Fermer le menu

Tim Cook l'autre génie d'Apple

Florian Innocente | | 14:11 |  37

Fortune dresse un long portrait de Timothy "Tim" Cook ("le génie derrière Steve") le patron des opérations chez Apple, véritable bras droit de Steve Jobs et souvent cité comme son éventuel sinon plus probable successeur.

Une perspective que Cook (qui n'a pas répondu aux demandes d'entretiens pour l'article) n'imagine même pas. On lui prête ainsi d'avoir déclaré récemment "Enfin, remplacer Steve ? Il est irremplaçable. C'est une chose à laquelle les gens vont devoir se résoudre. Je vois bien Steve à 70 ans avec des cheveux blancs, toujours ici et longtemps après que j'aurai pris ma retraite."

Remettre de l'ordre
Tim Cook est arrivé chez Apple en 1998, juste après le retour aux commandes de Steve Jobs. Il fut débauché de chez Compaq où il n'était en poste que depuis six mois, après avoir passé 12 ans chez IBM. Sa mission était de remettre de l'ordre dans le système de production, de livraison et de vente d'Apple.

Cook, au visage toujours impassible, est décrit comme un drogué de travail, de ceux qui arrivent les premiers le matin et repartent les derniers le soir de chez Apple. Celui qui touche le plus gros salaire d'Apple (700 000$ par an, sans compter ses stock options qui lui ont déjà rapporté quelques 100 millions de dollars) vit dans une maison en location à Palo Alto et a comme loisirs le vélo (il admire Lance Armstrong), la gym et la randonnée.

L'homme envoie des e-mail à ses collaborateurs à 4 heures et demie du matin et il eut longtemps l'habitude de tenir des conférences téléphoniques le dimanche soir en prévision de réunions pour le lendemain matin.

Un jour, raconte Fortune, se tenait une réunion autour d'un problème dans une usine en Chine "C'est vraiment mauvais" annonça Cook à son équipe "Quelqu'un devrait être là-bas en train de gérer ça" et au bout d'une demi-heure il se tourne brusquement vers l'un de ses lieutenants "Qu'est-ce que vous faites encore là ?". Et le cadre, qui travaille toujours aujourd'hui à ses côtés, de prendre immédiatement la route de l'aéroport avec un billet open pour la Chine.

Le chasseur de coûts
En arrivant chez Apple, Cook a réorganisé toute la chaîne de fabrication et de distribution, fermant des usines et des entrepôts et renforçant ses relations avec les sous-traitants. Avec pour effet de faire fondre de plusieurs mois à quelques jours l'inventaire des produits, amenant Apple au niveau d'efficacité de Dell "Vous devez gérez ça comme si vous vendiez du lait. Si ça dépasse la date de péremption, vous avez un problème", a-t-il un jour expliqué.

Pour Fortune, il y a principalement deux façons de dégager des marges confortables : vendre ses produits chers ou réduire les coûts de production. Apple elle fait les deux. Des produits pour lesquels les gens sont prêts à payer un prix fort pendant que Cook s'attache à en diminuer les coûts.

En prévision du lancement du premier iPod nano et tablant sur son succès Apple a par exemple passé une commande faramineuse de mémoire flash. Mettant sur la table 1,25 milliard de dollars pour s'assurer un stock suffisant jusqu'en 2010.

"C'est le genre de choses auxquelles ils n'auraient pas pensé avant que n'arrive Tim Cook" estime un analyste.

Au fil des années et des circonstances - par exemple quand Jobs fut quelques semaines en convalescence - Cook a vu s'ouvrir son éventail de responsabilités : support clientèle, force de vente, distributeurs et aujourd'hui les négociations avec les vendeurs.

Distant et dur à la tâche
Les gens qui ont travaillé avec Cook le décrivent comme émotionnellement détaché et implacable, ainsi l'un d'entre eux : "Il vous posera dix questions. Si vous répondez correctement à chacune il vous en posera dix autres. Si au bout d'un an vous répondez correctement il commencera à vous poser neuf questions. Trompez-vous une seule fois et il vous en posera 20 et puis 30."

De l'un de ses anciens camarades de fac "Tim n'est tout simplement pas quelqu'un de très social. Il n'est pas antisocial on plus. C'est juste qu'il ne paraît pas s'intéresser aux autres".

Un trait de caractère illustré par un autre témoignage d'un ancien cadre d'Apple qui expliquait qu'il s'était préparé une phrase pour le jour où il se retrouverait peut-être seul dans un ascenseur avec Steve Jobs. Mais pour Cook, nul besoin "ça ne servirait à rien, de toute façon il ne vous parlerait même pas."

Sur son adéquation avec le poste de patron d'Apple, les avis divergent. Pour les uns il lui manque l'instinct créatif de Steve Jobs mais d'expliquer dans le même temps que ce n'est pas nécessairement une tare pour un patron d'entreprise. Pour les autres cette lacune pourrait être compensée par la présence d'autres personnes. De la même manière que Cook, aujourd'hui, s'occupe de domaines pour lesquels Jobs n'a pas de compétences affirmées. Autre piste celle d'une prise de fonction qui le verrait succéder à Jobs pendant que ce dernier devient président d'Apple, un poste qui n'existe pas dans cette entreprise.

