Fermer le menu
 

Les autoentrepreneurs pourront continuer à facturer sur Mac

Christophe Laporte | | 17:30 |  76

Vous avez été nombreux récemment à nous alerter sur une réforme touchant les autoentrepreneurs. À partir du premier janvier 2018, ils devront s’équiper d’un logiciel de comptabilité répondant à certaines normes.

Jusqu’à présent, nombre d’autoentrepreneurs n’ayant pas forcément une activité débordante d’un point de vue comptable se satisfaisaient d’un tableur pour gérer ces aspects.

Pourquoi un tel changement ? Pour lutter contre la fraude à la TVA, la loi du 29 décembre 2015 de finances pour 2016, qui entrera en vigueur l’année prochaine, impose l’utilisation dans toutes les entreprises d’un logiciel de gestion antifraude certifié par l’administration.

Cette obligation touche même les autoentrepreneurs, alors que ces derniers sont pour la plupart exonérés de TVA. Pour le moment, tout n’est pas gravé dans le marbre et les arbitrages sont encore en cours. A priori, ceux qui faisaient leur compta sur papier pourront continuer de le faire, alors que les autres devront s’équiper d’un « logiciel compatible ».

La question qui inquiétait beaucoup de lecteurs était de savoir s’ils pourraient s’acquitter de cette tâche avec leur Mac, sachant que l’un des poids lourds du secteur, Ciel, a tourné le dos aux ordinateurs d’Apple depuis bien longtemps.

Nous avons posé la question à plusieurs éditeurs spécialisés et les réponses sont réconfortantes. Cogilog, qui propose une suite de logiciel de gestion pour Mac, est en position d’attente : « nous attendons de voir si certains assouplissements seront possibles, puis nous adapterons nos logiciels pour les rendre conformes ». Mais l’éditeur nous a confirmé que, quoi qu’il arrive, ses solutions seront mises en conformité avec la nouvelle réglementation.

EBP nous a également assuré que tous ses logiciels pour Mac (Compta Mac, Compta & Devis-Factures Mac, Compta & Facturation Libérale Mac et Devis & Facturation Mac) seront conformes à la nouvelle loi.

Enfin, notez que Kiwi Object, qui propose notamment ComptaLib BNC, nous a confié réfléchir à concevoir un logiciel pensé sur-mesure pour les autoentrepreneurs.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


76 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar michelgoldbergjazz 15/06/2017 - 17:33

Ce serait bien si iCompta pouvait le faire aussi : il est bien !

avatar jean512 15/06/2017 - 22:10

Perso j'utilise un soft pas cher et hyper simple trouvé sur le mac App Store : izibill

Après normes ou pas , il n'y a pas de TVA pour les auto entrepreneurs alors qu'ils aillent se faire voir :)

avatar DG33 16/06/2017 - 08:22 via iGeneration pour iOS

@jean512

Pas sûr que tu diras ça à l'inspecteur des impôts quand il te dira que tu dois t'acquitter d'une amende et te mettre en conformité.
Vois plutôt avec ton comptable ce que tu dois faire avant le 1er janvier 2018... et ce qu'il faut dire (ou pas) à un inspecteur des impôts.
Nota : l'éditeur est également tenu de t'informer et de se mettre à jour.



avatar NORMAN49 16/06/2017 - 12:10 (edité)

Ce n'est plus d'actualité... une mise à jour s'impose ;-)

http://bfmbusiness.bfmtv.com/france/bercy-renonce-au-logiciel-obligatoir...

avatar patrick86 16/06/2017 - 14:27 (edité)

"une mise à jour s'impose ;-)"

Une lecture complète et attentive de l'article cité également. 😉

Le dernier changement n'épargne pas *tous* les auto-entrepreneurs, mais uniquement ceux qui n'encaissent aucun paiement en espèces. Ce qui est logique en fait, puisque le but de l'administration fiscale est d'imposer l'utilisation de systèmes qui laissent des traces indélébiles. Un paiement en carte bancaire, chèque ou virement ne pouvant être effacé, des enregistrements bancaires, par l'entrepreneur, que son logiciel de compta/facturation soit falsifiable ou non n'a plus une très grande importance.

avatar vivarais07 15/06/2017 - 17:36 via iGeneration pour iOS (edité)

Et bien moi j'utilise "Quick Sale" sur iPad et ça me va très bien, simple, efficace et à un tarif très raisonnable.

