Fermer le menu   

Intel

Premier trimestre 2014 mitigé pour Intel 16/04/2014 | 18:08 | Stéphane Moussie | 1 commentaire

Intel a annoncé un chiffre d'affaires en légère progression (12,8 milliards de dollars, + 1,6%) pour le premier trimestre 2014. Ce résultat est meilleur que celui de l'année dernière à la même période où l'entreprise avait vu son CA diminuer, mais tout n'est pas rose non plus.

Les secteurs où l'entreprise se porte bien sont les centres de données (+ 11,2%), l'internet des objets (+ 32%) et les logiciels (+ 6,3%). La division PC, qui compte pour plus de la moitié du CA, continue inexorablement de chuter (7,9 milliards de dollars, - 1,4%), entraînée par le déclin des ventes d'ordinateurs.

L'élément inquiétant est la forte baisse du CA de la branche Mobile et Communications (156 millions de dollars, - 61%), alors que ce marché est normalement porteur. 5 millions de processeurs pour tablettes ont été livrés au cours de ce trimestre, indique le CEO Brian Krzanic. L'objectif étant de livrer 40 millions de ces processeurs cette année, c'est plutôt mal parti. Contrairement aux solutions concurrentes, les systèmes sur puce d'Intel n'intègrent pas de modem, ce qui peut freiner leur adoption par les fabricants. Le fondeur prévoit d'inclure un modem à ses puces fin 2015, au mieux.

Processeurs Haswell Refresh : à quoi s'attendre dans les Mac ? 15/04/2014 | 18:28 | Stéphane Moussie | 32 commentaires

Intel a annoncé aujourd'hui discrètement les processeurs Haswell Refresh en publiant sur son site sa nouvelle liste de tarifs. Comme les fuites au cours des derniers mois l'indiquaient, la principale nouveauté de cette mise à jour est la montée en fréquences de 100 MHz.

Intel en a aussi profité pour introduire de nouvelles et nombreuses références, mais on va se concentrer sur les produits qui nous intéressent, les Mac. Si Apple compte rafraichir ses gammes d'ordinateurs, elle a à sa disposition des processeurs qui remplacent poste pour poste des puces Haswell qu'elle utilise actuellement... mais pas pour toutes ses machines.

MacBook

En standard, tous les MacBook Air utilisent le Core i5-4250U (1,3 GHz en fréquence normale, 2,6 GHz en turbo). Celui-ci n'est plus au catalogue et est remplacé par le i5-4260U. Pas de surprise, hormis les 100 MHz de plus (1,4 GHz / 2,7 GHz), il est strictement identique.

Tous les MacBook Air sont équipés du même processeur en standard

Le MacBook Pro 15" standard utilise le i7-4750HQ qui est remplacé par le i7-4760HQ. Le MacBook Pro haut de gamme est équipé du...

Lire la suite

Intel : Thunderbolt Networking, un réseau local via Thunderbolt 2 08/04/2014 | 08:00 | Mickaël Bazoge | 9 commentaires

À l'occasion du NAB qui bat actuellement son plein à Las Vegas, Intel tient à rappeler Thunderbolt 2 au bon souvenir de tous. La norme de transfert, qui équipe le Mac Pro et les MacBook Pro Retina, n'est pas encore très répandu dans le monde PC - tout comme l'était d'ailleurs son prédécesseur.

Le fondeur annonce une nouvelle fonction, le Thunderbolt Networking, qui permet de transférer via Thunderbolt 2 des fichiers entre deux ordinateurs (Mac ou PC) à la vitesse de l'Ethernet Gigabit, soit 10 Gb/s - idéal pour les Mac dont la prise Ethernet est déjà occupée par ailleurs, et surtout plus simple d'utilisation que l'Ethernet. L'affaire était déjà possible sous OS X Mavericks avec deux Mac équipés Thunderbolt, mais la connexion manque alors de stabilité (plantages inopinés) et la bande passante connaissait de fortes variations. Intel ne précise pas si les machines équipées de la première génération de Thunderbolt bénéficieront de cette avancée mais à priori, non.

La fonction Thunderbolt Networking agrandit largement le tuyau et l'ouvre aux ordinateurs sous Windows - qui devront patienter encore quelques semaines pour un pilote en bonne et due forme. Pour les Mac (sous OS X Mavericks), l'attente sera moins longue mais il faudra qu'Apple mette à jour le firmware.

L'idée de créer un réseau en Thunderbolt 2 est séduisante, mais Intel semble pour le moment limiter l'expérience à deux ordinateurs en local. L'entreprise de Santa Clara...

Lire la suite

Les processeurs Haswell Refresh gagnent 100 MHz 04/03/2014 | 11:14 | Stéphane Moussie | 12 commentaires

Un revendeur a mis en ligne une liste de processeurs Haswell Refresh, la nouvelle gamme d'Intel qui doit faire patienter jusqu'à la prochaine génération Broadwell.

