Fermer le menu
 

Mac de bureau : qui est le maillon faible ?

Christophe Laporte | | 11:21 |  137

Il y a des gestes qui n’ont l’air de rien, mais qui veulent dire beaucoup. Ni vu ni connu, Apple a retiré le Mac mini de la photo de famille la semaine dernière. Y aurait-il des ruptures de stock à Cupertino ? Plus sérieusement, sur cette photo utilisée depuis plus d’un an, le Mac Pro n’y a même jamais été.

On a souvent évoqué le fait qu’Apple avait trois niveaux de priorité très différents concernant ses produits (lire : Les changements de cycle d'Apple expliqués). Cette photo montre très bien les gammes auxquelles la Pomme accorde de l’importance, chacune avec des raisons particulières.

L’iMac a toujours été la machine emblématique d’Apple. C’est elle qui symbolise, mieux que n’importe quelle autre, la renaissance du Mac. Elle a forcément une place à part.

Le MacBook est sans doute le Mac qui incarne aujourd’hui la vision d’Apple en matière de mobilité. Il ressemble à un iPad sur bien des points : il est ultra léger, sa connectique est réduite au minimum… et il a la lourde responsabilité de succéder au MacBook Air.

Dans cette famille, le MacBook Air peut passer pour l’intrus. Mais s’il est encore là, c’est parce qu’il reste incontournable. Avec le MacBook Pro 13”, il représente le gros des ventes du Mac. Enfin, il y a le MacBook Pro qui, avec l’iMac, est l’autre machine historique d’Apple. À l’image du MacBook, Il montre dans quelle direction Apple souhaite aller ces prochaines années.

Que faire des ordinateurs de bureau ?

En cette fin d’année, Apple a pris soin de revoir (pour le meilleur et pour le pire) sa gamme d’ordinateurs portables. Son prochain chantier, ce sont les ordinateurs de bureau. On espère que cela sera l’un de ses chantiers du début 2017. Reste qu’Apple est largement capable de laisser pourrir mûrir la situation et de ne rien faire pendant de nombreux mois encore. Les fans du Mac Pro ne sont plus à ça près…

La question que l’on peut tout de même se poser, c’est de savoir si, après les moniteurs, elle ne va pas réduire la voilure dans sa gamme d’ordinateurs de bureau. Soyons réalistes, même si Apple ne donne plus de chiffres précis sur ses ventes d’ordinateurs, l’iMac, le Mac Pro et le Mac mini ne pèsent certainement pas lourd dans les 4/5 millions de Mac qu’Apple écoule chaque trimestre.

Dans les nouveaux Apple Store, il y a plus d'arbres que d'ordinateurs de bureau. Étonnant, non ?
Dans les nouveaux Apple Store, il y a plus d'arbres que d'ordinateurs de bureau. Étonnant, non ?

De ce que l’on sait pour avoir sondé beaucoup de monde, les ventes de Mac mini et de Mac Pro sont confidentielles. C’est un « petit événement » quand un client repart avec l’une de ces deux machines sous le bras. L’iMac continue de se vendre, mais on est loin du succès qu’a pu avoir cette machine par le passé.

D’où la question : si Apple a eu le courage de sortir du marché des moniteurs, aura-t-elle le courage de faire le ménage sur les ordinateurs de bureau ? On peut toujours rêver à ce qu’Apple remodèle sa gamme, on a même des idées pour le Mac mini (lire : Trois fantasmes de Mac mini pour l'avenir), mais à vrai dire, on est persuadé qu’Apple, quoi qu’elle fasse, se contentera du minimum syndical. Alors quelle machine a le plus à craindre pour son avenir ?

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


137 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar en ballade 03/11/2016 - 14:48 via iGeneration pour iOS

@lmouillart

"finir tôt ou tard chez la concurrence."

