Fermer le menu

Macintosh

En savoir plus

Ces vieux Mac qui ont encore la pêche

| 04/07/2014 | 10:28 |  

Bon pied, bon œil ce Macintosh ! Après avoir passé trente longues années dans son carton, il a démarré sans pinailler (galerie). Le gros bloc beige à gauche sur les photos est le Hard Disk 20. Un support de stockage de 20 Mo lancé pour accompagner la sortie du Mac 512 Ko. Un duo qui a également étrenné le système de fichiers HFS.

Ce disque dur ne pouvait toutefois être utilisé comme support de démarrage sans que l'utilisateur n'insère préalablement une disquette contenant un bout de code destiné au système et à gérer ce périphérique. Ce n'est que plus tard, avec le Macintosh Plus que cet élément système fut gravé en ROM et que le disque dur pû se comporter comme un support de démarrage autonome. Le Mac ici sorti de son repos appartient à la mère de Chris Espinosa, employé numéro 8 d'Apple où il est toujours salarié, 37 ans plus tard.

Et vous, quel est le plus vieux Mac ou autre ordinateur que vous ayez récemment ressorti d'un carton ? En ce qui nous concerne, plus modestement, c'est un IIsi et son écran A4, le week-end dernier…

Disque dur Le Coq de LaCie par Neil Poulton

Les extensions, l'anti-virus Disinfectant, Now Menus pour organiser le menu Pomme, DiskDoubler pour compresser les fichiers automatiquement et gagner de l'espace disque… - Cliquer pour agrandir

Quel était votre premier Mac ?

| 02/02/2014 | 20:45 |  

Dans la section de son site dédiée aux 30 ans du Mac, Apple demande aux internautes quel était leur premier ordinateur frappé d’une pomme. Le vainqueur de ce petit sondage est assez surprenant.

Il s’agit du Macintosh original qui arrive en tête avec 4,2 % des voix. Un résultat assez étonnant, car si l’ordinateur d’Apple était révolutionnaire à certains égards, il n’a pas connu le succès commercial escompté par les dirigeants d’Apple.

En deuxième place, on trouve le MacBook Pro (2012) avec 3,4 % des voix, le MacBook Pro 2011 (3,3 %) et le MacBook Pro Retina 2013 avec 2,4 % des voix. Il s’agit de machines récentes. Comme quoi, l’effet halo, que ce soit à partir de l’iPad, l’iPhone ou l’iPod, continue de tourner à plein régime pour Apple. Le Mac n’a de cesse d’attirer de nouveaux clients.

En dernière position de ce top 5, on trouve le vénérable Mac Plus avec 2,1 % des voix. La composition de ce classement est tout de même assez surprenante. Si cela confirme que le MacBook Pro reste le best-seller incontesté de la gamme Mac, on aurait imaginé voir se glisser dans ce top des ordinateurs sortis dans les années 90 ou 2000. On pense notamment à l’iMac. Apple ne donne aucune information sur la méthodologie employée et le nombre d’internautes qui ont participé à ce sondage.

Autre point intéressant de ce sondage, ce que les utilisateurs faisaient majoritairement avec leur Mac au fil du temps. Ainsi, le Mac User de 1984 travaillait soit, dans le monde de l’éducation soit faisait de la PAO. C’était les deux grosses tendances du moment.

15 ans plus tard, la donne avait un peu changé. Internet avec le Mail était l’activité la plus souvent citée par les utilisateurs Mac. Le design graphique (qui était déjà cité en 1984, mais minoritaire) arrive en deuxième position jute devant l’éducation, la photographie et le web design.

En 2013, Internet reste l’activité numéro un des possesseurs de Mac. Mais on voit très bien qu’entre temps, le Mac a acquis de nouvelles compétences dans la vidéo notamment. Les effets visuels sont l’activité numéro trois des Mac User à égalité avec l’éducation. Juste devant, on trouve la photographie et juste derrière, la programmation. Cette dernière activité illustre parfaitement la vitalité des plates-formes d’Apple.

On vous invite dans les réactions à nous dire quel était votre premier Mac et ce que vous en faisiez !

Une police et des fonds d’écran pour les 30 ans du Mac

| 25/01/2014 | 08:30 |  

Erreur ou easter egg ? En fouillant le site d’Apple dédié aux trente ans du Macintosh, des petits malins ont noté que les icônes des différents ordinateurs produits par Apple étaient en fait une police spécifique. Une police que l’on peut facilement télécharger sur son ordinateur pour exploiter ces icônes qui représentent tous les Mac sortis depuis 1984.

