Fermer le menu
 

Des révisions d'iMac avant la rentrée et un iMac "Xeon" à la fin de l'année

Florian Innocente | | 12:02 |  47

Digitimes ajoute sa voix aux rumeurs sur la prochaine gamme d'iMac. Le site taïwanais évoque des révisions à venir pour les gammes 21,5" et 27" actuelles. Ces machines entreraient en production le mois prochain chez Quanta pour un lancement dans le courant du troisième trimestre. Pas de détails particuliers quant à leurs caractéristiques, elles sont décrites comme de simples mises à jour de l'existant.

Digitimes parle ensuite d'un modèle plus costaud, de classe "serveur", dont la description va dans le sens de ce qui avait été décrit début avril par le blogueur Pikeralpha :

Cette machine utiliserait des composants que l'on trouve dans les stations de travail : processeur Xeon E3-1285 v6 (ils ne sont pas encore référencés chez Intel), de la mémoire ECC (détection et correction des erreurs) avec des capacités allant de 16 à 64 Go.

En stockage on pourrait aller jusqu'à 2 To sur SSD NVMe et avoir une carte graphique récente. Actuellement, les iMac plafonnent à 32 Go de RAM et 1 To en SSD (les 2 ou 3 To sont proposés mais uniquement en Fusion Drive).

Le principe d'un iMac destiné à une clientèle professionnelle plus exigeante sur les performances a été acté par Apple lors de sa réunion sur l'avenir du Mac Pro.

Le monobloc s'est installé au fil du temps comme une solution pertinente pour certains profils de clients. Une situation renforcée par l'absence de mise à jour du Mac Pro. En attendant que le Mac Pro de nouvelle génération arrive, c'est à l'iMac d'endosser le rôle de station de travail. Cependant, Digitimes estime peu probable de voir cette configuration sortir avant la fin 2017. Il faut déjà qu'Intel lance le Xeon qui va le motoriser.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


47 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar yellocabb 18/04/2017 - 12:10 via iGeneration pour iOS

Curieux de voir le prix de l'iMac pro...

avatar Samus 18/04/2017 - 12:14 via iGeneration pour iOS

4490€ la configuration basse ?

avatar iMotep 18/04/2017 - 12:21 via iGeneration pour iOS

@Samus

Ca n'étonnerai personne



avatar r e m y 18/04/2017 - 12:31 via iGeneration pour iOS

@Samus

Et 380€ le clavier avec touchbar.

avatar melaure 18/04/2017 - 20:34 via iGeneration pour iOS

@Samus

Dans un iMac 2011, on peut mettre 3 SSD de 2 To sans avoir a revendre un organe ...

avatar jujudk 18/04/2017 - 12:15

Par contre du coup on a confirmation de la nouvelle politique d'apple pour ses produits , une déclinaison normale et une pro

On a mac mini- mac pro
imac-imac pro
ipad-ipad pro
Manque que l'iphone

Du coup j'espère qu'on aura des baisses de prix sur les modèles non pro (genre le macbook voir le mbp 13 qui n'est qu'un macbook 13 au final ...)

avatar noooty 18/04/2017 - 12:21 via iGeneration pour iOS

@jujudk

Ce n'est pas très nouveau: il y a toujours eu des Mac Pro et des MacBook Pro...

avatar toketapouet 18/04/2017 - 12:31 via iGeneration pour iOS

@noooty

+1, c'est comme ça depuis 20 ans et le retour de Jobs, les noms ont pu varier mais c'était le business plan.

avatar C1rc3@0rc 19/04/2017 - 00:21

@noooty

«Ce n'est pas très nouveau: il y a toujours eu des Mac Pro et des MacBook Pro...»

Non il ne s'agit pas de gammes nommées "pro" (suffixe qui n'a aucun sens depuis plus de 6 ans) mais de vraies déclinaisons adaptées aux besoins réels des professionnels. C'est totalement différent.
Mais il est vrai qu'a une époque (lointaine) Apple avait des machines adaptées aux professionnels.

En fait il s'agit ici d'une variante de la fameuse grille de Jobs (1997) pour classifier les machines.

