Fermer le menu
 

Le Mac mini sort de la photo de famille

Florian Innocente | | 16:00 |  217

Cachez ce Mac mini que je ne saurais voir. Le petit ordinateur de bureau d’Apple ne figure plus sur la photo de famille qui illustre le choix proposé dans la famille des Macintosh.

C’est de l’ordre de l’anecdotique, mais c'est tout à fait représentatif de la situation de cette gamme qui fait le grand écart entre des machines flambant neuves et d’autres franchement vieilles.

Le MacBook Retina a pris la place du petit mini pour laisser un peu d’air au nouveau MacBook Pro. Ainsi présentée, la gamme se compose d’un iMac et de trois types de portables. Le Mac mini et le Mac Pro sont toutefois bel et bien présents encore lorsqu’on clique sur le lien pour aller comparer les machines entre elles. Le coup de gomme n’est pas allé jusqu’à les rendre invisibles là aussi.

Lorsqu’Apple avait utilisé pour la première fois ce visuel en août 2015, elle avait fait directement l’impasse sur le Mac Pro. C’est maintenant au tour du Mac mini de sortir du cadre, lui qui n’a pas reçu de mise à jour depuis exactement deux ans.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


217 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar foxsyl 31/10/2016 - 20:35

Et au passage, je ne vois pas où est la caricature dans ce que je dis... Ose me dire que Kim Kardashian n'est pas considérée comme l'une des plus grandes représentantes de la mode ? Ose me dire qu'Apple ne cherche pas la hype à tout prix en achetant Beats, en mettant plus de fonctionnalités " esthétiques " que pratiques sur Sierra et iOS 10 ? Pour toi une conférence développeur qui s'attarde plus sur un store à émoticones et aux nouveaux effets de iMessage qu'aux évolutions profondes du système, de ses nouvelles API, etc... c'est pas rechercher le buzz et la hype ? Je trouve ces ajouts intéressants, attention, mais ils ne sont clairement pas sensés prendre autant de temps dans une présentation, de surcroît quand elle est dédiée aux développeurs et que les évolutions logicielles profondes sont presque anecdotiques en termes de temps à côté...

ça démontre réellement le changement de stratégie d'Apple qui n'a jamais réellement été portée sur le hardware, et c'est d'ailleurs l'une de ses forces, mais qui, comme le disait d'ailleurs très bien Steve Jobs, se trouvait au croisement entre la technologie et l'art.

Apple sous Wozniak & Jobs c'était placer le curseur plus proche de la " technologie " que de l'art, Apple sous Steve Jobs c'était placer le curseur parfaitement au milieu entre la technologie et l'art, Apple sous Tim Cook c'est placer le curseur bien plus proche de l'"art" que de la technologie...

Les excès, quels que soient leur côté, sont mauvais... Trop de technologie et pas assez d'art éloigne le grand public mais attire les Pro. Un juste milieu attire tout le monde. Trop d'art et pas assez de technologie attire le grand public mais éloigne les Pro. Dans ce cas il faut assumer, soit de ne plus viser les utilisateurs Pro et devenir les développeurs d'un système visant plus la hype et le buzz que le fonctionnel avec leurs produits actuels, soit viser les Pros mais dans ce cas il faut d'urgence faire des choix plus judicieux techniquement pour les Pros

avatar awk 01/11/2016 - 01:59 (edité)

@foxsyl

"Et au passage, je ne vois pas où est la caricature dans ce que je dis."

Tant pis pour toi, à ce niveau là je ne peux rien contre tes croyances 😎

avatar foxsyl 01/11/2016 - 10:26 (edité)

Oui effectivement, en attendant je note que le seul qui essaie de les imposer à tous les commentateurs quoi qu'il en soit, c'est toi, donc derrière me reprocher de défendre une idée, il fallait oser.

