Fermer le menu
 

En 2015, OS X Yosemite sera-t-il un bon système d'exploitation ?

Christophe Laporte | | 16:00 |  262

Deux mois et demi après sa sortie, le soufflé Yosemite est largement retombé. Au-delà d'un ravalement de façade clivant, dont la qualité reste à évaluer selon les goûts et les couleurs de chacun, que reste-t-il ? Tout dépend si l'on juge le verre à moitié vide, ou à moitié plein.

Mais il y a des faits qui sont têtus. Il en va ainsi des finitions du système d'exploitation : de nombreux bugs sont toujours présents, tout particulièrement au sein de fonctions de base comme le Wi-Fi (ce sera peut-être amélioré avec OS X 10.10.2), des ralentissements inadmissibles sur des Mac récents, sans oublier des outils de développement largement perfectibles.

Si l'interface est toujours ouverte aux débats, le nouveau design inauguré par OS X Yosemite n'est pas tellement en cause ici : il y a certes matière à amélioration (parions que le bleu pétard de l'icône des dossiers va s'adoucir dans de futures versions), mais on n'en est plus aux polémiques sur le flat design d'iOS 7. Non, ce qui est surtout reproché à la dernière mouture de notre système d'exploitation de bureau, c'est bel et bien le manque de soin apparent dans les bases même de l'OS. Et c’est d'ailleurs bien ce qui est reproché à OS X Yosemite sur le Mac App Store, par rapport à ses prédécesseurs (lire : Popularité en baisse pour Yosemite sur le Mac App Store).

Le verre à moitié plein

Côté face, on peut trouver quelques excuses au constructeur de Cupertino. Ce dernier aurait tout aussi bien pu continuer à s'endormir sur ses lauriers et se contenter d'une mise à jour a minima. La volonté de proposer une version majeure du système chaque année pousse Apple à innover à marche forcée : la liste des nouveautés depuis la sortie d'OS X Lion, en juillet 2011, force le respect. Avec OS X Mountain Lion, on a ainsi vu le lancement de Messages et l'unification de la messagerie instantanée avec iOS, un nouveau panneau de partage, le Centre de notifications, la prise en charge en natif de Twitter et Facebook; avec OS X Mavericks, on a pu saluer l'apparition des tags et des onglets dans le Finder, le lancement des apps Plans et iBooks, la prise en charge d'OpenGL 4, la meilleure gestion de la batterie avec, entre autres, la fonction App Nap ou encore la synchronisation du trousseau avec iCloud…

La fonction Handoff entre un iPhone et un Mac (ici avec l'app Capitaine Train).

Faut-il ici rappeler les nouveautés d'OS X Yosemite ? Outre l'interface, l'utilisateur iOS peut aussi profiter des fonctions liées au bouquet Continuité, comme la réception et l'envoi de SMS et des appels depuis le Mac ou la poursuite d'une activité entamée sur un iPhone ou un iPad (Handoff), le support d'AirDrop, l'utilisation transparente d'un iPhone en partage de connexion, de nouvelles versions pour Mail et Safari (voir notre livre sur les nouveautés d'OS X Yosemite). Bref, les nouveautés comme les fonctions enthousiasmantes ne manquent pas. Et il est vrai que, lorsque tout fonctionne, OS X Yosemite est un système d'exploitation plaisant, solide et encore plus polyvalent, pour peu qu'on utilise un iPhone.

Le plus réjouissant est sans aucun doute qu'Apple continue de montrer son ambition en matière de système d'exploitation pour ses Mac, même si la Pomme n'est pas allée aussi loin dans le changement de paradigme d'interface et d'expérience utilisateur que Microsoft avec Windows 8. Ce qui n’était pas forcément la meilleure idée, d’ailleurs. Redmond n'a cessé de revenir sur ses intentions de départ et Windows 10 va consacrer le grand retour du duo souris/clavier. De son côté, Apple a toujours tenu à maintenir la spécificité Mac pour OS X, même si un plus grand rapprochement avec iOS est toujours possible (et souhaitable).

