Fermer le menu   
OS X 10.9.3 : Apple livre une nouvelle beta 16/04/2014 02:40 | Mickaël Bazoge | 1 commentaire

Histoire sans doute de fêter la toute première build d'OS X 10.9.3, Apple en propose cette nuit une nouvelle préversion. Cette mouture, numérotée 13D43, survient une semaine après la précédente et comme à son habitude, Cupertino demande aux développeurs de se concentrer plus particulièrement sur quelques points : les pilotes graphiques, l'audio, les applications Mail, Contacts et Calendriers, la synchronisation USB via iTunes, ainsi que Safari.

iTunes retrouve la capacité de synchroniser en local et non plus seulement dans iCloud.

OS X 10.9.3 ne sera pas seulement, malgré son numéro de version, une simple mise à jour de maintenance. Cette troisième mouture d'OS X Mavericks comprend quelques nouveautés majeures, comme le retour de la synchronisation des contacts et des calendriers via iTunes en local, ou encore la prise en charge améliorée des écrans 4K). Il ne reste plus à Apple qu'à donner son feu vert à la version finale.

Google I/O : les inscriptions finalement ouvertes 15/04/2014 23:42 | Mickaël Bazoge | 1 commentaire

C'est le 8 avril que Google aurait dû lancer les inscriptions pour Google I/O, le raout annuel qui regroupe des développeurs du monde entier à San Francisco. Hélas, pour une raison inexpliquée), cette ouverture a été repoussée jusqu'à aujourd'hui (enfin, demain avec le décalage horaire). Les développeurs intéressés pourront se rendre sur le site de l'événement à partir de 16h, heure du Pacifique ou plus près de nous, 1h du matin à Paris.

Contrairement aux autres éditions, la distribution des tickets se fera par tirage au sort, à l'image de la WWDC d'Apple. L'idée est d'éviter la cohue, les serveurs qui flanchent et la déception de tous ceux qui n'ont pas pu s'inscrire pile à l'heure dite - en 2013, les billets pour la conférence ont été épuisés en moins d'une demie heure. Les demandes pour Google I/O pourront être déposées jusqu'au 18 avril, les gagnants auront le droit de dépenser 900$ pour s'offrir le sésame (c'est moins que pour la WWDC, où le prix du ticket est fixé à 1 599$).

Google I/O se tiendra du 25 au 26 juin; les sessions et les keynotes seront diffusées en direct sur YouTube.

Ensembles, un framework de synchronisation pour Core Data 15/04/2014 22:40 | Florian Innocente | 3 commentaires

The Mental Faculty sort la première version finalisée de son framework Ensembles. Il est conçu pour les développeurs en quête d'une solution de synchronisation de données pour leurs logiciels sur iOS et OS X. Il fonctionne avec les applications construites autour de Core Data et selon un système de peer-to-peer. Nul besoin de serveur, il peut s'appuyer sur un Dropbox ou un iCloud pour l'échange des données.

Le code de ce projet open source a été mis à disposition sur GitHub, de même qu'une application montrant les capacités de ce framework. Idiomatic 1.0 est en téléchargement gratuit sur l'App Store, il s'agit d'un petit utilitaire de prise de notes pouvant se synchroniser via iCloud et Dropbox.

Les auteurs conseillent de mener quelques tests si l'on utilise une app contenant de gros volumes de données à synchroniser, car ceux-ci sont intégralement transférés en RAM. La version 2.0 d'Ensembles, en chantier, tentera d'améliorer les performances sur ce point. De même, ce framework n'a guère d'intérêt s'il s'agit d'offrir la synchronisation à un terminal Android, précisent les développeurs.

The Mental Faculty (auteur de Mental Case et de Cream) propose aussi trois formules payantes autour de son framework afin d'en assurer le développement, elles vont de 99 à 999$ avec un assistance et une documentation plus fournie au fil des paliers tarifaires et de la taille de votre entreprise.