Il suffit de lire tes commentaires pour voir qu'en gros, tu valides une vision de l'entreprise où il ne faudrait viser que le maximum de profit immédiat, et tant pis pour le reste. Sauf que si tu te renseignais tu saurais probablement que profit immédiat ne veut pas dire profit sur le long terme et que c'est même souvent l'inverse, une stratégie visant le profit immédiat délaisse le long terme qui du coup devient secondaire. On gagne un max d'argent sur le court terme puis, sur le long terme, on s'effondre progressivement à cause de choix court-termistes effectués. Donc non, cette stratégie que tu prônes de la satisfaction parfaite des actionnaires avec une vision orientée vers le profit à court terme n'est pas du tout la mienne, et je n'ai pas souvenir que c'était celle de Steve Jobs qui a toujours visé la pérennité de ses sociétés, quitte à ce que cela se fasse par des baisses de chiffre d'affaires sur le court terme et donc l'insatisfaction temporaire des actionnaires, totalement l'inverse de ce que tu prônes.



avatar awk 01/11/2016 - 11:09

@foxsyl

" donc derrière me reprocher de défendre une idée"

Je ne te reproche nullement de défendre tes idées 😎

Je met juste en avant le fait que ce que tu considères être des idées n'est juste que des fantasmes ne reposant sur rien d'autres que des feeling et des aigreurs ;-)

avatar foxsyl 01/11/2016 - 18:03 (edité)

Des fantasmes ? Très bien, j'attends des argumentaires un peu plus fondés que quelques paragraphes avec un smiley de conclusion à chaque fois pour assoir la supériorité de ton idée. J'ai déjà lu pas mal de tes commentaires, c'est pas compliqué tu dois représenter une énorme partie des commentaires à toi tout seul, et ta vision est bien celle d'une entreprise qui viserait le profit immédiat et la satisfaction maximale des actionnaires.

Autrement comment expliquerais-tu que tu mets en avant le fait qu'Apple n'aura raison de poursuite dans la direction où elle va uniquement selon les résultats financiers. Tu as clairement répondu qu'Apple n'avait qu'à juger du succès en se basant sur les résultats financiers et rien d'autre, c'est assez clair comme phrase, ça veut tout simplement dire que les visions à la Jobs où parfois ça faisait grincer les dents des actionnaires et où les décisions prises n'étaient pas forcément bénéfiques à court terme mais plutôt à long terme, sont à oublier car elles ne génèrent pas de résultats financiers directement...

Donc oui, ce genre de discours signifie, purement et simplement, que tu considères que l'entreprise ne doit suivre que la dictature des résultats financiers, immédiats forcément car un investissement long terme ne se voit pas sur des résultats financiers avant un moment, et qu'ils ne doivent prendre que des décisions leur permettant de générer plus de cash, quitte à ce que cela sacrifie leur avenir...

avatar awk 01/11/2016 - 18:07 via iGeneration pour iOS

@foxsyl

Aucune importance si tu ne partages pas ce que je met en avant je ne suis pas ici pour te convaincre.

Je propose, tu disposes ... cela me convient fort bien.

Je ne cherche pas ici de reconnaissance et encore moins qu'on finisse par me donner raison. C'est enjeux là se vivent dans d'autres cercles plus légitimes 😉

avatar awk 01/11/2016 - 11:11 (edité)

@foxsyl

"où il ne faudrait viser que le maximum de profit immédiat,"

Absolument pas, tu caricatures un propos que tu n'as pas compris.

Il ne s'agit en rien de profit à court terme mais d'adaptation à long terme aux évolutions de l'état du marché.

Il n'y a strictement rien de court-termiste dans la stratégie d'Apple.

Ce qui est à courte vue c'est le déni de la réalité de ce qu'est devenu le marché et des tendances à moyen termes qui se dégagent.

Tu essais de penser l'avenir en restant sur ce qu'était la donne du marché il y a dix ans.

avatar awk 01/11/2016 - 02:01 (edité)

@@foxsyl

"Apple sous Wozniak & Jobs"

Tu sait combien ça a durer avant que Wozniak soit mis au placard et poussé vers la sortie ?

