Fermer le menu

Rétro MacG : Sherlock

Christophe Laporte | | 08:00 |  45

L’histoire de l’informatique est faite de logiciels qui connaissent leur heure de gloire avant, à quelques exceptions près, de sombrer tôt ou tard dans l’oubli. Sherlock n’échappe pas à la règle. Pourtant, certaines idées derrière ce programme sont plus que jamais d’actualité.

Sherlock : la nouveauté marquante de Mac OS 8.5

Sherlock a fait son apparition pour la première fois dans Mac OS 8.5. Pour ceux qui avaient oublié, ce logiciel système est sorti en 1998. À l’époque, Apple insistait sur le fait que la fonction copie de son système était plus rapide que celle de Windows NT ! Parmi les autres arguments de cette version de Mac OS, il y avait une nouvelle version d’AppleScript revue de fond en comble, l’introduction de thèmes dans le système (15 ans plus tard, cela parait fou), le lissage des polices ou encore l’aide qui passait au HTML. Une autre époque…

Mais la grande nouveauté « marketing » de cette version, c’était Sherlock. Que ce soit sur Mac ou PC, la recherche de données sur son ordinateur était loin d’être au point. Et que dire d’Internet ! Google a été fondé un mois avant la sortie de Mac OS 8.5 !

Sherlock 2 : une interface modernisée et plus de chaînes
Sherlock 2 : une interface modernisée et plus de chaînes

L’ambition d’Apple avec Sherlock était de proposer un outil à la fois simple et puissant, capable aussi bien de vous aider à dompter votre disque dur qu’Internet. L’un des intérêts de Sherlock, c’est qu’au niveau du disque dur, la recherche ne se limitait pas aux noms de fichiers. L’outil d’Apple était également capable de s’attaquer partiellement aux contenus qu’ils renfermaient.

Eh oui, Internet Explorer a bien existé sur Mac. C'était même un bon logiciel !
Eh oui, Internet Explorer a bien existé sur Mac. C'était même un bon logiciel !

L’autre intérêt de Sherlock, c’était ses fameuses chaînes, des plug-ins pour ajouter des moteurs de recherche thématiques, qui permettaient de rechercher relativement facilement des informations en ligne. Malheureusement, la plupart des services proposés étaient disponibles seulement en anglais. La chaîne informations permettait avec une seule requête d’interroger plusieurs sites, dont CNET, CNN, The Street ou encore le New York Times.

Les résultats apparaissaient au bout de quelques secondes en bas de la fenêtre.
Les résultats apparaissaient au bout de quelques secondes en bas de la fenêtre.

Sherlock continua d’évoluer en parallèle de Mac OS. La version 2.0, sortie avec OS 9, comportait une interface modernisée et embarquait davantage de plug-ins.

Le logiciel fut porté sur OS X et continua sa carrière jusqu’à Tiger, où il fut remplacé par Spotlight. Apple le supprima définitivement du système avec Leopard, et il cessa définitivement de fonctionner avec Lion. Il n’a jamais été réécrit pour les processeurs Intel.

To Sherlock an app

La version 3.0 incluse dans Jaguar fit l’objet d’une grosse polémique. Pour beaucoup, cette version s’inspirait beaucoup trop de Watson, un outil qui connaissait un certain succès sur Mac, et qui permettait d’interroger de nombreux services Internet.

Watson, qui était développé par Karelia Software, s’était initialement inspiré de Sherlock, mais avait poussé le concept beaucoup plus loin. Il ne s’agissait plus uniquement de recherches, mais d’interroger des services afin d’obtenir rapidement une réponse précise. On pouvait très rapidement obtenir la traduction d’un mot, l’horaire d’une séance au cinéma, le cours d’une action ou encore accéder au programme télé.

Sherlock à droite / Watson à gauche
Sherlock à gauche / Watson à droite

L’autre force de Watson était que les modules étaient nombreux et faciles à développer. Et c’était justement le gros point faible de Sherlock. Comme le montrent les captures, les deux logiciels étaient étonnamment proches, tant sur le plan de l’interface que des fonctionnalités. Sherlock 3 permettait lui aussi de suivre les cours de la bourse, d’obtenir la traduction d’un mot, de s’enquérir des horaires d’un avion ou encore des films qui passent au cinéma du coin.

L’affaire à l’époque avait fait grand bruit, beaucoup reprochant à Apple de ne pas avoir acheté l’éditeur. La marque à la pomme proposa à Dan Wood, le patron de Karelia, de l’embaucher, une proposition qu'il a déclinée.

Cette WWDC de 2002 a dû laisser un drôle de souvenir à ce dernier. Le jour même où Apple dévoila cette fameuse version de Sherlock, il reçut un Apple Design Award pour Watson qui récompensait le prix de l’application la plus innovante.

Développeur Mac dans l’âme, Dan Wood envisagea de porter cette application sur Windows avant d’être approché par Sun, qui lui demanda d’en faire une déclinaison Java.

