Fermer le menu   
header

Google en mauvaise posture face à Oracle

par Arnauld de la Grandière le 8 août 2011 à 11:50

Le procès qui oppose Oracle à Google a pris un nouveau tournant avec la publication de deux emails interne à Google. Le premier, signé d'Andy Rubin en 2005, pourrait être lourd de conséquences. Dans ce courrier, après que Google vient de faire l'acquisition d'Android Inc, son ancien fondateur souligne les problèmes que l'utilisation de Java pourrait poser à l'avenir, et dresse un plan de bataille


« Si Sun ne veut pas collaborer avec nous, nous avons deux options : 1) Abandonner notre travail et adopter MSFT CLR VM

[NDLR : Microsoft Common Language Runtime Virtual Machine, l'environnement d'exécution de .NET] et le langage C# ou 2) Utiliser quand même Java et défendre notre décision, peut-être en se faisant des ennemis au passage.

Les médias ont qualifié cet email de "smoking gun", la preuve irréfutable non seulement d'une violation des droits de Sun/Oracle, mais pire encore faite en pleine connaissance de cause.

Un deuxième email vient enfoncer le clou, envoyé par Lindholm, ingénieur de Google, en août 2010 :


« Ce qui nous a été demandé de faire (par Larry

[Page] et Sergey [Brin]), c'est d'enquêter sur les alternatives techniques existantes pour Java dans Android et Chrome. Nous avons passé en revue un paquet d'entre elles, et pensons qu'elles sont toutes nulles. Nous en concluons qu'il nous faut négocier une licence pour Java dans les termes dont nous avons besoin. »

La formulation même, et la date du document, sont sans appel pour Google, puisque s'il peut être argué que l'email d'Andy Rubin parle d'un problème qui ne valait que pour 2005, et qu'il aurait pu être résolu depuis, le fait que Google en soit toujours à considérer la licence de Java en 2010 prouve le contraire.

Les avocats de Google font des pieds et des mains pour retirer ce dernier document de la procédure, en tâchant notamment de le protéger par la confidentialité des échanges avec les avocats (bien que les avocats de Google n'aient jamais été les destinataires de ce message), car s'il venait à être produit devant un jury populaire durant le procès, cela aurait de fâcheuses conséquences. Le juge Alsup, actuellement en charge de la procédure l'a souligné lui-même, en disant qu'un bon avocat n'aurait besoin que de ce document et de la Grande Charte (un document à l'origine du droit anglo-saxon) pour gagner le procès, ajoutant "vous allez être du côté perdant de ce document", avec de "profondes implications pour une injonction permanente".

Si Google était convaincue de violation intentionnelle, cela pourrait tripler le montant des dommages et intérêts. Les avocats de Google soulignent que l'email de Lindholm n'est qu'une sauvegarde automatique d'un brouillon, et qu'il doit être protégé par la confidentialité sachant qu'il n'a pas été transmis. La justice devrait rapidement décider du sort de ce document, qui pourrait s'avérer capital dans la procédure à venir.

Catégorie : 

Commentaire(s)

avatar iparrody 08/08/2011 - 11:56

Prem's

avatar Funigtor 08/08/2011 - 11:58

Deu'z

Sinon, je sens qu'Androïd est très mal barré

avatar yobi 08/08/2011 - 12:02

Android n'est pas près de disparaitre ... toute cette histoire vas se terminer par la défaite de google, ils vont devoir payer une grosse somme $$$$ !!. Et ensuite ils demanderont une licence !! ils passeront à la caisse deux fois !!
Et dire qu'il y a quelques jours, ils donnaient des leçons à Microsoft et Apple sur les violations de brevet ....

avatar iparrody 08/08/2011 - 12:06

@funigtor
Moi aussi je comprends pas comment ils ont fait pour tenir tout ce temps !!!

avatar liocec 08/08/2011 - 12:11

@yobi :
+1

avatar Landrino 08/08/2011 - 12:13

Google espérait que son poids économique lui permettrait de passer en force. Franchement c'est pathétique ce qui se passe en ce moment autour de Google. Je n'ai aucune sympathie pour eux mais bon le déferlement d'échange entre pro et contre Androïds saoule grave. Ok ils sont pathétiques avec leur conception du gratuit qui viole les recherches des autres mais nous autres les "fanboys" d'Apple on devrait se rappeler quand se n'était pas à la mode d'être marquer d'une pomme et combien parfois il était difficile dans nos boulots respectifs de dire : " je travaille sous Mac."
Google passait pour une société cool jusqu'à ce qu'ils abattent leurs cartes avec Androïd. Ils sont là pour faire un Max de fric comme les autres et s'ils peuvent Faire l'économie de quelques licences au passage... Ils prennent le risque.

avatar Francis Kuntz 08/08/2011 - 12:14

Haha exactement ce que j'ai mis sur l'autre article de google et les brevets.

