Fermer le menu

Le Mac Pro désespère les pros

Mickaël Bazoge | | 13:46 |  210

Le quatrième trimestre étant habituellement le meilleur du constructeur, Architosh estime qu’Apple vend moins de 150 000 Mac Pro l’année. Rapporté au prix du produit, cela représente tout de même une petite somme (450 millions de dollars si l’on prend uniquement l’entrée de gamme)… Mais évidemment c’est une demi-goutte d’eau dans l’océan du chiffre d’affaires généré par l’iPhone.

Pour donner un ordre d’idée, en 2002 Apple avait vendu 766 000 Power Mac G4, l’ancêtre du Mac Pro de 2013, sur un total de 3,1 millions de Mac. À l’époque, la gamme de Mac professionnels représentait un peu moins de 25% des ventes d’ordinateurs chez Apple. En 2015, le pourcentage pour le Mac Pro passe à… 2,6%.

Et il est probable que ce pourcentage soit encore plus bas. En 2002, le ratio entre les ventes d’ordinateurs portables et les ordinateurs de bureau était de 32% pour les premiers et 68% pour les seconds. Aujourd’hui, c’est l’inverse : les portables ont pris le pouvoir, et de loin. Une de nos sources évoquait un ratio de plus de 90% en faveur des différents types de MacBook, ne laissant plus que miettes aux ordinateurs de bureau, et encore moins pour les Mac Pro.

À cet égard, les 150 000 Mac Pro évoqués par Architosh paraissent donc très optimistes…

Faut-il pour autant désespérer ?

Même si Apple donne l’impression de l’abandonner, le marché des professionnels à la recherche d’un Mac modulaire et puissant existe toujours. Les architectes représentent un secteur qui a longtemps été rallié à la cause d’Apple ; il pourrait revenir dans le sillon du constructeur, si ce dernier voulait bien faire les ajustements indispensables pour se mettre au niveau. Et il en va de même pour les spécialistes de la vidéo.

Sur le seul marché de l’architecture, la part de marché potentielle d’Apple se situe entre 20 et 30% (contre 10% globalement). Le secteur représente entre 3,6 et 5,2 millions de personnes dans le monde, qui remplacent leur matériel informatique toutes les 3,1 années.

Si l’on prend la fourchette basse, c’est-à-dire 20% de 3,6 millions de ces professionnels ayant besoin de renouveler leur équipement tous les trois ans (soit un tiers de 720 000 architectes), Apple pourrait écouler annuellement 240 000 ordinateurs auprès de cette population. Il s’agirait de portables surtout, mais aussi de stations de travail.


Et c’est sans compter les autres cibles intéressées par le Mac Pro, à savoir les spécialistes de la vidéo et les graphistes 3D.

Le pragmatisme qui semble souffler du côté de Cupertino pourrait-il faire des miracles (lire : WWDC 2016 : Apple trace sa route sans brouiller l'écoute) ? Aussi bien chez Architosh que chez Atreïd, on milite pour un changement en profondeur : il est « indispensable de revoir [le Mac Pro] de fond en comble », explique Jean-Philippe Mariani.

Il faut plus penser à une machine adaptée aux pros qu'un outil de design qui est joli posé sur le bureau. Il faut revenir à l'essentiel et proposer une machine "classique", avec bien sûr l'intégration des composants processeurs/mémoire/GPU actuels, et surtout revenir chez Nvidia et arrêter ce partenariat avec AMD qui nous fait reculer d'année en année.

Si Apple ne permet toujours pas de changer facilement des composants internes (voire l'interdit tout simplement), la solution pourrait passer par le support des eGPU, ces boîtiers externes intégrant des cartes graphiques puissantes (lire : Des cartes graphiques externes pour Mac ? Interview de Dave Pirinelli, co-développeur d'eGPU). Le Thunderbolt 3 pourrait permettre d’améliorer sensiblement les choses, et il reste à voir si macOS Sierra permettra de libérer la puissance nécessaire aux travaux des pros.

« Si Apple abandonne le Mac Pro, alors oui, ce sera la solution, le Thunderbolt 3 offre la bande passante nécessaire (enfin jusqu'à un certain point) », explique-t-on chez Atreïd. Mais le futur MacBook Pro équipé TB3 qui devrait être présenté avant la fin de l’année resterait malgré tout limité à un Core i7.

