Fermer le menu
 

Aperture

Toute l'actualité du gestionnaire d'images professionnel d'Apple.

En savoir plus

Lightroom : Adobe sort son module d'import Aperture et iPhoto

| 16/10/2014 | 21:51 |  

Adobe met à disposition son plug-in d'import pour iPhoto/Aperture vers Lightroom 5. Après l'annonce par Apple de l'arrêt d'Aperture, les deux éditeurs s'étaient entendus pour mettre au point une passerelle entre leurs applications.

C'est chose faite avec ce module que l'on peut récupérer ici. Il permet de faire transiter vers Lightroom 5.6 au minimum plusieurs informations liées aux images : les drapeaux, les étoiles, les données GPS, les photos rejetées et celles cachées, les mots clefs ainsi que les piles d'images, les tags apposés aux visages et les étiquettes de couleur. Ces trois derniers éléments seront transformés en mots-clefs dans Lightroom.

S'agissant des réglages d'ajustements que l'on a appliqués à ses photos, ils ne peuvent être repris dans Lightroom. Le module d'import va donc transférer l'image originale ainsi que celles transformées.

> Accéder aux commentaires

iPhoto et Aperture pas encore morts : nouvelle mise à jour RAW

| 07/08/2014 | 22:24 |  

Apple n'a pas encore abandonné Aperture et iPhoto. L'éditeur propose ce soir une mise à jour de compatibilité RAW (5.06) qui permet à ses deux logiciels de photo de gérer les fichiers bruts d'appareils supplémentaires. Une mise à jour en fait liée au système, puisqu'elle concerne aussi le Finder, Aperçu et Coup d'œil (merci Johnny B. Good). Les nouveaux appareils pris en charge sont les suivants :

  • Nikon COOLPIX P340
  • Nikon 1 V3
  • Olympus OM-D E-M10
  • Olympus STYLUS 1
  • Panasonic LUMIX DMC-GH4
  • Sony Alpha ILCE–7S
  • Sony Alpha ILCE–5000
  • Sony Alpha ILCE–6000
  • Sony Alpha SLT-A77 II
  • Sony Cyber-shot DSC-RX100 III

Sony Cyber-shot DSC-RX100 III. Photo Henry Söderlund CC BY.

La mise à jour se récupère comme d’habitude dans le Mac App Store.

> Accéder aux commentaires

Adobe : un guide de transition d'Aperture vers Lightroom

| 04/08/2014 | 21:30 |  

L'abandon d'Aperture (ainsi que d'iPhoto) par Apple fin juin ouvre un boulevard à la concurrence — même si Photos est présenté par le constructeur comme le successeur de ses deux logiciels de gestion et d'édition d'images, l'application ne sera disponible sous OS X qu'en 2015. Adobe compte bien profiter de l'arrêt programmé d'Aperture en poussant ses utilisateurs vers sa propre solution, Lightroom. Mi juillet, l'éditeur aménageait son abonnement Creative Cloud (une offre spécifique à 12,29 euros/mois est proposé aux photographes) afin de permettre un usage « gratuit » de Lightroom… avec quelques limitations tout de même (lire : Lightroom gratuit pour le catalogage ? Une fausse bonne affaire).

Adobe a mis en ligne ce lundi un site web spécial afin de présenter aux utilisateurs d'Aperture les principaux atouts de Lightroom. L'éditeur propose également un guide de transition (PDF) d'un logiciel à un autre, une opération qui va sans doute poser quelques problèmes puisque les modifications apportées dans Aperture, qui utilise un moteur de traitement de l'image spécifique, ne pourront être lues sous Lightroom. Adobe conseille d'exporter les clichés en TIFF 16 bits.

Certaines méta-données ne seront pas non plus transférées, à l'instar des labels de couleur, les drapeaux ou les champs personnalisés (Adobe propose de marquer les photos avec des mots-clés correspondant à ces tags d'Aperture). Par ailleurs, et toujours afin de faciliter la vie des utilisateurs du logiciel d'Apple, Adobe est en plein développement d'un outil de migration automatisé entre les deux applications.

> Accéder aux commentaires

Sondage : quel remplaçant à Aperture ?

| 07/07/2014 | 09:58 |  

Nous vous avons demandé récemment quelle était la taille de votre phototèque. Quasiment la moitié d'entre vous a entre 20 Go et 200 Go de photos. 22 % ont moins de 20 Go et 8 %, tout de même, ont plus de 1 To. On imagine que ces derniers sont des photographes professionnels et/ou privilégient les fichiers RAW.

La question de la semaine porte encore sur la photo. Vers quel logiciel comptez-vous vous tourner à la suite de l'abandon d'Aperture ? Pour voter, c'est par ici !

> Accéder aux commentaires

En attendant Photos, un sombre nuage d'images sur le Mac

| 02/07/2014 | 09:16 |  

Le flou est de mise autour de l’app Photos, qui remplacera iPhoto et Aperture dans le courant de l’année prochaine sur Mac (lire : Pourquoi Apple a laissé tomber Aperture (et iPhoto)). La communication d’Apple est dans ce dossier parcellaire et les éléments tombent au compte-goutte; pas facile donc de connaître l’heure juste dans ce dossier.