Apple v Samsung : la stratégie de survie de Samsung 15/04/2014 21:36 | Mickaël Bazoge | 41 commentaires

La semaine dernière a été l'occasion pour Apple de présenter ses arguments au jury du tribunal de San José, théâtre du second procès qui l'oppose à Samsung (lire le résumé de la semaine : Apple v Samsung : l'ombre de Google). Pour mémoire, Apple réclame 2,2 milliards de dollars de dommages et intérêts à son concurrent, accusé d'avoir enfreint cinq brevets. C'était désormais au tour du constructeur coréen de faire comparaître à la barre ses témoins, après une mise en bouche vendredi dernier; celle-ci a été l'occasion de voir un VP de Google expliquer que l'équipe en charge du développement d'Android n'avait pas été influencée par l'iPhone.

La mémoire à trou d'un ancien dirigeant de Samsung

Lundi, Samsung a fait venir un nouveau témoin, à savoir Dale Sohn, président et PDG de Samsung Telecommunications America jusqu'en août 2013. Cet ancien dirigeant, qui continue de conseiller Samsung, est présent au sein de l'entreprise depuis les années 90. Un poste d'observation privilégiée qui lui a permis de voir le constructeur passer de simple distributeur de téléphones rebadgés à celui de Mogul des smartphones. De son propre aveu, « Samsung partait de très loin, nous étions loin derrière ». Le statut du fabricant a véritablement évolué en 2011, au moment du lancement de la campagne « The Next Big Thing » (celle-là même qui a fait enrager Phil Schiller).

Dale Sohn a assuré n'avoir jamais entendu parler des fonctions protégées par les brevets d'Apple, en particulier la synchronisation en tâche de fond et le système de « liens intelligents » (par exemple une date dans un courriel qui est reconnue en tant que telle et peut être ajoutée directement au calendrier). Pour justifier du montant des dommages demandés à Samsung, Apple a établi un barème pour chacune des fonctions protégées par ses cinq brevets; en ce qui concerne les deux fonctions évoquées par Sohn, elles représentent 27,52$ par terminal incriminé (parmi lesquels le Galaxy SIII ou le Note 2). Ça n'est sans doute pas une coïncidence : celles-ci sont les plus onéreuses.

L'ancien dirigeant a expliqué que Samsung sortait 18 smartphones par an et qu'il était possible qu'il n'en connaisse pas toutes les fonctions. « Chaque smartphone devait avoir plus d'une centaine de fonctions. Et peut-être que [la recherche universelle] devait être une de ces fonctions. Je ne sais pas exactement, et je...

Lire la suite
Processeurs Haswell Refresh : à quoi s'attendre dans les Mac ? 15/04/2014 18:28 | Stéphane Moussie | 27 commentaires

Intel a annoncé aujourd'hui discrètement les processeurs Haswell Refresh en publiant sur son site sa nouvelle liste de tarifs. Comme les fuites au cours des derniers mois l'indiquaient, la principale nouveauté de cette mise à jour est la montée en fréquences de 100 MHz.

Intel en a aussi profité pour introduire de nouvelles et nombreuses références, mais on va se concentrer sur les produits qui nous intéressent, les Mac. Si Apple compte rafraichir ses gammes d'ordinateurs, elle a à sa disposition des processeurs qui remplacent poste pour poste des puces Haswell qu'elle utilise actuellement... mais pas pour toutes ses machines.

MacBook

En standard, tous les MacBook Air utilisent le Core i5-4250U (1,3 GHz en fréquence normale, 2,6 GHz en turbo). Celui-ci n'est plus au catalogue et est remplacé par le i5-4260U. Pas de surprise, hormis les 100 MHz de plus (1,4 GHz / 2,7 GHz), il est strictement identique.

Tous les MacBook Air sont équipés du même processeur en standard

Le MacBook Pro 15" standard utilise le i7-4750HQ qui est remplacé par le i7-4760HQ. Le MacBook Pro haut de gamme est équipé du i7-4850HQ remplacé par le i7-4860HQ. Même topo dans les deux cas, le gain est de 100 MHz.

