Fermer le menu
 

10 enseignements à tirer du keynote Hello Again

Christophe Laporte | | 12:00 |  197

Il aura donc fallu attendre la toute fin du mois d'octobre pour qu’Apple se penche sérieusement sur le Mac. Cela en dit long sur les motivations du constructeur pour sa gamme d’ordinateurs, après de longs mois à se demander s'il se passait quelque chose dans les coulisses de Cupertino. À travers cet évènement, Tim Cook a cherché à démontrer qu'Apple accordait toujours une grande importance à ses ordinateurs. Chacun se fera son propre avis.

Le PowerBook n’est pas le premier portable d’Apple

Ce keynote a commencé par un mensonge. Le PowerBook n’est pas le premier portable d’Apple, mais il est vrai que lorsqu’il a été présenté en 1991, c’était très probablement le premier portable moderne, celui qui allait servir de base pour les années à venir.

Pour autant, il serait absurde d’oublier le Macintosh Portable qui a vu le jour deux ans plus tôt. Certes, avec un poids de 7,2 kg, il s'agissait plus d'un transportable que d'un portable. Apple n’en est peut-être plus fière, mais il a tout de même servi à envoyer le premier mail spatial. Si l’histoire de cette machine vous intéresse, nous vous recommandons chaudement la lecture de cet article : 1989, lorsqu'Apple annonçait un Mac en l'assemblant sur scène !

Quoi qu’il en soit, l’image mise en avant par Apple permet de mesurer le chemin parcouru. Et il n’y a pas que le design qui a évolué. Phil Schiller a indiqué que son nouveau joyau était environ 6,8 millions de fois plus rapide que le premier PowerBook… Une comparaison qui n'a pas vraiment de sens, mais l'anecdote est amusante.

Touch Bar : la grande mue du clavier ne fait que commencer

Après la prise jack sur l’iPhone, Apple a décidé d’en finir avec les touches de fonction. Touch Bar est incontestablement la principale nouveauté des MacBook Pro. Apple a pris un soin particulier à s’assurer un large support des éditeurs. Les principales applications (de Photoshop à Word en passant par Pixelmator) prendront très rapidement en charge ce second écran Retina.

Il s’agit là d’un premier pas. Après les touches de fonction, il ne serait pas étonnant qu’Apple s’attaque à l’intégralité du clavier. L’intérêt du fabricant pour les touches E-Ink n’est pas anodin, même si on serait bien surpris que le constructeur californien adopte cette technologie telle quelle (lire : Le futur Magic Keyboard, avec des touches E-Ink ?) .

Pour en revenir à la Touch Bar, les plus anciens se souviendront peut-être de Control Strip dont il semble être le digne héritier. Apparue avec System 7.1, cette petite barre d’icônes que l’on pouvait déplier dans l'OS permettait d’accéder rapidement à toute une série de fonctions : son, définition, accès réseau… Les développeurs à l’époque avaient la possibilité de créer des petits modules supplémentaires.

Control Strip n'a pas survécu à l’avènement de Mac OS X et de son (imposant) Dock. Le voici réincarné matériellement et beaucoup plus polyvalent.

MacBook Pro Retina 2016 : le premier Mac hybride Intel/ARM

Certains estiment sans même les avoir testés que Touch Bar et Touch ID sont des gadgets. Pourtant, ils montrent une direction fondamentale dans laquelle Apple va s’inscrire dans les prochaines années.

Le MacBook Pro 2016 n’est plus un PC comme un autre, reposant en très grande partie sur des composants que l’on trouve chez la concurrence, ce qui a d’ailleurs permis l’éclosion des hackintosh.

Pour se distinguer, mais surtout pour avancer là où elle en a envie, Apple développe depuis quelques années ses propres processeurs. On l’a vu avec les puces Ax sur les iPhone / iPad et les puces Sx pour l’Apple Watch. Cette année, la firme de Cupertino nous a clairement montré qu’elle ne comptait pas s’arrêter en si bon chemin, notamment avec le système sur puce W1 qui facilite l’appairage entre les terminaux iOS, les AirPods et les casques Beats équipés.

La nouvelle puce T1 joue un rôle clé dans le MacBook Pro 2016. Elle pilote la Touch Bar, sert au fonctionnement de Touch ID (elle intègre notamment l’enclave sécurisée) et contrôle la caméra FaceTime. Une sorte de coprocesseur assez indépendant, parce qu’il utilise une variante de watchOS. Tout cela explique en bonne partie la hausse tarifaire intervenue sur cette gamme, mais nous y reviendrons plus tard.