Avant j'utilisais "Tout compte fait Auto-entrepreneur" chère pour ce que c'est et trop lourd quand on ne fais que quelques rare factures dans l'année.

Si je doit changer, je laisse tomber définitivement ce statut !

avatar C1rc3@0rc 15/06/2017 - 21:21

@vivarais07

«Si je doit changer, je laisse tomber définitivement ce statut !»

C'est peut etre bien le fond du probleme et la volonté de Macron en realité.

Je connais pas mal de gens qui etaient en salariat et ce sont naivement lancés avec ce "nouveau" statut. Pas un qui n'en revient et qui qualifient cela d'escroquerie.
Tous les jours la complication et les difficultés administratives, les petites mesquineries planquées qui apparaissent, le coup de baton derriere les oreilles par l'administration, les surcouts cachés,... Et maintenant, la contrainte de compta necessitant un logiciel certifié, ou un expert comptable (ou les deux?)

Et comme toujours l'argument que l'independant est un fraudeur systematiquement, alors que les SA nationales ou les multinationales elles ne fraudent jamais, surtout les gros groupes francais du batiment et telecom...

Je sens que les societes de portages vont reprendre du poil de la bete en 2018.

avatar NORMAN49 15/06/2017 - 23:20 (edité)

Et si on est retraité ET autoentrepreneur,
c'est DEUX coups de baton derrière les oreilles.
...
Je sens que je vais... encore... mal voter <-(

avatar C1rc3@0rc 16/06/2017 - 01:01

Ah mais si on est retraité alors on part en croisieres 2-3 ans (pour vider ses economies) ou on cultive son potager dans sa maison de campagne (pour laisser un peu a ses gamins), puis on entre a l'hopital 15 mois (pas continu, trop cher pour la secu - c'est que faut aller piocher dans la caisse d'AMELI pour compenser le budget national sous evalué... pour raison electoraliste) puis c'est la derniere demeure...

enfin c'est le modele en vigueur toujours aujourd'hui et celui que les (ir)responsables politiques tentent de maintenir a tout prix (ça me fait penser a la liste des cosmetiques dangereux pour la santé publié par UFC-Que Choisir ou les collusions entre la petrochimie, l'agroalimentaire de masse (fast-foo) et les politiques - ah oui, y a aussi le militaro-industriel, j'oubliai)

Bon je connais quelques cas qui ont pris leur retraites a la 40aine, mais ils avaient plus de coté que ce que la caisse leurs aurait versé (et comme ils sont parti en plus a l'etranger)

Apres, il y a un gros probleme: avant 30 ans soit tu es doctorant ou stagiaire (en gros esclave avec un salaire de misere) et apres 50 ans tu as atteint la date de peremption pour les employeurs.

D'ou le fait qu'il faut aujourd'hui financer (par le travail) son existence par 30% de celle-ci (tendance a la baisse, la duree de vie augmentant, le temps de travail remunéré plein pot degringolant, sans compter le sous emploi)

Si on fait un rapide calcul et si on estime qu'on peut vivre avec le SMIC (1480€ en France), il ne faut alors travailer qu'a partir d'un revenu mensuel de 5000 euros.
Et si on arrive, par miracle a etre certain de bosser pendant 48 ans, faut pas bosser pour moins de 2500€/ mois...

Ah oui ce calcul permet juste de garantir un equilibre de la balance si on vit 80 ans et sans enfants. Sinon, faut monter le salaire, mais la ça devient compliqué a calculer et trop long ici.

