Fermer le menu
 

iPad à l'école : les défis d'un retour d'expérience

Mickaël Bazoge | | 16:55 |  42

« L'iPad décloisonne l'école dans la société »

Thierry Karsenti, directeur du CRIFPE (Centre de recherche inter-universitaire sur la formation et la profession enseignante) et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les TIC et l'éducation à l'Université de Montréal, a répondu à nos questions.

MacGeneration : Qu'est-ce que peut apporter l'iPad en classe, du point de vue de l'élève et du professeur ?

Thierry Karsenti : On a mené ces deux dernières années deux vastes enquêtes auprès de 6 000 élèves et 300 enseignants, avec pour chacune des résultats similaires. La première année de l'implantation de l'iPad, il y avait beaucoup d'avantages pour les élèves et les enseignants, mais aussi des défis qui venaient avec cet usage. Ce qu'il faut comprendre, c'est qu'il y a eu une phase où les élèves se sont habitués à utiliser cet outil et qu'en bout de ligne, les avantages sont liés à l'apprentissage, à la portabilité, à l'accès à l'information, etc. Aucun élève interrogé ne souhaitait arrêter l'expérience d'usage d'une tablette en classe, donc tous souhaitent poursuivre cette expérience.

Les solutions d'Apple (iTunes U, distribution de livres numériques, iBooks Author…) sont-elles parfaitement adaptées aux besoins des professeurs ? Y a-t-il moyen de les améliorer ?

C'est compliqué de répondre à cette question ! Notre enquête révèle qu'il n'y a aucun problème technique rencontré par les enseignants, alors que quand on utilise des PC en classe, c'est le calvaire, c'est des virus à enlever, c'est réellement catastrophique. Encore une fois, avec l'iPad, aucun problème technique n'a été relevé. Il y a des applications qui sont certes moins intéressantes que d'autres. Au niveau des solutions pour les professeurs, c'est parfait, ils peuvent se concentrer sur ce qu'il y a à faire.

Maintenant, rien n'est gagné puisqu'il y a d'autres défis qui viennent, comme le fait de mettre entre les mains des élèves un outil informatique, ils vont être tentés de faire autre chose que d'étudier.

La distribution de livres numériques, c'est nouveau pour les enseignants, en particulier au primaire ou au secondaire, ils ont moins l'habitude, il faut qu'ils se familiarisent avec cet outil. Mais en général, Apple a la réputation de faciliter l'usage des technologies.

En dehors des outils offerts par Apple, le constructeur occupe une place singulière sur le marché de l'éducation en Amérique du Nord et dans le monde. Si Apple a « l'éducation dans son ADN », comment expliquer en retour l'intérêt du monde éducatif pour les solutions d'Apple ?

De ce qu'on a pu voir, certaines écoles avaient équipé leurs classes de PC auparavant, ils avaient une équipe de soutien technique immense, tout le monde était frustré y compris contre les usagers… En bout de ligne, on avait des PC qui étaient régulièrement abîmés, des virus, des problèmes de compatibilité, des problèmes de codecs pour les vidéos… Avec les solutions Apple, on ne fait plus appel à l'équipe technique, donc je pense que l'intérêt pour le monde éducatif réside dans la gestion technique beaucoup plus facile. Ensuite, je dirais : les fonctionnalités simples. Réaliser une vidéo et la mettre sur internet, des élèves de 7, 8, 9 ou 10 ans sont en mesure de comprendre ça facilement et rapidement. Bref, [Apple fournit] des solutions simples dans un monde où le temps des enseignants est précieux, c'est quelque chose d'important. Pour eux, [les solutions Apple] ont cet avantage majeur. C'est ce qui plaît beaucoup aux enseignants.

Les technologies mobiles sont-elles de nature à modifier profondément les relations entre le prof et ses élèves, ou ne faut-il les considérer que comme des outils éducatifs ?

