Fermer le menu
 

Tim Cook : comment gérer l'échec et le cas du G4 Cube

Florian Innocente | | 11:45 |  85

« Le Cube a été un formidable échec, quasiment dès le premier jour » a raconté Tim Cook la semaine dernière lors d'une discussion à l'Université d'Oxford (vidéo intégrale, Cook débute à 30 min) où il a aussi évoqué l'un des traits de caractère de Steve Jobs.

Une étudiante l'interrogeait sur la gestion des échecs, comment distinguer le raté qui mérite néanmoins que l'on s'obstine de celui qui impose d'arrêter immédiatement les frais. Le Power Mac G4 Cube a appartenu à cette seconde catégorie. Lancé en juillet 2000, sa vente fut "gelée" un an plus tard. Une manière élégante de ne pas dire "arrêtée" tandis que Phil Schiller y allait aussi de sa pirouette sémantique « Les propriétaires de Cube adorent leur Cube, mais la plupart des clients ont décidé d'acheter plutôt notre puissante mini tour Power Mac G4 ».

« Des gens vous diront de ne jamais renoncer, qu'un échec n'est jamais définitif, c'est faux », a commencé par répondre Tim Cook « Vous devez comprendre lorsque quelque chose vous emmène droit dans le mur ».

Puis d'enchaîner sur l'un des quelques gros loupés d'Apple, celui du G4 Cube — vendu trop cher — et la manière dont Steve Jobs pouvait changer d'idée du tout au tout, sans faire de sentiments :

C'était un produit extrêmement important pour nous, auquel on était très attaché, il a représenté un énorme effort de développement, c'était une merveille d'ingénierie. Ça a été un formidable échec commercial, quasiment dès le premier jour

Il a fallu qu'on se regarde dans le miroir et qu'on admette qu'on s'était planté, et je crois qu'il est important de savoir se remettre en question sur quelque chose qui vous est cher.

Il rend alors hommage à Jobs qui, dit-il, avait cette capacité à « être passionné par quelque chose, à le promouvoir auprès de tout le monde mais à savoir se remettre en question en reconnaissant qu'il avait eu tort ».

Il répond à l'étudiante qu'il n'y a aucune méthode claire pour repérer ce qui relève de l'échec irréparable ou de l'erreur passagère.

Son conseil ? « Plus que toute chose, il faut faire preuve d'honnêteté intellectuelle, je vois beaucoup de gens qui n'arrivent pas à ravaler leur fierté et qui se trouvent dans l'incapacité d'accepter l'évidence que ça ne marche pas ». Parce qu'ils ont vendu leur idée à tout le monde, leurs amis, leurs proches : « Alors que l'échec est quelque chose de courant, on ne veut pas l'admettre mais c'est ainsi […] il faut avoir cette honnêteté et le courage de passer à autre chose ».

Lorsque Tim Cook parle de "merveille d'ingénierie", on peut être d'accord sans réserve. Sur la forme comme sur le fond, le G4 cube était aussi étonnant que le G4 "Tournesol" qui suivit

Steve Jobs, poursuit-il, était, de tous ceux qu'il a connus, le plus adroit dans cette gymnastique :

Il défendait une idée avec fougue et dans la minute ou les jours qui suivaient, si une nouvelle information était apparue, vous pouviez penser qu'il n'avait, absolument, jamais défendu cette idée précédemment.

C'était vraiment un pro pour ça et au début je me suis dit : waoh ! il est complètement inconstant. Et puis d'un coup j'ai su apprécier la beauté de la chose, parce qu'il ne restait pas bloqué sur quelque chose comme d'autres personnes, qui persistent sur une idée par amour-propre.

A propos du G4 Cube, on renvoie à un article publié il y a quatre ans. Cette machine a eu une courte existence mais ceux qui devaient la réparer en ont également gardé quelques souvenirs… (lire Chronique du SAV : le G4 Cube).

Pour aller plus loin :
Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


85 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar rolmeyer 16/10/2017 - 11:51 via iGeneration pour iOS

Le Mac Pro est aussi une merveille d’ingénierie et c’est aussi un .... . Bon bon je vous laisse remplir les cases.

avatar MarcMame 16/10/2017 - 12:15 via iGeneration pour iOS

@rolmeyer

"Le Mac Pro est aussi une merveille d’ingénierie et c’est aussi un .... "
----------
Précisons tout de même que tu parles du modèle 6,1.
Les précédents (du 1,1 au 5,1) ont tous connu un véritable succès commercial.

