Fermer le menu
 

Toujours pas de nouveau Mac Pro à cause du Thunderbolt 3 ?

Stéphane Moussie | | 14:00 |  256

Qu'attend Apple pour rafraîchir le Mac Pro, si tant est qu'une mise à jour est bien au programme ? C'est la question que les utilisateurs professionnels sont en droit de se poser après presque trois ans d'immobilisme. Car, faut-il le rappeler, le Mac Pro tubulaire n'a pas été pensé pour être évolutif, contrairement à son prédécesseur. Et pour couronner le tout, sa fiabilité lui fait défaut.

Image Paul Hudson CC BY

Alors qu'Apple avait lâché des bribes d'infos sur le cylindre dès 2012 pour rassurer la communauté (« nos clients professionnels sont très importants pour nous [...] ne vous inquiétez pas, nous travaillons sur quelque chose de vraiment génial », avait répondu Tim Cook à une personne soucieuse), les utilisateurs font cette fois-ci face à un silence assourdissant.

Le seul indice un tant soit peu tangible auquel on peut s'accrocher remonte à novembre 2015, quand un bidouilleur a trouvé dans El Capitan un nouvel identifiant, AAPLJ951, similaire à celui du Mac Pro actuel (AAPLJ90,1), et la mention de 10 ports USB-C.

Les Xeon v4 Broadwell, des pierres d'achoppement ?

Qui dit USB-C, dit Thunderbolt 3, au moins en partie. On n'imagine pas une autre connectique majoritaire que le Thunderbolt 3 dans le prochain Mac Pro : la technologie a été lancée l'année dernière, les MacBook Pro Touch Bar en sont largement garnis et le cylindre ne compte que sur l'extension externe. Rester maintenant sur du Thunderbolt 2 serait malvenu.

La connectique du Mac Pro actuel.

Mais justement, est-ce que ce n'est pas le Thunderbolt 3 qui « bloque » une mise à jour actuellement ?

On l'a dit, le Thunderbolt 3 a été lancé l'année dernière, en même temps que Skylake, la sixième génération de processeurs Core, en fait. C'est ainsi que, un an avant les MacBook Pro 2016, on a vu débarquer des PC (portables) avec processeur Skylake et ports Thunderbolt 3.

Oui mais voilà, les processeurs Xeon utilisés par le Mac Pro ont un temps de retard sur les puces Core grand public. Les Xeon E5 v4, les derniers en date qui ont été lancés en mars dernier, reposent sur l'architecture Broadwell, qui précède Skylake (pour rappel, le Mac Pro a des Xeon E5 v2 Ivy Bridge).

Un problème pour la prise en charge du Thunderbolt 3 ? En théorie, non. Intel avait indiqué lors du lancement que le protocole n'était pas associé à Skylake. Sur le papier, à condition d'avoir le contrôleur Alpine Ridge, un ordinateur équipé d'un processeur (Core ou Xeon) Broadwell est compatible avec le Thunderbolt 3.

En pratique, tous les ordinateurs Thunderbolt 3 ont des puces Skylake à notre connaissance. En août 2015, Alienware avait dévoilé des portables Thunderbolt 3 avec processeurs Broadwell (et même Haswell, plus ancien), avant d'annoncer quelques jours plus tard qu'ils seraient finalement motorisés par Skylake.

Pas de nouveau Mac Pro, parce que pas de Thunderbolt 3, parce que pas de Xeon E5 Skylake ? C'est possible. Il faut savoir qu'Intel gère étroitement le Thunderbolt. Si Apple voulait réaliser son propre contrôleur, comme elle le fait depuis peu avec les SSD, il n'est pas sûr qu'elle puisse le faire. Intel est le seul fabricant de contrôleurs Thunderbolt 3 (Alpine Ridge) à l'heure actuelle.

Le Thunderbolt 3, objet de toutes les précautions

À cela s'ajoute l'exigence d'Apple vis-à-vis du Thunderbolt 3. Des personnes bien au fait de la technologie nous ont indiqué que le constructeur a attendu qu'elle se stabilise avant de s'y investir pleinement. Ce serait une des raisons pour lesquelles les nouveaux MacBook Pro sont sortis si tardivement.

Cette exigence s'est d'ailleurs manifestée par l'incompatibilité des portables avec certains périphériques Thunderbolt 3 lancés antérieurement. Car Apple ne se contente pas de la certification Intel, elle a des exigences plus strictes, comme l'emploi d'un contrôleur USB-C plus récent.

Qui plus est, on nous a raconté que Cupertino avait fait une razzia sur des composants liés au Thunderbolt 3 pour les MacBook Pro, sans qu'on sache si cela a pu avoir un impact sur un éventuel nouveau Mac Pro.

La lumière au bout du tunnel ?