La politique prix du marketing Appl€ va s'en charger toute seule.

avatar lmouillart 03/11/2016 - 15:03

Oui mais si ils avaient opté pour une solution de rupture cela aurait été probablement effectif autour de 2006-2009.

avatar achso 03/11/2016 - 15:51 (edité)

@ lmouillart

Et surtout le fait de laisser pourrir les gammes permet de vendre au plein tarif des machines avec des composants dépassés aux clients qui préfèrent encore ce mauvais deal, à celui de changer de plateforme.



avatar lmouillart 03/11/2016 - 16:21 (edité)

C'est plus une conséquence, qu'une cause ou un objectif.

avatar achso 03/11/2016 - 20:44 (edité)

Dans le cas du Mac Pro oui, dans le cas du Mini, Apple serait capable d'avoir fait cette stratégie pour que les actionnaires acceptent son abandon en raison des faibles ventes (tout en margeant quand même dessus).

avatar cv21 03/11/2016 - 20:56

@lmouillart
"L'idée c'est de rediriger les clients...Mac Pro sur leurs équivalents portables."

????? !!!! Où est-il l'équivalent du mac pro en portable ? Même si, par hasard, d'ici peu des benchs montrent des bons scores pour le portable, en usage intense pas sûr que la comparaison soit tenable.

avatar lmouillart 03/11/2016 - 21:40

Je parle d'usages, pas de performances.
Ceux qui peuvent passer des Mac Pro aux Macbook Pro, tant mieux.
Ceux qui ne pourront pas et qui seront perdus au passage (par exemple comme pour les xserve), ça fait partie de la vie des produits.
Ces éléments sont donc à mettre en perspective face à la stratégie d'Apple, passée, présente et future, ainsi que le potentiel réalignement nécessaire.

Là-dessus malheureusement en temps que clients on à pas tellement la main, on ne peut que constater, essayer d’interpréter les signes, il n'y a qu’eux qui savent où ils veulent aller, comment, et quels sont les plans B.

avatar Waterfront 03/11/2016 - 22:00

@lmouillart : même sur le plan de l'usage, pour bon nombre de personnes c'est une aberration totale que de se retrouver avec un ordi portable en lieu et place d'un fixe.

Avec un fixe tu as un "vrai" clavier avec pavé numérique, que tu peux poser où bon te semble par rapport à ton ordinateur et surtout par rapport à ton ou tes écrans… Tandis qu'un portable prend plus de place qu'un clavier et ne peut donc pas forcément être positionné correctement par rapport à l'utilisateur, et n'a pas de pavé numérique… Donc les règles d'usage, justement, sont incomparables et pas forcément acceptables avec un portable.

Et c'est pas la démo "bidon" de Schiller avec son beau MacBook Pro à Touch Bar relié à des écrans posés derrière et sur des supports en hauteur qui y change quoi que ce soit : en terme d'usage… c'est anti-ergonomique, pas pratique, aberrant.

Mais tu as raison sur le dernier point : il n'y a que Apple qui sait… où… quoi… comment… Apple veut aller.

avatar achso 03/11/2016 - 23:23

@ Waterfront

Les imacs sont vendus avec le même clavier que sur les portables… Le pavé numérique manque surtout sur les claviers azerty où les chiffres du haut ne sont accessibles que via la touche majuscule ou verrouillage majuscule. Sur les claviers qwerty ou qwertz, le pavé numérique ne manque qu'en cas de saisie intensive de chiffres, autrement l'accès direct des chiffres du haut est bien plus rapide.

Sinon, beaucoup de gens préfèrent le portable au lieu du fixe simplement pour le gain de place. Pas besoin d'un bureau dédié.

Enfin, un portable a de sérieux atouts comme un fixe: on lui connecte un écran, un clavier et une souris, le portable positionné à gauche de l'écran externe offre un écran d'appoint, les fonctionnalités du trackpad pour la main gauche, une garantie contre les coupures de courant, la possibilité de pouvoir l'emmener ailleurs pour continuer sans devoir tout éteindre puis tout restaurer sur une autre machine, s'il faut subitement quitter la pièce… Et avec le thunderbolt 3, on n'aura plus qu'un seul câble à débrancher pour libérer le portable, le top.

avatar lmouillart 03/11/2016 - 23:35

Perso mon portable que ce soit à la maison ou au travail, je m'en sers comme d'un desktop : clavier externe, souris externe, multi-écran.
Quand je suis en déplacement, je m'en sers comme un portable : touchpad, clavier et écran intégré.

Le positionnement d'Apple là-dessus ne me semble pas gênant, même dans une démarche pro.

Niveau finesse je m'en fiche tant que cela reste raisonnable, par contre je suis plus sensible au poids.