Difficile en effet d’imaginer un monstre de type Xeon dans une machine qui s’annonce encore plus fine que les portables pro actuels. « Le eGPU avec les logiciels optimisés pourrait faire le boulot dans certains cas de figure, mais pas tous... Le haut de gamme, la vidéo pro sera obligée de se tourner vers les gros PC (pour ceux qui ne l'ont pas encore déjà fait...) ».

L’avenir du Mac Pro tel qu’on le connait aujourd’hui semble donc bien sombre. « Si rien ne se passe d'ici la fin de l'année (au moins une annonce), je pense que c'est fini avec le Mac Pro… », se désole Jean-Philippe Mariani. Un nouveau modèle de Mac Pro a fait son apparition dans le code d’OS X El Capitan en novembre dernier, et Intel continue de décliner de nouveaux Xeon (lire : Intel lance les Xeon E5 v4, potentiels futurs processeurs du Mac Pro).

Reste à savoir si Apple ne veut tout simplement pas fermer le rideau sur cette gamme pour se concentrer sur des produits grand public qui rapportent beaucoup plus.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


210 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Almux 06/07/2016 - 13:58

J'étais plein d'espoir au départ… Et puis: BOF!
En effet, pourquoi avoir abandonné les "camions", si ce n'est que pour un cylindre qui n'évolue pas?
D'ailleurs, notre cher Ive s'est fait bien discret, par la suite…!
C'est joli, oui… Mais, si déjà faire dans le compacte, alors autant développer un principe de Mini Pro (qui resteraient compatibles en eux) qu'on puisse empiler grâce à des pieds de fibres optiques et/ou qu'on puisse enrichir de modules à intercaler (avec CGs, CPUs, SSD, etc. supplémentaires)!
Ceci est la première fois qu'Apple me déçoit vraiment, j'avoue!

avatar tbparis 06/07/2016 - 15:03

quelle tristesse de voir ce produit délaissé. En dehors de l' aspect purement technique bien exposé dans l' article, ce design tellement innovant qui tranche avec tout ce qui se fait, c' est agréable d' avoir un bel objet sur son bureau, c' est dans les gênes d' Apple. Révons un peu et complètement d' accord avec Almux, un mac mini décliné de ce mac pro , voire l' élément de base d' un imac revisité. Ce mini imac pro servirait de base et de pied à un écran mat satiné rétina ( un peu dans l' esprit du tournesol) On en finirait avec ces imacs au design interminable qui chauffent car les composants ne respirent pas et ne parlons pas de ce pied non revu depuis des années.On se moque de la finesse sur un ordi de bureau , il faut de la puissance, de la connectique et fiabilité puis du beau . Si Apple a besoin de conseil ils n' ont qu'à demander , c' est gratis !

avatar mimot13 08/07/2016 - 08:33 (edité)

@tbparis. Je partage ce point de vue.. Apple veut faire "beau".. c'est bien mais nous on veut aussi de la perf et de l'évolution de machine possible. Ca viendra peut-être un jour ? Le jour où Apple finira par se prendre un coup de pied au cul et sera obligé alors de se bouger le popotin, simplement pour répondre aux besoins et aux souhaits des utilisateurs ? Enfin ça dépendra aussi de l'évolution du marché des ibidules ?

Oui évidemment, c'est pas pour tout de suite car pour l'instant c'est Apple seul qui décide de ce qui "devrait plaire aux utilisateurs". Autrement comment expliquer le fait qu'avec la Magic mouse II, il ne soit plus possible de l'utiliser pendant la charge, au vu de la position de la prise Lightning ?

