Fermer le menu
 

2017, une année sans saveur pour le Mac ?

Christophe Laporte | | 10:33 |  70

À l’occasion de sa communication autour du Mac Pro, Apple a laissé entendre ce que l’on pressentait depuis un certain temps déjà. En effet, les analystes tablaient sur une année 2017 plutôt plan-plan pour le Mac. Indirectement, on vient d’en avoir la confirmation.

Car sans le dire, Apple a d’une certaine manière fait part de sa feuille de route pour les mois à venir. Si on ajoute à cela celle d’Intel, on commence à avoir une idée assez précise des choses :

  • Le Mac Pro : cela a le mérite d’être clair, il ne faut rien attendre avant 2018. Peut-être aura-t-on droit à une présentation de ce que nous concocte Apple d’ici la fin de l’année, comme elle l’avait fait pour le précédent modèle. Mais à vrai dire, on en doute… En attendant, le modèle actuel a été légèrement remis au goût du jour et l'une des deux nouvelles configurations est disponible à la vente.
  • Le Mac mini : il vit encore ! Apple, à son sujet, a toutefois juste indiqué qu’il occupait une place importante dans son catalogue. Elle est surtout d'ordre psychologique puisqu'elle permet d’avoir dans sa gamme un ordinateur à 549 €. Après tout, c’est 140 € de moins qu’un iPad Pro. Reste que pour l’heure, Apple ne va pas changer de braquet sur cette machine. Elle restera au catalogue et aura le droit à sa petite mise à jour lorsqu'Apple en aura envie.
  • L’iMac : au final, c’est le seul Mac qui pourrait évoluer de manière significative cette année. Apple a promis que certaines configurations seront taillées pour les pros. À défaut d'en savoir plus, on peut espérer qu’Apple accélère la transition vers le tout-Retina et que les disques durs dans ces monoblocs soient enfin remplacés au minimum par des Fusion Drive. En début d’année, on lui prédisait un passage à l’USB-C et de nouvelles options graphiques proposées encore et toujours par AMD.

Sur le front des portables, Apple s’est bien gardée de faire la moindre révélation ou même allusion. Après tout, c’est bien normal, ces machines nomades représentent au minimum 80 % de ses ventes d’ordinateurs. Mais là, c’est davantage la feuille de route d’Intel et les indiscrétions de certains analystes bien informés qui permettent de se faire une idée précise de la situation :

  • Le MacBook Air : pour nous, c’est le nouveau MacBook Pro SuperDrive 13”. Un peu comme le Mac mini, il est là davantage pour occuper un segment tarifaire que pour évoluer. C’est le seul portable Apple qui se rapproche un peu des 1000 €. D’ailleurs, son successeur a été annoncé par Apple : il s’agit du MacBook Pro 13” sans Touch Bar.
  • Le MacBook Pro : les bruits concernant la machine la plus populaire de la gamme avaient de quoi faire languir : il était question de prix qui seraient revus à la baisse, de 32 Go de RAM sur certaines configurations en option ou encore d’un successeur à la puce T1. Vu le planning d’Intel, il ne semble pas qu’Apple soit en mesure d’offrir certains changements avant début 2018. On peut espérer au mieux d’ici là un petit speed bump et pourquoi pas un petit effort tarifaire comme la Pomme l’a fait sur les iPad.
  • Le MacBook : peut-être au final la principale inconnue de la gamme actuelle. En le dotant d’un port USB-C / Thunderbolt 3, Apple changerait la donne pour cette machine. Mais c’est le flou le plus total à son sujet. Initialement, il était question d’une sortie d’ici l’été avec des processeurs légèrement plus puissants.

Apple peut toujours nous surprendre, mais vu comme les choses sont parties, 2017 risque de ne pas être un cru exceptionnel pour le Mac d’un point de vue matériel, sauf si on nous prépare une surprise comme un clavier externe avec Touch Bar. Reste à savoir ce que la firme de Cupertino nous concocte sur le plan logiciel. De ce point de vue, les changements pourraient être plus importants avec notamment l’arrivée d’APFS qui va sans doute pousser Apple à revoir certains pans de son système.