Ce qui est par contre très curieux, c'est de privilégier sur cette gamme pro la batterie VS les performances. Même en déplacement, j'ai une prise électrique quasi partout, même avec 30min - 1h d'autonomie cela m'irait très bien.

avatar harisson 03/11/2016 - 14:35

Pour ma part, c'est la stratégie d'Apple et nos portefeuilles qui ne sont pas assez profonds pour celle-ci qui sont le maillon faible...

avatar achso 03/11/2016 - 16:24 (edité)

@ harisson

Apple a toujours vendu des machines chères où le prix prend également en compte la valeur ajoutée de Mac OS X, des applications fournies avec, des spécificités uniques que le hardware d'Apple propose, du prix à la revente en occasion, du peu de maintenance, etc… Pour des prix plus accessibles, il y a le marché de l'occasion, le refurb, les prix édus, les offres de certains revendeurs, et les vieilles machines laissées au catalogue.

Certes, les augmentations de prix font toujours mal, mais je payerai volontiers plus cher pour retrouver un Mac Mini qui offre un processeur (4 voir 8 cores) et de la ram dignes de ce nom.
Le top serait aussi d'avoir la possibilité de changer le SSD ou la carte graphique, mais à la rigueur, si on peut déporter tout cela avec le thunderbolt 3 dans des boitiers auto-alimentés sans trop de pertes de performances, je peux aussi vivre avec du tout soudé.

avatar harisson 03/11/2016 - 18:05

@achso jawohl !

Il est évident pour moi que la stratégie de TC est : "less is less, price is more".

Ce qui est embêtant, pour ma part, c'est la baisse de la fiabilité des machines dans le temps produites post-2012, le tout soudé et l'"over-pricing", pas le fait que ce soit "cher" (bon ça me gêne un petit aussi parce que ça ne permet pas d'augmenter la base potentielle de néo-MacUsers).

avatar achso 03/11/2016 - 21:11 (edité)

@ harisson

Et pourtant, un MacBook Pro avec 4 ports thunderbolt et sortie jack, c'est plutôt du more is more. Surtout qu'un seul port suffit pour brancher un écran qui recharge le mbp en même temps et permet de connecter d'autres périphériques.
On n'a jamais eu non plus autant de choix en portables, je préfère de loin cette diversité aux choix trop drastiques sous Jobs.

Niveau fiabilité, je n'ai pas remarqué cela à mon échelle, il faudrait des chiffres pour pouvoir s'avancer.

D'accord pour le tout soudé, mais cela n'embête qu'un power-user qui avant profitait pour prendre la configuration de base et l'upgrader à moindre frais, alors que la plupart des gens n'ouvrent jamais leur mac.

avatar harisson 04/11/2016 - 00:51

@achso

Concernant le nouveau mbpro (versions non bridées avec TouchBar) : la sortie jack n'a, pour moi, aucune raison logique d'exister (plus de partie numérique : "less is less"), l'usb-c/tb3 (x4), c'est la seule vraie raison qui va me faire migrer de mon mbpro actuel mid-2010 avec tous ses ports ("less is less") vers le nouveau.
Mon seul soucis, c'est que la configuration que je vise va probablement me coûter entre 500-1000 euros de plus que mon mbpro actuel + 200-300 euros de dock/cables /o\ ("price is more").

Sans compter qu'il me faudra racheter plus tard un nouvel écran et refaire ma chaine audiopro (carte son externe fireface RME entre autre).

Concernant la fiabilité, je crois, d'après les news que je lis, que ça tourne aux alentours de +10/12% de pannes (mbpro ou macpro), mais à revérifier.

Par ailleurs, la question de la news ne concernait que le Mac de bureau non mobile, je pense que compte tenu de la tendance globale à la mobilité (portables, tablettes smartphones, objets intelligents connectés), il faudrait qu'Apple réinvente le Mac, la proposition d'une version modulaire me paraît une piste intéressante (ou un modèle de base full TB3 avec extensions externes), une autre serait de découpler iApple et Apple et/ou de licencier macOS à des constructeurs tiers qu'ils auraient sélectionnés et qui se positionneraient sur les segments non premium, ou autres...