avatar rolmeyer 16/10/2017 - 12:36 via iGeneration pour iOS

@MarcMame

Oui je parle du dernier, les autres c’était des pc mieux rangés à l’intérieur ... des merveilles d’ingénierie pas vraiment...et se rappeler de la myriade de ventilos pour refroidir le G5 et le water cooling on en parle même pas, les pc font ça depuis des lustres et sans fuites....



avatar C1rc3@0rc 16/10/2017 - 13:22

@rolmeyer

Mac Pro poubelle, sorti en 2013, oui.
Les Mac Pro precedents et leurs ancetres Power Mac etaient eux des reussites. Qu'ils n'aient pas ete exempt de reproches, surtout pour les rev A, c'est un fait, que les techniques qu'ils utilisaient se soient retrouvées avant dans les PC Wintel ou des stations RISC, oui, mais force est de reconnaitre la pertinence de ses machines.

On peut aussi parler du Macbook Air, sorti en plein succès des netbook, netbook que Jobs raillait, et qui n'avait rien de révolutionnaire technologiquement (beaucoup d'emprunt a Sony...), mais etait une réussite evidente dans son concept et son integration et qui a su tres vite eliminer ses defauts de realisation...

On pourrait dire a Cook d'appliquer ce qu'il énonce a la liste des echecs produit depuis 2012:
- Mac Pro Poubelle,
- Mabook Retina,
- Apple Watch,
- dans une mesure un peu plus relative les Macbook Pro Touchbar 2016/2017,
car si le G4 Cube a ete un echec commercial évident, il etait aussi une réussite d'ingeniere et d'esthetique, ce qui n'est pas le cas des produits post 2012, cad de l'ere Ive!

Mais il y a une tres grosse différence: si le G4 Cube est un echec, assumé, c'etait ponctuel et Apple avait des remplaçants solides.

Avec la finalisation effective de la prise de controle de Ive a la tete de la conception d'Apple en 2012, on a une liste de ratées sans interruption.
Ce n'est pas un produit qui a ete des le depart en echec, mais tous ceux conçus par Ive depuis (les iPad et iPhone ont ete mis a jour mais ils ont ete conçus en 2007 et 2010...).

Et Apple ne peut pas reconnaître explicitement la liste d’échecs comme un tout ! et bien que forcé de reconnaître en partie ces echecs, ce qui fut le cas pour, dans l'ordre
- Macbook retina,
- le Mac Pro poubelle
on constate une dissociation des machines devant l'echec!
La reconnaissance de l'echec de l'Apple Watch est plus implicite, plus dans l'action que la parole:
- oublié la bijouterie de luxe,
- oublié Colette,
- oublié Lagerfeld et autres peoples grassement payés pour porter a une occasion la tocante,
- oublié les particules d'or dans la ceramique
=> l'Apple Watch en 2017 est un tracker de santé pour malades et futurs malades... mais toujours sans certification medicales... ouch! On baisse le tarif, on reposiotionne a 180º, on cache les chiffre, et on ne prononce pas le mot echec...

Donc deux poids deux mesures, ou la démonstration des différentes stratégies de gestion des crises: ponctuelles ou systémiques.

Car c'est bien la clé de la gestion d'echec.
On peut se planter sur un produit (G4 Cube, Pippin, Apple TV v1, Quicktake, Settopbox,...) de temps a autre, on peut meme se planter sur une famille de produit, mais quand on se plante non stop sur une liste heteroclite, on est sur une autre dimension de l'echec et qui est structurel, démontrant un danger pour l'avenir meme de la société.
Et puis, les investisseurs attendent aussi de voir - depuis la disparition de Jobs - si Apple est une entité autonome ou une coquille vide dont la seule ame etait Jobs... Et force est de reconnaitre, qu'Ive en tout cas n'est pas l'ame d'Apple!

Une autre leçon d'echec vient de Microsoft, qui en connait un rayon. On peut comparer l'echec de l'Apple Watch a celui du Zune, une grosse machine marketing, des sommes enormes investies pour acheter des PDM, une persistence dans le temps,... pour finalement laisser mourrir le produit et jeter l'eponge.

Et puis il y a le remarquable Windows Phone, ou MS a tout tenté, tout payé, meme au-dela de la raison, l’entêtement dramatique jusqu'au risque financier majeur...
Et la pas d'autre solution, on vire le CEO, on vire les equipes, on vire de bord totalement... on revient a l'ADN de base.

Intel aussi a connu un echec de cette ampleur avec l'Atom.