Pour ce qui est de l’actualité produits, si le Mac n’est donc pas appelé à jouer les premiers rôles à court terme, on est également en droit de se demander ce qu’Apple nous prépare avec l’iPad. Est-ce qu’on a déjà tout vu pour cette année avec le réaménagement de la gamme le mois dernier, ou Apple s’occupera-t-elle de la famille "Pro" au second semestre ?

L’Apple Watch poursuit son petit bonhomme de chemin, sans qu’on en sache beaucoup plus sur les intentions d’Apple dans ce domaine. De son côté, l’Apple TV pourrait enfin évoluer et se mettre notamment à la 4K (lire : Apple TV : la 4K HDR dès cette année ?).

Bref, tout laisse à penser que la grosse annonce cette année risque d’être du côté de l’iPhone. Mais cela n’a rien de surprenant, cela fait des mois que l’on entend parler de l’iPhone des dix ans. D’autre part, avec le Galaxy S8, Samsung a placé la barre assez haut. Apple peut difficilement se contenter d’une simple révision du modèle actuel.

Enfin, cela fait des mois maintenant que Tim Cook insiste lourdement sur la réalité augmentée (lire : Tim Cook : « Apple investit énormément dans la réalité augmentée ») . La dernière fois que le patron d’Apple évoquait autant un sujet particulier, cela a donné l’Apple Watch. Cette réalité augmentée va-t-elle être la grande tendance pour les prochains iPhone ?

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


70 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Ridge33 05/04/2017 - 10:41 via iGeneration pour iOS

Déjà que c'est une année sans saveur pour les iPad, maintenant les mac. Il nous reste plus grand chose pour nous faire vibrer.

avatar reborn 05/04/2017 - 10:44 via iGeneration pour iOS

@Ridge33

L'année n'est pas fini ;)

avatar bobibou 05/04/2017 - 11:57

finie peut-être non ?



avatar supermars 05/04/2017 - 12:29 via iGeneration pour iOS

@reborn

Fini(e) non plus ;-)

avatar rolmeyer 05/04/2017 - 10:48 via iGeneration pour iOS (edité)

@Ridge33

On en sait rien. Clairement la construction et l'emménagement dans le nouveau bâtiment à bouffé pas mal de ressources. Et quand je vois les keynotes, c'est clair qu'aucun dirigeant d'Apple actuel est à l'aise avec ça. Perso je les vois surtout présenter tout ensemble pour s'épargner des keynotes. L'apple TV et l'iPhone 6s et l'iPad Pro 12 avaient été présentés en même temps si mes souvenirs sont bons.
Ils peuvent faire la même chose cette année. Mise à jour du 12, présentation d'un 11 pouces, il reste la wwdc et le keynote de septembre.

avatar reborn 05/04/2017 - 10:50 via iGeneration pour iOS

@rolmeyer

C'est surtout qu'il n'y avait rien de spécial a annoncer. À part l'année dernière pour l'iPhone SE, cela faisait un moment qu'Apple ne faisait plus de keynote printanier.

avatar Manubzh 05/04/2017 - 16:23

normal, ils ne font plus grand chose de croustillant comparé par avant, après c'est l'époque qui veut ça, j'ai l'impression que d'un point de vue technologique, ça se tasse un peu

avatar C1rc3@0rc 06/04/2017 - 00:56

Aucune societe au monde ne peut sortir chaque annee un produit revolutionnaire comme l'iPad.
En 30 ans Apple a sorti: Le Mac, l'iPod, l'iPhone, l'iPad. C'est deja enorme.
Apple a aussi conçu le concept d'ecosysteme individuel informatique, qui est certainement la plus grosse avancée de l'histoire depuis la micro-informatique.

Le souci c'est pas qu'Apple n'arrive pas a sortir un truc remarquable chaque annee, le probleme c'est que depuis la disparition de Jobs et surtout le putsh de Ive Apple s'est perdu, a laché ses fondementaux, a baclé ses produits et s'est eloigné de la realité. Les 3 choses les plus "identifiantes" de cette errance sont le le Mac Pro (erreur conceptuelle et impasse evolutive), Macbook (anti Macbook Air) et l'Apple Watch ( anomalie et incongruité qui ne doit son existence qu'au delire du marketing et aux fantasmes de Ive de sortir du design industriel pour la bijouterie..)