En revanche, les puces des MacBook Pro 13" ne semblent pas avoir de remplaçantes directes. Aucun nouveau processeur i5 présent dans la liste ne propose les mêmes caractéristiques avec 100 MHz en plus, en tout cas.

D'après l'analyste Ming-Chi Kuo qui a souvent de bonnes informations, Apple ne mettra pas à jour ses portable...

Lire la suite
Nouvelle formule d'abonnement Office 365 à 69€ par an 15/04/2014 15:45 | Florian Innocente | 54 commentaires

Une nouvelle formule d'abonnement à Office est disponible pour les utilisateurs qui ont peu d'équipement. Office 365 Personnel coûte 7 euros TTC par mois ou 69€ si l'on opte directement pour un engagement annuel. Les logiciels fournis sont Word, Excel, PowerPoint, Outlook, OneNote (gratuits par ailleurs sur le Mac App Store et sur l'App Store) ainsi que les versions Windows de Publisher et d'Access.

Cette formule contient 1 licence de la suite, soit pour un Mac soit pour un PC, et 1 autre soit pour une tablette Windows soit un iPad (lire Visite guidée d’Office pour iPad). Les 7 Go gratuits sur OneDrive sont portés à 27 Go. Enfin, il y a toujours 1h d'appels Skype par mois vers des fixes et mobiles dans plusieurs pays, même si les destinataires ne sont pas enregistrés à ce service (détail des destinations).

Cette formule vient en entrée de gamme des offres 365. La plus abordable à ce jour (Office 365 Famille) proposait 5 licences pour Mac/PC et autant pour tablettes à 10€ par mois ou 99€ par an.

Cependant, il est possible d'obtenir certaines de ces offres à des prix plus bas que ceux pratiqués par Microsoft. Amazon par exemple vend l'abonnement Famille à 75€ par an au lieu de 99€. En revanche, ce nouveau pack Personnel est vendu (pour le moment ?) un soupçon plus cher par Amazon où il apparaît à 69,90€. Mais avec la remise consentie par le géant de la vente en ligne, l'écart entre les deux premières suites devient ténu, au profit de la formule Famille (lire aussi Office 365 et Creative Cloud, des nuages qui peuvent coûter cher). Une version d'essai sur un mois d'un Office 365 est accessible gratuitement.

...

Lire la suite
Plus de 50 nouveaux trucs et astuces dans notre livre sur OS X 15/04/2014 14:35 | Christophe Laporte | 7 commentaires

La première mise à jour de notre livre Trucs et astuces pour OS X est disponible au téléchargement. Cette version comporte plus de 50 nouvelles astuces.

Alors que la première version était consacrée avant tout au coeur du système, au Finder et à Safari, cette mise à jour va vous aider à mieux maitriser Mail, Contacts et Calendrier. Nous avons également ajouté une section dédiée à une fonctionnalité méconnue du système : le contrôle parental.

Pour ce livre, nous avons fait le choix d’utiliser le format iBooks d’Apple afin que la lecture de ce livre numérique soit la plus la agréable possible et interactive. Trucs et astuces pour OS X comprend également plusieurs vidéos afin de rendre les explications encore plus claires.

Trucs et astuces pour OS X est vendu sur l’iBookstore au prix de 4,49 €. Si vous avez déjà fait l’achat de ce livre, vous pouvez obtenir gratuitement la mise à jour en lançant l’application iBooks sur votre Mac ou sur votre iPad. En théorie, une petite pastille vous invitant à faire la mise à jour devrait apparaitre.

Si vous avez des problèmes pour obtenir cette mise à jour, n’hésitez pas à consulter nos pages spéciales qui expliquent comment mettre à jour nos livres. Nous en avons une pour OS X et une autre pour iOS. Bonne lecture.

Au passage, nous vous rappelons que le livre  OS X Server : découverte, installation, configuration » par Yoann Gini a également fait l’objet tout récemment d’une très grosse mise à jour (lire : Grosse mise à jour pour notre livre sur OS X Server).