Passé l'Apple II, Apple c'est Jobs pas Wozniak 😎

avatar foxsyl 01/11/2016 - 10:29 (edité)

Avant de répondre il faudrait peut-être chercher à comprendre le sens de mes commentaires, si si tu verras c'est utile ! Où ai-je dis qu'Apple sous Wozniak & Jobs a duré longtemps ? Tu peux relire autant de fois que tu veux mon commentaire, je ne l'évoque jamais.

Je précisais seulement que sous Wozniak & Jobs le curseur était trop placé du côté de la technologie et pas assez de l'art donc n'intéressait pas vraiment le grand public, que du côté de Jobs il s'est plutôt placé en plein au milieu entre la technologie et l'art et qu'avec Cook (& Ive) aux commandes on se retrouve plutôt avec un curseur bien plus proche de l'art que de la technologie.

Aucun rapport avec ton commentaire qui commente une phrase que je n'ai pas écrite... En revanche, je persiste, oui seul Jobs savait placer réellement le curseur entre technologie et art au bon niveau. C'est d'ailleurs car sa vision s'éloignait de celle de Wozniak que celui-ci est parti, car lui visait beaucoup plus l'aspect " technologique " que " artistique ".

avatar awk 01/11/2016 - 11:17 (edité)

@foxsyl

"Où ai-je dis qu'Apple sous Wozniak & Jobs a duré longtemps ?'

Ton propos n'avait de sens que si cet Apple Wozniak & Jobs avait eu une durée et un impact sérieux sur l'entreprise ce qui n'est pas le cas.

Comme ici :

"Je précisais seulement que sous Wozniak & Jobs le curseur était trop placé du côté de la technologie et pas assez de l'art donc n'intéressait pas vraiment le grand public, "

Ceci ne tient nullement la route Wozniak n'a jamais excellé de pouvoir opérationnel après l'IPO et en avait un très faible avant.

De plus l'Apple II était une vision remarquablement attractive ...

Bref tu racontes hélas n'importe quoi, ça part dans tous les sens et tu racontes l'histoire en la pliant à ce que tu peux en comprendre 😎

avatar foxsyl 01/11/2016 - 17:57 (edité)

Wozniak n'a pas été très longtemps dans l'entreprise effectivement, mais je pense que les quelques réalisations qu'il a effectué ont bien assez marqué l'entreprise pour qu'on le considère comme " le gars qui est resté que quelques années et qui n'a eu aucune influence "...

Tu considères que je plie l'histoire à ma convenance ? Mais bien sur... Dans ce cas faudra m'expliquer pourquoi Jobs et Wozniak étaient assez peu d'accord sur l'orientation à donner aux ordinateurs Apple car Jobs voulait que ce soit bien plus " fermé " quand Wozniak les voyaient comme des PC geeks avec pleins de ports d'extension, etc... Ce n'est pas plier l'histoire ça, c'est la pure réalité. Donc oui, l'ère Wozniak a existé car c'est lui qui a en partie lancé Apple en participant activement à la création des premières modèles d'ordinateurs qui étaient les best sellers d'Apple jusqu'à un bon moment après... Donc qu'il ait un pouvoir IPO ou autre ne m'intéresse pas, la réalité c'est que les best sellers d'Apple durant ses premières années d'existences ont tous été très grandement inspirés de la vision de Wozniak car c'est lui qui supervisait leur création et même y jouait un très grand rôle... Seul ça a de l'importance, un personnage qui ne dirige pas l'entreprise mais dont ses ordinateurs sont les best sellers de celle-ci a bien plus de pouvoir et d'influence sur celle-ci que tu essaie de le faire croire.

