Fermer le menu
 

Intel lance les Xeon E5 v4, potentiels futurs processeurs du Mac Pro

Stéphane Moussie | | 21:13 |  57

Nous écrivions en septembre 2014 que les Xeon E5 v3 étaient les potentiels processeurs de nouveaux Mac Pro. Le temps passant et le Mac Pro n'étant toujours pas mis à jour, ce sont maintenant les Xeon E5 v4 qui font figure de nouvelle possibilité pour Apple.

Intel vient en effet d'annoncer une nouvelle génération de processeurs pour stations de travail. Ces Xeon E5 v4 sont alléchants sur le papier. Ils profitent notamment de l'architecture Broadwell et de sa gravure en 14 nm. Les deux générations précédentes, Haswell et Ivy Bridge (celle toujours utilisée par le Mac Pro), sont gravées en 22 nm.

Cette gravure plus fine permet à Intel de proposer un processeur avec pas moins de 22 cœurs, contre 18 au maximum pour la génération v3. Pour rester dans le haut du panier, la fréquence de base la plus élevée est de 3,6 GHz.

Les Xeon E5 v4 - Cliquer pour agrandir

Les nouveaux Xeon apportent des optimisations très intéressantes pour la virtualisation, selon AnandTech qui a pu les tester. Tom's Hardware note pour sa part qu'Intel ne joue pas le jeu des performances, celles-ci n'étant que 20 % supérieures à la génération précédente au maximum. Le gain est plutôt à aller chercher du côté du nombre de cœurs disponibles.

Intel met par ailleurs en avant des nouveaux SSD, les DC P3320 et P3520, qui utilisent la technologie NAND 3D la plus dense du marché, et les DC D3700 et D3600, qui sont équipés de deux ports PCI Express et qui exploitent le protocole NVMe.

La balle est maintenant — comme depuis des années — dans le camp d'Apple.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


57 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar chezyom 31/03/2016 - 21:30

Je n'ai pu m'empêcher d'esquisser un sourire à la lecture du titre. On refait la même l'année prochaine avec les v5 ???

avatar heret 01/04/2016 - 09:09

Oui, parce que "potentiels futurs" ne s'applique pas à "processeurs" mais à "Mac Pro".

avatar John McClane 31/03/2016 - 21:35 via iGeneration pour iOS

Sérieux, il foutent quoi avec les Mac Pro ? Jamais ils les mettront à jour ?



avatar zoubi2 31/03/2016 - 21:40

Euh... $4000 le proc... (enfin, le pluss mieux)... C'est pas ça qui va faire baisser le Mac Pro :-)

avatar C1rc3@0rc 31/03/2016 - 22:22

22core avec un TDP de 145w... ça rentrera jamais dans un Mac Pro de toute façon, faudrait l'immerger dans l'azote pour qu'il y ait plus de 2 core qui tournent... et suffit de lire l'annonce d'Intel :«La famille de processeurs Intel® Xeon® E5-2600 v4 établit les bases des clouds modernes »

Par definition un MacPro c'est une station de travail, pas un serveur, donc il vaut mieux avoir une haute frequence que beaucoup de core, donc faut oublier tout ce qui est a moins de 2.6ghz pour ce type d'usage.

Si Apple intègre cette génération, ce qui ne serait pas très malin vu que la génération Skylake sera bien plus avancée, les 2623, 2643, 2667 auraient des raisons logique d'être utilisé par Apple.
Surtout le 2643 qui représente un bon compromis nombre de core / fréquence pour une station.
Quant au 2687W s'il parait intéressant sur le papier, son TDP de 160 ferait cramer la corbeille a papier qui semble tailler pour supporter au maximum 135w!

Et puis avant qu'Apple se penche sur les processeurs du modele actuel, qui tiennent encore largement la charge par rapport aux "nouveautés", il faudrait surtout d'Apple permette d'installer des gros GPU NVidia, parce que les softs qui sont amenés a tourner sur ce type de machines, ils sont optimisés pour les cartes NVidia et CUDA!

« Tom's Hardware note pour sa part qu'Intel ne joue pas le jeu des performances, celles-ci n'étant que 20 % supérieures à la génération précédente au maximum»

Ben par rapport aux +/- 5% de gain en moyenne d'une generation a l'autre en Core ix ce serait monstrueux comme progression... mais, il s'agit de maximum sur les calculs flottants (nouveau coprocesseur?) et dans les faits les gains a attendre sont de moins de 10% dans les meilleurs cas, ce qui revient plus proche de l'habitude depuis les 5 dernieres generations...

