Fermer le menu
 

Témoignage : l'iPad Pro et le Pencil plutôt qu'une Wacom

Florian Innocente | | 11:15 |  80

Et voilà le stylet Apple

Apple ose ici ce que tous les autres fabricants ont ignoré : concevoir un stylo ! C’est pourtant tellement évident : long pour les grandes mains — c’est mon cas — et fin comme un crayon à papier, un critérium, un Rotring… une circonférence à laquelle nous sommes tous habitués.

L'Apple Pencil

De plus, la longueur du crayon est un réel avantage au vu de la taille de cet écran lorsqu'on veut toucher un lien ou un menu sans bouger la main. On a juste à étirer les doigts qui tiennent le stylet. Et aussi — surtout même — pour faire des gestes amples lorsqu'on dessine.

J’ai lu pas mal de choses à propos de l’absence de boutons et de la gomme. J’avoue que sur Procreate (app de dessin à 5,99 €) ou avec les apps Adobe que j’utilise, l’interface permet d’avoir sous la main gauche ou en raccourcis (tapotement à 2/3 doigts) ce qu’il faut pour annuler/effacer — je retrouve là mes habitudes avec les Intuos Pro et leurs boutons programmables Express Keys.

Malgré son aspect satiné ce Pencil ne glisse pas et sa pointe est la plus agréable que j’ai utilisée : fine mais pas pointue, ferme mais pas dure (adieu les insupportables bruits de l'Adonit ou de l'Adobe Ink qui font « claquer » la vitre de l’iPad). Elle glisse sans déraper, la prise en main est évidente et intuitive pour qui a déjà tenu un crayon.

Par contre l’histoire du stylet qui lorsqu'il roule va s'arrêter en plaçant automatiquement le logo Apple en haut est une idiotie : par un effet d’inertie, pour peu qu’il soit posé sur une surface très lisse et/ou légèrement inclinée, il roule tout seul… Pour le maintenir en place, j'ai donc précommandé le Quarter Dock, que j'ai découvert via iGen et qui se fixe sur le port Lightning.

Le Pencil est lesté de manière à ce que le nom du produit pointe toujours vers le haut.

J'aimerais savoir aussi quel est l'individu qui a eu l'idée absurde — pour ne pas dire débile — de coller à ce stylet une prise mâle et non femelle pour la recharge ? Il est évident que l'on ne va pas laisser le stylet accroché deux heures sur l'iPad avec les risques d'arrachement que cela comporte et l'encombrement ingérable que ce couple esthétiquement contre-nature génère. Tout ça pour au final fournir un adaptateur riquiqui, encore un accessoire de plus à gérer/perdre. Enfin, ne pas savoir où en est la charge du stylet (une petite led sur le v2 ?) est bien dommage.

crédit : Macworld US

En première conclusion, il ne me reste plus qu’à apprendre à dessiner puisque j’ai désormais trouvé l’outil pour cela ! Il manque encore, inévitablement, le contact du papier (les écrans haptiques iront-ils dans ce sens ? Ce serait top).

Adieu Wacom ?

Qu’en est-il de la « fonction » palette graphique ? La réponse tient dans un mot : Astropad (9,99 €). Avec cette app, l’iPad Pro remplace sans problème une Wacom. Cela demande juste de s’habituer au fait que le curseur de l’écran du Mac ne s’affiche pas lorsqu’on déplace le stylet au-dessus de l’iPad, contrairement à ce que fait une palette.

Astropad

Il faut donc régulièrement jeter un oeil sur la tablette pour voir où se situe la pointe du stylet (le temps de créer d'autres repères spatiaux ?) ; ensuite retour des yeux sur l’écran du Mac (ou pas, si l’on supporte la pixelisation qu’Astropad génère sur l’écran de l'iPad Pro, par exemple lors du déplacement d’un texte dans InDesign). Mais rien de rédhibitoire. Avec un peu de chance une prochaine mise à jour d’Astropad fera apparaître le curseur et diminuer encore cette pixelisation disgracieuse.

Une seule frustration, le ratio de l’iPad Pro qui ne permet pas d’afficher tout l’écran du MacBook Pro sans laisser deux bandes noires en haut et en bas de l'écran.

C’est bluffant de se dire qu’une fois finies les manip' dans Adobe, je vais fermer Astrolab et disposer d’une tablette. Une fois encore, l’iPad grâce à iOS forme la fonction — l'app occupant l'écran tout entier — et rien d’autre.