Cette liste confirme que les nouvelles puces gagnent 100 MHz par rapport à leur équivalent Haswell, en fréquence normale comme en Turbo Boost. Les processeurs utilisés dans les Mac ne figurent pas dans cette liste, mais ils devraient eux aussi connaître une mise à jour avec 100 MHz supplémentaires.

Les puces Haswell Refresh seraient disponibles le mois prochain, au même prix que les puces actuelles. Apple pourrait faire un speed bump de sa gamme à cette occasion, comme elle le fait parfois. Les processeurs Broadwell auraient pris du retard et n'arriveraient pas avant le dernier trimestre au mieux.

Les processeurs Broadwell des MacBook ne sortiraient pas avant fin 2014 19/02/2014 | 11:30 | Stéphane Moussie | 27 commentaires

Une grande partie de la nouvelle génération de puces d'Intel, baptisée Broadwell, ne serait pas disponible avant octobre, selon des diapositives du fabricant publiées par VR-Zone. Si ces documents sont authentiques, les processeurs 15W de la série U (pour Ultra-Low Voltage, la série destinée aux ultraportables) arriveront au plus tôt au quatrième trimestre. Ce sont ces processeurs qui équipent les MacBook Air.

La gamme de processeurs utilisée par le MacBook Air

Les puces U au TDP de 28W sortiraient, elles, un trimestre plus tard. Le dernier MacBook Pro Retina 13" a inauguré l'utilisation de ce type de processeur.

La gamme de processeurs utilisée par le MacBook Pro Retina 13" fin 2013

Les séries Y et H seraient également retardées. Apple n'utilise pas de processeurs Y dans ses produits, en revanche les MacBook Pro Retina 15" sont équipés de puces H. Celles-ci n'arriveraient qu'au premier trimestre 2015. Seuls la série M et les processeurs pour ordinateur de bureau ne seraient pas retardés et pourraient être lancés au troisième trimestre. Le Mac Mini, qui n'est toujours pas passé à Haswell, utilise un processeur M. Quant à l'iMac, il est équipé de processeurs de bureau (et non de processeurs M comme écrit dans un premier temps).

Prévu à l'origine à la fin de l'année 2013...

Lire la suite

Intel met un coup de frein pour négocier son tardif virage vers le mobile 18/01/2014 | 07:00 | Anthony Nelzin | 27 commentaires

Intel n'a pas vu venir le virage du mobile, ne s'y est toujours pas pleinement engagé, et le paye aujourd'hui. De son propre aveu, la société, dont le chiffre d'affaires a baissé de 1,13 % en 2013, ne devrait pas retrouver le chemin de la croissance en 2014. Mais elle perdra dans le même temps 5 % de sa masse salariale.

Brian Krzanich, le CEO d'Intel. Image Intel.
Brian Krzanich, le CEO d'Intel. Image Intel.

« Nos divisions mettent sur pied des plans pour réduire les dépenses, ce qui inclura des réductions d'effectif », a expliqué le porte-parole Chris Kraeuter à Re/code : « de plus, nous sommes en train de réaligner et de recentrer nos ressources pour répondre aux besoins du marché. » Des besoins qui s'éloignent de plus en plus de l'ordinateur personnel et des puces x86 qui ont fait les beaux jours d'Intel.

Sous l'impulsion de son nouveau CEO Brian Krzanich, le fondeur a toutefois accéléré le développement de ses puces destinées aux tablettes et aux smartphones et déjà pris une option sur l'informatique vestimentaire et l'informatique ambiante. « Nous avons construit des fondations solides […] en commercialisant plus rapidement nos innovations pour une large gamme de plateformes informatiques », commente Krzanich : « par exemple au CES, nous avons présenté plusieurs appareils qui n'étaient pas sur notre feuille de route six mois en arrière. »...

Lire la suite

Intel présente un ordinateur de la taille d’une carte SD 07/01/2014 | 11:30 | Anthony Nelzin | 21 commentaires

Intel a raté le virage de l’informatique mobile, mais veut sortir en tête de ceux de l’informatique vestimentaire et de l’informatique ambiante. La firme de Santa Clara avance en tout cas rapidement dans cette direction avec sa famille de processeurs Quark.

Le Quark X1000. Image Intel.
Le Quark X1000. Image Intel.

Ces nouveaux types d’informatiques requièrent des processeurs plus petits, plus économes et raisonnablement puissants — des qualificatifs qui décrivent parfaitement le Quark X1000, présenté en septembre dernier par Intel. Ses cœurs sont cinq fois plus petits que ceux des processeurs Atom et consomment jusqu’à dix fois moins d’énergie, tout en étant aussi puissants que les Pentium du début des années 2000.

Ce genre de processeurs permet à Intel de caser un véritable ordinateur… dans une carte SD. Un ordinateur nommé Edison, qui contient ainsi un processeur Quark bicœur, du stockage NAND et des puces Wi-Fi et Bluetooth. Tournant sous GNU/Linux et disposant d’une version spécifique de Wolfram, il peut par exemple être utilisé pour contrôler des appareils — pensez « Raspberry Pi », en beaucoup plus petit.

Intel Edison. Image Intel.
Intel Edison. Image Intel.