Apple y a echappé pour le moment, l'iPhone et l'iPad tiennent les benefices de la societe et absorbent des echecs comme la tocante ou le netbook, somme toute, tres anecdotiques face a ces monuments que sont iPhone et iPad.

avatar MattEyraud 16/10/2017 - 14:22 via iGeneration pour iOS

@C1rc3@0rc

Tu t’es fait agresser par une Apple Watch ?
Cette rengaine permanente contre l’Apple Watch est dommage car elle en vient presque à réduire à néant toutes les autres démonstrations que tu fais, qui elles semblent pertinentes !
Pourquoi autant d’acharnement ? Pour ma part, j’en vois de plus en plus, les gens qui en ont (dont moi) en sont très content. Je pense que beaucoup d’entreprises aimeraient avoir des échecs comme l’Apple Watch ...

avatar C1rc3@0rc 16/10/2017 - 15:09

Deja pourquoi amalgamer des elements distincts?
Pour me dissuader de critiquer la tocante d'Apple? Aucune chance, je ne cede pas aux menaces et je suis pragmatique.

Ensuite pour ma part je n'en vois pas plus qu'au lancement, voire meme moins, et pourtant c'est pas faute d'etre dans dans endroits ou il devrait y avoir des utilisateurs...
Et quand je passe dans un Apple Store ou un magasin disposant d'un stand Apple, le présentoir désertique c'est toujours celui de la tocante...
Des gens qui en ont qui en sont content j'en connais pas. Des gens qui en ont acheté et qui l'on laissé dans un tiroir ou mis en vente sur les sites de PA, j'en connais 3 ou 4.
Je n'utilise pourtant pas cette constatation comme argument: c'est mon experience et c'est pas representatif. Par contre je pourrais citer les propos des vendeurs avec lesquels j'ai discuté plus de 5 minutes et qui en "off" parlent eux de naufrage... mais la encore c'est pas forcement représentatif.

Et en quoi les elements que je cite comme facteurs de reconnaissance d'echec pour la tocante sont moins pertinent que pour les autre produits?

Ce que je dis ici c'est que la tocante a ete lancé comme un bijou de luxe, avec la plus grosse machine marketing de l’histoire d'Apple.

Aujourd'hui, c'est un tracker de santé pour alerter les personnes malades ou potentiellement malades de quelques unes de leurs fonctions biologiques et cela a titre purement indicatif et inexploitable médicalement car par elle n'est pas certifiée. Si c'est pas un echec sur toute la ligne, qu'est ce qui est un echec alors?

Apres, le plus gros reproche que je fait a l'Apple Watch, c'est de prendre des ressources au détriment du Mac, de l'iPad, de l'AppleTV... les milliards en marketing qui sont parti en fumé dans la fumeuse tocante, reve de Ive de passer pour un artistes bijoutier a defaut d'un createur de mode, auraient ete mieux employé a ameliorer les vrais produits informatiques d'Apple.
Ce que je reproche aussi a la tocante, c'est que ce n'est pas un produit Apple, cad un produit tourné vers l'avenir, un produit innovant dans l'utilisation de l'informatique, une expérience pertinente de la fonction et de l'ergonomie... c'est une calamité ergonomique, qui n'apporte rien en terme de fonction et c'est un produit de suiveur, et pire de suiveurs d'echecs.

avatar LeGrosJeanLou 16/10/2017 - 14:53

@MattEyraud

Quand j'ai lu le titre de l'article je me suis dit "Je sens que C1rc3@0rc va venir nous gonfler avec l'AppleWatch et le MacBook". Pas manqué.

Pour le coup, s'il y en a bien un qui devrait en prendre de la graine et travailler ses obsessions c'est bien lui.

Mais quand on lit ses logorhées interminables on comprend vite que ce qu'il est incapable d'admettre c'est qu'Apple réussisse avec un produit que LUI n'aime pas.

En fait il se prend pour Steve Jobs.

avatar C1rc3@0rc 16/10/2017 - 15:25

@LeGrosJeanLou

Quand TU lis mes logorhées interminables TU comprends vite que ce que je suis est incapable d'admettre c'est qu'Apple réussisse avec un produit que JE n'aime pas...

Ou ais-je dit que je n'aimais pas les produits en question?
Esthetiquement, le Macbook, je le trouve reussi. C'est techniquement et fonctionnellement que c'est une merde. Et ça c'est objectif et argumenté.

La tocante, pas contre, esthétiquement je la trouve déplorable, dans le plus pur style de celles des annees 2009-2011, ces pavés qui reprennent les horreurs des annees 90, manque juste les boutons... C'est une question de gout, je ne dis pas le contraire, mais j'argumente aussi, je ne dis pas simplement: c'est laid.
Et j'ai toujours relevé l'exploit d’ingénierie. C'est un produit inutile, dysfonctionnel que je trouve moche et qui enlaidit le poignet qui en est affligé, mais c'est un exploit d’ingénierie.