Voici donc ma nouvelle configuration « en mobilité » : Astropad sur l’iPad Pro connecté en Wi-Fi (sans aucun lag) et Duet Display (qui bugue sévère avec l’iPad Pro) sur l’iPad mini qui me sert de second écran et se voit fixé avec le Mountie de Ten 1 Design (25 $). Pour le rangement de ce grand iPad, j'ai opté pour une housse Inateck (23 €, comme pour mon MacBook Pro 15" et mon iPad mini) qui permet d'incliner l'iPad Pro pour de petites sessions de saisie et de plus longues pour le visionnage... et de ranger le stylet !

Je ne cache pas qu’il va me falloir un certain temps pour m’habituer à cette configuration, mais ce fut déjà le cas lors du passage de la souris à la palette graphique. Et que l’absence de curseur dans Astropad est rédhibitoire pour les autres tâches (surf, bureautique, Finder…). J’ai bien essayé Remote Mouse HD mais les lags ont eu raison de ma motivation.

Pour finir, quelques mots sur le son. Apple fait là quelque chose d'incroyable au vu de l'objet. Je suis un « Bose maniaque » et j'avoue que j'ai écouté le son sur l'iPad sans faire la moue. Mieux, l'écran bien en face, la stéréo est là avec les basses en bas et les aigus en haut. Sur un film, c'est bluffant… Et plutôt puissant. Ce n'est certes pas décisif, mais c'est un argument de plus pour celui qui veut faire un peu de vidéos/podcasts voire du monitoring audio sans casque ou enceinte. Et puis entendre sa musique sortir de sa feuille de papier (l'iPad Pro est vraiment fin !) est assez amusant.

Le texte original a été édité sur la forme, ndlr


Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


80 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar andr3 13/01/2016 - 11:28

Merci pour ce retour tout aussi intéressant que le précédent qui expliquait son switch vers le tout iPad Pro.

avatar CNNN 13/01/2016 - 11:28 via iGeneration pour iOS

Toujours pas convaincu

avatar DavidAubery 13/01/2016 - 11:36 via iGeneration pour iOS

@CNNN :
Pour quelle(s) raison(s) ?



avatar bonnepoire 13/01/2016 - 17:27

Ce n'est pas compatible avec Paint de microsoft.

avatar YARK 13/01/2016 - 17:55

Ah Ah Ah !

Pardon, c'est les nerfs...

avatar roquebrune 23/08/2016 - 09:56

Hahahaha!

avatar oomu 13/01/2016 - 11:42

vous n'avez pas à l'être.

avatar JustThink 13/01/2016 - 11:39 via iGeneration pour iOS

J'avais des doutes également sur cet iPad. Je l'ai gardé (un ami le possède) quelques jours. J'ai testé différents type de logiciels, conception d'interfaces, one note etc.
Pour mes activités de Free lance, c'est top. On peut dessiner des interfaces web avec le client sans le faire sur papier. Terminé les feuilles volantes, sur one note, qui a finalement remplacé Evernote, je peux désormais mettre du texte et des images et prendre mes notes à la main. Avant j'avais mes notes numériques et mes croquis à la main sur des feuilles que je perdais souvent.

Finalement le produit répond à mon usage. Et îl m'a fallu quelques jours de test avant de comprendre le réel besoin.

avatar DavidAubery 13/01/2016 - 11:45

Je te rejoins sur le fait que cela demande de changer ses habitudes et qu'il faut essayer de voir plus lojn que le quotidien proche pour percevoir si l'iPP est une réponse à long terme (vu le coût de la bête et de son pencil, c'est le moins..).

avatar DavidAubery 13/01/2016 - 12:16 (edité)

J'aurais pu compléter mon témoignage en ajoutant qu'il me semble que pour les graphistes/illustrateurs qui passent 6-8H par jour sur une Intuos/Cintiq utilisée en fixe (bureau), l'iPP n'est très vraisemblablement pas suffisant pour switcher. Pour le moment...

avatar malcolmZ07 13/01/2016 - 11:51 via iGeneration pour iOS

J'adore ce genre de format d'article avec des vrais utilisateurs de la machine.
Ça serait bien un poste similaire sur l'utilisation d'un MacBook 12 ?

avatar DavidAubery 13/01/2016 - 12:15

Moi aussi ;-)

avatar joneskind 13/01/2016 - 13:20

@MalcolmZ07

Mickaël en a publié un il y a quelques jours.

avatar harisson 13/01/2016 - 13:22

idem ;)

