Fermer le menu

Dell veut un bout du nuage numérique

Florian Innocente | | 11:53 |  11

Dell entend devenir propriétaire du terme "Cloud Computing", c'est ce que révèlent des documents publiés auprès de l'US Patent and Trademark Office. Le processus de dépôt, entamé en mars 2007, a passé la phase pendant laquelle la demande peut être contestée.

Le terme de Cloud Computing ou "informatique par Internet" désigne par une métaphore ces serveurs branchés sur le réseau qui hébergent les données d'utilisateurs ainsi que des services afin de les mettre à disposition sur des ordinateurs ou des téléphones portables par exemple.

L'infrastructure qui fait fonctionner MobileMe, si l'on en tient à l'univers Apple, répond à ce qualificatif de Cloud Computing. Et par extension, Apple a fait du nuage l'emblème de son service.

AppleMobileMeFeatures

Mais si demain un Apple, un IBM ou un Microsoft voulait faire la promotion de ses solutions serveur, tant logicielles que matérielles, en utilisant ce terme de plus en plus répandu de "Cloud Computing", il pourrait trouver Dell sur son chemin. À moins de se rabattre sur "Cloud IT" cité aussi par la Wikipédia…

Catégorie : 

11 Commentaires

avatar josephsardin 05/08/2008 - 12:19

Ils pouvaient contester, ils ne l'ont pas fait. Cela ne nous regarde pas...

avatar Anonyme (non vérifié) 05/08/2008 - 12:47

Moi je crois que je vais déposer le terme "Je suis", et ce dans toutes les langues. Comme ça, dès que quelqu'un voudra exister, il me trouvera sur son chemin. Dieu est mal barré...

Trêve de plaisanterie, n'est-ce pas un poil du n'importe quoi ? Breveter un terme ??? Et si demain Microsoft décide de breveter le gène des yeux bleus, vais-je devoir m'énucléer parce que je suis sur Mac ?
Ri-di-cule

avatar Thierry61 05/08/2008 - 13:05

l'expression "cloud computing" est d'usage assez répandu actuellement. IBM par exemple y fait assez souvent référence. (Et, en matière de cloud computing IBM a" un petit peu plus" de choses à montrer que Dell)

Cette histoire est ridicule. ça me rappelle une tentative de microsoft qui était, je crois, de breveter le mot windows

avatar Thierry61 05/08/2008 - 13:08

pour illustration :
http://www-03.ibm.com/press/us/en/pressrelease/22613.wss

avatar biniou 05/08/2008 - 14:16

C'est comme Microsoft avec Surface (surface computing était aussi un terme fort utilisé).

Le tout n'est pas de déposer un nom mais d'en faire quelque chose de correct :D

avatar Doriano 05/08/2008 - 14:20

et Dell espère ainsi toucher des "royalties" chaque fois qu'une entreprise concurrente utilisera ce terme ou tentera de lancer un produit similaire...

pas besoin de chercher plus loin... par ailleurs, Dell ne fait que "copier" et "présenter" des solutions en s'inspirant de ce que fait Apple... donc avec ce "brevet", ça rejoint leur façon de faire!

avatar pacou 05/08/2008 - 14:26

Ces histoires de dépôts de noms en tout genre a le don de m'agacer.

Que l'on dépose "Apple Inc.", à l'extrème, mais pas "Apple" tout court, pourquoi pas, Dell, idem (c'est son nom, au type, il en fait ce qu'il veut), iPod, Microsoft ... pourquoi pas, mais des noms courants, des expressions nées du langage courant, vraiment, non, ça me dépasse. C'est même assez contre-productif ou pire cela démontre une pauvresse d'imagination assez singulière.

avatar Mac1978 05/08/2008 - 15:35

En complément de Thierry61
http://cloudcomputingexpo.com/
http://cloudcomputing.sys-con.com/node/630489
le terme était utilisé bien avant 2007 par IBM au moins.

Les avocats sont dans les startings-blocks...

avatar bigmac2 05/08/2008 - 16:49

L'objectif de départ pour Dell n'est pas d'empocher des "royalties" avec un dépôt de ce genre, (évidement qu’ils ne se gêneront pas s'il y a des imb*** pour l'utiliser afin de promouvoir un de leur produits) mais plus tôt, mettre des bâtons dans les roues à ceux qui pourraient être des concurrents.

C'est sûr que pour les anglo-saxons, le terme "Cloud Computing" est beaucoup plus compréhensible que "Cloud IT".

Ceci obligerait par exemple les concurrents de Dell à devoir expliquer se dernier terme soit par une publicité ou toutes autres moyens de communication, et donc forcer à en dépenser de l'argent pour des opé marketing que cela nécessitera.

L'entreprise qui m'emploi, sur les 280 (déposé pendant l'année en cours) plus de 30% des brevets n'ont pour objectif autre que de forcer les concurrents à trouver d'autres procédés que les nôtres, ce qui en soit pousse les uns et les autres à plus de créativité et fait profiter le consommateur au final.

avatar BioSS 05/08/2008 - 18:29

A chaque news sur les brevets, il faut des débiles pour sortir une blague "je vais faire un brevet sur ceci ou sur cela" en se croyant drôle et inventif. STOP svp.

avatar Philactere 05/08/2008 - 21:19

Pacou a dit au sujet des deux mots "cloud computing" accolés :
[i]Que l'on dépose "Apple Inc.", à l'extrème[...][/i]
puis plus loin :
[i]mais des noms courants, [...] vraiment, non, ça me dépasse[/i]

Heuuuu, elle est ou la différence ?
OK la différence est que "cloud computing" est une expression préexistante au dépôt de marque (et non de brevet semble-il comme il est dit ici dans certains commentaires) alors que "Apple Inc." n'a probablement jamais été utilisé accolés et comme expression de surcroit avant le dépôt de marque. Donc oui différence il y a mais ton commentaire laissait plutôt entendre qu'il s'agit de la même chose.

Connexion utilisateur