Forum : faire évoluer son MacBook Pro 15/04/2014 13:02 | Christophe Laporte | 0 commentaire

Vous cherchez à donner un coup de jeune à votre MacBook Pro ? Lui donner un coup de fouet en achetant un peu plus de mémoire ou un SSD ou à améliorer son autonomie en lui offrant une nouvelle batterie. Bref, vous avez des questions sur le sujet ? N’hésitez pas à faire un tour sur notre forum MacBook Pro .

Voici quelques sujets qui peuvent vous être utiles :

Apple et son auditeur Bromwich remettent les compteurs à zéro 15/04/2014 11:30 | Stéphane Moussie | 8 commentaires

La relation houleuse entre Apple et son auditeur Michael Bromwich est du passé, a déclaré ce dernier dans un rapport remis hier au tribunal. Chargé de surveiller l'activité de l'iBook Store à la suite de la condamnation d'Apple pour entente illégale, l'auditeur a très vite accusé la société de bloquer son enquête. Cupertino a répliqué immédiatement en dénonçant ses frais jugés exorbitants et en demandant sa révocation, en vain.

Michael R. Bromwich

Finalement, les deux parties se sont rabibochées récemment. Bromwich écrit dans son rapport que « la relation entre Apple et l'équipe chargée de l'audit s'est sensiblement améliorée au cours des six dernières semaines ». L'auditeur met cela sur le compte de la désignation par Apple d'un nouveau référent interne et de changements effectués avec l'avocat externe.

Pour autant, tout n'est pas rose et Browmich relève que son équipe « manque encore d'une quantité importante d'informations pour mener à bien son travail. » Mais après un départ mouvementé, l'enquête est maintenant sur de bons rails, conclut celui qui surveillera Apple jusqu'à la fin de l'année prochaine.

Screens 3 renouvelle totalement son interface 15/04/2014 10:30 | Nicolas Furno | 0 commentaire

Screens VNC [3.0 / Démo – Français – 30,99 € – OS X 10.9 - Edovia Inc.] est un logiciel spécialisé dans la visualisation et le contrôle d’ordinateurs à distance (VNC). Avec cet outil, on peut gérer plusieurs Mac ou PC sous Windows ou Linux depuis un Mac et accéder à leur interface pour les contrôler à distance. OS X intègre de telles fonctions, mais ce logiciel simplifie considérablement la gestion des machines distantes et surtout améliore l’intégration entre le client distant et la machine locale.

Avec cette troisième version, l’éditeur propose une mise à jour majeure, mais néanmoins gratuite pour tous les utilisateurs du logiciel qui possédaient déjà une licence. Screens a été réécrit à partir de zéro et le logiciel propose une toute nouvelle interface, modernisée. D’ailleurs, OS X Mavericks est désormais obligatoire pour utiliser le logiciel : il faudra rester aux versions 2.x si vous ne pouvez pas mettre votre Mac à jour.

Screens 3 ajoute également une icône à la barre des menus d’OS X pour accéder plus rapidement aux ordinateurs distants récemment utilisés. On peut aussi l’exploiter pour découvrir facilement les ordinateurs sur le réseau que l’on n’a encore jamais contrôlé. Le logiciel sait aussi exporter toutes les informations de connexion, ce qui peut être pratique pour partager une liste de machines.

Profitant de sa réécriture, Screens bénéficie aussi d’un moteur pour le contrôle et le partage d’écran distants qui est en grand progrès selon l’éditeur. Le logiciel devrait être aussi beaucoup plus rapide qu’avant. Avec cette mise à jour, son prix a légèrement augmenté pour dépasser les 30 €. Si vous voulez tester ce logiciel traduit en français, vous pouvez toutefois utiliser la version de démonstration proposée sur le site de l’éditeur.

Le Mac : centre de votre vie numérique 15/04/2014 09:57 | Christophe Laporte | 16 commentaires

Récemment, nous vous demandions quel était le terminal le plus important dans votre vie numérique. Pour les 4867 votants, c’est le bon « vieil » ordinateur qui arrive en tête avec 64 % des voix. Le smartphone avec 28 % des suffrages arrive loin derrière. La tablette pour sa part n’a convaincu que 7 % des votants.