Par contre, je verrais plutôt des postes similaires par catégorie de métier comme ici (usages) plutôt que par machine (je préfère que ce soit un rédac macg qui le fasse : usages et hardware).

avatar Lecorbubu 13/01/2016 - 12:06 (edité)

Étant dans le milieu de la création, architecture/design je pense que je vais finir par me laisser tenter. Avant cela je préfère encore attendre une ou deux itérations et voir comment l'écosystème applicatif évolue.

avatar DavidAubery 13/01/2016 - 12:09

J'ai aussi hésité, car je me suis dit que c'était la v1 de ce format (et chez Apple, v1 = souvent bancal). Ce qui m'a décidé c'est que ce n'est pas la v1 de l'iPad. Donc j'ai craqué mais j'avoue que j'attends avec impatience de savoir comment Apple va ou non transformer l'essai. Et comment Wacom va (ou non) réagir. C'est passionnant ce qui se joue là : le statisme était de règle avec le monopole de Wacom.

avatar Lecorbubu 13/01/2016 - 12:18

Je me suis dit la même chose, et les tests le présente comme l'un des meilleurs iPad sortis à ce jour. Forcément on ne risque pas d'être déçu après achat. Ce qui lui manque surtout c'est un OS plus souple, donc ce n'est qu'une affaire de mise à jour. Après je dois bien concéder que les moyens financiers faisant je dois encore un peu attendre, ça permettra aussi d'éviter les petites pingrerie d'Apple (Touch ID v2, peut-être plus de stockage pour moins cher).

Comme vous le faites remarquer ceux que Apple attaque de manière plus frontale ils sont plus à chercher du côté de Wacom et des applications professionnelles de création que de la bureautique pure. Voir Apple revenir sur ce créneau après tant d'années ça fait toujours plaisir :)

avatar DavidAubery 13/01/2016 - 12:26 (edité)

Un indice pour t'aider je l'espère : la réactivité avec laquelle Adobe a adapté ses apps iPad (courant décembre) pour les rendre compatibles avec le aPencil, et cesser de faire la promo de celui qu'elle a commercialisé il y a moins d'un an...

avatar ET42 13/01/2016 - 12:29 via iGeneration pour iOS

"je tends l'oreille et ronge mon frein"
Aïe !

avatar Le docteur 13/01/2016 - 12:29 (edité)

"Je ne dessine quasiment pas et ne produit aucune illustration ou dessin dans un cadre professionnel"
Ah oui ! Du coup ça limite malheureusement la portée de l'article.

Je m'étais rué dessus. Là, je ne suis pas sûr de tout lire.

C'est une type d'usage répandu mais particulier.

avatar DavidAubery 13/01/2016 - 12:39

De fait, je me suis mis au dessin : sur l'iPP c'est un vrai plaisir. À titre perso pour le moment. Mais je vois assez bien que cela m'ouvre des perspectives pro que j'avais remisées pour le moment faute de compétences et de besoins car je maquette, retouche et bosse avec une DA qui dessine.

avatar Le docteur 13/01/2016 - 12:36

Bon, ben la suite, parle de dessiner.
Comprend plus trop (c'est peut-être l'expression "cadre professionnel" qu'il fallait bien comprendre)

avatar vrts 13/01/2016 - 12:45

moué...un peu ridicule la config mobilité, toutes ces batteries à recharger...tout ce poids dans le sac... une wacom A6 toute fine et hop, c'est de la vraie mobilité.

je vois un gars qui se fait plaisir (il a bien raison) et qui se force à utiliser professionnellement ses gadgets pour justifier ses achats.

Et puis ce genre d'avis pro serait plus pertinent avec un illustrateur... en tant que graphiste je vois très peu d'utilité à l'ipad pro, par contre mon côté illustrateur est séduit mais pas encore convaincu.

avatar DavidAubery 13/01/2016 - 12:50

Oui, si tu as un usage purement palette. Mais l'iPP est un vrai plus pour montrer au client : bien plus agréable que le MBP : ils ont l'impression de tenir déjà leur site web/affiche dans la main... Mais pas assez puissant/confortable (Finder) pour le remplacer totalement avec Ps, InD ou Illus.

avatar zorg2000 13/01/2016 - 12:49

Il manque de logique, la cintiq est trop cher (600€ la 13 pouces) et il s'offre un Ipad pro, autrement plus cher ?

Sans compter les alternatives a la cintiq comme els Bosco et compagnie moins cher.

Pages