Cet épisode donna lieu à la naissance d’une expression assez utilisée dans le milieu : « to sherlock an app ». On utilise cette expression lorsqu’Apple sort une application similaire à une app tierce populaire (et scelle ainsi parfois son destin), sans pour autant l’acquérir.

Sherlock est le « premier » en quelque sorte d’une longue liste. Parmi les applications qui se sont fait « sherlocker », on pense par exemple à Konfabulator qui popularisa la notion de widgets sur le bureau, et à un degré moindre à un certain Sandvox.

Konfabulator
Konfabulator

Quand l’histoire se répète (ou presque)

Revenu sur Mac, après avoir fini sa collaboration avec Sun, Dan Wood se lança dans le développement d’un logiciel permettant de créer facilement des pages web de manière simple et élégante (lire notre interview de Dan Wood en 2006). En bêta privé, Sandvox fut dévoilé à Macworld, la veille du Keynote durant lequel Apple leva le voile sur iWeb. Sur un certain nombre de points, les deux logiciels étaient très similaires. Et le parallèle avec l’affaire Watson ne s’arrête pas là. Quelques mois plus tard, lors de la WWDC, Sandvox était dans la short liste dans la catégorie « meilleure expérience utilisateur Mac OS X » des Apple Design Awards. Le logiciel fut battu par Coda.

Toutefois, ce coup-ci, Dan Wood ne se découragea pas et continua à faire évoluer son application. Le développeur a été bien inspiré, l’intérêt d’Apple pour iWeb ayant rapidement décliné. Sandvox [2.8.7 - Français - 69,99 € - Karelia Software] est toujours en vente et continue d’évoluer régulièrement.

Siri : le lointain descendant de Sherlock

Si Sherlock fait partie du passé, sa philosophie est toujours bien présente chez Apple. Pour la recherche en local, Spotlight l’a avantageusement remplacé et rend de fiers services aussi bien sur OS X que sur iOS (même s’il est peut-être moins bien intégré sur ce dernier).

Mais si une technologie essaie bien de reprendre le flambeau de Sherlock, c’est Siri. L’assistant d’Apple a les mêmes objectifs : vous aider à tirer profit des multitudes de ressources disponibles sur Internet.

La souris et le clavier ont été remplacés par la reconnaissance vocale, ce qui rend le défi encore plus hardi pour les ingénieurs d’Apple. Là où il y avait des chaînes dans Sherlock, Siri doit se débrouiller tout seul et vous retourner une réponse qui soit de préférence cohérente, et ce le plus rapidement possible.

Même philosophie, mais même défaut également : Siri rend beaucoup plus de services à un internaute américain qu’à un internaute utilisant une autre langue. Mais qui sait, ce point fait peut-être partie des bonnes résolutions d’Apple pour l’année 2014.

Photo de Dan Wood par Blake Burris (CC BY).

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


45 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Xalio 02/01/2014 - 08:05 via iGeneration pour iOS

Ahah! Souvenirs...

avatar stefhan 02/01/2014 - 08:18 via iGeneration pour iOS

Sympa cette rubrique rétro : non seulement cela rappelle nos bons souvenirs mais en plus on en voit la suite jusqu'à nos jours. Bonne idée MacG !

Quant à Sherlock, je me souviens très bien de l'affaire Watson. Et comme le dit si bien l'article, je ne m'en suis quasiment jamais servi pour cause de contenu... principalement anglais.

avatar Nydao 02/01/2014 - 08:26 via iGeneration pour iPad

Article très interessant. :-)



avatar tempest 02/01/2014 - 08:44 (edité)

Je ne suis pas (mais alors pas du tout…) rétrograde, mais franchement je trouve que Sherlock était bien plus performant que Spotlight qui, bien que sur le papier la solution semble géniale, dans la "vraie" vie est pénible à utiliser tant ergonomiquement que dans sa capacité à retrouver les documents recherchés. Il y a du mieux avec les tags de Maverick mais ce n'est encore pas tout à fait ça…

avatar Christophe Laporte macG 02/01/2014 - 09:11 via iGeneration pour iOS

@tempest :
Ah mais tu as tout a fait raison. Sur la présentation il y a beaucoup à redire sur Spotlight surtout avec les dernières versions d'os x

avatar Fego007 02/01/2014 - 09:14 via iGeneration pour iOS

To sherlock an app: je ne connaissais pas l'expression! Pas mal ! :)

avatar rapx3 02/01/2014 - 09:29 via iGeneration pour iOS

Extrémement intéressant, merci à vous !

avatar Pablo 02/01/2014 - 09:33 via iGeneration pour iOS

Très chouette cet article et que de souvenirs. IE5 était une appli plutôt réussie sur Mac. Les équipes de Tantek Celic (orth. ?) faisaient du très bon taf.

avatar FatB 02/01/2014 - 09:47 (edité)