Suite à notre article Office 365 et Creative Cloud, des nuages qui peuvent coûter cher, nous vous demandons aujourd’hui si vous utilisez des applications en location. Pour voter, c’est par ici.

Sur iGeneration, nous vous demandons quelle est la taille d’écran qui vous conviendrait le plus pour votre prochain iPhone.

Writer Pro a découvert l’existence d’internet 15/04/2014 08:30 | Nicolas Furno | 7 commentaires

Writer Pro [1.1.1 – US – 17,99 € – OS X 10.7 - iA Labs GmbH] a été à nouveau mis à jour, peu de temps après une première grosse mise à jour qui corrigeait quelques points importants pour ce traitement de texte minimaliste. Pourtant, la version désormais disponible dans le Mac App Store devrait être encore plus importante pour tous ceux qui écrivent pour le web — un membre de la rédaction tient d’ailleurs à remercier l’éditeur pour cet ajout.

Avec cette 1.1.1, Writer Pro a enfin appris à… faire des liens. Le concepteur du logiciel a repris le raccourci standard d’OS X (⌘K) et il suffit de copier un lien, de sélectionner du texte et d’actionner ce raccourci pour ajouter un lien mis en forme en Markdown (le lien sera converti en HTML à l’export). Une fonction basique qui était, à notre connaissance, déjà proposée chez tous ses concurrents. Certes, on aurait aimé qu’elle arrive (beaucoup) plus tôt, mais elle n'en sera pas moins appréciée ici. Au passage, on ne sait pas si iA Writer, l’ancienne version du logiciel dépourvue des fonctions avancées, mais qui reste un excellent éditeur de texte minimaliste, bénéficiera à terme de la nouveauté.

Cette mise à jour corrige aussi plusieurs bugs et améliore la stabilité du logiciel, mais aussi la détection de l’encodage des documents. Writer Pro est compatible avec OS X Lion et mieux, il n’est pas traduit en français, mais cela n’est pas forcément gênant, son interface étant minimaliste.

Google/Facebook : bataille de drones 15/04/2014 07:00 | Mickaël Bazoge | 5 commentaires

En matière d'acquisition, Facebook et Google ne se concurrencent pas que sur le terrain des messageries instantanées. Les deux entreprises aux poches profondes et aux milliards faciles nourrissent de grandes ambitions pour l'accès au réseau dans les zones du monde non couvertes ou difficiles. Google développe avec Project Loon des ballons à haute altitude permettant de relayer internet, tandis que Mark Zuckerberg, au travers de son projet internet.org, veut réduire le coût de l'accès à internet.

De la philanthropie aux intérêts bien compris, puisqu'il s'agit pour les deux groupes de permettre aux populations les moins favorisées du globe d'accéder plus facilement au web… et à leurs services. Dans cette optique, Google s'est porté acquéreur de Titan Aerospace, une start-up spécialisée dans les drones à haute altitude (jusqu'à 20 km) et capables de se maintenir dans les airs pendant trois ans. Facebook guignait cette même entreprise depuis quelques semaines, ce qui a sans doute contribué à en faire grimper le prix (mais le Wall Street Journal n'annonce aucun tarif).

Ces drones peuvent remplir plusieurs tâches : apporter un accès à internet dans des endroits sans couverture, mais aussi affiner les données cartographiques de Maps, surveiller des phénomènes comme la déforestation ou des glissements de terrain… Dans l'immédiat, l'expertise de Titan va être mise au service de Project Loon, avec qui la complémentarité semble parfaitement adaptée. Il reste à voir maintenant si la perspective de se voir surveillé par des ballons et des drones Google est réjouissante ou pas.