Bref pas la peine de s'exciter, rien que de l'anecdotique, ce qui est déjà bien pour Broadwell...

avatar SpleenXXX 31/03/2016 - 23:23

Si tu met un moteur d'Ariane 5 dans une Clio c'est ton problème ;)

avatar rombzg 31/03/2016 - 21:43 (edité)

Une machine pas suffisamment rentable surement, Apple préfère mettre en avant ses iMac et MacBook au détriment de machine d'autres gammes comme la Pro et Mini.

avatar C1rc3@0rc 31/03/2016 - 23:13

Ben en single-core ( soit l'ecrasante majorite des applications tournant sur un Mac) le MacBook Pro 2014 (le plus puissant de la gamme MacBook Pro toutes générations considérées...Intel Core i7-4980HQ) est 20% plus puissant que le MacPro haut de gamme (Intel Xeon E5-2697 v2)!
Eh oui le Core i7-4980HQ du Macbook Pro est plus performant que le Xeon du Mac Pro!

Faut pas se reprendre et penser que le Xeon du Macpro est trop vieux: ses successeurs ont gagné a peine 5% en moyenne. C'est surtout que les Core i7 ont beneficiés de coprocesseurs et d'optimisations ultra poussées pour executer des applications non parallèlisables la ou les Xeon sont focalisés sur le multicore et un regime 24/24 h.
Dans les fait l'architecture x86 autant en Core i qu'en Xeon est a bout de souffle et chaque génération apporte toujours moins.

Certes en multicore le MacPro (12 core) est jusqu'a 120% plus puissant que le Macbook Pro (4 core), mais faut encore avoir des applications qui exploitent a fond les 12 core (serveur SQL, serveur WEB, serveur de calcul non vectoriel, ...) et qui ne nécessitent pas du GPGPU (calcul vectoriel, simulation physique, transformation d'images, animation 3D,...)

Maintenant si on imagine un Mac Mini Pro (dans le style du MacMini serveur de 2012 qui reste au minimum 30% plus puissant que le modele actuel...) avec une Core i7 6700k a 4Ghz, la on a une machine qui est 60% plus puissante qu'un MacPro en mono-core.
En multicore le MacPro ne serait alors que 70% plus puissant au maximum...

On comprend pourquoi Apple a tué le MacMini en lui flanquant un misérable processeur dual core pour portable (4578U pour le "haut" gamme, une honte)...

avatar iGeek07 31/03/2016 - 23:05 via iGeneration pour iOS

@C1rc3@0rc :
L'écrasante majorité des applications peut être, mais pas l'écrasante majorité des applications pour lesquelles on achète des Mac Pro : compiler des programmes avec Xcode, encoder des videos, etc. Il faut aussi savoir que le MB Pro ne va pas être à 100% de ses capacités longtemps à cause de son enveloppe thermique limitée. À côté de ça Mr MacPro peut lui tenir beaucoup plus longtemps sans baisser la fréquence.

Bref, si les portables étaient vraiment plus performants que les Desktop en usage réel, ça se saurait.

avatar C1rc3@0rc 01/04/2016 - 00:18 (edité)

Ben donnes nous une liste des applications tournant sur Mac qui exploitent les 12 cores a fond et qui ne font pas appel au GPGPU ni aux GPU...

Quand au niveau thermique, j'ai des gros doutes sur la capacité de la corbeille a papier a mieux éliminer la chaleur produite par 12core et les deux plaques chauffantes d'AMD qu'un Macbook Pro avec son quad-core...

Apres, on trouve des stations de travail et des serveurschez les constructeurs PC qui sont effectivement taillés pour faire tourner des plus de 8 core a fond avec des systemes de refroidissement ultra puissants, et eux effectivement ils alignent les portables.
Mais je vois pas que les applications qui tournent sur ces machines puissent tourner sérieusement sur un Mac.

avatar byte_order 01/04/2016 - 10:28

> Ben en single-core ( soit l'ecrasante majorite des applications tournant sur un Mac)

L'application qui tourne de facto systématiquement sur tout Mac, c'est OS X.
Et elle exploite assez largement les multicores.