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


262 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar webHAL1 31/12/2014 - 11:45 (edité)

Un système d'exploitation AURA forcément des problèmes, il ne s'agit pas de remettre ça en question. Par contre, comme je le souligne dans mon premier message, on ne peut pas mettre sur un pied d'égalité des soucis liés à de nouvelles fonctionnalités et des regressions par rapport à un système précédent. Les normes sans-fil évoluent et deviennent plus complexes ? Désolé, mais ça n'est pas une excuse. Non seulement d'autres sociétés parviennent à les gérer, mais en plus Apple met suffisamment en avant son "intégration entre le matériel et le logiciel" pour que ce soit impardonnable de sortir un système ayant ce genre de dysfonctionnement (système installé sur toutes les nouvelles machines, rappelons-le). De plus, comme le rappel Wise ci-dessous, Apple demande aux testeurs de la version 10.10.2 de se concentrer sur le réseau sans-fil. Ils sont donc totalement conscients du problème, et les personnes qui viennent dire "ça fonctionne chez moi, donc tout va bien !" devraient sortir de leur bulle (tout comme ceux qui affirment "ça ne marche pas chez moi, tout va mal !", on est bien d'accord).

En ce qui concerne l'article, je comprends ce que vous voulez dire. Personnellement, je me garderais bien de dire si le départ de Scott Forstall a changé quoi que ce soit. Je pense que ce que MacG cherche à souligner, c'est que d'une manière générale la qualité des logiciels Apple ces dernières années est en recul. C'est la tendance globale, mais c'est moins acceptable lorsqu'il s'agit d'une société qui se positionne sur un marché "haut de gamme".

Finalement, pour ce qui est de Mail, pourquoi le souci n'existe-t-il pas sur iOS ? Pourquoi Apple n'a-t-elle pas conservé le fonctionnement du Mail de Snow Leopard ? Google propose une implémentation, Apple a décidé de la supporter (ne pas le faire serait un peu suicidaire, vu la popularité de Google), mais Apple la supporte mal. Responsabilité : 100% Apple.

Cordialement,

HAL1

avatar Doctomac 31/12/2014 - 12:19

Encore une fois, des soucis peuvent exister, perso je n'ai pas de problème de Wifi. Les problèmes de WIFI peuvent être complexes tant ils dépendent des routeurs utilisés et des configurations. Je pense sincèrement que ces problèmes de Wifi sont peu répandus et qu'effectivement Apple cherche à les résoudre (comment il en pourrait être autrement). Par ailleurs, tu dis que les autres sociétés gèrent le WIFI mais en se baladant dans d'autres forums on voit aussi des utilisateurs Windows qui expriment des problèmes de connexion.

Concernant la qualité des logiciels d'Apple, est-ce que tu peux me donner un indicateur objectif qui tente à prouver que cette qualité s'est dégradée avec le temps. Good luck...

Concernant Gmail, il est indiqué par Patrick qu'effectivement Apple a voulu éradiquer un problème récurrent qui était les doublons (un problème qui était déjà causé par la mauvaise implémentation Imap de Google dans son Gmail).

Encore une fois, le IMAP est un standard parfaitement implémenté par Apple dans son Mail puisque Mail fonctionne parfaitement avec n'importe quel autre compte Imap. Le problème vient de la mauvaise implémentation de l'iMap par Google qui au lieu d'utiliser une organisation en dossier (donc IMAP), utilise des labels.

Apple n'a pas décidé de supporter une implémentation proposée par Google. Apple supporte un standard IMAP que Google a décidé de contourner. Il faut arrêter de raconter n'importe quoi.

http://www.macworld.com/article/2059230/why-and-how-im-saying-goodbye-to...

avatar webHAL1 31/12/2014 - 12:41

Non, en aucun cas je ne pourrais fournir d'indicateur "objectif" que la qualité des logiciels Apple s'est dégradée... Tout comme je pense que personne ici ne pourra donner une preuve que la qualité est restée stable ou s'est améliorée. N'est-ce pas ?
Il s'agit d'un ressenti, et, personnellement, j'aurais tendance à faire confiance à l'équipe de MacG, qui doit disposer d'une vue sur plusieurs années ainsi que de données intéressantes (nombre de messages dans les forums, commentaires, contacts directs avec des utilisateurs, ...). Évidement, cela implique qu'on ne parte du principe que MacG ne cherche qu'à faire du "buzz" et à dénigrer absolument la Pomme, ce qui semble être ce que certains pensent ici.

Lorsque je vais ajouter un compte mél dans Mail (Yosemite), la troisième option qui m'est proposée est "Google". Difficile de la rater. Apple propose donc d'utiliser son logiciel avec un compte Gmail. La manière dont ils décident de mettre en place cette fonctionnalité ne concerne absolument pas l'utilisateur. La fonctionnalité est là, on peut s'attendre à ce qu'elle fonctionne sans souci, comme - je me répète, mais vous semblez vouloir absolument ignorer ce point - sur iOS.