David Fincher, incertain pour réaliser le biopic sur Steve Jobs 14/04/2014 23:54 | Mickaël Bazoge | 21 commentaires

L'affiche est belle : la biographie officielle de Steve Jobs, adaptée au cinéma par Aaron Sorkin, réalisée par David Fincher, avec en tête d'affiche Christian Bale. Hélas, il semble bien qu'à l'exception de Sorkin, officiellement embauché par Sony pour rédiger le script du biopic du fondateur d'Apple, le reste de cet excitant casting soit tout sauf certain.

Le Hollywood Reporter annonce que David Fincher ne devrait finalement pas réaliser le film. Le désaccord est d'ordre financier, le réalisateur, à qui l'on doit Fight Club, Zodiac ou The Social Network (avec Aaron Sorkin au scénario), n'aurait pas obtenu les 10 millions de dollars qu'il demandait au studio. Ce dernier a rétorqué que le projet, bien qu'enthousiasmant pour nous autres geeks, n'allait pas nécessairement exploser le box office.

Devant les exigences de Fincher, un dirigeant de Sony aurait ainsi répondu : « Vous n'allez pas réaliser Captain America ». Si le film s'annonce de qualité, commercialement parlant il ne risque pas — à moins d'un miracle — de rapporter énormément d'argent aux producteurs. Ce d'autant que le script de Sorkin annonce un film à l'architecture originale : il se composerait en effet de trois scènes de 30 minutes tournées en temps réel, juste avant quelques keynotes mythiques : Mac, NeXT et iPod.

Toutes les portes ne sont cependant pas fermées, et le réalisateur pourrait revenir à la table des négociations… et à de meilleurs sentiments financiers.

Mise à jour Freebox : "Support de la norme 802.11ac" ?! 14/04/2014 23:12 | Stéphane Moussie | 29 commentaires

Il y a un mois, Free a laissé fuiter un document qui annonçait des nouveautés pour sa Freebox. Il était question du Wi-Fi 802.11ac, le modèle actuel est limité au 802.11n, et de Freeplugs (boitiers CPL) allant jusqu'à 500 Mbps, contre 200 Mbps aujourd'hui.

Une mise à jour du Freebox Server (version 2.1.0) qui vient d'être disponible apporte le « support de la norme 802.11ac pour les freebox compatibles. » Sans autres informations dans les notes de version (et sans Freebox sous la main), difficile de savoir quelles sont les fameuses « freebox compatibles ». Les modèles actuellement dans les salons peuvent-ils profiter du Wi-Fi 802.11ac grâce à cette simple mise à jour logicielle, ou faudra-t-il attendre une mise à jour matérielle du routeur ? Nous avons contacté Free pour en savoir plus. Freenautes, nous attendons aussi vos commentaires pour savoir si vous disposez bien de cette version plus rapide du Wi-Fi grâce à la mise à jour.

Officiellement, la Freebox Revolution ne prend en charge que le Wi-Fi 802.11n

[MAJ] : Clément nous rappelle que le FAI a récemment commencé à distribuer, sans tambour ni trompette, une nouvelle version du Freebox Server qui intègre une femtocell. C'est peut-être ce modèle qui peut bénéficier du Wi-Fi 802.11ac. Il est apparemment distribué depuis le mois dernier.

[MAJx2] : : pour voir si votre Freebox prend en charge le Wi-Fi 802.11ac, rendez-vous dans paramètres Freebox > Mode avancé > Wi-Fi. Univers Freebox indique que les versions "r1" (lettre "A") ne sont pas compatibles.

Par ailleurs, cette mise à jour ajoute un serveur VPN (PPTP et OpenVPN) et la seedbox peut maintenant utiliser une connexion VPN. Concernant la connexion Wi-Fi, il est possible de la désactiver selon une plage horaire programmable et un scan des réseaux environnants est réalisable.

