Fermer le menu
 

Témoignage : l'iPad Pro et le Pencil plutôt qu'une Wacom

Florian Innocente | | 11:15 |  80

David est infographiste freelance à temps partiel depuis une vingtaine d'années, utilisateur de l'iPad depuis la première version et amateur de tablettes Wacom. Inspiré par le précédent témoignage d'un de nos lecteurs qui racontait avoir troqué son MacBook Pro pour un iPad Pro, il nous a envoyé un texte expliquant comment il a commencé à réorganiser sa manière de travailler avec l'iPad Pro.

« Dans mon métier, les principaux logiciels utilisés sont ceux d'Adobe, incontournables pour les fonctionnalités avancées qu'ils proposent mais aussi — et surtout — pour la fluidité du workflow que l'éditeur ne cesse de sophistiquer. Utilisateur de Windows pendant l'essentiel de ma carrière, j'ai réellement commencé à goûter aux produits Apple avec l'iPhone (3GS). Depuis, j'ai cheminé jusqu'au switch intégral. Le duo Adobe + Mac est complété par l'utilisation de palettes graphiques Intuos Pro de Wacom. Je les utilise depuis leur version 2 qui ont fait définitivement disparaître les souris de mon bureau (cette gamme va de 175 à 460 € selon la diagonale, ndlr).

Intuos Pro

Pour finir ce portrait à grands traits, il me paraît utile de préciser que j'utilise l'ensemble de ces outils pour créer des logos/chartes graphiques, pour retoucher des photos, réaliser des templates web, faire de la mise en page papier/web et un peu de montage et de post-production vidéo. Je ne dessine quasiment pas et ne produis aucune illustration ou dessin dans un cadre professionnel. Je fais aussi de l'animation dans le cadre d'une activité baptisée LudiPix, au sein de laquelle des enfants créent sur iPad Air. J'ai six tablettes à disposition pour leur faire découvrir, notamment, que cet objet peut servir à autre chose que consulter YouTube et jouer à Minecraft…

Aussi quand Apple annonce un iPad Pro, je tends l'oreille et ronge mon frein. J'attends de voir si ce dont je rêve depuis mon premier iPad va enfin devenir réalité : pouvoir dessiner sur un écran tactile qui viendrait piétiner les plates-bandes de Wacom.

Entendons-nous bien, j'adore ce que fait Wacom. J'ai deux Intuos Pro v5, une médium au bureau et une small qui ne quitte pas mon MacBook Pro. Robustes, de contact agréable et stables, elles pèchent toutefois depuis longtemps par ce stylet gras, aux boutons cheap et au toucher qui s'améliore mais qui est loin du tactile des iPad. Pour les avoir testées occasionnellement, j'ai espéré un jour pouvoir poser une Wacom Cintiq sur mon bureau, mais c'est hors budget… et intransportable pour moi qui évolue entre deux bureaux et qui aime travailler en mobilité (les Cintiq sont des modèles grands formats avec écran intégré allant de 600 à 2 300 €, ndlr).

Cintiq — image Wacom

À ce moment là je me dis : si ce duo iPad Pro et stylet fait aussi bien, voire même mieux que Wacom, je switche. Car une Intuos Pro reste une « bête » palette graphique qui ne sait rien faire d'autre — même si elle le fait très bien — et l'on peut dire la même chose des Cintiq.

J'en ai eu des stylets et je les ai tous testés sur différents iPad jusqu'à l'Air. Les Intuos Creative Stylus de Wacom pour iPad, le Jot Touch d'Adonit, le Pencil de FiftyThree et même celui d'Adobe (forcément) avec sa règle (l'Ink & Slide). Jamais je n'ai réussi à faire quelque chose de satisfaisant, le décalage de la mine sur l'écran, les lags, la configuration Bluetooth, les recharges constantes… autant d'écueils rebutants qui m'ont détourné de l'envie — pourtant tenace — que j'avais de dessiner. Dans mon idée, dessiner sur un écran doit combiner le plaisir du crayon et du support avec les possibilités informatiques auxquelles je suis habitué depuis des années (annulation, calques, zoom…).

Jot Touch d'Adonit, Pencil de FiftyThree, Ink d'Adobe, Pencil d'Apple

Mais ce n'est pas seulement le stylet qui est à incriminer, la taille de l'écran 9" de l'iPad est aussi rédhibitoire. Il en va de même avec le système de détection et de rejet de la paume, jamais vraiment efficace, qui m'a « obligé » à utiliser des gants pour palette graphique (mais quand il fait chaud, c'est bof).