Mais bon, si voulez ne regarder que la puissance brute monocore, faites donc.
A une époque ou le GPGPU et les CPU sont tous conçut autour du parallelisme et où des briques logicielles de plus en plus nombreuses implémentent enfin des algorithmes parallèles qui savent en tirer partie, c'est un peu comme regarder uniquement la cylindrée sans regarder combien y'a de cylindres à un moteur...

avatar françois bayrou 01/04/2016 - 15:48

+1
Sans oublier toutes les applis qui s'appuient sur GCD ! ...

avatar C1rc3@0rc 01/04/2016 - 23:08

OS X est capable de repartir des processeurs (réel ou virtuel) aux diverses taches, c'est le rôle de l'OS.
Certes on peut avoir 10 applications qui sont lancées en même temps sur les machines grand public et il y a de plus en plus d'API qui tentent d'utiliser les multiprocesseurs.
Les développeurs sont de plus en plus poussés a découper leurs soft en taches indépendantes pour aider l'OS a utiliser les multicores et le GPGPU prend de plus en plus d'importance, au grand désespoir d'Intel.

Mais le problème fondamental c'est que la majorité des applications classiques nécessitent des traitements massivement linéaires, impossibles a parallèliser.
Tres peu de softs qui peuvent exploiter plus de 6 core alors 20…

Bien sur on peut lancer 15 applications en même temps, seulement il n'y en aura 1 seule a un instant T qui sera manipulée par l'utilisateur et active. Et l'utilisateur est lent pour un processeur…
Et très peu d'application tournent sans intervention de l'utilisateur.
Donc la majorité des applications "dorment" alors qu'elles semblent actives: c'est le principe du "multitâche préemptif".

Bien sur on peut avoir un film qui tourne, pendant qu'on s'égosille sur Twitter et qu'on lit les news sur Facebook. Mais ici un seul processeur et un GPU sont capables de gérer ça.

Dans la majorité des cas au plus 2 processeurs seront utilisés et même pas a 100%: c'est le principe du mode turbo!

Dans les faits, la quasi majorité du temps au-delà de 2 core les autres core ne font rien!

Si on fait du calcul lourd sur des images, de la compression video, du calcul matriciel, des simulations physiques,... oui les applications vont exploiter les 12 core CPU et les 2500 core GPU, mais ça c'est une minorité d'applications.

Pour le client typique d'Apple un dual ou un quad core a 4ghz sera bien plus efficace qu'un 12 core a 2Ghz, parce que l'important c'est la vitesse de traitement monotâche pour ces utilisations et donc l'important c'est la puissance monocore!

avatar marc_os 02/04/2016 - 12:35 via iGeneration pour iOS

@C1rc3@0rc :
Je t'invite à te renseigner sur GCD qui a à mon sens révolutionné la programmation parallèle tellement ça a simplifié la tâche. Le même code va tourner en utilisant de manière optimale le nombre de cœurs disponibles. C'est GCD qui fait la répartission sur les cœurs. Le dev ne s'occupe que de définir les tâches au niveau fonctionnel et logique.
En plus le monde Linux en profite via libdispatch mis à disposition par Apple en open source !

avatar byte_order 04/04/2016 - 17:40

GCD n'est pas la seule techno facilitant la programmation parallèle, mais sur OS X elle est clairement très utile.

Par ailleurs, j'ai déjà signalé que si libdispatch, mis en open source par Apple, a été effectivement porté sur Linux, cela ne signifie pas pour autant qu'elle est devenue une brique techno indispensable en matière de parallèlisation sous Linux : je ne connais pas d'outils majeures sous Linux qui s'appuyent dessus pour l'instant.
OpenMP et TDB, qui existent depuis plus longtemps, fournissent des modèles d'algo *et* de données optimisées, et sont plus largement répandus..

avatar byte_order 04/04/2016 - 17:45

> Mais le problème fondamental c'est que la majorité des applications
> classiques nécessitent des traitements massivement linéaires, impossibles a parallèliser.

Je ne connais pas de traitement qu'il soit *impossible* de paralléliser.

Le problème c'est surtout que les applications "classiques" sont vieilles, leur conception a été pensée en mode séquentielle, avec des traitement(s) séquentiels en tâche de fond, et l'organisation des données mise en place n'est pas parallélisable facilement sans modification du code.