Le discours recent porté par Schiller et Federighi, au dela de la reconnaissance des erreurs, des errances, des aberrations, revient surtout sur une focalisation du vrai besoin avec une eviction du discours de l'apparence au profit d'un retour vers l'ingenierie et la satisfaction du besoin exprimé.

Le Mac Pro est une machine tres exemplaire: c'est un produit totalement deconnecté de la realité, totalement dissocié du besoin de l'utilisateur et qui n'a comme marché qu'une peau de chagrin qui tient sur le fait que les dev Apple n'ont que tres peu d'alternatives, voire aucune. Pour les autres utilisateurs il y a pléthore d'alternatives, surtout hors Apple.
Et Apple a pris conscience que sans Mac, Apple n'existe plus et que le Mac c'est les professions creatives en premiere ligne, les developpeurs, mais il y a aussi les chercheurs et universitaires.

Bref, l'innovation pour l'innovation c'est un concept purement marketing, mais par contre faire des machines adaptées aux besoins, finalement c'est encore le meilleur moyen d'avoir des clients!

avatar bonnepoire 05/04/2017 - 11:20

Je trouve les mise à jour logicielles très bonnes donc année à moitié perdue. Ca évite de repasser à la caisse.

avatar frankm 05/04/2017 - 11:30

Le MacBook Pro Touch Bar est à finaliser, Ils n'ont pas eu le temps d'intégrer la batterie qu'ils voulaient.

avatar Manubzh 05/04/2017 - 16:23

il a surtout besoin d'une baisse du tarif d'environ 500 euros ...

avatar C1rc3@0rc 06/04/2017 - 01:16

@frankm

C'est une machine baclée et approximative, certes. Mais il faut aussi rendre la responsabilité a Intel dans l'histoire. C'est que les processeurs Kaby Lake devaient amener des solutions qui avaient deja ete expurgées de SkyLake, sortis en urgence, afin de sauver le naufrage que sont les processeurs Broadwell.
Intel n'a pas tenu ses délais et surtout Intel n'a pas tenu sa feuille de route.
Bref tout indique que si la faute n'en revient pas en totalité, loin s'en faut a Intel, Apple n'est pas seule responsable dans les problemes du Macbook Pro a touch bar.

L'autre probleme, au-dela de la connerie du design primant sur le reste, c'est le positionnement tarifaire qui lui obeit a une logique financiere qui est a l'opposé de la nature d'Apple. Cook a su rendre Apple hyper rentable, mais en laissant aux speculateurs de plus en plus de poids, ce que Jobs refusait categoriquement, on a eu une derive marketing et une financiarisation de la production.

Apple semble vouloir aujourd'hui corriger le tir et revenir aux fondamentaux de la societe et s'attacher a satisfaire le besoin du client. C'est tard, mais c'est encourageant. Et on voit deja quelques premisses dans le bon sens avec l'iPhone SE et l'iPad.

L'idee de remplacer le Macbook Air, best seller, par le Macbook Pro 13" est somme toute logique, mais le tarif est hors categorie. Le jour ou Apple propose le Macbook Pro 13 au prix de l'actuel MBA 13", alors oui ça sera coherent. Quant a vendre le Macbook Pro 15 comme station de travail en remplacement des machines de bureau, c'est evidement un non sens. Qui plus est flanqué le portable au prix du Mac Pro, c'est une aberration...

Depuis 2012 Apple s'est totalement fourvoyé et perdu dans des errements et elucubrations insensées. Mais c'est ratrapable, Apple est deja revenu de plus loin. Le tout c'est de remettre la charru derriere les bœufs et de remettre les ingenieurs et ergonomes a leurs place et les designer a celle qu'ils n'auraient jamais du quitter.

avatar melaure 05/04/2017 - 19:18 via iGeneration pour iOS

@Ridge33

C'est sans saveur depuis Cook, pas seulement depuis cette année ;)

avatar rolmeyer 05/04/2017 - 10:42 via iGeneration pour iOS (edité)

Mac mini mis à jour quand Apple en a envie ? J'ai l'impression que les mises à jour se font quand les composants ne sont plus fabriqués. 😬

avatar rmosca 05/04/2017 - 10:45 via iGeneration pour iOS (edité)

pas facile quand on a le nez dans les cartons... rapport au nouveau campus...

ca fait plus de deux ans que l'on dit que les véritables nouveautés arriveront avec l'inauguration du nouvel amphithéâtre de présentation de ce campus.