Les relations entre prof et élèves ne sont pas nécessairement modifiées par les technologies mobiles. Il y en a qui utilisent des tablettes qui vont bonifier des tâches qu'ils faisaient traditionnellement avant, il y en a d'autres qui vont les utiliser pour gagner du temps. On a vu aussi d'autres usages qui sont réellement novateurs, car on peut désormais faire des choses en classe qui n'étaient pas possibles auparavant.

Je vous donne un exemple, il y a une application fort intéressante pour les élèves et pour les enseignants qui s'appelle Reflector qui permet aux professeurs d'amener les élèves à projeter le contenu de leur propre iPad [sur l'écran de la classe] sans fil, sans se lever de leur bureau. Autre exemple : en Amérique du Nord, on a ce qu'on appelle des expo-sciences, des concours scientifiques où les élèves doivent mettre en place des petites présentations, des petits projets. Il y a une enseignante de sciences qui me disait qu'elle se trouvait, année après année, devant les mêmes projets puisque les élèves allaient chercher leurs idées dans les mêmes livres à la bibliothèque de l'école. Avec la tablette, il y a énormément d'avantages, il n'y a pas de limites à la créativité des élèves avec ce qu'ils peuvent trouver sur internet.

Ces technologies décloisonnent également l'école dans la société. Elles rendent plus visibles les travaux des élèves, qui les proposent non plus seulement à l'enseignant, mais aussi au monde entier. Donc oui, ces solutions permettent de faire la classe différemment.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


42 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar denmakesmusic 01/05/2014 - 17:43 (edité)

"Du côté des enseignants, les résultats sont encore moins brillants"

oulala l'amalgame, si on n'a jamais touché un ipad on n'est pas brillant ! Vous balancez votre position dès le début de l'article !
Il faut se méfier des a priori. Ne prépare-t-on pas des petits consommateurs sans cervelle et incapables de faire autre chose que de bouger leurs doigts sur un écran ?
http://fortune.fdesouche.com/337393-grande-bretagne-des-enfants-incapabl...
Sauront-ils encore écrire après toute une scolarité avec l'ipad ? En tout cas ce n'est pas Apple qui va répondre à cette question.

avatar Mickaël Bazoge macG 01/05/2014 - 17:49 (edité)

Jamais je n'ai dit que les enseignants qui n'ont jamais touché un iPad ne sont pas brillants, ce sont les résultats qui ne sont pas brillants. Quand au reste, l'étude dit assez bien et souvent que l'iPad n'est qu'un outil, pas une fin en soi.

avatar Wolf 01/05/2014 - 23:19 via iGeneration pour iOS

@denmakesmusic : Est ce que c'est vraiment important de savoir écrire sur autre chose qu'une tablette ?
Un clavier remplace avantageusement un stylo.
L'avenir est au zéro papier, donc je ne suis pas choqué par le fait qu'ils ne sachent pas écrite sur une feuille de papier.



avatar mypiano-coach 01/05/2014 - 23:52 via iGeneration pour iPad

@wolf

Totalement d'accord, il faut évoluer dans nos pratiques liées à l'écriture. C'est un nouvelle révolution, toutefois, nous lisons et écrivons davantage avec un iPad ou un Mac que par écrit.

Je précise qu'il existe quelques apps d'écritures cursives qui ont permis à de jeunes enfants de corriger leur écriture papier.

Pourtant tout le processus gestuel s'est fait sur iPad, au doigt et au stylet avant retour très positif au papier...

avatar oomu 02/05/2014 - 02:52 (edité)

"Il faut se méfier des a priori. Ne prépare-t-on pas des petits consommateurs sans cervelle et incapables de faire autre chose que de bouger leurs doigts sur un écran ?
http://fortune.fdesouche.com/337393-grande-bretagne-des-enfants-incapabl...
"

cela a commencé par l'introduction de la crée (un produit manufacturé) et le crayon de papier (un produit manufacturé), sans parler des stylos (un produit manufacturé), etc.

Mais je suis toujours pour soutenir le lobby des docteurs et chiropracteur de DETRUIRE LE DOS DES ENFANTS avec les CARTABLES

-
et puis, non, ne laissez pas les gens utiliser les outils modernes, ça risquerait de les familiariser avec ça.