Le tout soudé pour du Mac non mobile même pour un non power-user va à l'encontre de la durabilité (j'espère que mon mac mini i7 late 2012 "survitaminé" ne me lachera pas d'ici là ^_^).

avatar achso 04/11/2016 - 11:36

@ harisson

La sortie jack a été maintenue à cause des nombreuses enceintes pour ordi du marché (genre bose), beaucoup utilisent leur portable pour diffuser de la hifi. La partie numérique n'était quasiment pas utilisée et posait parfois problème en restant enclenchée.

L'USB-A aura une durée de vie de 20 ans, et a obligé au renouvellement de tous les vieux périphériques (adb, série, SCSI, parallèle), en plus, on n'avait de loin pas tous ces adaptateurs et dock. Si on a du hardware récent, on peut faire avec les adaptateurs pour les tirer encore longtemps ou rester avec la vieille série encore en vente, si le renouvellement titille, mieux vaut attendre encore une année ou deux que l'USB-C se généralise et qu'Apple corrige les défauts de jeunesse de sa gamme.

Le tout soudé est beaucoup moins dérangeant aujourd'hui, cela fait depuis 2012 que les capacités n'évoluent plus drastiquement, la plupart des gens connaissent leurs besoins et seront satisfaits le temps de vie de la machine. Ce n'était pas le cas avant, où pour ma part j'ai changé facilement 3-4 fois le support de stockage d'une même machine, simplement pour avoir plus de capacité ou de performance…

Après, concernant le Desktop, je trouve qu'Apple n'a jamais été aussi arrogante et méprisante vis-à-vis de ses clients. J'ai trouvé hallucinant que lors du keynote sensé être centré sur du Mac, Apple ait pris autant de temps pour parler des ibidules (dont je n'ai strictement rien à faire), et que l'on ait eu aucun mot sur le Desktop, pas même un "rassurez-vous, on va continuer à produire du Desktop pour encore au moins 10 ans".
Heureusement que Microsoft est devenu plus fréquentable depuis Nadella, mais n'avoir plus qu'une seule plateforme crédible sur le marché pro ne serait vraiment pas de bonne augure…

avatar harisson 04/11/2016 - 14:27

@achso

Mes débuts perso chez Apple date de l'ibook (j'ai juste "tâté" l'apple II du boulot de mes parents mais j'étais trop petit et plutôt Atari/Commodore puis PC), je n'ai pas connu cette période de prise de tête avec les ports \o/. Je comprends ton point de vue (et j'imagine que le produit final a été pensé comme ça chez eux avec un amalgame usages perso/pro) mais je trouve, pour le moment, le résultat de la partie audio très incohérente (hors usb-c/tb3) pour une machine mobile estampillée Pro.

Je fais alors parti d'une rare minorité pour qui ça me dérange le tout soudé (j'ai toujours assemblé moi-même tous les PCs de ma période pré-Apple).

J'ai trouvé que c'était le moins pire des keynotes Apple de l'ère TC et je suis d'accord avec toi iApple a trop cannibalisé celui-ci, mais bon pas de nouvelles machines de bureau, il fallait bien meubler.

Bien que je préfère les orientations de Nadella (DL/AI) concernant DinoSoft, cette entreprise n'est pas "plus fréquentable" qu'avant pour moi (pour plusieurs raisons qui ne sont pas forcément d'ordre technologique). J'ai été à un afterworkshop Hololens et ai été très déçu du produit final, certes en v1 (alors que je suis fan du concept).

Concernant Apple, j'espère qu'ils seront un peu plus cohérents quand ils se seront bien posés dans leur nouveau Campus et que l'industrie aura retrouvé des marges de manoeuvre pour la stratégie Desktop...

avatar achso 04/11/2016 - 17:56

@ harisson

Le terme "pro", c'est du marketing, les vrais pro achètent une machine qui répond à leur besoin et la grande majorité des besoins des pro peut être remplie avec un macbook air ou un mac mini… Je préférais les termes "ibook" et "powerbook", c'était plus parlant que ces Malbrough s'en va-t-en guerre… 

La très grande majorité des mac users n'a jamais ouvert d'ordinateur de sa vie, et ce depuis les tous premiers macs.