Ce qu'a reconnu Apple récemment, lors de son exercice historique de contrition, c'est que la machine de 2013 nommée Mac pro n'avait rien pour satisfaire les besoins des professionnels qui étaient dans la cible de marché, qu'il s'agissait d'un ratage total (du au design prenant le pas sur l'ingenierie et l'etude marketing prealable) et que la societe avait (enfin) compris l'erreur et la demande des professionnels.

On peut aussi penser qu'Apple va aller vers un réajustement des tarifs plus réalistes. On le voit avec les baisses récentes que ce soit sur l'existant ou meme sur l'iPad nouveau qui renoue avec un positionnement de tarif qui a fait le succés de l'iPad 1 et iPad 2.

Il y a une chose de claire avec cette communication de crise et cet etalement d'excuses envers les secteurs professionels, c'est qu'Apple semble avoir besoin de ces marchés et souffre de l'exode des professionnels et de l'image degradée d'Apple qu'ils donnent.

Donc a quel point Cook est capable et a decider de changer de cap, on le verra avec l'arrivée des futurs machines.
Mais une chose est certaine, c'est qu'Apple a acté l'inadaptation de ses gammes pour les besoins des professionels (aux moins une majorité) et a presenté ses excuses pour avoir negliger ces secteurs depuis des annees.

avatar r e m y 18/04/2017 - 12:32 via iGeneration pour iOS

@jujudk

Attention, tu as laissé passer une coquille...
tu as écris "baisses de prix" avec 2 "s" !

avatar moon21 18/04/2017 - 12:15 (edité)

Toujours des fuites et des promesses ...

avatar AngryKiller 18/04/2017 - 12:23 via iGeneration pour iOS

Rien pour le Mac mini? :'(

avatar C1rc3@0rc 19/04/2017 - 00:36

Ben si Frederighi et Schiller ont bien annoncé que la gamme allait evoluer dans le meme sens que les autres machines de bureau.

Après, le modele n'a pas evolué beaucoup depuis 2011 (en fait ce sont les composants qui ont regressés) et Apple pourrait tout a fait garder le design et ressortir une gamme "serveur" (quad core, voir Ryzen a 8 core) et "mini-station" avec un vrai GPU sans que cela ne demande beaucoup de changements. Et dans ce cas, on aura probablement pas de rumeur avant l'annonce officielle.

Avec le Mac Mini et l'iMac Apple a des modeles existants qui sont rapidement et facilement (et rentablement) adaptables a divers besoins professionnels, pas que des betes de puissances a GPU monstrueux, comme c'est la demande pour les Mac Pro: un Mac Mini est assez modulaire pour repondre aux besoins bureautique, dans l'education, mais aussi aller sur le petit serveur (comme l'excellent Mac Mini Serveur 2012) ou la petite station graphique (comme le quasi parfait Mac Mini 2011). Et la les positionnement tarifaires sont aussi très ajustables.
On peut tout a fait imaginer alors des flottes destinée a l’entreprise ou l'education composées de Mac Mini de base et administrés par un Mac Mini serveur.

Finalement ce qui va le plus poser question c'est l'absence d'un MacOS pro... a savoir une version LTS qui a des mises a jour de sécurité sur le long terme (plus de 5 ans)

avatar Pas-un-philosophe 18/04/2017 - 12:42 (edité)

Ou comment réussir à faire acheter un mac pro 2013, un iMac pro 2017, et un Mac Pro 2019, à ce niveau j'applaudis !
Et surtout l'imac pro est une fausse bonne idée, il souffrirait des mêmes problèmes d'épaisseur, de refroidissement et d'évolutivité que les actuels Mac Pro...

avatar MarcMame 18/04/2017 - 13:19 via iGeneration pour iOS

@Pas-un-philosophe

"Et surtout l'imac pro est une fausse bonne idée, il souffrirait des mêmes problèmes d'épaisseur, de refroidissement et d'évolutivité que les actuels Mac Pro..."
-----------
L'iMac Pro ne viserait pas la même clientèle que celle des Mac Pro.

