Fermer le menu
 

Le Mac mini sort de la photo de famille

Florian Innocente | | 16:00 |  217

Cachez ce Mac mini que je ne saurais voir. Le petit ordinateur de bureau d’Apple ne figure plus sur la photo de famille qui illustre le choix proposé dans la famille des Macintosh.

C’est de l’ordre de l’anecdotique, mais c'est tout à fait représentatif de la situation de cette gamme qui fait le grand écart entre des machines flambant neuves et d’autres franchement vieilles.

Le MacBook Retina a pris la place du petit mini pour laisser un peu d’air au nouveau MacBook Pro. Ainsi présentée, la gamme se compose d’un iMac et de trois types de portables. Le Mac mini et le Mac Pro sont toutefois bel et bien présents encore lorsqu’on clique sur le lien pour aller comparer les machines entre elles. Le coup de gomme n’est pas allé jusqu’à les rendre invisibles là aussi.

Lorsqu’Apple avait utilisé pour la première fois ce visuel en août 2015, elle avait fait directement l’impasse sur le Mac Pro. C’est maintenant au tour du Mac mini de sortir du cadre, lui qui n’a pas reçu de mise à jour depuis exactement deux ans.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


217 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar jfxav 01/11/2016 - 18:28

@ docidoc
Elle a fait plaisir à ses clients au tout début de son existence (les clients étaient moins nombreux...)
On pouvait avoir une mise a niveau de l'apple IIe pour augmenter sa carte graphique, ses ROM
puis il y eu la mise à niveau du Mac 128 en Mac Plus
et je crois du SE en SE30
et puis.... terminé (autant que je me souvienne)... dommage

avatar NikonosV 31/10/2016 - 21:31

pour moi c'était la machine indispensable dans la gamme
c'était une machine top, rikiki, complète, discrète. On m'a souvent demandé mais il est ou l'ordi ?
on pouvait le planquer :o)

sur le bureau, il n'y avait que le clavier Logitech sans fil K811 rétro éclairé et souris sans fil Logitech MX

j'ai arrêté le mbp et j'ai pris un Air (plus léger à trimbaler) et un mini

avec le mini, on pouvait avoir un quad core (très utile si on retouche bcp de photos en raw) , le personnaliser, brancher n'importe quel écran mat

Ils l'ont tuer 2 fois, quand ils ont viré le gpu dédié qu'ils avaient mis dans le précédent model et quand ils ont viré le quad core dans la dernière génération

ils sont en train de l'achever là ...

lors du dernier renouvellement, je m'attendais à un quad core i7 et Nvidia 640m, dans le monde pc, il y avait les gigabyte brix et des Zotac

alors on tombe de haut avec le dernier Mac mini quasi 2 fois moins puissant que l'ancien model et bridé à mort

j'ai commencé le hackintosh la première fois quand le Air n'existait pas avec un netbook sous OSX
avec les specs du dernier Mac mini je suis revenu au hackintosh avec une mini tour ...

avatar socorsu 31/10/2016 - 22:02 via iGeneration pour iOS

J'ai un mini de fin 2009, il me sert principalement de station multimédia sous ma TV. Mais il commence sérieusement à ramer.

Je ne veux pas d'un Apple TV car l'environnement est trop ferme et je fais un peu de bureautique, vidéo ou autres trucs

Conclusion en ce moment je lorgne du côté Intel NUC ou équivalent. Windows 10 est top, franchement c'était vista qui m'avait poussé vers Mac.



avatar NikonosV 31/10/2016 - 23:28

@socorsu : avec un SSD ou DD ton mini ?

avatar Kloo13 01/11/2016 - 02:15 via iGeneration pour iOS

Moi j'ai acheté un Alienware alpha r2 809€!
i7 4choeurs 2,6Ghz, 8Go de RAM DDR4 2133Mhz et une GTX 960.
Je peux décider de changer la RAM, le DD et si j'avais pris le premier prix à 569€ j'aurais même put changer le CPU, mais le GPU aurait été un peu moins bien, mais mieux que chez Apple. Je peux y rajouter pour 200€ un boitier externe pour une autre carte graphique.
Les dimensions? Celles du Mac Mini en un peu plus haut (1cm ou 2 en plus)...