Mieux vaut laisser les enfants des riches (comme moi) prendre l'ascendant. Ne laissez pas le bas peuple s'approprier les outils !

avatar Malcolmm 02/05/2014 - 22:23

Peut-être ne vivons nous pas dans la même réalité mais l'ascendant il est déjà pris lorsqu'on voit la disparité qui existe entre enseignement privé et enseignement public, dans un cas l'école ne fait qu'accroitre ces inégalités et dans l'autre simule l'égalité des chances. S'il suffisait d'un iPad pour s'approprier le monde ce serait simple voire trop simple même.

avatar patrick86 02/05/2014 - 11:45 (edité)

"Il faut se méfier des a priori. Ne prépare-t-on pas des petits consommateurs sans cervelle"

L'école fabrique DÉJÀ massivement des travailleurs/consommateurs.
Ce n'est pas une question de tout papier ou tout numérique, mais de contenu des programmes et discours des enseignants.

--

toute personne intelligente peut utiliser un outil plus puissant à son avantage.

Dans le cas présent, ne pas se contenter des seuls discours du prof et du manuel scolaire, mais aller aussi chercher d'autres sources d'informations, se documenter davantage, faire de croisement/recoupements d'informations. En fait, faire ce que l'école apprends très peu à faire.

avatar nalexis 01/05/2014 - 17:44 via iGeneration pour iPad

Perso je suis pour l'utilisation de l'iPad en école mais il faut cadrer l'utilisation et utiliser les outils à disposition : remplacer les livres par exemple ou ajouter des exemple vidéos etc mais il faut aussi utiliser les outils à disposition comme ceux fournit par Apple et rajouter du contenu éducatif.
Il est aussi important de garder une écriture car elle est importante

avatar oomu 02/05/2014 - 02:57

"Perso je suis pour l'utilisation de l'iPad en école mais il faut cadrer l'utilisation et utiliser les outils à disposition"

ha bon ? vous n'êtes pas pour décadrer les jeunes ? vous êtes un drôle d'adulte.

" : remplacer les livres par exemple ou ajouter des exemple vidéos"

genre avec les magnétoscope (parait que depuis le néolithique on a remplacé ça par les dvd)

"et rajouter du contenu éducatif."

ha bon ? mince, moi qui allait y mettre des dessins animés et CALL OF DUTY "extreme blood edition" !

"Il est aussi important de garder une écriture car elle est importante"
sans blague

(je pense pas réussir à exprimer mon niveau de sarcasme, mais 1: les gens ne sont pas idiots 2: l'école a toujours suivi son époque depuis la Nuit des Temps)

avatar witchgunn 01/05/2014 - 18:11 via iGeneration pour iOS

Je pense qu'il faut surtout créer un environnement adapté, éduquer l'école à utiliser l'iPad à fond. Créer un réseau qui bloque Facebook et autres conneries en classe. Que l'enseignant prépare ses leçons sous forme de Keynote sur Apple TV.. Que les syllabus soient rédigés en iBook Author.. Et ne pas abandonner l'écrit (perso je n'écrit plus si souvent mais même..) iPad n'est pas une fin, comme dis cet intéressant article. Mais c'est à l'école d'évoluer et faire les démarches..

avatar oomu 02/05/2014 - 03:01

"Créer un réseau qui bloque Facebook et autres conneries en classe."

ho zut ! et moi qui avait encore configuré le réseau pour renvoyer systématiquement sur Facebook.

ho ben quel gaffeur je suis, huhuhu !

-
pour info, la France a cessé d'enseigner l'écrit aux enfants lors de l'introduction des ordinateurs thomson MO5 (début 80s) et dégénéra rapidement en un désert stérile. tenez vous à jour quand même.