Fréquemment, nous évoquons la possibilité qu’Apple remplace les processeurs Intel par une puce ARM de son cru. Pour le moment, elle utilise une démarche hybride. T1 utilise une architecture ARM 32 bits (lire : La Touch Bar des nouveaux Mac est pratiquement une Apple Watch).

C’est sans doute un premier pas. Les Mac du futur pourraient avoir une architecture beaucoup plus décentralisée qu’à l’heure actuelle. Pour Apple, c’est un facteur de différenciation évident. C’est aussi un retour aux sources. Cette architecture ressemble à ce que faisait NeXT à la fin des années 80. L’autre société de Steve Jobs avait été la première à équiper un ordinateur d’un DSP qui déchargeait le processeur de toute une série de tâches. Il était utilisé notamment pour tout ce qui touchait à l’audio.

Pour rappel, en 2008, Apple réalisait une acquisition fondamentale, celle de PA Semi, un concepteur de processeurs basse consommation. C'était le début de l’aventure de la conception de puces à un niveau beaucoup plus poussé, une aventure qui a donné naissance aux puce Ax, Mx, Sx, Tx et Wx. Sachant qu’il y a encore 21 lettres de libres dans l’alphabet, on a hâte de voir la suite !

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


197 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar simnico971 02/11/2016 - 12:36 via iGeneration pour iOS

"On pourra toujours rétorquer que les 13” sont capables d’afficher beaucoup plus de pixels que les 15” que l’on trouvait il y a quelques années de cela dans cette gamme tarifaire."

C'est quoi ce raisonnement bidon ? Dans ce cas, on peut faire la comparaison avec le premier Macintosh de 1984, 2500$ pour un écran en 512x342 ? 🙄

Arrêtez de chercher des excuses à Apple…

avatar sebv 02/11/2016 - 12:37 via iGeneration pour iOS

Si déjà ils pouvaient faire un clavier papillon qui ne se bloque pas : ça va faire la deuxième fois que je le rapporte, la touche d'espace ne remonte plus... encore !

avatar jazz678 02/11/2016 - 13:51 via iGeneration pour iOS

@sebv

Problème ponctuel à régler en Apple Store.
Encore à vouloir généraliser son petit cas personnel



avatar occam 02/11/2016 - 14:19

@jazz678 :

À l'encontre d'une entreprise qui vante comme nulle autre "the user experience", tout « petit cas personnel », comme vous dites avec une belle condescendance, est à 100% général.
Du point du vue unique de l'utilisateur.

Étant données les relations hautement asymétriques entre Apple et l'utilisateur individuel, ce dernier n'a à tenir compte d'aucun autre point de vue que du sien propre.
C'est la logique du système.

Dernière chose : il est normal de considérer son « petit cas personnel » à titre personnel.
Comme sa vie.
Jusqu'à nouvel ordre, on n'en n'a qu'une.

avatar jazz678 02/11/2016 - 15:55 via iGeneration pour iOS

@occam

Vous vous êtes senti visé ? Je pensais adr s'est mon post a @sebV

avatar jazz678 02/11/2016 - 15:59 via iGeneration pour iOS

@occam

Je réagissais à l'esprit du post qui de manière sarcastique faisait croire que les nouveaux claviers Apple étaient de mauvaise qualité...à partir d'un cas personnel.
Vous faites de l'esprit mais la solution est simple pour ce genre de problème : s'adresser au SAV.

avatar awk 02/11/2016 - 19:47 via iGeneration pour iOS

@occam

Le considérer évidemment, lui donner une portée universelle c'est plus discutable 😁

avatar Chanteloux 03/11/2016 - 04:56 (edité)

@jazz78
Je ne sais.pas si le cas de sebv est perdonnel, mais au moins il est personnel à deux.

avatar kergariou 02/11/2016 - 12:41

Je pense que ce qui ne va pas avec le Mac Mini, c'est son intégration avec le nouvel OS Sierra : pas de micro pour utiliser Siri.
Dommage, surtout pour les gens comme moi qui n'utilisent pas Siri et aiment ce petit ordinateur.

avatar zoubi2 02/11/2016 - 14:59

@kergariou

Ditto...

avatar gsylvain 02/11/2016 - 18:27 via iGeneration pour iOS

@kergariou

Faut! J'utilise un Mac Mini est Siri fonctionne très bien!!!!!