Oui je fais partit de ces gens qui ont passé des années à écrire: "non c'est trop si ça continue je change de crèmerie!" Et puis la je viens de le faire! La bête me sera livré en décembre! En espérant que win10 ne soit pas trop pourrit!...au pire, je me suis renseigné, il y a des gens qui ont réussis à en faire un hackintosh! Il y a des tuto sur sur le net!

Allez patience et courage!

avatar Chanteloux 01/11/2016 - 04:28 (edité)

@kloo13
Win10 n'est pas pourri, il est même plutôt moins bogué qu'OS X (ce qui n'est pas vraiment difficile), on peut s'y faire vraiment, avec du temps et du courage, mais faut aimer quoi... La logique est tellement différente d'Apple, l'interface moins belle aussi... Moi j'ai pas aimé, j'ai revendu ma Surface pro et suis revenu au Mac (MB12'). 1ère incursion ratée dans le monde de Windows... C'est OS X qui me verrouille à Apple. Mais je crois bien que je me reprendrai, vus les dérapages confirmés dApple.

avatar melaure 02/11/2016 - 09:15

Mais même Seven n'est pas pourri !!! Je ne compte même plus le nombre d'années sans Kernel Panic. Il faut arrêter avec les stéréotypes !!!

avatar awk 03/11/2016 - 00:13 via iGeneration pour iOS

@melaure

Là je ne peux que te rejoindre 😎

avatar webHAL1 01/11/2016 - 09:49

Ce qu'il faut garder à l'esprit, c'est que l'abandon du Mac mini par Apple n'a rien d'une *conséquence* de la baisse de ses ventes. La causalité est inverse : c'est un choix délibéré de la part de la Pomme de délaisser cette machine qui a entraîné son insuccès commercial et, en conséquence, sa mort à petit feu.
Plutôt que de tenter d'augmenter sa part de marché dans le secteur des ordinateurs de bureau, pour lequel le Mac mini est une machine bien adaptée, mais qui est un créneau très compétitif où les volumes se font principalement auprès des entreprises, Apple a décidé de mettre l'accent sur l'iMac, qui présente les avantages suivants :
1. Différentiateur par rapport à la concurrence.
2. Petit volume avec des marges importantes plutôt que grandes quantités de machines avec de faibles marges.
3. Conséquence du point 2 : un service après-vente et un support moins coûteux pour la firme.

Apple aurait parfaitement pu mettre en avant dans ses Apple Store et ses publicités le Mac mini et la machine, avec des mises à niveau classique (petit rafraîchissement des caractéristiques techniques tous les 6-9 mois), se serait très bien vendue. Mais elle aurait clairement cannibalisé les ventes d'iMac, un ordinateur nettement plus rentable pour la société.
La Pomme est aujourd'hui très différente de la société de la fin des années 90, qui avait pour but avec le premier iMac et l'iBook d'augmenter sa part de marché pour se développer. Apple considère aujourd'hui qu'accroître ses profits passe par des prix plus élevés, et non par des volumes de vente plus importants.

Rendez-vous dans 5 ans pour voir si la stratégie aura payé. ;-)

Cordialement,

HAL1

avatar Jef-67 01/11/2016 - 10:16

Enfin une analyse intelligente de ce qui se passe chez Apple, C'est aventure du Mac Mini est un exemple de ce qui est arrivé au Xserve par exemple, et je redoute que ce soit la même chose pour le Mac Pro.
Cette société était avant tout, une société d'ingénieur et de designer innovant chaque jour. Aujourd'hui c'est une boîte à cash. Pour ma part, depuis des années, je n'ai vu arriver que gadget sur gadget ...
Heureusement que l'OS repose encore sur un noyau BSD ;-)

avatar awk 01/11/2016 - 11:43

Une des choses surprenante dans bien des propos c'est la croyance dans le fait que si les Mac Mini se vend peut c'est de la faute d'Apple qui n'a pas rendu le produit suffisamment attractif.

