Fermer le menu   
header

RIM s'oppose au dépôt de marque d'Apple pour WebKit

par Nicolas Furno le 30 août 2011 à 00:15

webkitEn mai 2010, Apple déposait la marque "WebKit", le nom du moteur d'affichage de pages Internet qu'elle a créé à partir de KHTML (lire : WebKit et une icône d'iTunes deviennent marques déposées). Le moteur restait libre, mais l'utilisation du nom était soumise à conditions. On n'en avait plus entendu parler depuis, mais ce dépôt de marque refait parler de lui alors qu'Apple essaie de l'étendre à d'autres pays.

RIM, le constructeur canadien des BlackBerry, essaie en effet de s'opposer au dépôt de la marque WebKit au Canada. Tous les smartphones de RIM sont désormais équipés d'un navigateur utilisant WebKit et le constructeur ne veut manifestement pas perdre le contrôle sur la marque. WebKit n'est pourtant sans doute pas un nom connu du grand public et Apple elle-même ne l'emploie quasiment pas dans ses pages de présentation de Safari.

Catégorie : 

Commentaire(s)

avatar camiapp 30/08/2011 - 00:18

Au lieu que ça parte en procès, ils pourraient passer un accord :/

avatar Anonyme (non vérifié) 30/08/2011 - 00:52

Qu'est-ce qui se passerait si Apple déposait la marque WebKit ?
Est-ce qu'ils pourraient demander aux autres navigateurs de supprimer "Webkit" de leur user-agent par exemple ? Auquel cas ça pourrait être un problème assez sérieux.

avatar debione 30/08/2011 - 01:07

@sunjohn:

C'est dit dans la news, c'est l'utilisation du nom qui est soumis a condition... Tu peux utiliser le moteur comme bon te semble, mais pas le nom...

Premier paragraphe de la news qui pourtant n'est pas bien longue...

avatar canola 30/08/2011 - 01:15

J'espère juste que les définitions de classe, les méthodes et autres fonctions ou variables n'utilisent pas l'appellation webkit, sinon, Apple aurait trouvé la façon de verrouiller du code libre.

avatar Liam128 30/08/2011 - 02:42

@debione : Aucun rapport avec la question de sunjohn. Sunjohn demande notamment si les navigateurs garderaient le droit de s'identifier, au niveau de la communication client/serveur, comme utilisant le moteur de rendu "WebKit" (écrit en toutes lettres).

Chaque connexion HTTP comprend un user-agent : c'est à dire que le client (le navigateur, en l'occurrence), s'identifie au serveur. Généralement il donne son nom (Safari, Chrome etc.), mais pas seulement. D'autres éléments arrivent couramment comme : la version, l'OS, la chaîne de caractère "Mozilla Compatible" (nécessaire pour certains types de serveurs http, vieil héritage de la guerre Netscape/IE), ou encore... le nom du moteur de rendu. Si les navigateurs ne peuvent plus s'identifier comme utilisant "WebKit" comme moteur de rendu, c'est effectivement un soucis potentiel, au cas où un serveur voudrait fournir des pages adaptées à tel ou tel moteur de rendu, en fonction de ce qui est passé en user-agent.

C'est donc une bonne question de sunjohn. A laquelle la news ne répond pas spécialement.

avatar Kounkountchek 30/08/2011 - 07:05

Apple a déposé"webkit" en Mai 2010.
Aujourd'hui Rim veut s'opposer au dépôt de "webkit" au Canada,
Et vous en deduisez qu'apple peut bloquer l'utilisation de "webkit" dans les user agent...
A mon avis ça n'a juste rien à voir.

avatar eric78 30/08/2011 - 07:44

D'un autre côté quand on voit l'agressivité juridique d'Apple en ce moment on peut légitimement se poser la question de ce que ça cache derrière ...

avatar Artanis 30/08/2011 - 08:15

Rien d'anormal dans le fait que l'entreprise qui gère le développement dépose le nom du projet, c'est même plut conseillé.