Cordialement,

HAL1



avatar Doctomac 31/12/2014 - 15:28

Attendez, vous affirmez que la qualité s'est dégradée, à vous de le démontrer.

L'équipe de MacG est devenu purement commerciale, leur but est maintenant d'avoir le plus de passage possible dans leur site, pas d'écrire de bon articles documentés et chiffrés. En l'occurence, si MacG faisait le travail d'analyse des commentaires des dernières années, tu verrais que les gens qui râlent ont toujours existé, tu verrais que les versions antérieurs ont aussi connu des bugs de jeunesse (comme n'importe quel OS) et que globalement Apple a toujours fait le jobs pour corriger les faux pas.

Concernant Gmail, soit juste, si Apple supprime la possibilité d'utiliser un compte Gmail, on aurait crier au scandal. Le seul point critiquable est le fait qu'Apple devrait plus informer les utilisateurs sur les problèmes avec Gmail et ensuite c'est de la responsabilité de l'utilisateur de l'utiliser ou pas avec Gmail.

Concernant iOS, oui Gmail fonctionne bien mais, peut-être l'avez vous remarqué, le Mail dans iOS est différent du Mail dans OS X. Je ne sais pas exactement ce qui fait la différence mais la différence de design entre les applis est il me semble l'explication (par exemple Mais dans OS X a une structure très en dossier).

avatar patrick86 31/12/2014 - 08:40

"Il faut arrêter de blâmer Google pour les soucis avec Gmail, alors que, d'une part, le souci n'existe absolument pas avec Snow Leopard, et d'autre part ça fonctionne aussi très bien sur iPhone et iPad. Apple a fondamentalement modifié Mail sur Mac depuis Lion, et n'a jamais été capable de bien prendre en charge Gmail. Sans doute que si Google utilisait une implémentation IMAP totalement standard ça simplifierait la vie de la Pomme, mais ça n'excuse pas pour autant ce ratage."

Les clients mail qui arrivent à gérer "correctement" Gmail utilisent une des deux solutions suivantes :
- soit ils ne font qu'afficher le contenus du compte Gmail depuis le serveur (sans stockage local, sauf à la rigueur de la boite de réception) ;
- soit ils se contentent de synchroniser les libellés que Gmail fait passer pour des dossier, comme n'importe quel autre dossier IMAP, générant alors des doublons (voire n-blons) de mails stockés en local.

Avant Mavericks, Apple Mail utilisait la deuxième méthode.

Avec Mavericks, Apple a voulu empêcher la création de doublons.

--

Une solution pour réduire les risque de dysfonctionnement, consistes à synchroniser le moins de dossiers-libellés possible via IMAP, c'est-à-dire d'en supprimer le maximum sur Gmail, et des désactiver l'affichage des autres en IMAP (notamment "Tous les messages", c'est le pire).

--

Apple Mail est un client IMAP standart.
Google profite de la part de marché de Gmail pour faire ce qui lui chante avec le mail, quitte à faire n'importe quoi. C'est, de manière générale, le risque avec les gros mail providers : ils profitent d'être gros pour faire ce qui leur plait.

N'espérez pas que Gmail fonctionne correctement avec un client IMAP standard. (la création de doublons en vrac n'est PAS un fonctionnement correct en IMAP).

avatar webHAL1 31/12/2014 - 11:49 (edité)

Mêmes questions que dans ma réponse à Doctomac : pourquoi le souci n'existe-t-il pas sur iOS ? Pourquoi Apple n'a-t-elle pas conservé le fonctionnement du Mail de Snow Leopard ? Google propose une implémentation, Apple a décidé de la supporter (ne pas le faire serait un peu suicidaire, vu la popularité de Google), mais Apple la supporte mal. Responsabilité : 100% Apple.

Oui, lors d'une recherche Spotlight avec Snow Leopard, certains messages apparaissent à double. Et alors ? Entre ça et le fait que le client de messagerie connaisse les problèmes qu'il connaît depuis Lion, je pense qu'Apple a très clairement fait le mauvais choix.