Inutile d’espérer écrire avec cette police, mais on peut très facilement l’afficher dans le Livre des polices d’OS X et ensuite copier un élément pour le coller dans un éditeur d’images, ou bien dans un éditeur de texte. Un moyen original d’illustrer des documents à usage personnel…

À propos d’illustrer, si vous aimez le logo imaginé par Apple à l’occasion de cet évènement, vous apprécierez sans doute les fonds d’écran réalisés par Matthieu. Sur un fond blanc ou sur un fond noir, dans un format adapté aux iPhone, aux iPad ou aux ordinateurs, vous trouverez sûrement une version à votre goût…

Le Mac App Store fête aussi les 30 ans du Mac

| 25/01/2014 | 00:10 |  

Apple a multiplié les voies pour fêter dignement le trentième anniversaire du Macintosh. En plus d’un site dédié à l’événement, en plus des Apple Store aux couleurs du Mac aux États-Unis, c’est le Mac App Store américain qui accueille aussi une section spécifique. À l’intérieur, une sélection de logiciels choisis à la main par le constructeur pour célébrer l’évènement.

Dans cette sélection, Apple n’a pas manqué de placer ses propres logiciels, de Pages à Final Cut Pro, en passant par GarageBand. L’entreprise propose aussi une sélection de logiciels d’autres éditeurs avec peu de surprises, mais un ensemble solide pour bien débuter. Il y a le gestionnaire de mots de passe 1Password, l’éditeur d’images Pixelmator ou bien encore l’éditeur de sites internet Coda 2. Et si vous préférez les jeux, Apple pense aussi à vous avec le récent Tomb Raider et quelques classiques, de Bastion à Batman Arkham Asylum.

Sans surprise, cette section spéciale n’est pas présente sur le Mac App Store français. La célébration est en fait strictement anglo-saxonne, puisque même le site officiel du constructeur ne célèbre le Mac qu’aux États-Unis. Rien ne vous empêche toutefois, si vous souhaitez voir la liste proposée par Apple, de passer temporairement sur la boutique américaine. Il sera toujours temps de revenir à la boutique française pour finaliser un achat.

30 ans de Mac : un hommage en photos

| 24/01/2014 | 16:30 |  

Il y a 30 ans jour pour jour, Steve Jobs présentait le premier Macintosh. À l'occasion de cette journée spéciale, Jonathan Zufi, propriétaire de Shrine of Apple où tous les produits Apple ont leurs photos, a mis en ligne Celebrate the Mac.

Le site se concentre exclusivement sur les Macintosh. Il est organisé en quatre sections : Classics Macs, Macintosh II and LC, Portables, More Awesome Macs.

Chaque cliché est accompagné d'une description de l'ordinateur tirée de Wikipedia. Le site comprend plus de 35 photographies de grande qualité. Jonathan Zufi a récemment publié Iconic: A Photographic Tribute to Apple Innovation, un livre rassemblant 650 photos de produits Apple.

Pourquoi Apple met tant de coeur à fêter les 30 ans du Mac

| 24/01/2014 | 16:11 |  

La façon dont Apple exploite les 30 ans du Mac est assez surprenante. Si pour ses 20 ans, Apple n’avait rien fait de spécial, cette année, la firme de Cupertino met les petits plats dans les grands et en profite pour se payer une campagne médiatique à peu de frais.

De nombreux médias généralistes ont profité de l’occasion pour faire des papiers consacrés à l’ordinateur d’Apple et ressortir les bons vieux stéréotypes pour l’occasion. Mais ce qui est plus surprenant encore, c’est le site d’Apple qui propose depuis ce matin de remonter dans le temps (lire : 30 ans de Mac : Apple rend hommage au Mac sur son site). Ce n’est pas dans les habitudes d’Apple de faire dans la nostalgie, même si les choses là ont légèrement évolué sur ce plan depuis que Tim Cook a pris les manettes.

Il faut dire que les 30 ans du Mac interviennent à un moment où l’ordinateur personnel est à la croisée des chemins. Alors que les ventes de PC baissent constamment depuis deux ans, le Mac se porte plutôt bien. Mais certains doutent de son avenir et évoquent de plus en plus - au mieux - une carrière dans l’ombre de l’iPad et l’iPhone.

Les propos des dirigeants d’Apple ressemblent à une déclaration d’amour. Non, le Mac est bien vivant et une fusion d’OS X et d’iOS n’est pas au programme, ont assuré Phil Schiller, et deux autres responsables d'Apple, au magazine Macworld (lire : Le Mac est bien parti pour durer, assure Apple).

Tim Cook, en compagnie de Craig Federighi et Bud Tribble, a également été interviewé par la chaîne ABC News. Réalisé dans les locaux d’Apple à Cupertino, l’entretien sera diffusé aujourd’hui, mais un premier extrait est déjà disponible

Lors de cette interview, Tim Cook a confirmé sa réputation de lève-tôt indiquant qu’il se levait tous les matins à 3 heures 45, et qu’il recevait en moyenne 700 à 800 mails de clients chaque jour (il en lit la grande majorité). Craig Federighi a pour sa part déclaré que quand il a vu pour la première fois un Mac en 1984, il a su qu’il travaillerait tôt ou tard pour Apple.

Au cours de cet entretien, Tim Cook s’est félicité qu’Apple produise le Mac Pro aux États-Unis et d’ajouter que sa société peut faire davantage. Il a également évoqué le récent investissement d’une usine en Arizona qui servira à produire du saphir (lire : Le pari d'Apple sur le saphir synthétique). Tim Cook n’a toutefois pas voulu expliquer à quoi servira le saphir dans les produits Apple. Le journaliste lui a suggéré que c’était pour l’iWatch. Tim Cook a plaisanté en disant que c’était pour faire un anneau.