Mais cette semaine, Intel a peut-être allumé la lumière au bout du tunnel. Le fondeur a annoncé succinctement l'arrivée des Xeon E5 v5 à la mi-2017.

Non seulement cette nouvelle génération sera basée sur l'architecture Skylake qu'Intel semble requérir pour le Thunderbolt 3, mais en plus elle va augmenter le nombre de lignes PCIe, ce qui sera plus que bienvenu, puisque le Mac Pro en manque déjà.

Le cylindre dispose en effet de 40 lignes de PCIe 3.0 actuellement, dont 32 sont accaparées par les deux GPU. Ne restent donc que 8 lignes, alors qu'il en faudrait 12 pour les 6 ports Thunderbolt 2 (ils demandent chacun 2 lignes PCIe 3.0). Apple a une astuce : un commutateur pour « transformer » les lignes PCIe 3.0 en un plus grand nombre de lignes PCIe 2.0 (lire : Mac Pro : les ports, c'est important, et pourtant…).

Cliquer pour agrandir

Imaginez maintenant le casse-tête avec 6 ports Thunderbolt 3 requérant chacun 4 lignes PCIe... L'avantage du Xeon E5 v5 Skylake, c'est qu'il a 48 lignes PCIe 3.0 au lieu de 40, ce qui permettrait de gérer déjà pleinement 4 ports Thunderbolt 3.

Intel pourrait lancer cette nouvelle génération de Xeon autour du Computex 2017, fin mai, soit quelques jours avant la WWDC… mais ne tirons pas de plan sur la comète.

Si notre hypothèse autour du Thunderbolt 3 venait à se confirmer, cela n'excuserait pas pour autant la stratégie d'Apple vis-à-vis des professionnels. Laisser végéter une gamme dépassée sans donner d'informations sur l'avenir n'est pas un signal… du tonnerre.

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


256 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar awk 18/11/2016 - 23:56 via iGeneration pour iOS

@bganzolo

"Comptables, Architectes, PDGs, Graphistes, Ingénieurs etc..."

Le marché n'est pas du tout là pour les MacPro 😎

Et sur les canaux de distribution c'est soit du VAR soit l'Apple Store Pro 😎

avatar awk 18/11/2016 - 15:41 via iGeneration pour iOS

Bon papiers résumant ce que je ne cesse de dire depuis longtemps 😎

On peut y ajouter le fait que si Mac Pro nouveau il y a, il y a de grandes chances qu'il soit basé sur des GPU Nvidia ce qui ne pourra advenir que dans quelques mois.

Wait & See

avatar NestorK 18/11/2016 - 16:13 via iGeneration pour iOS

@awk

Et donc Final Cut - pour ne citer que lui - passerait d'OpenCL à Cuda comme ca alors que le reste de la gamme est toujours chez AMD ? J'y crois pas une seconde à ce retour si soudain de Nvidia surtout vu la gueule des nouveaux MacBook Pro 15 - même si j'aimerais que tu aies raison.



avatar awk 18/11/2016 - 16:18 via iGeneration pour iOS

@NestorK

Tu risques d'être surpris 😎

avatar awk 18/11/2016 - 23:59

@NestorK

J'étais sur l'app en taxi, je complète la réponse :

- Les accords d'exclusivité entre AMD et Apple touchent à leur fin.
- Nvidia a gagné la bataille économique contre AMD
- Apple ne semble pas être décidé à réitérer une exclusivité

Les bruits de couloir des salons pro convergent tous vers de grande chance d'un retour de Nvidia dans la danse en 2107 😎

avatar Un Type Vrai 19/11/2016 - 13:56

En 2107 ?
Ca va être long...

avatar awk 20/11/2016 - 13:17 (edité)

@Un Type Vrai

Les condition pour une réelle proposition en rupture ne seront pas réunies avant 😎

avatar gavroche68 18/11/2016 - 15:48

Le marché pro à ma connaissance a toujours été un marché de "niche" mais ce n'est pas pour autant que ce marché doit être délaissé ! Apple a largement les moyens financiers de conserver ce secteur dans son offre. En plus quelle idée de concevoir une machine pro de bureau non évolutive ? A ma connaissance le Mac pro "camion" était très bien, bien sûr il aurait pu être amélioré. Mais là on a quoi ? une machine qui ne peut pas évoluer (ou très peu) un non renouvellement depuis 3 ans et si je ne me trompe pas, aucune baisse des prix. Comme l'a dit l'un des commentateurs, si le mac continue dans cette direction son avenir risque d'être sombre !

avatar awk 19/11/2016 - 00:01

@gavroche68

Une belle niche n'a pas le même poids quand un industriel fait 2% de PDM que quand il en fait plus de 7% et écoule plus de 18M de machines par an, c'est aussi simple que ça.