Cook se fait néanmoins la main sur les thèmes du marketing. Il a reçu l'autorisation de Steve Jobs de prendre une place au conseil d'administration de Nike (où il croise une autre légende en la personne de Phil Knight le fondateur de l'équipementier sportif). Cook y discute avec ses pairs des questions de vente en ligne et "d'expérience du client" dans les boutiques Nike.

Mais Cook semble apprécier l'ombre, récemment il déclarait à un proche "Pour moi une entreprise c'est faire en sorte de rassembler les pièces d'un puzzle, pas d'y obtenir une visibilité personnelle."

Catégorie : 
Tags : 

37 Commentaires

avatar ShowMeHowToLive 11/11/2008 - 14:22

Très intéressant ce portrait. Merci à Florian de nous faire découvrir autre chose que du logiciel ou du matériel ;)

avatar rizoto 11/11/2008 - 14:28

Bon article :)

avatar Anonyme (non vérifié) 11/11/2008 - 14:34

Trés bon article !
il me plait moins que Steve Jobs ,il est plus charismatique que Tim qui lui à pas l'air super cool. Mais bon on s'en fiche si il arrive à bien mener Apple pour les prochaine années et pour enfin battre windows sur la part de marché :).
Enfin moi perso j'aurais préféré quelqu'un de plus jeunes et plus humains. Enfin rien n'est fait pour l'instant.

avatar sylver 11/11/2008 - 14:36

[quote]L'homme envoie des e-mail à ses collaborateurs à 4 heures et demie du matin et il eut longtemps l'habitude de tenir des conférences téléphoniques le dimanche soir en prévision de réunions pour le lendemain matin.[/quote]
En lisant ce passage, j'étais en train de me demander si cet homme avait une vie sociale. J'ai eu la réponse dans le troisième volet de l'article :
[quote]De l'un de ses anciens camarades de fac "Tim n'est tout simplement pas quelqu'un de très social".[/quote]
D'un côté j'admire ces boulimiques du travail, d'un autre je les plains.

avatar Almamida 11/11/2008 - 14:45

Moi c'est plutôt ses collaborateurs que je plains 8o

avatar Stalmicmac 11/11/2008 - 15:18

C'est le genre de "Top Manager" qui ne peut pas comprendre que son employé a une vie à l'exterieur des murs de l'entreprise!
Pour lui, vie de famille, rentrer après le travail retrouver ses enfants et sa femme... ça n'a pas de sens!

Aujourd'hui, je pense que je ne tiendrai pas plus d'une semaine sous ses ordres! et encore...

avatar DrFatalis 11/11/2008 - 15:41

" il y a principalement deux façons de dégager des marges confortables : vendre ses produits chers ou réduire les coûts de production. Apple elle fait les deux. Des produits pour lesquels les gens sont prêts à payer un prix fort pendant que Cook s'attache à en diminuer les coûts."

Mauvaise langue, graine de troll ! Tous le monde sait qu'apple vend des produits d'une qualité faramineuse, ce qui explique qu'ils soient vendus au plus juste prix. Toute autre opinion est du troll ou le fait d'aigris qui devraient s'acheter un pc.

"En prévision du lancement du premier iPod nano et tablant sur son succès Apple a par exemple passé une commande faramineuse de mémoire flash. Mettant sur la table 1,25 milliard de dollars pour s'assurer un stock suffisant jusqu'en 2010."
Tout s'explique ! Merci macG! Je viens de comprendre un des mystères d'apple, grpace à Tim. Je vous donne une autre version : "Tablant sur le succès des premiers macbooks blancs et du mac mini, Apple a par exemple passé une commande faramineuse de leceturs combo. Mettant sur la table 1,25 millions de dollars pour s'assurer un stock suffisant jusqu'en 2010."

"Pour lui, vie de famille, rentrer après le travail retrouver ses enfants et sa femme... ça n'a pas de sens!"
Je te rassure, Tim Cook ou ses semblables, je crois, ne forcent personne à rentrer chez apple avec un pistolet sur le tempe. Peut tu comprendre que l'on puisse être assez passionné par son travail pour le faire passer avant tout le reste ? Celui que va bosser à Cupertino ou Redmond ne s'attend pas à faire ses 35 h pépère, à poser ses RTT et a profiter de ses 5 semaines de congé. C'est un choix et personne n'est obligé de le faire.

avatar Liyad 11/11/2008 - 15:58

SI c'est lui le successeur de Steeve Job, on va pas beaucoup se marrer pendant les Keynote, rien qu'à voir sa dernière présentation.. : BORING !