Le rêve ultime et le plus fou pour Apple est certainement de concevoir une machine qui ne se verrait quasiment plus (alors vraiment très très fine, quelques millimètres tout au plus) mais qui permettrait avec des gestes simples de l'utilisateur de répondre à tous ses besoins (infos..) et obligations (une commande sur le site Apple..) journaliers. Pas de fil qui traine, pas de boitier supplémentaire (c'est moche quoi !), pas de clavier, souris, d'adaptateur ni DVD qui trainent. La machine s'allume avec un message vocal spécifique et est relié au secteur par un procédé électromagnétique spécial et breveté par Apple.. Tout se fera par la voix et des gestes. Simplement faudra plus être malade, genre grippe ou Parkinson..



avatar oomu 06/07/2016 - 16:58

"En effet, pourquoi avoir abandonné les "camions", si ce n'est que pour un cylindre qui n'évolue pas?"

au moment de la sortie du mac pro fin 2013, le camion était déjà abandonné depuis beaucoup trop longtemps.

Le mac pro fin 2013 n'était donc pas un "tout va bien, on a une mise à jour du mac, lalalala"

mais était plutôt:

"YOUPI! Apple a redonné une seconde vie au Mac Pro ! On va pouvoir avoir Aperture 4 ! Opengl à jour, un Os X bardé de fonctions pro, ZFS , lalaLALALA la vie est belle, tu as besoin d'aide pour ton déménagement ? j'arrive, je suis de bonne humeur !"

avatar bbtom007 06/07/2016 - 13:59 via iGeneration pour iOS

Il leur reste l'ipad pro

avatar guersouf 06/07/2016 - 14:44 via iGeneration pour iOS

@bbtom007 :
Oui mdr il leurs reste l'ipad pro qui est sensé remplacer le pc

avatar karayuschij 06/07/2016 - 18:43

Il vont bien nous sortir un iPhone 7 Pro…

avatar Orus 06/07/2016 - 19:26

iPad Pro et iPhone 7 Pro, chez Apple cela ne veut pas dire pour le pros; mais couteux.

avatar Shralldam 06/07/2016 - 13:59 via iGeneration pour iOS

Je devais remplacer mon ancien Mac Pro. C'est fait, avec un PC monté moi-même, pour la moitié du prix, et avec beaucoup moins d'incertitudes pour son évolutivité.

avatar Ali Ibn Bachir ... 07/07/2016 - 00:54

Et tu fais bien.

En même temps, acheter un ordinateur chez un fabricant de téléphones et de montres c'est pas non plus super malin. C'est pas leur métier.

:-)

avatar NORMAN49 07/07/2016 - 10:36

J'ai gardé mon MacPro. Avec carte SSD PCI 10 go/s (OWC), carte graphique, USB 3 etc...
Finalement, il n'y a que la RAM qui reste en retrait.

Le MacPro 2013 est une oeuvre d'art de design (quoique) le MacPro "camion" une oeuvre d'art d'ingénierie.

C'était la bonne approche pour les pros mais Ive est passé par là en démontrant qu'il a atteint son niveau d'incompétence.

Grrr

avatar jojo5757 06/07/2016 - 14:01 via iGeneration pour iOS

A force de mettre le design en avant sur le côté pratique, Apple perd son adn, et ca c'est valable sur le Mac Pro autant que sur l'iPhone (minceur) le Mac (minceur, composants à la ramasse, tout soudé, etc). Apple se concentre sur l'iPhone parce que c'est ce qui rapporte le plus. Oui mais si les ventes d'iPhone s'érodent ou s'écroulent ? Bref je me sens de moins en moins Apple. Je suis meme en train de tester Raspberry pi et osmc pour revendre mon apple TV qui de toute manière ne decode pas le h265 en hard. Ça sera sans doute pour le prochain modèle, juste pour "tout racheter". Et ces pratiques commerciales me gavent aussi de plus en plus...

avatar jazz678 06/07/2016 - 14:52 via iGeneration pour iOS

@jojo5757 :
Il y a tellement de choix ailleurs...allez-y et arrêtez de vous rendre malade

avatar jojo5757 06/07/2016 - 16:32 via iGeneration pour iOS

@jazz678 :
Mais c'est ce que je fais, je garde mon matos Apple mais quand je le remplacerai ce sera du pc

avatar oomu 06/07/2016 - 16:51

"A force de mettre le design en avant sur le côté pratique, Apple perd son adn, et ca c'est valable sur le Mac Pro autant que sur l'iPhone (minceur) le Mac (minceur, composants à la ramasse,"

APPLE A TOUJOURS ETE AINSI DEPUIS 1977 !