Plus encore quand la dite niche tant à être bien moins dynamique économiquement que par le passé 😎

avatar Maitre muqueux 18/11/2016 - 15:55 via iGeneration pour iOS

Je ne sais même pas à quoi sert un port Thunderbolt

avatar pocketalex 18/11/2016 - 16:54

à connecter des disques thunderbolt, des boitiers d'acquisition, etc, etc

avatar awk 20/11/2016 - 13:18 (edité)

@Maitre muqueux

A faire disparaitre la frontière entre bus interne et bus externe, c'est au coeur de la vision architecturale qui a porté le Mac Pro 2013

avatar françois bayrou 18/11/2016 - 16:00

Et si le problème était la politique tarifaire de Apple ?

Si un portable vaut 3000 Euros, combien doit valoir le Mac Pro, le Puissant, le Flagship, celui qui se différencie par ... euh ... son design et son CPU ... 10000 Euros ? Plus ?
Peut être que le serpent se mort la queue, tout simplement !

avatar pocketalex 18/11/2016 - 16:56

@françois bayrou :

parceque tu crois que les stations de travail mobile et desktop chez Dell, HP, Levono, etc sont à 500€ ???

Monte une station équivalente à un mac pro chez Dell, tu verras que le prix final est pas si éloigné

avatar awk 20/11/2016 - 13:18

@françois bayrou

Le Mac pro n'était pas une machine onéreuse au regard des offres concurrente lors de son lancement et aujourd'hui encore pour qui fait du FCPX c'est un investissement très rapidement amortissable.

Sur les marchés visés, un Mac Pro est souvent un des investissement les moins lourd de l'outil de production 😎

avatar cv21 19/11/2016 - 12:52

C'est clair, lors de son lancement, le mac pro était bizarrement "peu cher" par rapport aux stations Pc avec composants équivalents.

avatar Sethii 18/11/2016 - 16:33

Le précédent Mac Pro avait été annoncé en Juin pour une sortie effective en Janvier. Il aurait été possible de l'annoncer fin octobre pour une sortie en Juin.

Ceci dit, si on a ce genre d'infos, c'est bien parce qu'Apple est sur la défensive.

Donc la pression, ça marche.

Donc il faut continuer.

avatar pocketalex 18/11/2016 - 16:56

Je doute que la stratégie d'Apple est de se tourner les pouces puis de se bouger le cul en urgence si ça gueule..

avatar awk 19/11/2016 - 00:05 (edité)

@Sethii

"Ceci dit, si on a ce genre d'infos, c'est bien parce qu'Apple est sur la défensive."

Le MacPro est une chiure de mouche sur le trait d'addition final des comptes d'exploitation d'Apple 😎

Donc avant qu'ils soient sur la défensif pour ça 😎

avatar byte_order 18/11/2016 - 16:55

> Car Apple ne se contente pas de la certification Intel, elle a des exigences plus strictes,
> comme l'emploi d'un contrôleur USB-C plus récent.

L'article présente cela comme une sur-certification ((ne se contente pas).
Hors c'est une arnaque intellectuelle.
La certification des périphériques est faite par Intel, point. Et en l'occurence les périphériques TB3 non supportés par les derniers MBP et macOS d'Apple ont pourtant tous été certifiés TB3 par Intel et fonctionnent comme attendu sous Windows et AFAIK Linux. y'a que sous macOS que ces périphériques TB3 certifiés par Intel ne sont pas reconnus.

Apple n'a pas des exigences plus strictes que la certification Intel, Apple ne supporte tout simplement pas 100% des périphériques certifiés TB3 mais uniquement ceux qui ont le contrôleur avec lequel elle a décidé de faire ses tests soit-disant plus strictes...

Apple se contente - justement - de ne supporter qu'une partie seulement des périphériques certifiés TB3.

avatar Almux 18/11/2016 - 16:59

De toute façon, il faut qu'Apple change totalement de concept. Dans un domaine où la très haute performance et l'endurance sont de mise, il faut une STATION de travail évolutive. Un point c'est tout!

avatar awk 18/11/2016 - 17:22 via iGeneration pour iOS

@Almux

Selon quel dogme ?

avatar Almux 19/11/2016 - 09:28

Dogme?
C'est quoi cette sortie à la noix?
Je ne sais pas ce que tu fais, en général, avec un "ordinateur", mais…
Rien avoir avec un"dogme": les studios de production sous MacOS existent toujours et leurs besoins vont bien au-delà de ce que propose Apple en ce moment!

avatar awk 20/11/2016 - 13:19

@Almux

Libre à toi de considérer que c'est une sortie à la noix, mais " il faut une STATION de travail évolutive. Un point c'est tout!"

Est bien une déclaration dogmatique ne recouvrant en rien les réalités de bon nombre de clients potentiels du Mac Pro

avatar béber1 18/11/2016 - 17:08 (edité)

Almux
"De toute façon, il faut qu'Apple change totalement de concept."

et sans doute de stratégie

Pages