On voit le vrai visage de google, dedaigneux pour le travail des autres...
J'espere qu'ils vont s'en prendre pleins la tronche maintenant, la masquarade a assez durée.

J'ajouterais que l'article anglais explique que Nokia et RIM paient depuis longtemps une licence pour le java...

Et quand bien meme google arriveraient à retirer les emails du proces, personne ne sera plus jamais dupe du double discours de google.

avatar lolodigital 08/08/2011 - 12:15

Du temps de Sun, société basée sur le travail et l'innovation, Google a sauvé java en le promulguant sur sa plate forme.... Mais une société comme oracle est avant tout une holding financière, sans état d'âme et nullement intéressé par l'innovation... et donc Google aurait dû réagir dès le rachat de Sun.

avatar Ali Ibn Bachir, Le Gros 08/08/2011 - 12:15

[i]"Si Google était convaincue de violation intentionnelle (...)"[/i], ce n'est pas l'opinion de Google qui compte mais sa condamnation : [i]"Si Google était condamné pour violation intentionnelle (...)"[/i].

Après on peut le faire en anglais si vous préférez, moi ça m'est égal je le parle couramment, mais je ne suis pas sûr que tout le monde préfère.

avatar Francis Kuntz 08/08/2011 - 12:16

(c'est nul, ave l'application ipad de macge, on ne peut pas corriger ses commentaires)

avatar xplodwild 08/08/2011 - 12:17

Il ne s'agit pas là de brevet mais de l'utilisation d'une licence logicielle. Google n'y peut rien si Sun/Oracle a fait exprès de refuser le fait que Google utilise Java (sous-entendu de manière raisonnable), parce qu'ils savent pertinemment qu'ils peuvent avoir de gros sous derrière. Google n'a pas voulu céder au chantage, c'est tout.

avatar iTroll 08/08/2011 - 12:33

moi je me demande comment un brouillon de mail se retrouve sur la place publique ?

avatar Arnauld de la Grandière 08/08/2011 - 12:35

@Ali Ibn Bachir, Le Gros

CONVAINCU, UE, part. passé et adj.
I. Part. passé de convaincre*.
II. Adjectif
A. PROCÉDURE JUR. (ou situations analogues). Convaincu de + inf. ou subst. Reconnu coupable (cf. convaincre A). Convaincu d'avoir volé, d'être un voleur; convaincu de crime, de vol, de mensonge, de sacrilège, de trahison :
1. Madame Destrois, ex-directrice de la poste aux lettres à Torville, se plaignait d'avoir été destituée comme accusée et convaincue d'une infidélité qu'elle n'avait pas commise.
STENDHAL, Lucien Leuwen, t. 3, 1836, p. 274.
Spéc. Atteint et convaincu. Accusé et reconnu coupable (cf. ex. 21 s.v. atteindre) :
2. C'est un échafaud où va monter, à quatre heures précises, un particulier très-connu, atteint et convaincu d'assassinat.
JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 4, 1813, p. 286.
P. métaph. J'ai reçu le coup de grâce. Me voilà bien et dûment atteint et convaincu de la plus lourde maladresse qui se puisse imaginer (M. DE GUÉRIN, Journal, 1833, p. 174).

http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/tlfiv5/visusel.exe?12;s=3793562070;r=1;nat=;sol=1;

"convaincu" dans ce sens ne vient pas de l'anglais "convicted", ces deux mots viennent du latin convincere.

avatar Stalmicmac 08/08/2011 - 12:46

A mon avis... si - selon certains - Google est réellement protégée par les Autorités américaines, Google va s'en sortir sans le moindre problème, sans ne devoir rien payer à Sun. Tout cela passera comme une lettre à la poste (ou l'envoi d'un gmail)...

Je suis pratiquement sûr que ses documents ne pourront pas être utilisés, ils vont trouver une astuce pour les "invalider" et ainsi... fini la bataille.

Google, Androïd & Chrome... tranquille pour l'avenir.

avatar YannK 08/08/2011 - 13:07

@Stalmicmac

Tu soulèves un point particulièrement intéressant dans l'histoire.
Sachant qu'il y a des échos de plus en plus fort sur la collaboration de Google avec des agences gouvernementales comme la NSA. Le fait est quasi avéré, le seul doute subsiste sur le contenu qui est échangé…
Et qu'un responsable de la CIA, devant les représentants du congrès lors d'une interview en commission, a avoué "qu'internet était une chance pour eux car ça leur mâchait le boulot".

