'arrivée sur OS X d'un nouveau logiciel d'édition audio. Son éditeur restait alors inconnu, mais plusieurs indices laissaient à penser que Sony était derrière cette opération de communication (lire : Sound Forge bientôt disponible sur Mac ?). La dernière vidéo publiée sur ce mystérieux site ne laisse plus de place au doute : Sony confirme qu'il a adapté Sound Forge Pro à Mac OS X.

La vidéo n'apprend pas beaucoup plus que cette information concernant l'adaptation. Sony prend la peine d'indiquer que son logiciel a été modifié pour le système d'Apple, tandis que l'on aperçoit l'interface et quelques fonctions attendues. L'accent est clairement mis sur l'aspect professionnel du logiciel, mais l'éditeur ne précise ni date de sortie, ni tarif. Sound Forge Pro est vendu plus de 350 € sur les PC équipés de Windows.

> Accéder aux commentaires

Sound Forge bientôt disponible sur Mac ?

| 28/06/2012 | 17:02 |  

Un nouveau site annonce un logiciel mystère sur Mac : finallyonthemac.com ne contient qu'une vidéo annonçant l'arrivée sur les ordinateurs Apple d'une application dédiée à l'édition musicale. Aucun nom ne s'affiche et le code source, extrêmement simple, s'avère tout aussi pauvre en informations.

Selon MacRumors, Sony serait derrière ce site et cette vidéo. L'entreprise préviendrait par cette annonce de l'arrivée prochaine sur OS X de son enregistreur et éditeur audio Sound Forge. Ce logiciel dédié aux professionnels et semi-professionnels est vendu environ 350 € dans sa dernière version pour Windows. Il entrerait en concurrence avec Logic Pro (149,99 €) conçu par Apple.

Si Sony est effectivement derrière ce teaser, ce serait la première fois que Sound Forge serait disponible sur OS X. En attendant d'en savoir plus, la vidéo promet une application repensée pour le système d'Apple. Aucun mot en revanche sur une date de sortie…

> Accéder aux commentaires

Pages