Ceux qui sont en dessous de 5000€/mois ne sont pas assez rentables et causent le deficit du systeme de retraite.

Ah oui, au fait pourquoi tu bosses a la retraite?

PS: oui je suis ironique, ou malheureusement cynique, mais, pire encore, realiste.

avatar Benitochoco 16/06/2017 - 15:46

L'état ne va pas embêter les AE, pour la simple et bonne raison, qu'ils rapportent de l'argent et ne coûtent rien. Le tout en masquant les chiffres du chômage.

Il ne faut pas oublier que ce régime a été créé pour le gens ayant déjà une activité, dans le privé, public, ou retraité. Des gens, qui ont déjà une protection sociale.

avatar marc_os 18/06/2017 - 18:16 (edité)

@ Benitochoco
Non.
J'ai travaillé un certain temps dans un bureau jouxtant celui du DRH d'une petite SSII, et j'entendais tout. La majorité des "collaborateurs" étaient en CDI, mais à chaque nouveau recrutement, le mec vantait les mérites de l'auto-entreprenariat. Essentiellement soit disant pour payer moins d'impôts et être "libre". Résultat, déjà en tant que salarié c'était pas évident pour prendre ses congés pendant les contrats, alors pour les "indépendants", c'est en général quasiment aucun congé. Car il n'y a pas de congés payés pour les "indépendants" ! Donc si tu pars en vacances, c'est zéro Euro de rentré pendant tes congés. Cerise sur le gâteau, le jour où cette SSI (très mal gérée) a fait faillite, et bien les indépendants n'ont eu que leurs yeux pour pleurer, quand ils ont présenté leurs factures, on leur a dit « vous êtes des fournisseurs », priorité aux salaires impayés (plusieurs mois!), tant pis pour vous, les caisses sont vides.
De plus, quand tu es "indépendant", tu dois payer toutes les cotisations sociales, pas que la part du salarié, mais aussi la part patronale et surtout ne pas oublier de cotiser pour sa retraite.*
Au final, c'est l'employeur qui gagne sur tous les plans.**
- Il peut rompre le contrat quasi à tout moment.
- Il peut griller l'ex "collaborateur" auprès des clients finaux (la SSII n'est qu'un intermédiaire)
- mais surtout, il ne payera aucune cotisation sociale, aucun congé payé, pas de ticket restaurant, rien.

(*) Pour info, ce super statut est celui des artistes affiliés à la Maison des Artistes (tous les artistes qui ne collent pas dans la case "intermitant", comme les plasticiens, peintres, etc.). Et bien pour connaître une personne dans cette situation, je vous assure que c'est galère financièrement si on ne dispose pas de soutiens.
(**) Pas que les SSII, pour toute entreprise remplaçant les salariés par des auto-entrepreneurs c'est pareil. Combien de congés les chauffeurs "libres" d'Über peuvent-ils prendre en moyenne ? Je serais curieux de le savoir.

avatar Benitochoco 19/06/2017 - 06:56

@marc_os

Mon expert-comptable doit être à côté de la plaque, et moi aussi. Je pense que tu n'as rien compris à la lecture de ta réponse.

D'autre part, un AE comme tu le dis, c'est de l'emploi déguisé, va en parler à l'URSSAF. En cas de contrôle ça va piquer pour la SSII.

avatar marc_os 19/06/2017 - 14:36 (edité)

@ Benitochoco

« ça va piquer pour la SSII. »

On y croit.
Comme dans la plupart (toutes ?) les SSII, une part du salaire est versée sous forme de notes de frais "forfaitaires". Un jour la SSII s'est fait taper sur les doigts justement par l'URSSAF à cause de ces notes de frais injustifiées et servant à légaliser une rémunération faite de facto "au noir".
Et bien que s'est-il passé ? Rien. Si ce n'est que la note de frais a changé de nom et de rubrique sur la fiche de paye pour un résultat équivalent, une partie du salaire ne générant ni cotistions (pas pour la retraite non plus), ni impôts.