#gnagna

avatar iRobot 5S 02/05/2014 - 15:57 via iGeneration pour iOS

@oomu :
Quels ordinateurs ? Une 20aine de postes tournant sous XP pour toute une école primaire de 2 classe par niveaux ?

avatar Average Joe 04/05/2014 - 12:44

Même pas : au début des années 80, au lycée j'ai connu des Bull sans système d'exploitation et encore moins d'interface graphique… Il fallait tout faire en basic. Il n'y avait que huit postes pour 2500 élèves ;)

avatar Hi me 01/05/2014 - 19:42 via iGeneration pour iOS

Pour moi, les profs l'utilise comme feuille d'absence... --'

avatar Sebas101 01/05/2014 - 20:55 via iGeneration pour iOS

Antidote, ou comment ne pas apprendre le français... Je n'y ai jamais eu droit et j'espère que ce sera interdit un jour !

avatar patrick86 01/05/2014 - 22:11

"Antidote, ou comment ne pas apprendre le français... "

??

Antidote est un dictionnaire relativement complet (avec aussi conjugaison, grammaire, etc.) et un correcteur puissant qui EXPLIQUE les fautes corrigées.

C'est utile de savoir pourquoi le correcteur dit qu'il faut mettre un 's' là. Ça permet entre autres de s'assurer que la correction proposée ne soit pas due à une mauvaise analyse du contexte par le correcteur.

C'est extrêmement pratique, quand on a un doute, d'avoir sous la main toute la conjugaison.

avatar BenUp 01/05/2014 - 22:20

"C'est extrêmement pratique, quand on a un doute, d'avoir sous la main toute la conjugaison."

Sinon tu as ta mémoire, le Bescherelle et Robert.

avatar oomu 02/05/2014 - 03:02

La mémoire faut la REMPLIR avec justement les explications des outils MODERNES

le Bescherelle est moins efficace

et plutôt que de foutre le Robert sur le dos d'un gamin, je vais vous le jeter à la tête. en toute amitié.

#JeVoisDesVieuxPartout

avatar BenUp 02/05/2014 - 10:32 (edité)

Oomu machine est de retour après ses vacances scolaires, chic ! En toute amitié j'éviterai de répondre par la suite à tes commentaires, j'ai trop de swagg pour toi.

#OomuDistributeurDeBienPensanceSurMacG

avatar patrick86 02/05/2014 - 11:37

"Sinon tu as ta mémoire, le Bescherelle et Robert."

Je n'ai pas un Bescherelle et un Robert constamment sur moi.

J'utilise mon Mac pour gérer divers documents (cours, documentation diverses et variés, administratif, personnels, etc.), ce qui me permet de les avoir facilement à ma disposition partout où je vais, pour un poids de 2,02 kg. Je préfère cette solution à du tout papier (plus encombrant, plus lourd, moins pratique à trier/chercher…). Avoir aussi dictionnaire et autre références linguistiques est, pour moi, très PRATIQUE.

JE utilise Antidote, Ultralingua et le Dictionnaire d'OS X. C'est outils ME sont pratiques et très utiles.

Je ne demande à personne de faire comme moi.

Utilisez Robert et Bescherelle papiers si cela vous convient mieux.

avatar BenUp 02/05/2014 - 12:56

Oui mais toi tu as appris depuis longtemps ;-)

avatar patrick86 02/05/2014 - 13:36

"Oui mais toi tu as appris depuis longtemps ;-)"

Pas tant que ça et j'apprends toujours :)

avatar iRobot 5S 01/05/2014 - 21:30 via iGeneration pour iOS

« aucun élève n’a mentionné le fait que l’outil leur permettait d’apprendre plus » !

Ben tu m'étonne ! Les programmes sont de plus en plus allégés !

avatar patty201345 01/05/2014 - 22:00 via iGeneration pour iPad

Par expérience, je trouve que l'écriture (avec un stylo sur une vraie feuille) stimule la mémoire, chose que je n'ai pas ressenti avec une tablette ou un pc.
Ça me semble être un point essentiel que je n'ai pas vu traité dans l'article.

avatar BenUp 01/05/2014 - 22:13

Il y a plusieurs type de mémoire, auditive, visuelle, communicative et kinésique. La tablette simulera différemment certains élèves, mais elle n'est pas meilleur que d'autres méthodes.

Pages