La perte d'intérêt pour les desktop, hors certaine niches, est un phénomène globale qui touche l'ensemble de l'industrie depuis des années 😎

Apple pourrait sortir le Mac Mini le plus fantastique qui soit, les ventes ne seraient pas pour autant suffisamment importante pour être significative.

avatar foxsyl 01/11/2016 - 18:11 (edité)

Et bah vas y j'attends ce que tu appelles les " évolutions à long terme "... Tu me reprochais de ne rien représenter du tout autre que moi même, je te décris précisément pour quelle raison je considère que la vision d'Apple (v. Tim Cook) est mauvaise, notamment ça rune très grosse partie de utilisateurs de Mac bossent dans les métiers du numérique et dans des start-ups et sont souvent des développeurs/graphistes pour qui la puissance de calcul compte et la multiplication des adaptateurs est plus un désagrément qu'autre chose et tu me réponds quoi ? La même chose que d'habitude à savoir " ne t'inquiète pas, Apple sait ce qu'il fait bien mieux que toi "...

A t'entendre on dirait un prophète d'Apple, qui viendrait affirmer que quoiqu'ils fassent de toute façon ça sera bénéfique, et si on pense le contraire, bien mal nous en fasse car on est dans l'erreur... A peu de détails près c'est le discours d'une secte... Tu n'étayes tes dires avec aucun argument autre que " la foi en Apple ". Pour valider ton argumentaire tu nous sors des " l'ère est à... ", " tu ne vois pas les évolutions à venir, etc... ", mais aucun argument, rien, aucun graphique, aucune étude qui prouve ce que tu dis.... Il faudrait te croire sur parole, et quand une réponse semble un peu trop élaborée en termes d'arguments tu cherches la mini faille dans 'lune des phrases de conclusion ou de début de commentaire pour répondre que je suis dans l'erreur, toujours sans arguments... Il faudrait que je te crois sur parole, tu connais les métiers d'avenir, tu sais quelles sont les modifications initiées dans le marché et le paysage informatique, mais bien sûr, personne à part toi et Apple ne le sait et le ne voit...

C'est tout autant crédible que quand tu penses que les résultats financiers actuels montrent les bons choix opérés par Apple ces derniers temps (donc père TimCook) alors qu'il s'agit plutôt des résultats des choix opérés sous l'ère Jobs. Ceux de Cook seront visibles bientôt, ne t'inquiète pas

avatar webHAL1 01/11/2016 - 19:11 via iGeneration pour iOS

Je partage l'opinion de foxsyl sur le sujet du Mac mini et sur l'évolution de l'offre d'Apple pour les créatifs. Ce que je trouve intéressant c'est que Microsoft, depuis 3-4 ans, fait des appels de pied à cette catégorie d'acheteurs et qu'il n'est pas impossible que ceux-ci se détournent petit à petit des produits pommés. Mais Windows charrie tout son historique et sa mauvaise réputation, et je ne pense pas que l'image d'Apple soit suffisamment dégradée à l'heure actuelle pour qu'un "switch" massif soit à l'ordre du jour.

Pour en revenir au Mac mini, on peut dresser un parallèle intéressant avec l'iPhone SE. Alors que sur le marché des smartphones Apple n'a pas hésité à sortir ce modèle, quitte à cannibaliser les ventes des iPhone plus chers, elle n'a pas choisi de suivre la même stratégie sur le marché des micro-ordinateurs en donnant sa chance au Mac mini. Je pense que c'est assez révélateur des priorités de la Pomme : elle est prête à faire des compromis pour acquérir un client sur le segment téléphonie – dans l'espoir sans doute qu'il optera pour un appareil plus cher lors de son renouvellement –, mais ne souhaite pas investir la même énergie sur le marché de la micro-informatique. C'est dire qu'elle imagine que son avenir repose bien davantage sur iOS que sur macOS.