avatar awk 02/11/2016 - 19:12 via iGeneration pour iOS

@kergariou

Non juste que c'est un segment où il y a de moins en moins de clients quelques soit l'attractivité de l'offre 😎

avatar c.jack.s 02/11/2016 - 12:45 via iGeneration pour iOS

Ça a quand même bien changer siens même... Macintosh Portable note d'iFixit pour les reparations: 12/10!
Bon et puis à l'époque ils prenais des risques en présentation! Monter un ordi en live fallait oser…!

avatar NestorK 02/11/2016 - 12:51

C'est un bel article mais je suis surpris : pas un mot sur les choix GPU d'Apple. On continue de lire partout qu'Intel est le maillon faible.

Personnellement, je suis désespéré de voir un Mac avec chipset intégré ou sur GPU AMD d'entrée de gamme (sur des tarifs pourtant stratosphériques) alors qu'on a de plus en plus besoin d'une solution puissante et économe sur cette question et qui - fabuleuse ironie - existe !

avatar awk 02/11/2016 - 19:16 via iGeneration pour iOS

@NestorK

La course au GPU performant reste marginal 😎

avatar MarcMame 02/11/2016 - 12:52 via iGeneration pour iOS

Dans certains métiers, il n'est pas concevable d'utiliser un ordinateur avec un écran intégré.
Donc : Exit les portables et les iMac.
Si Apple décide d'abandonner la branche des desktop, ils vont se couper de toute une frange de professionnels.

avatar vrts 02/11/2016 - 13:33

ils s'en contrefoutent...

avatar jazz678 02/11/2016 - 13:53 via iGeneration pour iOS

@MarcMame

Pour l'instant ça n'en prend pas le chemin. Le Mac Mini et le Mac Pro sont encore au catalogue et des mises a jours sont tout à fait possibles

avatar awk 02/11/2016 - 19:16 via iGeneration pour iOS

@MarcMame

Et alors?

avatar Moumou92 02/11/2016 - 12:52 via iGeneration pour iOS

Qu'un MacBook... pas qu'un iMac, j'ai tapé trop vite...

avatar Vanton 02/11/2016 - 12:54 via iGeneration pour iOS

"Qui à part les lecteurs de ce site a encore envie d’acheter un ordinateur en 2016 ?"

À 3200€ la config intéressante on se pose étrangement bien plus la question que lorsque elle coûtait 2200€ !

Apple se débrouille pour ne pas pousser au renouvellement entre des prix scandaleux et l'absence de mises à jour. Si la gamme était bonne et abordable les gens achèteraient sans doute nettement plus !

avatar Nagarian 02/11/2016 - 12:55 via iGeneration pour iOS

Concernant les 4 ports usb-c je suis assez d'accord que c'est génial d'avoir un seul port/format qui fait tout. Cependant, cela augmente d'autant plus la nécessité d'avoir beaucoup de port!
Typiquement la où il y avais au moins 7 port (en gros un macsafe, 3 USB, hdmi, ethernet et Thunderbolt) il n'en reste que 4...
Ainsi, se servir du MacBook Pro en station de travail reviens à avoir de libre 1 voir 2 port au total... (1 pour recharger et 1 pour l'écran externe étant déjà utilisés!)

avatar MarcMame 02/11/2016 - 13:00 via iGeneration pour iOS

@Nagarian : Typiquement la où il y avais au moins 7 port (en gros un macsafe, 3 USB, hdmi, ethernet et Thunderbolt) il n'en reste que 4...
Ainsi, se servir du MacBook Pro en station de travail reviens à avoir de libre 1 voir 2 port au total... (1 pour recharger et 1 pour l'écran externe étant déjà utilisés!)
--------
Tu sembles oublier que 1 seul port USB-C suffit pour faire tout ça.
Il te reste donc 3 ports de libres. Plus qu'avant !

avatar simnico971 02/11/2016 - 13:05 via iGeneration pour iOS

@Nagarian

Ce qui est intéressant avec ce port c'est que ton écran peut recharger ton Mac, ne nécessitant alors qu'une seule connexion. Mais il faut un écran compatible, j'en conviens.

C'est également du Thunderbolt, ce qui signifie qu'on peut chaîner les appareils, et ton écran peut aussi servir de hub.

avatar awk 02/11/2016 - 19:17 via iGeneration pour iOS

@Nagarian

Hub 😎

Pages