Office 365 et Creative Cloud, des nuages qui peuvent coûter cher 14/04/2014 22:15 | Florian Innocente | 42 commentaires

La sortie d'Office sur iPad — et la très bonne tenue de cette nouvelle version iOS — donne l'occasion de revenir sur les offres d'abonnement de Microsoft et de faire un crochet par celles du Creative Cloud d'Adobe. Il faut en effet souscrire à un abonnement pour faire d'Office sur iPad un outil de travail et pas simplement une élégante visionneuse de documents. Une approche commune à celle d'Adobe où l'on pousse à l'abonnement avec des exclusivités logicielles ou des services mieux dotés.

Microsoft

Avant de détailler l'offre 365 de Microsoft, il convient de rappeler qu'un tout nouvel Office pour Mac va arriver au second semestre (lire également Office iPad et Mac : du code et une équipe en commun). Actuellement, Office 2013 pour Windows existe toujours en version boîte, sa cousine sur Mac l'imitera peut-être en se rangeant aux côtés des formules avec engagement. La seule chose qu'a assurée Microsoft c'est que les abonnés 365 d'aujourd'hui recevront demain automatiquement et sans surcoût la nouvelle version. C'est l'avantage de ces formules avec engagement, l'utilisateur est perpétuellement à jour dans ses logiciels, via les petits correctifs comme les révisions majeures.

À défaut d'informations plus précises sur ce futur Office pour Mac, ce comparatif se fera avec les logiciels et tarifs proposés aujourd'hui.

Office en boîte

Actuellement, deux Office 2011 pour Mac sont vendus en boîte avec une licence perpétuelle. Elles sont valables pour une installation sur 1 seul Mac.

S'agissant des apps iOS, après création d'un...

Lire la suite
Mozilla trouve en interne son nouveau CEO intérimaire, Chris Beard 14/04/2014 21:20 | Stéphane Moussie | 7 commentaires

Sans patron depuis la démission du controversé Brendan Eich au début du mois, Mozilla annonce aujourd'hui avoir trouvé en interne un CEO provisoire. Chris Beard, qui fut le directeur marketing de l'organisation de 2004 à 2013, assurera l'intérim jusqu'à la nomination d'un nouveau CEO.

Mitchell Baker, co-fondatrice et présidente de Mozilla, fait valoir son ancienneté — il était déjà présent pour le lancement de Firefox 1.0 — et la confiance qu'elle lui porte depuis une décennie. Chris Beard, qui rejoindra par la même occasion le conseil d'administration qui a récemment perdu trois membres, a notamment supervisé la sortie de Firefox sur Android et le lancement de Firefox OS au MWC. Il a auparavant travaillé chez Sun et HP, entre autres.

« Mozilla a besoin de réagir rapidement et de façon décisive », note justement Mitchell Baker. L'organisation fait en effet face à plusieurs problèmes d'envergure : la part de marché de Firefox qui s'érode lentement mais sûrement, sa dépendance financière à Google, l'introduction de la publicité (principale mesure pour diversifier les revenus) très mal reçue par les utilisateurs et les chances de succès de Firefox OS sur un marché ultra concurrentiel.

« L'expérience et les connaissances de Chris correspondent à nos objectifs », ajoute Mitchell Baker qui souligne que la mission de Mozilla, développer un web ouvert et libre, est plus que jamais d'actualité alors qu'une poignée de grosses entreprises concentrent et contrôlent tous les aspects de la vie connectée.

Un documentaire sur Jobs et Gates bientôt sur France 5 14/04/2014 17:00 | Stéphane Moussie | 17 commentaires

France 5 diffusera le jeudi 8 mai à 21h35 un documentaire de 52 minutes intitulé Jobs-Gates, le hippie et le geek. L'auteur est Nicolas Glimois, un journaliste qui a reçu le prix Albert Londres en 1999 pour un reportage sur le sort réservé aux filles-mères dans l'Irlande de l'après-guerre. Il est aussi le réalisateur du documentaire avec Karim Kamrani. Voici l'objet de Jobs-Gates, le hippie et le geek :

Palo Alto, en Californie, un après-midi du mois de mai 2011... Steve Jobs, rongé par un cancer, rencontre une dernière fois Bill Gates. Une cérémonie d’adieu entre deux hommes qui ont façonné le monde informatique et changé la manière dont nous vivons et travaillons. Steve Jobs et ses vies multiples : « Wonder Kid », puis quasi-renégat, avant de devenir une sorte de gourou New Age planétaire. Bill Gates, l’homme le plus riche du monde, une vie en forme de courbe exponentielle, seulement infléchie par lui-même et ses désirs de philanthropie universelle. Depuis la fin des années 1970, Gates et Jobs écrivent le futur de l'ordinateur, avec la bagarre entre Mac et PC en fond d'écran.