Le Microsoft que j'ai connu, c'était une entreprise peu innovante, et qui compensait par toutes sortes de pratiques déloyales pour imposer des produits de qualité douteuse. Ce n'est plus le cas aujourd'hui, par contre, cela ressemble de plus en plus à Apple… 

avatar jojo5757 03/11/2016 - 14:47 via iGeneration pour iOS

J'ai juste l'impression qu'apple s'est chopé le melon. A force de bien vendre l'iPhone et de voir leur trésor de guerre augmenter ils ont perdu pied dans la réalité (hein Jony !). La clairement ils tuent le Mac mini (ca a débuté avec le soudage de la ram sur le Mac mini) et sans doute le Mac Pro (on s'en fou des pros !). Après ils tueront l'iMac. Mais ils oublient qu'en cas de chute des ventes de l'iPhone ils n'auront plus de produits de "secours" sur lequel s'appuyer. Bref la ils sont au comble de l'âge d'or avec des super bénéfices. Totalement déconnectés de la réalité, mais maintenant il n'y a plus de Steve pour les sauver. J'espère qu'ils vont se prendre un bon revers en tous cas, que ca leur fasse les pieds...

avatar Djahaz 03/11/2016 - 21:51

J'ai juste l'impression qu'apple s'est chopé le melon.
C'est ça. Ils perdent pied avec le réel.

Le réel, ce sont des clients qui pourraient bien se tourner en désespoir de cause vers Windows ou Linux, avec des devices Android. Pour moins cher, avec peut-être autant de satisfaction en fin de compte. Mais ça, les gens d'Apple ne peuvent pas se le figurer… Trop sûrs d'eux.

Voilà une société qui a beaucoup bataillé pour conquérir de nouveaux clients et pour créer un écosystème, et qui aujourd'hui a tout oublié.

Bonne chance à eux… mais sans moi ! 😎

avatar DarkMoineau 03/11/2016 - 14:59

Encore une fois les commentaires font références a la grille de 4 machines définissant la gamme Mac.

On va être honnête, on s'en approche.

Le MacBook Air est au catalogue uniquement pour réduire les coûts mais clairement Apple considère que la machine grand public est le MacBook (pas pour rien qu'ils ont réintroduit le nom) et que si on a besoin de plus, il faut un MacBook Pro... En 2017, 2018 au plus tard, la gamme d'ordinateurs portables Apple sera retourné a sa situation de 1998 à 2007.

C'est les ordinateurs de bureau le soucis. Ils ne se vendent plus qu'auprès des pros et des gamers. Apple ne s'intéresse malheureusement pas aux gamers (pourtant enclins a dépenser plus) et les pros sont peu nombreux a pouvoir choisir leur ordi donc prendre un Mac. Avec trois machines dont deux ont le cul entre deux chaises, iMac et Mac Mini, il est certain qu'Apple va devoir trancher.

Et clairement l'iMac survivra. Nous allons devoir dire aurevoir aux Mini et Pro et il n'y aura pas de simple "Mac" avec une gamme allant du Mini au Pro pour ceux ne voulant pas de l'écran de l'iMac ou d'un MacBook (Pro). Se comporter comme Lenovo avec ses Think c'est tout sauf Apple. Dommage. ThinkPad et ThinkCentre seraient un régal s'il n'y avait pas Windows.

avatar lmouillart 03/11/2016 - 15:02 (edité)

Les Thinkpads fonctionnent très bien avec un GNU/Linux.

avatar DarkMoineau 03/11/2016 - 16:14

Ah mais oui très bien, je tape ce commentaire sur un X250.

Mais ils n'ont pas Mac OS.

Par contre il y a Ethernet, lecteur de carte SD et une véritable station d'accueil proposant autre chose que des prises USB-C.

avatar fluxus 03/11/2016 - 15:08

"Ce serait peut-être le coup de grâce pour le monde de la vidéo, qui a besoin de puissance dans certains cas. Face à l’immobilisme d’Apple, ils sont déjà nombreux à avoir abandonné le navire. "

Malheureusement oui. Certains restent encore pour Logic, mais tous les autres softs video/audio importants sont sur mac/pc maintenant , voire linux. Du coup je suis sur que le MacPro est déja mort.

edit : En fait je trouve que le modèle à supprimer c'est Tim Cook. Mais bon c'est une autre histoire

avatar SugarWater 03/11/2016 - 15:17 via iGeneration pour iOS

J'ai un Mac mini de 2012 autant dire un Mac mini SE. Bidouillable, silencieux, il m'a fait découvrir OS X. Avec le mini qui s'en va c'est un peu de l'ère jobs qui s'éteint. Mais bon c'est la vie...

Pages