Le design (FORME et USAGE: convivialité et UTILISABILITE) est son ADN depuis sa création !

Le MACINTOSH de 1984 en est UNE des preuves Effarantes !
(peu de ram, compact, merveilleux concept, une machine en avance sur son temps, trop faible en ram pour utiliser des logiciels ambitieux, il a fallu vite un nouveau modèle).

Le MAC PRO CAMION (vous savez, le 38T utilitaire moche et gros, fonctionnel et pratique, panacée du geek sérieux et sans fantaisie) était décriée à sa sortie comme "lol trop de design hahaha".
Avant qu'on voie:
- son excellente alimentation
- son excellent ratio bruit/puissance
- son excellente ventilation
- le confort pour l'ouvrir, trifouiller, refermer, rebooter

bref : design ET fonctionnalité.

Mais à l'époque, avant que vous deveniez amnésique, les mac pro était tous critiqués comme "lol le design ça sert à rien".

quand Apple répète depuis des décennies "le Design EST important, nous en somme la PREUVE, tiens, un billet de 500$ pour te moucher".

-
Le marasme actuel n'est pas le "design", bien au contraire. ultra au contraire

mais le désintérêt d'Apple de mettre à jour ses gammes et d'aller + loin.

Ha et l'imac doit être mis à jour maintenant, pas en octobre.
Ha et le MBP aurait du être mis à jour y a DEUX MOIS, pas "fin 2016"

La Time Capsule aurait du l'être y a 1 AN ! pas "lol, on verra 2017"

etc.

avatar karayuschij 06/07/2016 - 18:46 (edité)

« bref : design ET fonctionnalité. »
En fait design (plus exactement industrial design) veut dire : dessin et fonctionalité

avatar oomu 06/07/2016 - 21:24

@karayuschij

je suis hélas comme bien des gens aussi atteint de la dégénérescence du franglais. Vous avez raison.

avatar jojo5757 06/07/2016 - 18:57 via iGeneration pour iOS

@oomu :
Oui, sauf qu'avant le mac c'était le système facile, évident, bien pensé. Maintenant on arrive avec un système bourré de bug de moins en moins évident à utiliser, on perd le côté facile et simple, pas encore tout perdu mais ca vient. Et Windows c'est l'inverse...

avatar oomu 06/07/2016 - 21:23

@jojo5757
bof. j'ai l'impression de relire la sortie de Vista et Windows 95...
des hauts et des bas.

Non, le soucis est le manque de mise à jour des macs les plus pros. Cela infecte tout, dont MacOs par ricochet.

avatar françois bayrou 06/07/2016 - 21:36

"Le design (FORME et USAGE: convivialité et UTILISABILITE) est son ADN depuis sa création !"

Ca ne l'est plus !
Ce qui prime à présent, c'est l'esthétique, pas le design.

"usage", "convivialité" et "utilisabilité", pour reprendre tes mots, préfèrent un ordi un peu plus épais et avec plusieurs ports USB, et des composants qu'on peut changer facilement, qu'un ordi super fin et sans aucun port : ca, c'est pas du design, c'est de l'esthétique, au détriment du design

"usage", "convivialité" et "utilisabilité" préfèrent aussi une souris avec une prise sur le devant, qui permet de l'utiliser ( "usage" ! "utilisabilité" !... ) pendant la recharge, plutôt qu'une souris qu'on doit retourner. Cette souris est esthétique ( encore que, c'est raté, quand on la recharge ), mais pas design du tout.

Les produits sont conçus pour être magnifiques en 4x3 dans le métro, quitte à sacrifier un peu d'utilisabilité.

avatar EBLIS 07/07/2016 - 02:24 (edité)

C'est du Ive tout craché : mettre le paquet sur l'esthétique et oublier l'ergonomie, la polyvalence...

avatar Ced Val 07/07/2016 - 10:14 via iGeneration pour iOS

@françois bayrou :
Cette souris est le résumé de tous ce que Apple est c'est 3 dernières années. Je trouve ça honteux que tout le monde est validé et laissé sortir un tel produit. Le Mac pour moi est mort. Il y a aucunes machines qui valent le coup. en 2012 c'est pas la fin du monde qui était prévu mais celle du Mac.

avatar oomu 07/07/2016 - 10:20 (edité)

je vous renverrai à la souris du PREMIER imac.

ha et aussi, Apple Hifi.