Après un essai de l'iPad Pro et de son stylet à l'Apple Store de la Part-Dieu, j'ai compris immédiatement — à la lumière de mes précédents et nombreux tests infructueux — qu'un seuil avait été franchi.

Encore un iPad ou bien un autre iPad ?

Voilà ce qui a retenu mon attention. Les dimensions de cette tablette de 12,9" sont adaptées pour dessiner assis sur une table ou un canapé. Le poids (713 grammes, ndlr) est surprenant au regard de la taille, car je peux tenir la tablette à une main durablement ou calée sur l’avant bras et écrire en position debout.

Le plus bluffant c’est la finesse de la vitre ; on sent qu’il y a encore de la marge mais le doigt ou le stylet semblent réellement toucher l’écran. La vitre est cependant aussi brillante que les modèles précédents, donc toute utilisation sous un éclairage est prohibée pour cause de reflets gênants. Je ne sais pas si ce problème existe à l'identique avec les Cintiq, mais cela reste un point améliorer (avec les écrans OLED ?) toujours et encore.

L'écran est aussi agréable que sur mon iPad mini ou le MacBook Pro, par contre je trouve qu'il a tendance à légèrement tirer sur le jaune lorsqu'il est incliné. Disposer d'un clavier de la taille de celui d'un Mac est un vrai plus et j'utilise enfin la fonction trackpad iOS dans Pages ou Numbers. Seul vrai point négatif : les traces de doigts. Alors qu'elles ne m'ont jamais vraiment gênées sur des écrans plus petits, je les trouve ici très envahissantes. Donc, un morceau de serviette de bain microfibres a rejoint la liste des accessoires qu’il ne faut pas oublier.


Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


80 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar andr3 13/01/2016 - 11:28

Merci pour ce retour tout aussi intéressant que le précédent qui expliquait son switch vers le tout iPad Pro.

avatar CNNN 13/01/2016 - 11:28 via iGeneration pour iOS

Toujours pas convaincu

avatar DavidAubery 13/01/2016 - 11:36 via iGeneration pour iOS

@CNNN :
Pour quelle(s) raison(s) ?



avatar bonnepoire 13/01/2016 - 17:27

Ce n'est pas compatible avec Paint de microsoft.

avatar YARK 13/01/2016 - 17:55

Ah Ah Ah !

Pardon, c'est les nerfs...

avatar roquebrune 23/08/2016 - 09:56

Hahahaha!

avatar oomu 13/01/2016 - 11:42

vous n'avez pas à l'être.

avatar JustThink 13/01/2016 - 11:39 via iGeneration pour iOS

J'avais des doutes également sur cet iPad. Je l'ai gardé (un ami le possède) quelques jours. J'ai testé différents type de logiciels, conception d'interfaces, one note etc.
Pour mes activités de Free lance, c'est top. On peut dessiner des interfaces web avec le client sans le faire sur papier. Terminé les feuilles volantes, sur one note, qui a finalement remplacé Evernote, je peux désormais mettre du texte et des images et prendre mes notes à la main. Avant j'avais mes notes numériques et mes croquis à la main sur des feuilles que je perdais souvent.

Finalement le produit répond à mon usage. Et îl m'a fallu quelques jours de test avant de comprendre le réel besoin.

avatar DavidAubery 13/01/2016 - 11:45

Je te rejoins sur le fait que cela demande de changer ses habitudes et qu'il faut essayer de voir plus lojn que le quotidien proche pour percevoir si l'iPP est une réponse à long terme (vu le coût de la bête et de son pencil, c'est le moins..).

avatar DavidAubery 13/01/2016 - 12:16 (edité)

J'aurais pu compléter mon témoignage en ajoutant qu'il me semble que pour les graphistes/illustrateurs qui passent 6-8H par jour sur une Intuos/Cintiq utilisée en fixe (bureau), l'iPP n'est très vraisemblablement pas suffisant pour switcher. Pour le moment...

avatar malcolmZ07 13/01/2016 - 11:51 via iGeneration pour iOS

J'adore ce genre de format d'article avec des vrais utilisateurs de la machine.
Ça serait bien un poste similaire sur l'utilisation d'un MacBook 12 ?

avatar DavidAubery 13/01/2016 - 12:15

Moi aussi ;-)

avatar joneskind 13/01/2016 - 13:20

@MalcolmZ07

Mickaël en a publié un il y a quelques jours.