Cordialement,

HAL1

avatar awk 01/11/2016 - 19:30 via iGeneration pour iOS

@webHAL1

Le parallèle avec l'iPhone SE est inepte

Tu mets en relation un segment du marché des ordinateurs qui s'effrite depuis des années tout acteurs confondu et un segment du marché du portable plus que porteur 😎

Cela ne peut pas fonctionner 😉

avatar brunitou 01/11/2016 - 20:53 via iGeneration pour iOS

PS: je précise que je suis Mac user depuis "seulement" 2004 (iBook) et que pendant bien des années, je ne m'intéressais aucunement à iOS (j'étais un fervent utilisateur de Symbian °_° ) -> tout peut toujours basculer...

avatar webHAL1 03/11/2016 - 11:25

Ça serait passionnant de connaître l'aventure du Mac mini au sein d'Apple. Je pense personnellement qu'il s'agit d'une machine qui a provoqué de forts clivages parmi les dirigeants de la firme, certains y voyant une très bonne solution pour gagner des parts de marché alors que d'autres devaient s'inquiéter de la "cannibalisation" des ventes des ordinateurs haut de gamme comme l'iMac et le Mac Pro. Selon moi, c'est ce qui explique le manque d'enthousiasme de la firme par rapport à cet appareil, qui n'a pas été mis en avant, mis à part lors de son lancement.
Sur le marché des micro-ordinateurs, Apple a une marge de progression énorme en terme de part de marché. Par contre, en terme de profits, elle s'en sort très bien. La situation est exactement identique sur le marché des téléphone portables. Depuis environ 2011, les ventes par trimestres se sont stabilisées à un peu moins de 500 millions d'unités par trimestre, on peut imaginer que, comme pour les ordinateurs, dans un futur proche elles commenceront à décliner peu à peu, les consommateurs souhaitant probablement conserver leur appareil le plus longtemps possible et ne voulant plus investir trop dans un objet "courant". Et il sera intéressant de voir ce qu'Apple décide de faire avec l'iPhone SE. Connaîtra-t-il un destin similaire à celui du Mac mini, devenant de moins en moins attractif face à la concurrence et, surtout, de moins en moins promu par la Pomme ? Ou bien celle-ci décidera-t-elle de conserver un modèle de smartphone d'entrée de gamme, réussissant à avoir à son catalogue un appareil à prix "abordable" tout en s'assurant une marge suffisante dessus ? Pour ma part, comme d'autres l'avaient supposé ici lors du lancement de l'iPhone SE, j'ai plutôt tendance à penser qu'il s'agissait d'un modèle temporaire, et que son parcours ressemblera à celui du Mac mini. Je crois en effet qu'Apple aura du mal à avoir un appareil attractif sur ce créneau, face aux concurrents chinois principalement.

HAL1

avatar webHAL1 07/11/2016 - 10:09

Il peut être intéressant de se pencher sur les ventes de Mac depuis l'introduction du Mac mini (début 2005) :
https://www.statista.com/statistics/263444/sales-of-apple-mac-computers-...

On constate que celles-ci ont progressé de manière importante entre début 2006 et début 2012 (Apple est passée de 1,254 millions de machines vendues par trimestre à 5,198 !). Ensuite, l'évolution est davantage en dents de scie, mais la Pomme a tout de même réussi à faire mieux à trois reprises : dernier trimestre 2014 (5,520 millions), premier trimestre 2015 (5,519 millions), et dernier trimestre 2015 (5,709 millions !). Si on fait le parallèle avec les ventes de PC, celles-ci sont en déclin depuis fin 2011 (~ 85 millions d'unités par trimestre à l'époque) et se situent aujourd'hui aux alentours de 60 millions par trimestre.
Apple n'est donc pas un fabricant de PC "comme les autres". Si les Mac subissent forcément la pression des nouveaux types d'appareils (tablettes, smartphones avec grand écran, ...), la Pomme dispose d'une marge de progression considérable sur ce marché, puisqu'elle ne s'octroie actuellement que moins de 10% du nombre total de micro-ordinateurs vendus. La diminution de ses ventes est sans commune mesure avec celle du marché du PC en général (elle est au même niveau que fin 2011 là où le marché à reculé de près de 30 points) et il est inutile de rappeler qu'elle capte la très grande majorité des profits de cette industrie. Il ne lui manque donc que la volonté de mettre davantage l'accent sur le Mac pour continuer à augmenter sa part de marché. À voir si les nouveaux MacBook Pro "Touch Bar" le lui permettront.

Cordialement,

HAL1

Pages