Vous avez tort de toujours chercher un moment où Apple a "cessé d'être Apple", parce qu'en 40 ans, Apple a collectionné autant les réussites que les choix heu... spécieux.

et cela en présence ou non de Steve Jobs.

-
Par contre, je dis clairement que ce que vous décriez comme n'étant plus son adn est sans équivoque SON ADN.

Tous ses produits ne sont pas parfaits, parfois ils sont à demi-accomplis.

Le propos du jour est qu'Apple n'est pas assez aggressive avec le mac, cela se voit sur le mac pro, le macbook pro et l'imac. sans parler des écrans ou time capsule. Tout cela aura un impact à moyen terme sur le Mac.

Mais Apple ? non l'entreprise va continuer comme elle le fait depuis 40 ans. Pile pareil.

avatar françois bayrou 07/07/2016 - 13:28

Merci pour la piqûre de rappel.
Effectivement, et puisque je parlais de la dernière souris,... ce n'est pas la première fois que l'esthétique l'emporte largement sur le design.
cf la souris ronde http://www.priceminister.com/offer/buy/251832368/souris-apple-ronde.html
J'ai connu le bonheur de l'utiliser, sur un iBook "palourde", avec Mac OS 8.6.
Il est impossible de manier cette souris sans la regarder toutes les 10s pour vérifier son orientation. Le design de souris le plus mauvais de l'histoire des souris.

En fait, peut être que l'ADN de Apple c'est juste l'esthétique.
Les machines bien faites et bien pensées étant alors des accidents de parcours.
Un jour, un ingé a réussi à convaincre son n+1 qu'on pourrait rajouter une trappe pour changer la RAM, ou proposer un écran mat en option et oh miracle, le n+1 l'a remonté et fait accepter…

avatar oomu 10/07/2016 - 13:08

"En fait, peut être que l'ADN de Apple c'est juste l'esthétique."
non.

comme de nombreux exemples sur 40 ans le prouve. Vous avez tort d'essayer mordicus de définir Apple en bien ou en mal selon le produit du jour que vous aimez ou détestez. Y a 40 ans d'histoire. Y a plus grand chose à démontrer encore.

-
"Le design de souris le plus mauvais de l'histoire des souris."

Je n'ai pas pu essayer toutes les souris de l'histoire. Celle de Sun avec les longs boutons verticaux et le capteur optique nécessitant son tapis spécifique NON rayé était particulièrement énervante. Mais oui, la souris Apple ronde fait partie de mon top des Abominations.

"Les machines bien faites et bien pensées étant alors des accidents de parcours."

non. Dans l'histoire d'Apple y a eu beaucoup + de cas intéressants et bien travaillé que les cas trop radicaux.

-
"Un jour, un ingé a réussi à convaincre son n+1 qu'on pourrait rajouter une trappe pour changer la RAM, ou proposer un écran mat en option et oh miracle, le n+1 l'a remonté et fait accepter…"

Non.

Historiquement y a toujours eu une guerre au sein d'Apple. On peut dire lors de la Création que les deux Steves ont engendrés ces deux courants.

Le Woz voulait une machine totalement ouverte et technique, il a gagné en partie et ce fut le Apple 1 et 2. Le Jobs voulait l'élégance et l'intégration : ce fut le Lisa mais surtout sa victoire sur le Mac.

Même au sein du Mac, ce fut la guerre. Des gens comme Jef Raskin voulait imposer le choix du fond d'écran et ne pas le laisser à l'utilisateur (pour empêcher des choix rendant les noms de fichiers illisibles).
Le Mac aurait pu être + fermé mais Steve fit des concessions aux besoins techniques de l'époque.

ADB est à l'image de Lightning : un progrès à l'époque mais fermé, sous licence.

Il est vrai; Apple est un mix entre ingénierie et art, entre créativité et fermeture.

Apple EST Apple. En bien et en Mal. Selon sa schizophrénie interne.

Et elle change peu.

Pages