Apple n'est généralement pas frileuse quand il s'agit de prendre des décisions radicales. Alors qu'ils disent carrément : « on ne supporte plus Google (au sens premier du terme aussi, d'ailleurs) ». Par contre, prendre en charge les comptes Gmail, se retrouver dans une situation où le client doit se dépatouiller avec un logiciel buggé, et dire "c'est la faute de Google", je ne vois pas ce que ça apporte. Et, encore une fois, pourquoi le souci n'existe-t-il pas sur iOS ?

Cordialement,

HAL1

avatar patrick86 31/12/2014 - 12:37

"Pourquoi Apple n'a-t-elle pas conservé le fonctionnement du Mail de Snow Leopard ?"

Parce que les doublons c'est le bordel et pas que dans Spotlight.
A commencer par les mails supprimés, qui étaient toujours présents dans "Tous les messages". Fallait les supprimer une deuxième fois…

Je n'ai plus ce problème depuis Mavericks et j'ai eu la chance de ne pas avoir de gros problèmes de synchronisation. C'est probablement dû à ma configuration (j'ai supprimé le maximum de libellés possibles, désactivés la synchro des autres et il n'y a pas d'accents dans les noms de ceux qui restent…).

seul problème que j'ai eu : des mails reçus dans 'indésirables', supprimés depuis Mail.app, mais qui restaient sur le serveur.

--

De ce que j'ai pu en lire sur le web, des utilisateurs ont eu des problèmes entre Gmail et iOS Mail.

--

J'aurais trouvé plus simple de laisser Gmail de côté. C'est d'ailleurs ce que je fais : je l'abandonne progressivement.

avatar webHAL1 31/12/2014 - 12:49

Mais ce n'est pas le choix qu'Apple a fait (voir ma réponse ci-dessus à Doctomac). Vous êtes entièrement libre de décider d'abandonner Gmail (vos nombreux commentaires sur MacG démontrent que vous ne portez pas Google dans votre coeur), mais, du moment que la Pomme propose clairement Google dans les services de courriel de Mail, cela doit fonctionner, je ne vois pas comment il pourrait en être autrement.

Pour ce qui est des messages supprimés, c'est en effet un bon point. Personnellement, ça ne m'a jamais posé souci si un message était conservé, mais je peux tout à fait comprendre que ce le soit pour certains. Par contre, je n'utilise que très peu les libellés et pourtant j'ai des soucis avec Mail. Comme quoi...

Cordialement,

HAL1

avatar patrick86 31/12/2014 - 13:10 (edité)

@webHAL1 :

On trouve des pistes de solutions pour stabiliser la synchronisation de gmail sur Mail.app, là :
http://jollyjinx.tumblr.com/post/44528572343/setting-up-mail-app-to-work...

C'est pas dit que ça règle tout, mais ça vaut le coup d'essayer.
Il me semble aussi que d'autres utilisateur ont essayé de
- supprimer le compte dans Mail ;
- modifier les réglages Gmail pour limiter les sources de problèmes ;
- reconfigurer le compte dans Mail.

Je ne sais plus si j'avais fait ça.
Je me souviens par contre avoir configuré un de mes 2 comptes lorsque je testais Mavericks (avant de l'adopter) et ça fonctionnait pas trop mal…

avatar webHAL1 31/12/2014 - 13:23 (edité)

Merci pour le lien, patrick86. Il semble qu'il faille également jeter un oeil à celui-ci :
http://jollyjinx.tumblr.com/post/65031172667/mail-app-on-mavericks-with-...

Pour ma part, j'essayerai en effet à l'occasion de supprimer mes comptes dans Mail et les reconfigurer, car, à ce niveau, je n'attends pas beaucoup de la part d'Apple (il me paraît clair que la Pomme fait le minimum en ce qui concerne Google, c'est sans doute de bonne guerre...).

Cordialement,

HAL1

avatar patrick86 31/12/2014 - 14:00 (edité)

@webHAL1 :

"il me paraît clair que la Pomme fait le minimum en ce qui concerne Google, c'est sans doute de bonne guerre..."

Probablement. Et à vrai dire, n'importe quel développeur de client mail (qui veut faire du standard) se passerait bien de gérer les lubies de quelques gros mails providers…

--

Merci pour l'autre lien, ça peut être utile.

avatar VanZoo 30/12/2014 - 22:35 (edité)

Je n'ai pas encore Installé Yosemite mais si c'est comme IOS 8 alors non, j'attendrais encore un certain temps
Il est nullement nécessaire de sortir un OS chaque année

avatar jazz678 30/12/2014 - 22:57 via iGeneration pour iOS

@caissonbulle:
À quand, à quand, à quand...?
A te lire Apple serait parfaitement incapable de satisfaire ses clients pour le moment. Au delà des petites insatisfactions particulières qui ont toujours existé il serait honnête de reconnaître que c'est évidemment faux. Tous les signaux objectifs aussi bien que ceux qui le sont moins sont au vert.