Sketch : enfin la version 3 pour l'outil de dessin vectoriel 14/04/2014 16:03 | Mickaël Bazoge | 20 commentaires

La version 3 de Sketch [2.4.3 / Démo - US - 69,99 € - OS X 10.7 - Bohemian Coding] est dans les tuyaux du Mac App Store : le studio Bohemian Coding l'annonce sur son site et la mise à jour ne devrait plus tarder à y apparaitre. Cette nouvelle mouture (attendue de pied ferme) du logiciel de dessin vectoriel remplace chez certains Illustrator; la version 3.0 apporte de substantielles nouveautés.

La première, et celle qui frappe immédiatement l'oeil, n'est autre que l'interface remaniée avec de nouvelles icônes, un moteur de recherche toujours visible, une barre d'outils qui se passe de sa petite soeur, des outils d'alignement qui sont désormais dans l'inspecteur… Ce dernier affiche désormais l'ensemble de ses outils (le menu des polices et le sélecteur de couleurs ne sont plus cachés dans un sous-menu), après une réorganisation de l'emplacement des fonctions au sein du logiciel - ce qui a visiblement été un des gros chantiers de cette version : la position des différents outils dans l'interface est désormais beaucoup plus logique.

La gestion des symboles a été elle aussi revue et améliorée : il est désormais beaucoup plus simple et efficace de créer, éditer et partager ces éléments graphiques au sein des documents. La facilité d'usage a d'ailleurs été une des préoccupations des développeurs : les calques et styles de calques ainsi que la gestion du texte et de la typographie ont été simplifiés. L'exportation a été intégrée à même le logiciel (ce n'est plus un mode à part), et il est possible de créer des pré-réglages ou de créer les siens.

Sketch 3 se positionne clairement comme un outil de création d'interface pour des applications mobiles. Le logiciel intègre ainsi les éléments graphiques d'iOS 7 reproduits par le studio Teehanlax afin de guider les graphistes. Et ce n'est là que quelques unes des nouveautés de cette mise à jour, qui sera livrée gratuitement pour ceux qui ont acheté la version 2 après le 1er mars 2014 (il faudra écrire au studio pour recevoir une nouvelle licence). On trouvera les détails sur le blog de l'éditeur. Jusqu'au 21 avr...

Lire la suite
La boutique en ligne de LaCie piratée pendant un an 14/04/2014 14:21 | Stéphane Moussie | 39 commentaires

LaCie prévient aujourd'hui dans un communiqué que la partie e-commerce de son site web a fait l'objet d'une importante attaque. C'est le FBI qui a prévenu il y a un mois le fabricant de périphériques que des données privées liées aux achats passés sur son site web ont pu être dérobées.

LaCie RuggedKey

D'après l'enquête menée dans la foulée par LaCie, les commandes passées entre le 27 mars 2013 et le 10 mars 2014 sont concernées. Les données qui ont pu être volées sont les noms des clients, les adresses postales, les adresses emails, les numéros de cartes bancaires et leur date d'expiration. L'entreprise ne précise pas si les informations étaient chiffrées. Tous les mots de passe des comptes servant à se connecter à sa boutique en ligne ont été réinitialisés et celle-ci a été désactivée le temps de la migrer vers une nouvelle plateforme sécurisée.

Le fabricant indique qu'il a commencé à contacter les clients concernés par ce piratage en fin de semaine dernière et recommande de surveiller son compte bancaire pour repérer une éventuelle transaction frauduleuse.

Pages