Et quand je critique le Mac Pro, les Windows Phone, le Zune, l'Atom,.. ça te gonfle pas ce que j’écris?

Et le fait que j'encense les Macbook Air , iPad et l'iPhone ça te gonfle pas?

Tu m'en vois navré.

avatar pocketalex 16/10/2017 - 16:38

@LeGrosJeanLou

Ce qui est drôle, c'est de cracher et dénigrer le Macbook 12" en expliquant via le succès de la gamme Macbook Air les soit-disant échecs du Macbook 12"

Et pourtant...

C'est méconnaitre l'histoire des produits Apple (ce qui est gênant quand on se pose en gars qui explique la vie) dont celle du Macbook Air, modèle totalement à part des canons de l'informatique de l'époque, qui sacrifiait tout ce que les utilisateurs lambda attendaient (et attendent encore aujourd'hui) d'une machine (les performances, le prix contenu, l'espace de stockage, la richesse de la connectique, etc) pour proposer un modèle dont le seul critère était l'extrême finesse et le poids le plus léger possible

Comme par hasard, on note de nombreuses points commun avec ce Macbook 12" en rupture avec les canons actuels et les attentes des lambdas, mais ça, le Sieur C1rconç1s le passe littéralement à la trappe, vu que ça n'arrange pas son argumentaire (je n'aime pas ce mot avec cette personne mais bon...)

Et les ventes ? Le Macbook Air, aujourd'hui, c'est le gros des ventes de laptop chez Apple, contrairement au nouveau Macbook 12" dont les ventes seraient, parait-il, confidentielles, donc, par démonstration... un échec.

Idem, on oubliera dans la brillante démonstration que le Macbook Air n'a pas toujours été l'entrée de gamme à 1000€ chez Apple, il a commencé à 1800$ (j'ai plus le prix français, ajoutez 100/150€ aux prix en $ et ça ira bien) en prix plancher, soit 400€ de plus que le prix plancher du Macbook 12", je lache ça en passant, et c'était un modèle de niche à l'époque, un truc de fortunés prêt à payer une fortune pour une "bouse" lente et sous-équipée, avec une connectique réduite à sa plus simple expression, tiens, ces critiques qu'on lisait à l'époque ne vous rappellent rien ?

La grande différence entre le Macbook Air et le Macbook 12", au final, c'est que le Macbook 12" est bien moins cher que ne l'a été le MBA à sa sortie, et qu'il propose des performances bien supérieures à ce que proposait le MBA à sa sortie (CPU anémique, gros manque de RAM, disque ultra-lent, etc), le tout dans une machine plus légère, fanless, et avec un écran retina juste sublime et un trackpad au top

Au vu de ces différences, le Macbook 12" est donc parti pour lentement sortir de sa niche et devenir mainstream, avec un succès plus grand encore que le MBA

Et c'est un raisonnement qui part de fais non biaisés, du coup ça change du @Circonsr1t

avatar bbtom007 16/10/2017 - 18:26 via iGeneration pour iOS

@pocketalex

2 erreurs pour le MacBook pour moi. L’absence de Magsafe et et lecteur de carte sd. Ces deux points ont été supprimé par apple alors que les autres compromis se comprennent avec l’usb c. On est passé pas loin de la machine ultra portable parfaite
Mais bon on va pas refaire l’histoire 😢

avatar harisson 17/10/2017 - 15:09

@LeGrosJeanLou

"Pour le coup, s'il y en a bien un qui devrait en prendre de la graine et travailler ses obsessions c'est bien lui."

C'est peine perdue, il a coché toutes les cases sur ce commentaire ^_^ (il en a même ajouté une nouvelle récemment avec FaceID).

avatar Silverscreen 16/10/2017 - 14:30 via iGeneration pour iOS

@C1rc3@0rc

Le Macbook se vend assez bien et c’est une merveille niveau silence, poids qualité d’écran. La présence d’un unique port Usb-C et le prix sont limitants mais pas la preuve d’un échec du concept même si une nouvelle itération mieux pourvue en ports serait bienevenue

L’Apple Watch est adorée par ses utilisateurs, moi le premier...

Pour les échecs, je relèverais plutôt la boom box d’Apple : ni public ni bon son...

avatar C1rc3@0rc 16/10/2017 - 14:43

Le Cube est adoré par ses adeptes...

La "boom box" n'est pas encore sortie... parler d'echec c'est un parti pris, pas une constation.