J'ai bien peur que Google soit dans une position où elle va acquérir la puissance d'omniscience de Dieu et qu'elle sera la pépite à protéger pour le gouvernement US (on se rappelle des discours d'Eric Schmidt sur le Patriot Act)…

avatar sebastiano 08/08/2011 - 13:24

@ sunjohn :
La justice indépendante ? Comme en France ? J'espère qu'elle l'est vraiment mais j'y crois peu.

Si Google est réellement impliqué avec la NSA, les intérêts patriotiques passeront avant tout. Au pire, il y aura un jugement de façade ...

J'ai bien dit "si" ... Pour les adeptes de la théorie du complot.

avatar Ludavid21 08/08/2011 - 13:31

NAN! Pas de microsoft merci! Ils m'embêtent déjà assez avec skype...

avatar ricchy 08/08/2011 - 13:59

A qui profite le "crime" ?

Avec tous les Lobbys qu'il y a au us, je doute que la justice américaine soit indépendante. ;o)
C'est ce qu'ils veulent faire croire. ^,^

avatar Lemmings 08/08/2011 - 14:02

Dans l'autre sens, il y avait un mail du président de Sun à l'époque qui se faisait une joie de voir Google prendre le Java comme plateforme... Donc bon... A suivre !

avatar Marc Duchesne 08/08/2011 - 14:05

Google pense que tout est gratuit, android, les applications etc... dans un monde gratuit et tout sa dans un système capitaliste... Ils devraient s'établir en Russie.

avatar FreddyF 08/08/2011 - 14:27

@marc duchesne :
'Ils devraient s'établir en Russie.'

Ou en Chine !
;-)

avatar Geronimo_ 08/08/2011 - 14:34

J'aimerais avoir un point d'éclaircissement. Sur quoi portent les revendications d'Oracle ? Le langage Java, à ce que je sache est libre de droit ! Donc les revendications de royalties ne peuvent pas porter sur l'utilisation du langage lui-même. Reste la machine virtuelle utilisée. Or cette dernière n'est pas celle de Sun. La Dalvik machine utilisée est une machine virtuelle écrite entièrement avec un code différent et qui produit un byte code différent de celle de Sun. En outre elle s'appuie sur un principe de fonctionnement différent : la VM de Sun est une stack machine et la Dalvik une machine à registres. Alors qu'elles sont les revendications d'Oracle, est-ce qu'il veut interdire l'emploie de la Dalvik machine pour faire tourner du code java et imposer l'usage de sa machine virtuelle ? Et dans ce cas demander le versement de royalties ? Où simplement parce que l'on utilise du code java Oracle réclame le payement de royalties, mais dans ce cas java ne serait plus un langage libre ? En outre la Dalvik machine a été écrite pour les appareils mobiles dont le processeur est moins puissant que sur les desktops. Pour le moment les revendications d'Oracle semblent très fous. Donc si quelqu'un, notamment les auteurs de l'article peuvent préciser ces points cela m'intéresse. En tout cas tout ça confirme ce que j'ai déjà écrit par ailleurs, que les brevets ne sont pas là pour protéger l'innovation, mais au contraire pour maintenir une position de monopole et bloquer toute innovation chez les concurrents. C'est pourquoi le parlement européen, malgré les nombreuses pressions, à rejeter les brevets en informatique. Le copyright protège la propriété intellectuelle et l'innovation.

avatar Arnauld de la Grandière 08/08/2011 - 14:39

@ Geronimo_ :

Oracle reproche à Google la dilution du standard Java en proposant une machine virtuelle (Dalvik) qui repose sur Java mais qui n'est pas compatible. Les applications ne profitent qu'à Android et ne peuvent pas fonctionner avec les autres VM Java. Le fait que Google ait parlé de prendre une licence montre qu'ils savaient bien ce qu'ils faisaient en dépit de leur dénégations…

avatar Par1s1en 08/08/2011 - 14:48

Je ne suis pas sûr que Apple est particulièrement marri de ce qui se dessine pour Google.
De plus, je n’imagine pas Oracle faisant des concessions sur ce sujet à Google. D'abord parce que ce n'est pas le genre de la maison (plutôt jusqu'au-boutiste sur le terrain juridique), et ensuite à cause de l'amitié entre le patron d'Oracle et de celui d'Apple (mais peut-être que je me trompe sur ce point).

avatar arbaot 08/08/2011 - 15:14

@Ali Ibn Bachir, Le Gros :
En français "convaincu de" a aussi le sens de : "prouvé/reconnu coupable de"

Un p'tit tour par le d'ici fait toujours son effet
;-)

Pages

Connexion utilisateur