Depuis vendredi dernier, on sait que l’app Photos offrira des fonctions destinées aux professionnels, comme la recherche dans la base d’images, des outils de retouche et d’édition, des effets, ainsi qu’une ouverture aux éditeurs tiers via des extensions (lire : Des précisions d'Apple sur l'après-Aperture). Il est aussi plus que probable que certaines fonctions d’iPhoto soient définitivement laissées sur le bord de la route comme l’impression d’albums photos.

Cliquer pour agrandir

Si Apple a assuré le support d’Aperture et d’iPhoto pour OS X Yosemite, il semble toutefois que les deux logiciels en sursis ne puissent rien faire de la fonction Photothèque iCloud d’iOS 8. Celle-ci conserve automatiquement les photos et vidéos prises avec un terminal mobile (lire : Aperçu d’iOS 8 : l’appareil photo). Les images sauvegardées dans le nuage ne seront donc pas synchronisées avec iPhoto ou Aperture, les utilisateurs de Mac étant laissés sur le bord de la route (Photos sera disponible dès cet automne sur iOS 8).

C’est d’autant plus dommage que les photos stockées dans le nuage d’iCloud le sont en pleine résolution, autorisant ainsi une édition complète – mais pas sur iPhoto ou Aperture. Il faudra les récupérer sur le Mac « à la main » pour les traiter dans un autre logiciel, en attendant Photos.

> Accéder aux commentaires

L’abandon d’Aperture : une catastrophe pour pas mal d’entre vous

| 30/06/2014 | 14:55 |  

En fin de semaine dernière, nous vous demandions votre avis concernant l’abandon d’Aperture par Apple. Vous êtes une majorité à déplorer cette décision. Vous êtes 28 % à estimer que c’est une catastrophe, car vous utilisez très fréquemment ce logiciel. Vous êtes quasiment autant à trouver cela regrettable.

Mais le résultat peut-être le plus marquant, ce sont les 17 % des votants qui ont déclaré qu’ils n’avaient pas attendu la décision d’Apple pour aller voir ailleurs. A l’inverse, 16 % des votants attendent Photos avec impatience, car celui-ci semble mieux adapté à leurs besoins.

La question porte aujourd’hui sur Photos. Avec ce dernier, vous aurez l'option de mettre l’intégralité de votre photothèque en ligne en plus du stockage local. Si cela peut avoir des avantages, tout cela aura un coût (lire : Photos sera gratuit, mais…). D’où notre question du jour : quelle est la taille de votre photothèque ? Pour voter, c’est par ici !

Pour connaitre la taille de votre photothèque, nous vous invitons (si vous utilisez iPhoto) à vous rendre dans le dossier images et à sélectionner le fichier Bibliothèque iPhoto. Vous serez alors fixés !

> Accéder aux commentaires

Pourquoi Apple a laissé tomber Aperture (et iPhoto)

| 29/06/2014 | 19:17 |  

Apple a donc décidé d’abandonner prochainement Aperture et iPhoto. Une surprise ? Oui et non, car la firme de Cupertino avait en quelque sorte annoncé la couleur en présentant Photos pour OS X à la WWDC alors que ce logiciel ne sera pas disponible au téléchargement avant de nombreux mois.

Le timing de l’annonce de l’arrêt d’Aperture (et d’iPhoto) est d’ailleurs tout sauf innocent. Apple a beaucoup communiqué autour de ses nouveautés lors de la WWDC, puis a discrètement annoncé l’abandon de ses logiciels phares dans le domaine de la photo, une fois l’excitation retombée.

Pourquoi Apple avait lancé Aperture

Si certains sont surpris, voire déçus de cette annonce, elle découle d’une certaine logique dans la façon d’Apple de voir les choses. Le Californien reste avant tout un fabricant de matériels. Quand la firme de Cupertino a présenté pour la première fois Aperture en 2005, elle voulait séduire les photographes dont les besoins étaient en plein boom avec l’explosion du numérique. Le lancement de cette application s’inscrivait dans la phase de reconquête des utilisateurs créatifs, qui avaient été un certain nombre à aller voir ailleurs suite aux débuts difficiles de Mac OS X.

À ce titre, Aperture était également une formidable démonstration technologique de ce que l’on pouvait faire à l’époque avec un Mac en exploitant les API d’OS X. Lors de son lancement, Apple était claire : Aperture allait être à la photo ce que Final Cut Pro était à la vidéo. Mais c’était une époque bien différente où le Mac était avec l’iPod la priorité pour Apple (une époque où la marque à la pomme proposait encore à la vente des Xserve et des Xserve RAID).