À noter que durant l’interview, Tim Cook évoque les récentes polémiques relatives à la NSA. Nous vous tiendrons informé de ses déclarations dès la mise en ligne de l’interview.

Les Apple Store fêtent eux aussi les 30 ans du Mac

| 24/01/2014 | 15:15 |  

Apple n’a pas lésiné sur les moyens pour célébrer le trentième anniversaire du Macintosh. Outre son site officiel (lire : 30 ans de Mac : Apple rend hommage au Mac sur son site), le constructeur a décidé de mettre ses boutiques physiques à contribution. En façade, le logo créé pour l’occasion est affiché sur les murs de LED, tandis que certains vendeurs auront un t-shirt spécifique. On ne sait pas si cette organisation spécifique est prévue en Europe…

La façade des Apple Store

Sur son compte Twitter, Tim Cook a lui aussi salué cet anniversaire et remercié le Macintosh qui a considérablement amélioré son existence.

iFixit démonte un Macintosh 128K

| 24/01/2014 | 12:42 |  

Chacun fête les trente ans du Macintosh à sa manière. iFixit en organisant ce qu’il fait de mieux : un démontage en règle d’un Macintosh 128K, le tout premier modèle sorti en 1984. L’occasion de constater les énormes progrès réalisés en trente ans, mais aussi que certaines choses n’ont pas changé chez Apple…

Ouvrir le premier Macintosh était relativement simple, même si Apple voulait déjà empêcher au maximum ses clients de toucher aux composants internes. Sur le Macintosh 128K, ce sont ainsi déjà des vis Torx qui sont utilisées et il y en a même une cachée derrière une trappe. Malgré cela, une fois les vis retirées, la coque se retire complètement et on peut accéder à l’ensemble des composants.

Cette coque en plastique un peu jaune présentait une particularité bien connue : on pouvait y trouver, au fond, les signatures de tous les créateurs de la machine. Steve Jobs et son équipe voulaient faire du Macintosh une œuvre d’art et la signer comme il se doit. Encore un point qui n’a pas changé : le soin apporté par Apple à des détails que la majorité ne peut pas voir…

Le démontage montre aussi à quel point l’informatique a évolué en 30 ans, même si les bases restent les mêmes. Tous les composants étaient placés sur une seule carte mère, y compris le maigre stockage. Le processeur — un Motorola qui tournait à 8 MHz — est encadré en rouge sur la photo. En jaune, on a les 16 puces de mémoire vive, pour un total de 128 Ko de mémoire. En vert, les deux puces de stockage pour un total de 64 Ko seulement qui servaient à la fois au système (16 Ko), à l’affichage (22 Ko) et le reste (90 Ko) servait à toutes les autres applications.

Pour installer un logiciel à l’époque, il ne fallait pas compter sur l’App Store. Tout se faisait avec des disquettes qui pouvaient stocker 400 Ko de données et qui permettaient de charger des programmes sur la mémoire vive en interne. On comprend facilement pourquoi les 128 Ko de mémoire vive de la première version ont vite été trop limités : neuf mois après la sortie du premier Macintosh, Apple commercialisait un deuxième modèle avec 512 Ko…

Pour la forme, le site a également attribué son habituelle note de réparabilité au Macintosh 128K : il obtient 7/10.

30 ans de Mac : Apple rend hommage au Mac sur son site

| 24/01/2014 | 11:17 |  

Pour le trentième anniversaire du Macintosh, Apple a décoré son site aux couleurs de son ordinateur mythique. La page d'accueil présente le Mac de 1984 au côté de l'iMac de dernière génération. Un clic sur cette image mène à la page spéciale Thirty Years of Mac qui héberge une vidéo de 3 minutes. Des personnalités témoignent de leur première rencontre avec le Mac et de leurs souvenirs.

Une frise chronologique retrace les modèles clés du Macintosh vus par des artistes, chercheurs, scientifiques... On croise notamment des pointures (Jon Appleton, Theodore Gray, John Knoll, Hans Zimmer...), mais aussi des créatifs émergents comme Daito Manabe et Jürgen Mayer H..

Pour chaque Mac, Apple met en avant ses principaux usages. Le premier PowerBook (1991) était ainsi principalement utilisé pour l'éducation, tandis que l'iMac original servait en particulier à surfer sur le web. Apple invite ses utilisateurs à indiquer quel a été leur premier Mac et quels usages ils en ont tiré.

On rappellera que ce n'est pas l'habitude d'Apple de se pencher sur son passé. Alors qu'un individu avait suggéré à Cupertino d'ouvrir un musée dans son futur campus, Phil Schiller avait écarté cette idée : « Nous travaillons à inventer l'avenir, pas à commémorer le passé. D'autres sont plus efficaces pour rassembler, sélectionner et présenter des pièces historiques. Ce n'est pas notre spécialité ni ce que nous souhaitons faire ».

Pages