Concernant le Macbook Retina, Tim Cook a du intervenir suite aux echecs de Schiller pour expliquer que c'etait une machine destinée a une niche tres petite. Pour une machine qui a ete presenté comme remplaçante du Macbook Air, Macbook Air maintenant remplacé officiellement par le Macbook Pro 13", ça fait quand meme beaucoup de reconnaissance d'echecs...

avatar pocketalex 16/10/2017 - 16:09 (edité)

[modéré] FI

avatar bonnepoire 18/10/2017 - 09:27

C1rc3@0rc et ses diarrhées verbales. Le centre du monde doit tout sortir...

avatar MarcMame 16/10/2017 - 14:48 via iGeneration pour iOS

@rolmeyer

"des merveilles d’ingénierie pas vraiment...et se rappeler de la myriade de ventilos pour refroidir le G5 et le water cooling on en parle même pas, les pc font ça depuis des lustres et sans fuites...."
------------
Mais enfin de quoi tu parles ?
Le G5 était-il un Mac Pro ? NON.

avatar pocketalex 16/10/2017 - 16:50

@rolmeyer

"Le Mac Pro est aussi une merveille d’ingénierie et c’est aussi un ...."

Tim Cook qui nous parle de l'échec du Cube, qui est resté à peine 1 an au catalogue, et qui dans le même temps traine sur sont Store la bouse du Mac Pro poubelle 4 ans de suite malgré des critiques bien supérieures à celles que s'est ramassé ce pauvre Cube à l'époque, c'est, comment dire... fort de fruit

Il a peur de rien le Tim

En plus, si le Cube a eu ses critiques, il a également eu un très forte communauté de supporters.
Le Mac Pro poubelle, personne ne veut en entendre parler, et encore moins le défendre

avatar CM-S 16/10/2017 - 12:01

Ils ont laissé pourrir Le Mac Pro 4 ans avant de donner des nouvelles en même temps.

avatar MarcMame 16/10/2017 - 12:17 via iGeneration pour iOS

@CM-S

"Ils ont laissé pourrir Le Mac Pro 4 ans avant de donner des nouvelles en même temps."
---------
Sans doute justement parce qu'il se vendait très mal.
Ne pas confondre causes avec conséquences.

avatar Vanton 16/10/2017 - 13:23 via iGeneration pour iOS

@MarcMame

C’est un cercle vicieux... Ne pas le renouveler n’incitait pas à l’acheter. Parce qu’il ne se vendait pas il n’était pas mis à jour, et parce qu’il n’était pas corrigé et suivi il ne se vendait pas...

avatar debione 16/10/2017 - 19:50 (edité)

et c'est une spécialité politique... On laisse pourrir une situation (alors que l'on pourrait y remédier) pour finalement déclarer la situation tellement catastrophique qu'il faut tout foutre par la fenêtre.

Exemple type: le MBA, que l'on ne fait plus évoluer... Au final on déclarera que le macbook est nettement mieux car plus vendu que le Air... Sauf qu'un Air avec un bon écran et c'est le macbook complètement hors de prix qui ne se vend plus.

avatar McDO 16/10/2017 - 12:13 (edité)

L'échec tout comme le Mac Pro poubelle. A force de vouloir imposer sa vision étriquée, la corde fini par céder.

avatar marc_os 16/10/2017 - 14:44

@ McDO
« Vision étriquée »... à mon avis ce n'est pas celui que la vindicte geekesque accuse qui a une vision étriquée, mais justement tous ces pseudo geeks qui font in fine plus de mal que de bien.
Et le G4 cube était une merveille de techno injustement déscendue par la presse soit disant spécialisée et les pseudo geeks qui n'ont de grand que leur égo.

avatar je-deteste-android- 16/10/2017 - 12:14 via iGeneration pour iOS

Les G4 Cube, l'iMac G4 et le Mac Pro 2013 sont clairement les plus beaux ordinateurs conçus par Apple.

avatar C1rc3@0rc 16/10/2017 - 13:35

@ je-deteste-android-

L’appréciation de l'apparence est un critère personnel totalement subjectif qui n'est pas pertinent.
La reussite objective d'un produit peut se mesurer au niveau commercial, fonctionnel, l'innovation d’ingénierie, ou encore s'il devient une référence a suivre.

On peut prendre en reference par exemple le Macbook Air. Son concept a ete le modele que beaucoup de constructeurs de PC wintel ont tente de copier, et ont mis beaucoup de temps a copier.
On peut aussi evoquer l'iPad dans la meme veine.
Et on ne parle meme pas de l'iPhone de 2007.
On peut ne pas apprecier l'esthetique de ces produits, pourtant on ne peut pas nier qu'ils soient des reussites exemplaires.

Pages