avatar Pas-un-philosophe 18/04/2017 - 15:41 (edité)

"l'imac pro ne viserait pas la même clientèle"
C'est justement ce que je ne comprend pas avec cette machine, elle ne s'adresse pas à tout le monde par sa mémoire ECC et ses xeons, mais pour autant elle ne surclasserait pas le mac pro en puissance (en étant surement plus chère), ce qui l'exclurait de la clientèle mac pro.
Je me demande qui va être la clientèle visée...

avatar C1rc3@0rc 19/04/2017 - 00:56

@Pas-un-philosophe

En fait le Xeon dont il est question c'est plus un Core i7 taillé pour supporter une charge constante plus longtemps que les Core ix plus adaptés aujourd'hui au profil d'usage du portable (donc alternance avec de la mise en veille sur de longue periodes et des gros coup d'accelerateurs ponctuels)

L'ECC n'a ici qu'un usage limité, mais qui reste bienvenu tout de meme.

La question que tu poses sur l'iMac n'est pas vraiment celle de la comparaison avec un Mac Pro, mais plutot de la pertinence du concept du "all-in-one". Est ce que ce concept peut etre adapté a autre chose qu'un usage basique par rapport a une cible tres grand public... ce que son la majorité des PC "all-in-one"

Ceci etant, la difference entre l'iMac Pro et le Mac Pro, c'est qu'il y a un ecran integré et une limitation de la puissance lié au desgin. Ça va pas couvrir les besoins des clienteles qui reclament des stations de travail et des moniteurs calibrés et spécifiques, mais ça peut couvrir deja pas mal de besoins, dont le traitement de l'image fixe (design, production web,...).

Apres, avec un peu moins de contraintes du au design, il y a le Mac Mini qui peut répondre a beaucoup de besoins professionnels sans allez sur les tarifs d'un Mac Pro.

avatar patrick86 18/04/2017 - 14:19

" il souffrirait des mêmes problèmes d'épaisseur, de refroidissement"

Au contraire. L'iMac étant un grand bidule plat, sa surface d'échange avec l'air ambiant est beaucoup plus grande que celle d'un Mac mini, par exemple. Aussi, sa forme autoriserait très bien une circulation interne d'air, de bas en haut, sur toute sa surface (il faudrait pour cela ouvrir des aération sur le haut du boitier).

Enfin, il est évident que cet iMac ne serait pas destiné à rivaliser avec un Mac Pro très haut de gamme.

avatar C1rc3@0rc 19/04/2017 - 01:10

Non.
L'iMac c'est un ecran, ultrafin et dont la capacité de dissipation thermique est tres mauvaise. Et rien que l'ecran produit de la chaleurs qu'il faut bien eliminer.
L'air n'y circule pas assez et il necessite un systeme de refroidissement complexe et performant.

A ce niveau un Mac Mini lui est plus efficace, vu que l'ecran est separé et que toute la surface permettant la dissipation thermique est dedié au CPU et aux GPU. Pour autant un Mac Mini necessite aussi un systeme de refroidissement actif performant.

En fait tant qu'on a un x86 il faut un systeme de refroidissement actif, que ce soit pour accelerer l'evacuation de la chaleur(ventilation, watercooling,...) ou limiter la production (throttling, mise en veille des core,...).

avatar patrick86 19/04/2017 - 09:36 (edité)

"L'iMac c'est un ecran, ultrafin et dont la capacité de dissipation thermique est tres mauvaise. Et rien que l'ecran produit de la chaleurs qu'il faut bien eliminer.
L'air n'y circule pas assez et il necessite un systeme de refroidissement complexe et performant."

Vous avez des radiateurs chez vous, pour vous chauffer l'hiver ? Sont-ils grands et plats, ou cubiques et compacts ? Ils sont faits pour obtenir une surface d'échange la plus grande possible.

l'iMac, de part sa forme, offre une surface d'échange potentielle plus importante qu'un Mac mini.

À aucun moment je n'ai affirmé qu'il produisait moins de chaleur qu'un Mac mini.