Le souhait d’Apple était que le Mac devienne la machine par excellence des photographes : que ces derniers n’aient aucun problème de compatibilité entre leur Mac et leur appareil photo puisse traiter des fichiers RAW sans problème… Et, par conséquent, qu'ils continuent à acheter des Power Mac, des MacBook Pro, des iMac…

De ce point de vue, Aperture a parfaitement rempli sa mission. Dans les premières années qui ont suivi son lancement, le logiciel d’Apple a connu un joli succès. Mieux encore, il a contraint les éditeurs à ne pas ignorer la plateforme d’Apple, ce qui n’était pas forcément évident au début. On rappellera que la première bêta de Lightroom a suivi Aperture de quelques mois et que celle-ci était disponible uniquement sur OS X.

Si Aperture a pris à certaines reprises l’ascendant sur son grand rival, Adobe, beaucoup plus concerné par le succès de son application et fort d'une clientèle exclusivement composée de créatifs de tout poil, a tout mis en oeuvre pour devenir la référence dans ce domaine. Depuis sa commercialisation en 2007, il ne...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Des précisions d'Apple sur l'après-Aperture

| 27/06/2014 | 23:46 |  

Apple a donné quelques détails supplémentaires relatifs à l'après-Aperture. En complément à l'annonce envoyée à plusieurs sites américains, l'éditeur a précisé quelques unes de ses intentions à Ars Technica.

À la question de savoir ce que les pros pouvaient espérer de la future application Photos pour OS X, un porte-parole a cité des fonctions d'un niveau professionnel pour la recherche dans la base d'images, la retouche, les effets et en particulier aussi des capacités d'extension pour les éditeurs tiers.

Il semble que ce Photos s'oriente vers un logiciel accessible au grand public mais doté aussi de fonctions capables d'intéresser les amateurs plus avancés, avec le renfort peut-être de fonctions plus pointues fournies par des plugins. Un positionnement qui rappelle feu Final Cut Express.

Apple a précisé enfin qu'elle stoppera ses développements sur Aperture en même temps qu'elle lancera Photos l'année prochaine. Aperture va en effet recevoir les correctifs nécessaires pour assurer son fonctionnement sur OS X Yosemite, mais il ne faut rien attendre au-delà de ça.

La migration de la base Aperture/iPhoto vers Photos sera assurée de telle manière que seront récupérés les mot-clefs, les classements dans les albums, les dossiers créés et les métadonnées ajoutées par l'utilisateur à ses clichés. Les retouches effectuées seront également préservées de manière non destructive pour les images. Quant à ceux qui envisagent de passer à Lightroom, Apple a souligné qu'elle était en train de travailler avec Adobe pour mettre au point un processus de transition des données entre les deux logiciels.

Il n'y aura pas d'Aperture X mais, pour l'anecdote, John Gruber raconte qu'à la dernière WWDC on lui a dit que le développement de Photos avait démarré sous le nom d'iPhoto X. Avant qu'Apple ne se ravise et préfère une nouvelle appellation pour ce qui allait être un tout nouveau logiciel.

Photos, attendu en 2015 — Cliquer pour agrandir

> Accéder aux commentaires

Corel propose AfterShot Pro 2 aux utilisateurs d'Aperture

| 27/06/2014 | 22:03 |  

L'annonce de la fin du développement d'Aperture est une aubaine pour la concurrence, qui n'a pas tardé à se lancer à l'assaut des utilisateurs esseulés du logiciel de gestion d'images d'Apple. Adobe a ainsi annoncé, pratiquement dans la foulée, qu'il allait épauler les possesseurs d'Aperture à passer à Lightroom (lire : Opportuniste, Adobe vante Lightroom) — c'est maintenant au tour de Corel de proposer sa propre solution.

L'éditeur met en avant AfterShot Pro 2, lancé le mois dernier, et qui offre des fonctions proches de celles d'Aperture (et de Lightroom). Corel promet également d'aider les utilisateurs du logiciel d'Apple à franchir le pas vers sa solution. Celle-ci est proposée à 79,99$ (69,99 euros), mais pour l'occasion, une réduction sera offerte aux possesseurs d'Aperture (le logiciel leur sera proposé à 59$, on ignore encore les modalités pour obtenir la réduction en France).

> Accéder aux commentaires

Opportuniste, Adobe vante Lightroom

| 27/06/2014 | 21:13 |  

Adobe a le sourire. L'éditeur voit sans doute d'un très bon oeil la fin du développement d'Aperture, annoncé ce soir par Apple (lire : Apple abandonne Aperture et iPhoto). Lightroom est le concurrent direct d'Aperture et la fin programmée du logiciel de gestion et d'édition professionnelle d'images d'Apple est une occasion en or pour recruter les utilisateurs qui restaient fidèles à la solution de la Pomme.

Adobe a ainsi annoncé qu'il allait renforcer ses investissements dans Lightroom et rappelle l'abonnement Creative Cloud spécifique au logiciel (proposé à 12,99 euros par mois, et dans lequel on trouve aussi Photoshop). L'éditeur a également sur sa feuille de route de nombreuses nouveautés pour les versions de bureau, sur le web et mobiles, et il précise qu'il va poursuivre le développement de ses logiciels sur les plateformes iOS et OS X. L'entreprise s'engage également à aider les utilisateurs d'iPhoto et d'Aperture à migrer vers ses propres solutions dans des modalités qui restent encore à définir.

> Accéder aux commentaires

Pages