"À quand les changements des principes d'interface"
Je dirais que c'est ce que Apple a toujours fait ("think différent" si ça te parle) et ça leur réussi plutôt bien

"À quand un réel contrôle qualité"
Je préfère me dire que c'est une blague...

"À quand une meilleur écoute des demandes des utilisateurs"?
Ils écoutent...y compris les conneries. Après je pense qu'ils n'ont pas forcément besoin qu'on leurs dise ce qu'ils ont à faire

avatar Chanteloux 30/12/2014 - 23:01 via iGeneration pour iOS

""""" La volonté de proposer une version majeure du système chaque année pousse Apple à innover à marche forcée : la liste des nouveautés depuis la sortie d'OS X Lion, en juillet 2011, force le respect"""""

C'est marrant comment les perceptions, c'est subjectif.... Moi quand je retourne sur un Mac en léopard, ou SL, ce qui me frappe c'est à quel point ces versions dites majeures ont en fait peu de différences... Différences oui, mais si minimes pour l'usager...

avatar Doctomac 31/12/2014 - 00:11 (edité)

Voilà, ça c'est typiquement le commentaire qui ne repose sur rien, d'une mauvais foi absolue et symptomatique des commentateurs de ce site. Alors pour toi :

Version a été une fonctionnalité minime pour l'utilisateur ?
AutoSave a été une fonctionnalité minime pour l'utilisateur ?
Airdrop (quand même) a été une fonctionnalité minime pour l'utilisateur ?

Apple a apporté de nombreuse améliorations dans son Finder. On peut citer les nouvelles options de tris, la meilleure gestion des tags, les onglets, la possibilité de déplacer un fichier ou un dossier, la possibilité de renommer plusieurs éléments. Depuis Yosemite, Apple a aussi intégré une fonction manquante comme la possibilité de supprimer un élément depuis une boîte de dialogue. Bien sûr tout cela a été une fonctionnalité minime pour l'utilisateur ?

La partition de restauration a été une fonctionnalité minime pour l'utilisateur ?

la diffusion du bureau en miroir Airplay a été une fonctionnalité minime pour l'utilisateur ?

Le centre de notification a été une fonctionnalité minime pour l'utilisateur ?

La possibilité d'utiliser les applications en plein écran, notamment sur des portables, a été une fonctionnalité minime pour l'utilisateur ?

Et j'en passe et des meilleurs.

avatar Ghaleon111 30/12/2014 - 23:18

Niveau réactivité et stabilité, windows 8.1 à gagner, hélas, je le constate tout les jours
MS n'a pas hésité a prendre des risques et a tout revoir de fond en comble et a prendre en compte les avis des utilisateurs
Les évolutions regulieres de wp8.1 et les bêta de w10 le prouvent ainsi que la stabilite et fluidité de w8.1
Dire qu'il y a quelques années, c'était l'inverse, en 2009, c'était beaucoup mieux que Windows et Apple c'est reposé depuis...
Aujourd'hui, Windows transforme un pc de 2007 ou 2008 anémique en fusée, jamais je n'aurai cru ça possible tandis que Apple pousse à achetez les machines récentes en rendant plus lent les anciennes machines et en apportant un peu moins de fonctions

avatar lmouillart 30/12/2014 - 23:24 (edité)

"Aujourd'hui, Windows transforme un pc de 2007 ou 2008 anémique en fusée, jamais je n'aurai cru ça possible tandis que Apple pousse à achetez les machines récentes en rendant plus lent les anciennes machines et en apportant un peu moins de fonctions"
Apple est un vendeur d'ordinateurs et téléphones, Microsoft un éditeur de logiciels.
C'est plutôt logique que chacune de ces sociétés se focalise sur ce qui à pour elle le plus de valeur ajoutée, et ce qu'elle maîtrise le mieux. Cela se traduit effectivement par deux pratiques opposées :
Apple pousse à l'achat de nouveau matériel, Microsoft pousse à l'achat de nouveau logiciel pour garder une machine le plus longtemps possible.

avatar Doctomac 30/12/2014 - 23:52

"Microsoft pousse à l'achat de nouveau logiciel pour garder une machine le plus longtemps possible."