ils ne sont pas pressés, tous les indicateurs sont dans le vert. même sans nouveauté ils font mieux que la concurrence ^^

avatar TomSupraBoy 05/04/2017 - 10:46 via iGeneration pour iOS

Si le hardware est un peu mis de côté cette année sur certains points peut-être qu'Apple va combler cela en mettant l'accent sur le software. Peut-être serons nous surpris de ce côté ci à la WWDC. Let's see.

avatar alan1bangkok 05/04/2017 - 11:01 via iGeneration pour iOS

C'est bien maigrichon
En même temps les ibidules sont les priorités de la pomme qui malgré des effets d'annonces abandonne petit à petit le Mac

avatar bonnepoire 05/04/2017 - 11:21

Ridicule. Les déclarations d'hier te donnent tort.

avatar alan1bangkok 05/04/2017 - 11:38 via iGeneration pour iOS

@bonnepoire

C'est bien ce que je dit bonnepomme ..des déclarations ....
Pour le reste c'est bien triste

avatar occam 05/04/2017 - 16:36

@alan1bangkok

Ce serait une erreur de sous-estimer ce que vient de faire Apple.

Thom Hogan, ancien d'Apple (où il a co-développé les premières caméras numériques de la marque) et depuis 20 ans référence incontournable du monde Nikon, contraste la prise de position inusitée d'Apple avec la non-communication continue chez Nikon.
Non-communication et absence de stratégie perceptible qui conduit de plus en plus de Nikonistas à sister leur investissement dans le système, ou carrément à changer de camp.

Les analogies avec l'inquiétude et le mécontentement croissant des utilisateurs professionnels du Mac ne sont pas fortuites. Thom Hogan, qui s'en fait l'écho depuis des années, relève la différence : enfin, changement de stratégie et de discours chez Apple ; stagnation et mutisme chez Nikon. Ce n'est pas l'avenir radieux, mais c'est loin d'être négligeable.
Car cela implique d'abord un aveu d'échec, et une perte de face considérable.

http://www.dslrbodies.com/newsviews/heres-how-you-get-optics.html

1. An apology from Apple for the pause in the Mac Pro development.
2. Acknowledgement by Apple that they've heard their customer.
3. Acknowledgement by Apple that they haven't changed course.
4. Acknowledgement by Apple that they are working on the products customers want, with a bit of the game plan disclosed, but no details.
5. Disclosure by Apple that they understand who makes up their audience.
6. Willingness by Apple to share the above with a key group of reporters/bloggers who write for the Macintosh audience.
7. Willingness by Apple to answer general questions about the future that don't get to level of details about any upcoming products.

I, too, have been wondering about the Mac Pro (and other Macintosh models). My "optics" on Apple aren't as stressed as a few others I know, but I, too, have been wondering what's happening. After all, I've been a Macintosh power user since 1983 (yes that date is correct), and was one of the leading voices in that crowd for over 10 years.

In one 90-minute session, Apple essentially corrected their key customer optics, and removed any stress I have about where they're going. I suspect others who had been wondering if they needed to move from Apple to Windows are relieved, too.

That's exactly what Nikon needs to do. Read in particular the comments that Apple marketing VP Phil Schiller made. Who at Nikon is going to step up and make the same type of comments?

avatar Manubzh 05/04/2017 - 16:23

et les actes ?
ah oui voila...

avatar sandroazerty 05/04/2017 - 11:01 via iGeneration pour iOS

10 ans de l'iPhone oblige. C'est Le projet de l'année pour le apple avec l'ouverture de l'Apple park. Je verrais bien aussi un hommage à steve jobs pour l'occasion.

avatar Nom d'utilisateur 05/04/2017 - 12:34

lol

avatar Ali Ibn Bachir ... 05/04/2017 - 18:19

Peut-être encore une statue de Jobs. De 7 mètres de haut, montrant l'horizon. Et une nouvelle coque pour iPhone avec sa tête en bas relief. Et une poupée Jobs.

avatar MarcMame 05/04/2017 - 18:30 via iGeneration pour iOS

@Ali Ibn Bachir Le Gros

"Et une poupée Jobs."
----------------
Si elle est fournie avec des aiguilles : je prends !! 😈

Pages