avatar harisson 13/01/2016 - 13:22

idem ;)

Par contre, je verrais plutôt des postes similaires par catégorie de métier comme ici (usages) plutôt que par machine (je préfère que ce soit un rédac macg qui le fasse : usages et hardware).

avatar Lecorbubu 13/01/2016 - 12:06 (edité)

Étant dans le milieu de la création, architecture/design je pense que je vais finir par me laisser tenter. Avant cela je préfère encore attendre une ou deux itérations et voir comment l'écosystème applicatif évolue.

avatar DavidAubery 13/01/2016 - 12:09

J'ai aussi hésité, car je me suis dit que c'était la v1 de ce format (et chez Apple, v1 = souvent bancal). Ce qui m'a décidé c'est que ce n'est pas la v1 de l'iPad. Donc j'ai craqué mais j'avoue que j'attends avec impatience de savoir comment Apple va ou non transformer l'essai. Et comment Wacom va (ou non) réagir. C'est passionnant ce qui se joue là : le statisme était de règle avec le monopole de Wacom.

avatar Lecorbubu 13/01/2016 - 12:18

Je me suis dit la même chose, et les tests le présente comme l'un des meilleurs iPad sortis à ce jour. Forcément on ne risque pas d'être déçu après achat. Ce qui lui manque surtout c'est un OS plus souple, donc ce n'est qu'une affaire de mise à jour. Après je dois bien concéder que les moyens financiers faisant je dois encore un peu attendre, ça permettra aussi d'éviter les petites pingrerie d'Apple (Touch ID v2, peut-être plus de stockage pour moins cher).

Comme vous le faites remarquer ceux que Apple attaque de manière plus frontale ils sont plus à chercher du côté de Wacom et des applications professionnelles de création que de la bureautique pure. Voir Apple revenir sur ce créneau après tant d'années ça fait toujours plaisir :)

avatar DavidAubery 13/01/2016 - 12:26 (edité)

Un indice pour t'aider je l'espère : la réactivité avec laquelle Adobe a adapté ses apps iPad (courant décembre) pour les rendre compatibles avec le aPencil, et cesser de faire la promo de celui qu'elle a commercialisé il y a moins d'un an...

avatar ET42 13/01/2016 - 12:29 via iGeneration pour iOS

"je tends l'oreille et ronge mon frein"
Aïe !

avatar Le docteur 13/01/2016 - 12:29 (edité)

"Je ne dessine quasiment pas et ne produit aucune illustration ou dessin dans un cadre professionnel"
Ah oui ! Du coup ça limite malheureusement la portée de l'article.

Je m'étais rué dessus. Là, je ne suis pas sûr de tout lire.

C'est une type d'usage répandu mais particulier.

avatar DavidAubery 13/01/2016 - 12:39

De fait, je me suis mis au dessin : sur l'iPP c'est un vrai plaisir. À titre perso pour le moment. Mais je vois assez bien que cela m'ouvre des perspectives pro que j'avais remisées pour le moment faute de compétences et de besoins car je maquette, retouche et bosse avec une DA qui dessine.

avatar Le docteur 13/01/2016 - 12:36

Bon, ben la suite, parle de dessiner.
Comprend plus trop (c'est peut-être l'expression "cadre professionnel" qu'il fallait bien comprendre)

avatar vrts 13/01/2016 - 12:45

moué...un peu ridicule la config mobilité, toutes ces batteries à recharger...tout ce poids dans le sac... une wacom A6 toute fine et hop, c'est de la vraie mobilité.

je vois un gars qui se fait plaisir (il a bien raison) et qui se force à utiliser professionnellement ses gadgets pour justifier ses achats.

Et puis ce genre d'avis pro serait plus pertinent avec un illustrateur... en tant que graphiste je vois très peu d'utilité à l'ipad pro, par contre mon côté illustrateur est séduit mais pas encore convaincu.

avatar DavidAubery 13/01/2016 - 12:50

Oui, si tu as un usage purement palette. Mais l'iPP est un vrai plus pour montrer au client : bien plus agréable que le MBP : ils ont l'impression de tenir déjà leur site web/affiche dans la main... Mais pas assez puissant/confortable (Finder) pour le remplacer totalement avec Ps, InD ou Illus.

avatar zorg2000 13/01/2016 - 12:49

Il manque de logique, la cintiq est trop cher (600€ la 13 pouces) et il s'offre un Ipad pro, autrement plus cher ?

Sans compter les alternatives a la cintiq comme els Bosco et compagnie moins cher.

Pages