"A ce niveau un Mac Mini lui est plus efficace"

Non. Le système de refroidissement du Mac mini actuel n'est pas plus efficace.

avatar fte 19/04/2017 - 15:32 via iGeneration pour iOS

@C1rc3@0rc

C'est faux. L'iMac est très mal refroidit. D'une part la surface de dissipation est faible, malgré la taille du boitier, il est constitué d'une masse importante d'alu créant un buffer thermique important (ça chauffe lentement, et ça refroidit lentement), et la ventilation interne circule par des ouvertures de faible surface.

Or un refroidissement ventilé demande un volume d'air circulant important pour être efficace. Petites ouvertures signifie plus grande vitesse de circulation. Donc bruit en forte augmentation.

Mon iMac à vide est à 60º interne, le boitier toujours chaud. Mon PC en charge, GPUs à coin, est à 45º interne, boitier toujours froid. Tout en étant moins bruillant. 6 ventilateurs de 140 mm, ça bouge de l'air même à petite vitesse...

avatar anti2703 18/04/2017 - 12:44 via iGeneration pour iOS

Une carte graphique de mobile dans un ordinateur "Pro" ça n'a aucun sens…
Ils peuvent mettre des xenons et autant de RAM qu'ils veulent le forme factor de l'iMac empêche d'avoir une grosse carte graphique (j'entant par là une vrai carte, genre 1070/1080 qui dégage facile 200W).

Apple pourrait créer la surprise avec un eGPU en Thunderbolt 3, compatible iMac et MacBook Pro.
Là au moins on aurait une solution en attendant le nouveau Mac Pro.

avatar ijimax 18/04/2017 - 13:09 via iGeneration pour iOS

@anti2703

Je comprends votre point de vue mais par exemple j'ai un iMac pour des raisons professionnelles et n'utilise pas le GPU dans cadre de mon travail.
Mon cas, même s'il n'est pas une généralité, est loin d'être isolé.
Et même si je voulais bosser sur le GPU, ce n'est pas le meilleur mais il est loin d'être puant.

avatar mbenj 18/04/2017 - 14:40 (edité)

Les pros ne sont pas que liés à l'image et à la video. Je dirige un cabinet d'expertise comptable et mes besoins "pro" (Que du mac, 2 machines virtuelles en permanence sur chaque ordi, serveurs...) ne concernent pas la carte graphique.

avatar C1rc3@0rc 19/04/2017 - 01:31

C'est exact, une machine dite professionnelle est une machine qui répond aux contraintes d'usage dans le cadre d'une utilisation professionnelle. Cela commence par la fiabilité, l'efficacité de production (on passe pas son temps a utiliser la machine pour qu'elle fonctionne) et la stabilité ( on l'installe une fois et ensuite on l'utilise).
Mais il faut aussi rajouter l'adaptation du tarif. Car au niveau professionnels on considère l'ordinateur comme un investissement de production dont on calcul l’amortissement... La machine peut donc etre plus chère qu'un produit grand public electromenager ou de loisir, mais peut aussi devoir etre moins cher...

Aprés les contraintes d'usage sont differentes, il est evident qu'un designer n'a pas les memes besoins qu'un specialiste de l'animation 3D, qu'un architecte, qu'un comptable ou un ecrivain. Pour certains c'est la puissance du CPU qui compte, pour d'autres c'est la puissance GPU, pour d'autres c'est la portabilité, pour d'autres encore c'est la sécurisation possible, d'autre c'est la robustesse et la simplicité, etc...

L'iMac a l'avantage de ses inconvénients: c'est un monobloc qui se résume a un écran. C'est une machine basique utilisable par des novices absolus. On ne peut pas accéder facilement a ses composants et il est relativement facile de condamner ses ports qui sont deja bien planqués. En terme se sécurisation c'est un bon candidat. Comme machine de flotte pour la bureautique ou l’éducation c'est aussi un bon produit. En fait il lui manque qu'une amelioration ergonomique (pieds adaptables ou au moins compatibilité VESA et un écran antireflet) pour être totalement cohérent.

Pages