L'Apple II avait beau être attractif, il restait un ordinateur avec une vision de " geek ", qui voulait le maximum de ports d'extension, etc... Donc oui, le curseur à l'époque était plus placé du côté de la technologie que de l'art, ne t'en déplaise...

avatar awk 01/11/2016 - 18:01 via iGeneration pour iOS

@foxsyl

Jobs à très vite gagné le reste n'est que littérature

Apple et jobs c'est l'antithèse de l'esprit geek 😎

avatar awk 01/11/2016 - 18:04 via iGeneration pour iOS

@foxsyl

Tu surestimes totalement le poids de la vision de Wozniak dans le succès de l'Apple II

La vision différentiante qui fait le succès d'Apple au dépend de la masse de concurrents des l'époque c'est clairement Jobs

Tu réécrits une histoire que tu comprends visiblement assez mal et que tu idéalises 🙃😉

avatar awk 31/10/2016 - 18:14

@foxsyl

Et juste pour info : il n'y a jamais eu autant de Macintosh en entreprise qu'aujourd'hui 😜

avatar awk 31/10/2016 - 18:24 (edité)

@foxsyl

Et sait-on jamais je vais quand même te donner quelques éléments de réflexion.

Tout le secteur "Digital Meida Creation" qui fût par le passé un eldorado traverse une grave crise que ce soit au niveau des indépendant ou des entreprises.

La PAO, le pré-presse, la photographie, l'audiovisuel, la musique, le son, les métiers de la 2D ... sont souvent sinistré, l'activité replis, les budgets s'effondres, nombre de structure disparaisse, les fins de mois sont difficiles ...

Les usages de ces savoir faire se sont très largement démocratisé et une part conséquente de ce qui avant été sous-traité à des spécialistes ne l'est plus aujourd'hui ... ajoute en cela la montée en puissance des pays émergeants, les nouveaux mode d'activité free-lance ...

Bref tous ces métiers qui furent les reines du bal au temps où Apple avait 2% de PDM ne sont en rien aujourd'hui un avenir et certain ses meurent.

A côté de cela les usages moins poussé des outils ""Digital Meida Creation" font aujourd'hui partie de bien des métiers sans y être centrale. On fait un peu de tout à un niveau pas trop poussé ... ça c'est en croissance, ça c'est porteur et ça ça a des capacité d'investissement... et là Apple marque des points. (Adobe aussi d'ailleurs)

C'est ce qu'on appel les usages : PROAM

C'est dure à vivre au quotidien dans son économie et si tu es dans le milieu tu le sais bien, fait le tour de tes connaissances combien se font les couilles en or dans ces métiers aujourd'hui ? Combien voient l'avenir avec quiétude ?

Apple ne change pas, c'est le monde qui change 😎

avatar foxsyl 31/10/2016 - 20:24

Je suis dans la caricature, réellement ? Sincèrement ? Je constate juste que je suis loin d'être le seul à penser cela au vu des commentaires et je ne vois pas réellement en quoi tu devrais apporter la bonne parole quand tous les autres seraient dans le faux...

Je ne bosse pas dans les métiers créatifs, si ça peut te rassurer, mais dans le développement informatique. Ce que je constate autour de moi ? Bah je constate surtout que beaucoup utilisent du Mac effectivement, et que les Mac qui sont aujourd'hui en entreprise, ne sont surement pas le fruit des décisions d'Apple lors de la conférence d'il y a quelques jours, ni même celle d'il y a 1 ou deux ans. Non, une grosse part des machine une entreprise le sont du fait de choix effectués lors de l'ère Steve Jobs voire un an après mais je pense en toute sincérité que les choix effectués 1 an après la mort de Steve Jobs étaient quand même bien inspirés par lui.

Tu veux voir si la stratégie actuelle d'Apple va emmener encore plus de Mac en entreprise et si elle est judicieuse ? Parfait, mais il faudra faire un bilan dans quelques années, pas aujourd'hui. C'est facile de dire " aujourd'hui, il y a énormément de Mac en entreprise " alors que la très grande majorité d'entre eux ont été achetés il y a plus d'un à deux ans. Les choix effectués par Apple depuis quelques mois n'ont aucun impact sur le nombre de Mac présents pour le moment, ils en auront dans les années à venir, et là on pourra dire si oui ou non leur stratégie est la bonne. En attendant c'est du Madame Irma. Dire qu'ils suivent le marché est facile, sauf qu'Apple n'a jamais suivi le marché mais a toujours " créé " des nouveaux besoins... A moins que finalement ça ne soit plus le cas ? C'est probablement là où tu veux en venir ?