Après, ça serait anormal qu'Apple empêche d'autres entreprises d'utiliser le nom, mais on n'en est pas là. Le mieux serait bien sûr que le nom soit déposé, mais que la licence de WebKit autorise à l'utiliser (mais pas forcément avec des forks), soit...plus ou moins la situation actuelle aux US.

avatar Nicolas Furno 30/08/2011 - 08:50

On parle d'un dépôt de marque donc c'est plutôt pour l'usage commercial que le nom pourrait être verrouillé par Apple. Pas pour la cuisine interne.

avatar lukasmars 30/08/2011 - 08:50

On voit a travers cet exemple que Apple est profondément anti libre; on ne verrouiile pas le code mais le nom du projet...

Dés qu'il peuvent privatiser un nom, une idée, voire un icone, ils le font; ils sont à fond dans le système des brevets US .

avatar jujuhtst 30/08/2011 - 08:55

@lukasmars : ça n'a rien à voir ... Firefox et Debian (entre autre) sont aussi des marques déposées ...

avatar Francis Kuntz 30/08/2011 - 09:01

[quote]D'un autre côté quand on voit l'agressivité juridique d'Apple en ce moment on peut légitimement se poser la question de ce que ça cache derrière ...[/quote]
Mais bien sûr, OpenOffice était déposé par Sun depuis très longtemps, ça n'a jamais empêché les gens d'en parler librement...
[quote]On voit a travers cet exemple que Apple est profondément anti libre; on ne verrouiile pas le code mais le nom du projet...[/quote]
On voit surtout que les talibans du libre ne comprennent rien.

Le plus drôle dans tout ça, c'est de voir les talibans du libre prôner l'ouverture alors que la licence même GPL est du même niveau que les pires brevets logiciels: "tu utilises mon code sans l'ouvrir, boom un procès dans ta gueule". C'est EXACTEMENT la même chose que les brevets logiciels, ça protège des algorithmes, choses que les défenseur du libre dénonce constamment dans les brevets logiciels ...

Heureusement qu'il y a les vrais projets libres BSD.

avatar chronos790 30/08/2011 - 09:37

@lukasmars
Il faut arrêter la parano.
Si Apple ne dépose pas le nom webkit, une société tiers (patent troll) le fera et pourra ensuite déposer plainte contre toutes les société qui utilise le nom du moteur.
Ca empêche également une société ayant des fins pas très honnête de faire un moteur vérolé (récupération de différentes données utilisateur) qui se ferait appeler webkit.
Les possibilités de détournement sont nombreuses.
Si une telle chose arrivait, et que Apple n'avait pas déposé le nom, vous seriez parmi les premiers à cracher sur eux.

avatar oomu 30/08/2011 - 09:53

Tous les projets libres sérieux contrôlent leur nom:

- Linux (propriété de linus torvald confié à une fondation)
- mozilla
- GNU, le.projet GNU (hé be vi)
- gnome

Etc.

C'est normal, il s'agit de protéger l'intégrité du projet.

avatar oomu 30/08/2011 - 09:57

@Francis Kuntz [30/08/2011 09:01]

La licence gpl est très généreuse et rien ne vous force à utiliser le travail mis sous gpl si vous ne voulez pas respecter la licence.

Le problème de la bsd, c'est qu'elle ne protége en rien l'ouverture du code du projet initial. La bsd est concerné par le copyright des auteurs, pas de maintenir ouvert le projet.

avatar Lemmings 30/08/2011 - 10:06

Pour le coup la demande d'Apple est logique. C'est eux qui ont initié le projet et c'est eux qui en sont les principaux contributeurs avec Google.

Que le nom soit déposé ou non n’empêche en rien son utilisation libre ailleurs...

avatar Ali Baba 30/08/2011 - 12:58

@oomu :
'Le problème de la bsd, c'est qu'elle ne protége en rien l'ouverture du code du projet initial.'
Faux. La BSD protège bien l'ouverture du code du projet initial. En revanche, contrairement à la GPL elle n'impose pas que _tes_ propres modifs soient elles aussi obligatoirement ouvertes. En cela elle respecte ta liberté de garder ton travail pour toi, ou de le placer aussi sous licence libre, à ta guise. La BSD c'est un don ; la GPL un échange.

avatar harisson 30/08/2011 - 23:47

@Francis Kuntz :

"talibans du libre"

C'est quand même bien laid comme expression.

Connexion utilisateur