Les fabricants de PC vont être contents.

Voyons, personne n'y croit une seconde !!

avatar jazz678 30/12/2014 - 23:20 via iGeneration pour iOS

@webHAL1 :
Il y a peut être d'autre mes indicateurs moins légers que simplement compter le nombre de commentaires sur un forum pour affirmer qu'il y a "un problème".
Personne n'a dit qu'il n'y en avait pas sous Yosemite. Le procès qui lui est fait est simplement largement exagéré et relayé par ce genre d'article. Par définition sur un forum d'aide n'interviennent que des gens qui ont besoin d'aide (et qui donc ont des problèmes) en majorité. Ce n'est aucunement représentatif de la population globale d'utilisateurs

avatar webHAL1 31/12/2014 - 12:10 (edité)

Peut-être bien, oui. Mais quels sont/seraient-ils ? La plupart des personnes ici se basent sur leur expérience personnelle, voire celle de leur entourage, et affirment "le souci n'existe pas !" ou "c'est un bug, tout le monde est concerné !" (je caricature un peu, bien sûr).

Je ne sais pas si le "procès" (j'y vois plutôt une appréciation un peu sévère, mais qui aime bien châtie bien) qui est fait à Yosemite est "exagéré", mais Internet me semble être un bon moyen de prendre la température lorsqu'un dysfonctionnement est découvert. Si beaucoup de personnes ont "besoin d'aide", c'est que manifestement le problème n'est pas mineur. Et, comme l'a souligné Wise, Apple elle-même demande aux testeurs de la version 10.10.2 de se concentrer sur les fonctionnalités sans-fil.

Cordialement,

HAL1

avatar jazz678 30/12/2014 - 23:48 via iGeneration pour iOS

@Chanteloux :
Drôle d'amoureux que celui qui s'attache a une coque vide. Pourquoi pas? Chacun ses critères après tout.
Je maintiens pour ma part que je n'ai aucun problème avec Yosemite et que je lui trouve une certaine beauté intérieure.
Je retiens quand même que tu possèdes un iMac Retina et que tu ne comptes pas t'en séparer pour l'instant. J'en connais qui ont divorcé pour moins que ce que tu as comme problème ;0)

avatar Chanteloux 31/12/2014 - 01:26 via iGeneration pour iOS

@jazz678 :
Un Mac n'est pas une coque vide. Pur l'iMac Retina, revendre, c'est perdre des centaines de $$$$ mais avoir pu savoir, je serai rester avec mon iMac laye 2012, qui effectivement présentait moins de bogues avec yosemite

avatar VanZoo 31/12/2014 - 00:59 via iGeneration pour iOS

Espérons qu'en 2015, Apple ne se concentre que sur OS X ou IOS, pas les deux !

avatar jipeca 31/12/2014 - 01:15

Proportion des os systèmes actuels en fonctionnement.
Dispo sur "netmarketshare.com":

Windows 7 - 56,41 %
Windows XP - 13,57
Windows 8.1 - 12,10
Windows 8.0 - 6,55
OSX 10.9 - 2,79
OSX 10.10 - 2,66
Windows VISTA - 2,65
Mac OSX 10.6 - 0,68
OSX 10.8 - 0,50
OSX 10.7 - 0,48
Mac OSX 10.5 - 0,12
Windows NT - 0,11
Windows 2000 - 0,03
Mac OSX 10.4 - 0,03
Windows 98 - 0,00...
Mac OSX (Non Précisé) - 0,00...
Windows 3,1 - 0,00...

Je vous laisse interpréter à votre aise, mais apparement, les "révolutions" 10.7, 10,8 on régressé rapidement, 10.9 et 10.10 n'ont pas vraiment un impact marquant, et 10.6 semble résister mieux que les autres.....

avatar Doctomac 31/12/2014 - 12:40 (edité)

L'interprétation est assez simple si vous aviez pris le temps d'y réfléchir un peu au lieu de passer votre temps à dénigrer et je l'avais déjà donné dans mon premier message.

10.8 et 10.7 ont largement baissé car ils ont été remplacés par les versions suivantes 10.9 et 10.10. 10.6 se maintient non pas parce qu'il est un meilleur OS que les autres mais pour la simple raison qu'il est le dernier à supporter Rosetta.

Pages