Je suis développeur, et oui un Mac puissant m'intéresse, pas du matériel avec des ports utilisés nulle part, incompatible avec mon matériel, avec une puissance toujours plus limite pour les simulateurs, etc... ça c'est du concret

avatar awk 01/11/2016 - 02:04 (edité)

@foxsyl

"En attendant c'est du Madame Irma."

Non c'est ici est maintenant des réalité de marché étudiées, documentés, décortiquées, analysée qui font consensus.

Le monde change, Apple et les autres s'u-y adapte avec leurs armes mais tu ne veux pas voir les réalités de ses changements qui n'ont pas commencés hier.

avatar foxsyl 01/11/2016 - 10:35

Des réalités du marché ? Tu te moques de moi j'espère ? Ton commentaire ne veut rien dire car il sous entendrait que la réalité du marché tel qu'il est actuellement et que les analyses de ce marché montrent les " bienfaits " des décisions prises ces 2-3 dernières années ? Parait, dans ce cas trouve moi le pourcentage de Mac datant de moins de 2-3 ans en entreprise, au moins on pourra effectivement dire si ceux-ci sont issus de l'ère Steve Jobs ou de l'ère post Steve Jobs. Parce que oui, me dire que les directions prises par Apple ces derniers jours et celles prises aussi en 2014-2015 ont créé le marché des Mac tel qu'il est actuellement, c'est du Madame Irma. En pratique tu n'en sais rien. Il n'y a jamais eu autant de Mac en entreprise qu'aujourd'hui, je n'ai jamais dit le contraire.

Mais tu vas bien plus loin en m'affirmant presque que c'est les choix initiés depuis moins de 2-3 ans qui font qu'il y a autant de Mac, alors que les Mac sont souvent gardés 5 ans voire plus par une entreprise ou même un professionnel. Tu veux savoir si les décisions prises ces 2-3 dernières années et cette année porteront leurs fruits ? Analyse le marché du Mac dans 5 ans voire un peu plus et là on pourra supposer effectivement qu'une grosse partie du parc de Mac installés aura été créé dans l'ère post Steve Jobs. En attendant là c'est du Madame Irma de me dire que les décisions prises par Cook ont permis de vendre autant de Mac, alors qu'elles ne datent que de 2-3 ans ces décisions et qu'on ne renouvelle pas l'ensemble du parc informatique mondial tous les 2 ans ! Encore plus actuellement où les PC/Mac sont renouvelés de moins en moins souvent.

avatar awk 01/11/2016 - 11:19

@foxsyl
"Des réalités du marché ? Tu te moques de moi j'espère ?"

Absolument pas si tu ne veux pas voir comment l'ensemble du marché de l'ordinateur a évolué c'est dommage pour toi mais c'est bien des faits réels

Mais tu ne veux pas voir ce qui dérange tes visions :-)

avatar awk 01/11/2016 - 02:06 (edité)

@foxsyl

"Je suis développeur, et oui un Mac puissant m'intéresse, pas du matériel avec des ports utilisés nulle part, incompatible avec mon matériel, avec une puissance toujours plus limite pour les simulateurs, etc... ça c'est du concret"

Et présente quoi comme volume de marché ?

Tu crois pouvoir comprendre le monde en regardant ton nombril et ce qui gravite autour c'est toujours inepte 😎

avatar foxsyl 01/11/2016 - 10:42

Ecoute je pense être un peu plus représentatif que toi qui ne semble pas y connaître grand chose au monde des métiers du numérique, ou alors tu le fais exprès pour étayer tes arguments en sachant pertinemment que ce que tu dis est faux. Considérer que je regarde mon nombril alors que tu passes ton temps à affirmer contre vents et marées les mêmes arguments, et alors que tu représentes exactement la même chose que moi dans le monde à savoir un simple individu parmi des milliards, c'est au mieux de la mauvaise foi au pire du déni de la réalité.