Alors que le ga du design, il est tellement, amoureux de la marque, tellement dedans que c'est génial de l'entendre parler des nouvelles chaînes de production !

avatar Jerry Khan 11/11/2008 - 16:16

Ben écoutez moi à 100 millions de $ / an pendant 20 ans, je veux bien bosser tard....si c'est pour etre à 50 ans avoir quelques centaines de millions pour ma retraite anticipée !

avatar Eurylaime 11/11/2008 - 16:36

Ca n'est pas un cas exceptionnel à ce niveau le rythme de M. Cook. Les Top Managers drogués de travail il y en a dans beaucoup d'entreprises même dans nos contrées.

avatar languedoc 11/11/2008 - 16:40

@ Jerry Khan :
Et tu en feras quoi ?

Que servirait-il à un homme de gagner le monde entier, s'il fait la perte de son âme

avatar antipop 11/11/2008 - 16:55

Je ne pense pas qu'il soit anti-social non plus.
C'est juste quelqu'un qui doit séparer sa vie sociale de son boulot... Il considère juste qu'il n'est pas au travail pour se faire des amis, il est là pour montrer ce qu'il sait faire et le faire bien.

avatar Anonyme (non vérifié) 11/11/2008 - 17:06

il a l'air bien casse couilles le type en tout cas, bien détestable :-)

avatar iarwain 11/11/2008 - 17:13

J'ai bossé sous la coupe d'un patron du même acabit et je peux vous dire qu'il faut s'accrocher. Ces types là ne sont plus vraiment des êtres humains, c'est autre chose.
Perso j'ai vraiment du mal à les comprendre. Vouer sa vie entière à un boulot en sacrifiant famille, loisirs, vacances, etc, à quoi bon ? Tout ça pour finir avec une attaque ou tout seul comme une merde avec des millions que, de toute manière, on n'emportera pas après avoir passé l'arme à gauche !

avatar Jerry Khan 11/11/2008 - 17:20

languedoc,

en quoi se donner dans son boulot serait perdre son ame (surtout si ce boulot est "dignement" recompensé) ?

C'est idiot.

avatar PO_ 11/11/2008 - 17:25

[quote]"Enfin, remplacer Steve ? Il est irremplaçable. C'est une chose à laquelle les gens vont devoir se résoudre.[/quote]

Ben voyons ! Connaissant l'ego surdimensionné de Jobs, il me semble que ce n'est pas bon pour la santé de se montrer à l'image d'Iznogoud ...

Vouloir être calife à la place de calife, ou même seulement y penser un peu trop fort, ça doit être le meilleur moyen de se faire stever ...

avatar DarkPeDrO 11/11/2008 - 17:34

Je veux devenir comme lui: gagner 700 000$ par ans.

Oui, monsieur!

avatar Le Gognol 11/11/2008 - 17:52

"il admire Lance Armstrong" : vu le rythme inhumain de machine de guerre qu'il semble s'imposer, pas étonnant, ils doivent tourner avec les mêmes potions magiques...

avatar hairquatercut 11/11/2008 - 19:41

Comment fait-il pour dépenser ses $$$ le pauvre, il passe son temps au boulot !

avatar Jean Claude Dusse 11/11/2008 - 21:07

@ quentharry [11/11/2008 14:34]

Battre microsoft en part de marché ? Et voir ainsi les virus nous arriver ?

Non merci !!

avatar demisecte 11/11/2008 - 21:10

Je vous échange 1 Tim Cook contre 2 barillets de Steve Ballmer ?
Non, merci... les enfants ont peur quand il crie en sautant partout... manquerait plus qu'il soit livré avec des piles Duracell!

avatar Anonyme (non vérifié) 11/11/2008 - 22:56

Il faut surtout se méfier de ces "Top Manager" qui pensent pour vous, qui vous disent comment faire votre boulot, vous disent de partir en Chine dans la minute ou vous explique comment parler et vous habiller. De toute façon, un jour vous serez "genial" pour votre boite et le lendemain bon à mettre au placard. L'inverse étant vraie aussi. En fait ce n'est qu'un système de vague successive.
D'ailleurs dans la plupart du temps, ils se sentent indispensables pour leur boite et pensent que rien que le fait d'être absent une journée rien ne peut fonctionner sans eux.

Alors Tim rentre un peu chez toi, tu verras ta femme sera comblée, ton chien aussi .... et les stocks de mémoire flash on s'en fout .... nos voisins les africains ont sûrement besoins d'autres choses que des SSD.

avatar bnjbxl 12/11/2008 - 07:49

M. Cook devrait maintenant se pencher sur la pénurie de stocks d'iPhones 3G :p

avatar ShowMeHowToLive 12/11/2008 - 09:27

Faut être célibataire pour bosser avec ce genre de gars.

avatar ibou 12/11/2008 - 10:53

[quote][i]Des produits pour lesquels les gens sont prêts à payer un prix fort pendant que Cook s'attache à en diminuer les coûts.[/i][quote]

Ça y est, je viens de comprendre à qui je dois la fissure sur mon Macbook et le problème de flickering de l'écran…

Pages

Connexion utilisateur