Edison, qui sera proposé aux développeurs cet été, n’est qu’un des designs de référence censés démontrer les possibilités de la plateforme Quark. Il...

Lire la suite

CES : Intel annoncerait un projet "Dual OS" avec Windows et Android 06/01/2014 | 07:30 | Florian Innocente | 12 commentaires

Intel profiterait du CES de Las Vegas qui démarre cette semaine pour faire une annonce réunissant Windows et Android. D'après des sources de The Verge, le fondeur essaie de fédérer des fabricants de PC autour de l'idée d'appareils aptes à faire fonctionner simultanément Windows et Android.

Il ne s'agirait pas de démarrer tantôt sur l'un, tantôt sur l'autre ("dual boot"), mais d'exécuter les deux systèmes dans la même session, à la manière de Windows dans OS X avec les virtualiseurs. Ou comme le fait déjà la solution de BlueStacks sur PC et Mac, une société dans laquelle a d'ailleurs investi Intel (lire BlueStacks, pour faire tourner des apps Android sur Mac).

Ce projet baptisé "Dual OS" en interne serait toutefois conduit sans l'aide et surtout sans l'assentiment de Microsoft ni celui de Google. Et chacun, indique l'une des sources, aurait des réserves sur ce projet. Il vaut mieux, pour l'un comme pour l'autre, que son OS soit le seul en vedette sur un appareil. Plutôt que d'être en partie dilué et d'avoir à partager l'attention de l'utilisateur avec un OS concurrent.

Le sujet est certainement plus préoccupant encore pour Microsoft que pour Google. Les ventes de PC, où Windows reste majoritaire, sont en baisse régulière, sans éclaircie à l'horizon. Et sur le front du mobile, Android et iOS ne laissent que peu de place à Windows Phone.

Microsoft a certainement des moyens de pression pour tenter de remettre dans le droit chemin des fabricants de PC tentés par l'idée d'Intel. Mais on se souvient...

Lire la suite

Thunderbolt ready, un programme pour démocratiser le Thunderbolt sur PC 18/11/2013 | 11:19 | Stéphane Moussie | 17 commentaires

Si entre le Mac et le Thunderbolt c'est une grande histoire d'amour, on ne peut pas en dire autant concernant le PC. Les ordinateurs sous Windows boudent toujours cette connectique sortie en 2011. Intel, son créateur, vient de lancer un programme qui vise à inverser la tendance.

Baptisé Thunderbolt ready, il s'agit de permettre aux fabricants qui ne souhaitent pas intégrer par défaut le Thunderbolt de proposer des cartes mères compatibles. Un utilisateur pourra ajouter une carte d'extension Thunderbolt sur une carte mère « Thunderbolt ready » en la connectant à un port PCIe et un GPIO.

Asus Z87 Pro, la première carte mère Thunderbolt ready

Asus est le premier constructeur à faire partie du programme, destiné exclusivement au Thunderbolt 2 (20 GB/s). Sa carte mère Z87 Pro compatible Thunderbolt sera disponible le mois prochain et d'autres suivront l'année prochaine.

Intel va-t-il réussir à soulever l'enthousiasme des fabricants de matériel de PC pour sa connectique avec ce programme ? L'autre interrogation, c'est le prix de cette solution. Les cartes mères Thunderbolt ready coûteront-elles plus cher ? Quid du tarif de la carte fille Thunderbolt ?

Intel décale la production des puces Broadwell à 2014 16/10/2013 | 12:30 | Stéphane Moussie | 26 commentaires

Tablettes Android et Windows équipées de puces Intel - Photo Intel Free Press

Intel a annoncé des résultats financiers satisfaisants pour le trimestre estival. En dépit de la dégringolade du marché du PC, le fondeur a enregistré un chiffre d'affaires quasiment identique à celui de l'année dernière à la même période (13,5 milliards de dollars). Le bénéfice net de 3 milliards est lui aussi stable.

La division PC, la plus importante, a bien vu son chiffre d'affaires reculer de 3,5 % sur un an (8,4 milliards de dollars), mais la division data center a de son côté enregistré une forte progression de 12,2 % lui permettant d'atteindre un chiffre d'affaires record de 2,9 milliards de dollars.

Intel a prévenu que l'entrée en production des puces Broadwell, la génération qui succède à Haswell, sera retardée. Prévue initialement dès la fin de cette année, la production des puces Broadwell débutera tout compte fait à partir de début 2014. En cause, « un problème de défaut de densité », a indiqué le nouveau CEO Brian Krzanich. « Cela arrive parfois en phase de développement comme celle-ci. C'est pourquoi nous avons reporté [la production] d'un trimestre. »

Contrairement au passage d'Ivy Bridge à Haswell où la finesse de gravure n'avait pas changé (22 nm), Broadwell introduit une gravure en 14 nm, ce qui peut expliquer les premières difficultés d'Intel. À performances égales, Broadwell consomme 28 % moins d'énergie que Haswell, selon le fondeur. De quoi encore augmenter l'autonomie des appareils.

Pages