En attendant, je bosse dans le développement et, pour avoir vu pas mal d'entreprises, je peux t'affirmer sans trop d'inquiétudes que quasiment toutes les start-ups et entreprises bossant dans les métiers du numérique, y compris les Freelance, bossent sur Mac, que ce soit iMac, MacBook Pro ou autres. A côté, va dans des établissements scolaires : aucun Mac sauf quelques exceptions (dans le privé). Va chez le petit commerçant du coin, certains ont des Mac mais ils sont très très minoritaires par rapport à ceux qui utilisent un PC Windows qui leur suffit amplement, va dans de grosses boites avec des machines outils, etc... très peu ont des Mac car leurs logiciels sont souvent conçus sous Windows et beaucoup fonctionnent avec des PC Windows.

Donc oui, tu m'excuseras, mais autour de moi, ceux qui sont le plus équipés en Mac sont les entreprises du numérique et les start-ups qui les utilisent pour du développement, marketing, graphisme, etc... Je ne représente peut-être rien, mis à part les développeurs effectivement. Sauf que le développement est un secteur en plein boom (c'est pas moi qui le dit hein), donc me sortir qu'Apple suit la réalité du marché en se détournant des métiers de l'image, graphistes, développeurs et autres alors que ce sont des métiers en plein boom c'est encore une fois au mieux de la mauvaise foi et au pire du déni de réalité.

avatar awk 01/11/2016 - 12:12 (edité)

@foxsyl

"Ecoute je pense être un peu plus représentatif que toi qui ne semble pas y connaître grand chose au monde des métiers du numérique"

C'est ton droit 😎

Mais cela n'a aucune importance, la représentativité des individus est peu de chose devant la réalité des chiffres.

avatar webHAL1 31/10/2016 - 20:32 (edité)

@foxsyl:

Oui, votre dernière phrase est tout à fait exacte.
Depuis le retour de Steve Jobs aux commandes en 1997, Apple a opté pour une stratégie qui a porté ses fruits davantage que quiconque aurait pu l'espérer : rendre ses machines désirables et vendre de "l'envie". Dans les premiers temps, cela s'est fait principalement en retravaillant le design des appareils et la fameuse "expérience", d'abord lors de son utilisation, mais ensuite également au moment de son achat. Je pense qu'on peut grosso-modo dire que cette période couvre la fin des années 90 jusqu'à la fin de la première décennie des années 2000.
Ensuite, la Pomme a choisi de miser de plus en plus sur le marketing, et travailler "l'image" des ses produits de manière incroyablement poussée. C'est le résultat de cette politique qui se concrétise aujourd'hui : l'important est que le client "tombe amoureux de la machine" après quelques secondes, que l'achat se fasse de façon compulsive. D'où le syndrome "Kim Kardashian" que vous relevez.
L'Apple Watch ou la Touch Bar sont de parfait exemples. Sont-elles ergonomiques ? Pratiques ? Fiable ? Durable ? Peu importe. L'important est l'effet "waouh", que le client en prenne plein les yeux et désire posséder le produit. Ça ne veut pas dire qu'Apple relègue complètement au second plan les autres aspects, mais simplement que la vision est très court-termiste : il faut vendre le produit, ce qui vient ensuite est secondaire.
Par conséquent, une machine comme le Mac mini – qui n'a pas pour lui d'en mettre plein la vue – disparaît du catalogue. Et les professionnels qui achètent un ordinateur selon des critères autres que son "facteur de désirabilité" ne sont plus la cible prioritaire. Je ne pense pas qu'il faille espérer qu'Apple se "recentre" sur ses utilisateurs historiques. Que vous achetiez un Mac pour la première fois ou que ça fasse 30 ans que vous soyez sur la plate-forme, la Pomme ne vous considérera pas différemment.