avatar powerjaja 15/06/2017 - 17:37 via iGeneration pour iOS

Pour ma part j'avais contacté Innomatix à ce sujet, qui m'a confirmé que le logiciel Tous Comptes Faits Auto-entrepreneur serai certifié FEC avant le 1er Janvier 2018 ✅

avatar cedzic 15/06/2017 - 19:12 via iGeneration pour iOS (edité)

@powerjaja

J'ai également contacté innomatix qui m'a confirmé une future compatibilité avec la loi de finance mais via une MAJ payante. (Prix apriori minoré pour les possesseurs d'une version antérieure) la question à laquelle je n'ai pas de réponse est quand vont ils sortir la nouvelle version ?

avatar Bardyl 15/06/2017 - 17:39

Encore heureux qu'ils se mettent en conformité...

Bon, par contre, pour le moment, comme beaucoup d'autres éditeurs, ils sont dans le flux sur beaucoup de sujets (notamment certains points de certification) et pas mal d'informations seront données sur le sujet à la fin du mois.

À noter que ça ne touche pas que les AE, mais toutes les boites...

avatar initialsBB 15/06/2017 - 17:50

J'utilise le logiciel open source Dolibarr, qui sera mis en conformité aussi.

avatar lillegubben 15/06/2017 - 17:58

Je profite de l'occasion pour vous mettre en garde avant d'acheter un logiciel de compta, surtout les artistes auteurs, le logiciel "tous comptes faits - artistes auteurs" n'est pas compatible avec les nouvelles exigences des impôts quant aux fichiers FEC. J'ai essayé de les joindre il y a un mois, aucun de mes mails ne leur sont parvenus, comme si la société avait fermé. Mais la vente continue....
Ils recommandent d'acheter la version entreprise pour avoir cette comptabilité exigée par les impôts, je trouve cela un peu facile, quitte à dépenser à nouveau de l'argent autant aller vers un éditeur qui met à jour ces logiciels.

avatar scanmb 16/06/2017 - 07:38 via iGeneration pour iOS

@lillegubben

+1
Cela fait tellement longtemps que TCF n'a pas été mis à jour ...(tout comptes fait)

avatar r e m y 15/06/2017 - 17:59 via iGeneration pour iOS

Ceux qui font leur compta sur papier pourront continuer à le faire...
comme solution garantissant l'absence de fraude, on a fait mieux!

avatar Giloup92 15/06/2017 - 18:06 via iGeneration pour iOS

@r e m y
Ça n'a rien à voir ... Récemment, on a découvert que des pharmacies tenaient une double comptabilité informatique avec des logiciels homologués mais dûment trafiqués.

avatar Lapin85 15/06/2017 - 20:37 (edité)

Mauvaise foi !
Ça fait au moins 6 ans que nos logiciels sont complètement verrouillés pour éviter les quelques cas dont le journaleux ont fait généralité !
Quand on ne sait pas , on se tait !

avatar C1rc3@0rc 15/06/2017 - 21:33

Je serais curieux de savoir quelles sont les techniques de fraudes utilisees, parce qu'entre le verouillage des soft, les obligations plus ou moins directes de passer par un expert comptable, l'interdiction des transactions en especes (le plafond baisse regulierement), la mises sous surveillance systematique des comptes bancaires, la certifications obligatoire de plus en plus de professions,... a part la vente sur les marches je vois mal ce qu'il peut rester.

avatar frankm 16/06/2017 - 13:59 (edité)

Tout leurs revenus viennent de la sécu. Une branche privée pleine de fonctionnaires à l'insu de leur plein gré

avatar C1rc3@0rc 16/06/2017 - 21:07

@frankm
Ben non, il y a les revenus venant du commerce des produits medicaux, non medicaux et paramedicaux en vente libre (sans ordonnance donc)

C'est donc une profession du privée, reglementée et qui est soumise en partie a un systeme public. Les medecins eux sont des fonctionnaires.

Pages