> Dans les faits, la quasi majorité du temps au-delà de 2 core les autres core ne font rien!

2 causes possibles à cela :

- la distribution des tâches est mal faite, tant au niveau de l'OS qu'au niveau du code des applications actuellement lancées. Comme dans OS X y'a toujours en permanence une petite dizaine de tâches "système" mais peu gourmandes, je dirais que les applications actuellement actives sont a) pas plus de 2 et b) pas conçues pour tiré parti des CPU multicores qui sont devenus grand public pourtant depuis 10-15 ans désormais.

- les autres coeurs ne font rien car en pratique y'a pas grand chose d'autre a faire. En gros, aucune tâche n'a vraiment de gros besoin, et donc c'est parfaitement logique comme situation.

Ce qui l'est moins, c'est d'avoir 2 sur 4 ou plus coeurs a 100% tandis que les autres se tournent les pouces. Et ça c'est dû à découpage des tâches trop faible, dans l'OS comme dans les applications, ce n'est pas le CPU qui est surdimensionner mais le logiciel dans son ensemble qui est sous-dimensionner.

Hors ce n'est pas le cas de tous les logiciels ni de tous les OS, certains font nettement mieux que d'autres.

Il ne me viendrait pas à l'idée de dire du coup que la puissance disponible mais mal utilisée par le soft est une puissance inutile. Gâchée, certes, mais jusqu'au moment ou un logiciel qui sait s'en servir est lancé. Et là, cela fait tout de suite la différence. Immédiatement.

avatar cv21 01/04/2016 - 19:29 (edité)

C'est comme si l'on comparait des chevaux de courses à des chevaux de trait.

- i3,i5,i7 chevaux de loisirs et de courses...
- xeon cheval de trait...

avatar C1rc3@0rc 01/04/2016 - 23:24

Avec le recouvrement de gamme chez Intel il n'y a plus beaucoup de différence entre un Core i7 et certains Xeon.
Les Core i7 xxxxk sont capablent de tenir les memes charges que les Xeon pendant les memes durées pour peu que le refroidissement soit bien dimensionné.

La grosse différence va venir des Xeon spécifiquement destiné aux serveurs qui vont eux avoir des instructions et des sécurités pour gerer la virtualisation et etre administré dans ce cadre.
De toute façon les 12 core et plus sont destinés aux serveurs et principalement au domaine du "cloud" il suffit de lire l'annonce original d'Intel.

Aujourd'hui une station de travail avec un Core i7 6700k a 4Ghz, un Core i75930K a 3.5ghz ou Core i7 4960X sera plus pertinente qu'une doté de Xeon 8 ou 10 core a 3Ghz.

avatar cv21 03/04/2016 - 12:04

Ok merci pour l'explication.

Etant curieux, encore 2 questions ?
Pourquoi les prix s'envolent entre 1500 et 5000$ pour certains proc ?
Pourquoi le choix dans cette gamme de tarif est autant étendu ?

avatar byte_order 04/04/2016 - 17:47

Faut voir aussi que la gamme Xeon d'Intel a une dûrée de vie commerciale plus longue que celles des iCore grand public. Pour une entreprise, c'est important de pouvoir avoir la garantie que Intel pourra encore fournir tel Xeon dans 3 ans...

Et, ça, cela se paye.

avatar 0MiguelAnge0 01/04/2016 - 02:02 via iGeneration pour iOS

@rombzg :
En gros la méthode habituelle d'Apple pour remercier les Pros ayant misés sur leur matos.... Etonnant?!

avatar moon21 31/03/2016 - 21:45 (edité)

quid de la compatibilité avec les Mac Pro actuels (2013)?

avatar fousfous 31/03/2016 - 21:46 via iGeneration pour iOS

C'est quoi l'intérêt de mettre un processeur plus récent qui coute une fortune et a peine puissant... Dans tout les cas y a plus rien à attendre d'Intel.

avatar Stardustxxx 31/03/2016 - 21:58 (edité)

@fousfous
Facile, tu calcules ce que ca te permet de gagner en productivite, et tu vois si c'est rentable ou pas...

L'important ce n'est pas le prix du CPU, c'est ce qu'il te fait gagner en temps.

avatar fousfous 31/03/2016 - 22:23 via iGeneration pour iOS

@Stardustxxx :
Oui enfin tant qu'intel se bouge pas tu gagnes rien en productivité...

Pages