Cordialement,

HAL1

avatar foxsyl 31/10/2016 - 20:44

Le problème c'est qu'Apple a depuis toujours visé l'équilibre parfait entre technologie et art comme je le précise dans mon commentaire plus haut. Même quand Apple " faisait du marketing incroyablement poussé pour rendre ses produits désirables ", techniquement ils excellaient, pas forcément sur les caractéristiques techniques, mais car ils pulvérisaient la concurrence. Les Pros n'étaient pas laissés de côté, et le grand public non plus. Les produits étaient désirables tout en étant bien meilleurs que la concurrence. C'est là tout le génie de Steve Jobs, pulvériser la concurrence avec des appareils techniquement très fiables, avec un OS extrêmement performant et bien pensé, tout en combinant cela avec un design très réussi rendant les produits très désirables. C'est une stratégie " idéale ", et Steve Jobs la portait à l'extrême.

Je pense, et reste persuadé, que des génies restent des génies et ne peuvent être remplacés. C'est comme cela... Un génie comme Steve Jobs, car il s'agit d'un génie quoiqu'en disent certains, ne peut être remplacé... Et malheureusement tous les produits que vous décrivez (Touch Bar, Apple Watch, etc...) qui ne seraient pas très fonctionnels mais désirables, sont issus de l'ère Cook et non Jobs... Jobs visait l'expérience utilisateur et le profit à long terme, Cook vise les actionnaires et le profit à court terme quitte à sacrifier le long terme.

Oui, Steve réussissait à faire des machines à la fois désirables, extrêmement performantes, tout en étant à la fois adaptées aux Pro et aux particuliers. Que fait Apple depuis quelques temps, et c'est criant notamment depuis 1 an ? Ils visent le portefeuille et le profit rapide, et non plus la cohérence, le long terme. J'aimais Apple pour sa cohérence, ses choix arrêtés mais cohérents, son système excellent, son matériel combinant avec excellence art et technologie. Mais Cook a supprimé cet esprit, c'est pour dire on a du USB-C d'un côté, Lightning de l'autre, l'intérêt ? La vente d'adaptateur

avatar iBaby 31/10/2016 - 21:54 via iGeneration pour iOS

@foxsyl

« Oui, Steve réussissait à faire des machines à la fois désirables, extrêmement performantes, tout en étant à la fois adaptées aux Pro et aux particuliers. Que fait Apple depuis quelques temps, et c'est criant notamment depuis 1 an ? Ils visent le portefeuille et le profit rapide, et non plus la cohérence, le long terme. J'aimais Apple pour sa cohérence, ses choix arrêtés mais cohérents, son système excellent, son matériel combinant avec excellence art et technologie. Mais Cook a supprimé cet esprit, c'est pour dire on a du USB-C d'un côté, Lightning de l'autre, l'intérêt ? La vente d'adaptateur. »

😂 Epic. Et oui, toujours MacOS d'un côté, iOS de l'autre. Tactile d'un côté, classique de l'autre. Travail d'un côté, loisirs de l'autre. Quel intérêt ? Ce n'est plus la vente d'adaptateur. C'est à la rigueur la vente d'un écosystème qui ne revient pas à recharger son iPhone sur le Mac. Pourquoi l'usb-c ? Parce que.
Pourquoi un lightning ? Plus fin que l'usb-c. Pourquoi un iPhone plus fin ? Plus léger. Plus compact. Plus "design" admettons. Plus léger=plus mobile, plus confortable. Plus compact=plus réduit, donc plus de défis techniques à relever pour faire tenir l'électronique dans moins d'espace, donc être "fer de lance" du progrès, afin de s'approcher d'une nouvelle techno ou d'un nouvel appareil de rupture. Je n'invente rien, c'est ainsi depuis le début de l'informatique, et ça avance lentement. Moi aussi les prix en hausse m'emmerdent. Mais Apple n'a pas vraiment changé.

Pages