C'est marrant comme la recherche internet est aujourd'hui synonyme de Google. La phrase "Et que dire d’Internet ! Google a été fondé un mois avant la sortie de Mac OS 8.5 !" m'a amusé, parce que tout de même, à l'époque, yahoo existait déjà, sans parler d'Altavista, qui fonctionnait très bien.

avatar Boumy 02/01/2014 - 09:47 via iGeneration pour iOS

Bravo pour l'article

avatar patrick86 02/01/2014 - 10:00

Me coucherai moins bête ce soir.

avatar tempest 02/01/2014 - 10:05 (edité)

Altavista était aussi populaire que l'est Google aujourd'hui. Mais sur une population moins vaste car Internet était encore embryonnaire auprès du grand public.
Comme quoi les stars d'un jour peuvent chuter très vite dans le monde "Informatique" (Blackberry, Palm, etc)
Ne parlons pas des technologies qui disparaissent parfois plus vite qu'elles ne sont apparus (Project Pink avec IBM, Taligent, Open Doc, tiens une idée de prochain article Retro Mac ??)

avatar Pablo 02/01/2014 - 10:12 via iGeneration pour iOS

Très chouette cet article et que de souvenirs. IE5 était une appli plutôt réussie sur Mac. Les équipes de Tantek Celic (orth. ?) faisaient du très bon taf.

avatar BananaYatta 02/01/2014 - 10:14 via iGeneration pour iOS

Avouez que cet article a été écrit en l'honneur du retour de Sherlock à la BBC hier soir :)

avatar Lio70 02/01/2014 - 10:24 (edité)

Spotlight était épatant a sa sortie, au temps de Tiger. Je trouvais tout ce que je voulais, et le résultat était bien présenté. Mais depuis lors, je trouve que la finesse des recherches a change, c'est un plus désordonné.

avatar tempest 02/01/2014 - 10:27 (edité)

Je suis d'accord avec toi. Il ne s'améliore pas avec le temps.
Il faut fréquemment refaire la base de données sinon il ne trouve rien.
De plus im n'est pas malin : tu es sur une fenêtre d'un DD externe tu tapes un truc dans le champ de recherche et ce gland commence à chercher sur ton DD interne !!!
Ca donne l'impression comme du temps de Steve que plus personne ne bosse dessus…
On me dirait que pour Belharra (Mac OS 10.10, oui je sais j'anticipe mais il n'est pas interdit de rêver qu'un petit bout de France fasse partie de l'histoire d'OS X…) Spotlight est abandonné je ne serai même pas surpris.

avatar Pan666 02/01/2014 - 10:50 via iGeneration pour iPad

@tempest

Tu peux demander à Spotlight d'effectuer une recherche dans la fenêtre ouverte, il me semble ça doit se régler dans les préférences système Spotlight de mémoire, je n'ai pas de Mac sous la main.

avatar tempest 02/01/2014 - 10:51

Bien sur que tu peux mais la logique Apple voudrait que tu n'es pas besoin de le lui préciser…

avatar tempest 02/01/2014 - 10:52

Bien sur que tu peux mais la logique Apple voudrait que tu n'es pas besoin de le lui préciser…
Par définition tu cherches souvent là ou tu te trouves.
Vas tu dans la chambre pour chercher un truc que tu recherches dans le salon ?

avatar Ali Baba 02/01/2014 - 10:58 via iGeneration pour iOS

@tempest :
Il y a un réglage du Finder qui te permet de choisir ou se déroule la recherche.

avatar Jamseth 02/01/2014 - 10:36

Je n'avais pas fait le rapprochement entre sherlock et siri. C'est un point de vue intéressant.

avatar tempest 02/01/2014 - 10:51

Pour que la comparaison soit viable il faudrait deux choses capitales :
1 que Siri soit disponible sur Mac (Ce n'est pas un problème de puissance vu qu'a ce jour les Mac restent largement plus puissant que les iDevices.
2 que ce put""" de Siri sache répondre à des choses locales sans avoir besoin d'internet !!!!

Il faut pas un relais DATA pour me dire si j'ai un ddv demain ou lancer une appui sur mon iPhone !

Mais si Siri atteint le taux de réussite de Sherlock et sa vélocité alors là je signe de suite.
Et pourtant Dieu sais que j'adore Siri.

avatar Francoy 02/01/2014 - 10:48 via iGeneration pour iPad

Génial cet article ^^ 1998 le premier ordinateur à la maison sous Windows.... ^^

avatar Doctomac 02/01/2014 - 11:15 via iGeneration pour iOS

Eh oui, Internet Explorer a bien existé sur Mac. C'était même un bon logiciel !"

oui mais la version OS X a été une catastrophe.

avatar Doctomac 02/01/2014 - 11:20 via iGeneration pour iOS

"on pense par exemple à Konfabulator qui popularisa la notion de widgets sur le bureau"

Ce n'est pas tout à fait juste. La notion de Widgets existait déjà depuis les premiers systèmes Mac avec les "Desk accessory".

Pages