Fermer le menu
 

Aspyr : « SteamPlay nous a vraiment fait peur »

Stéphane Moussie | | 15:08 |  12

« En l'espace de six mois, nous sommes passés d'une distribution quasi nulle — Apple limitait drastiquement les ventes de jeu en boîte —, à l'arrivée de deux poids lourds de la distribution en ligne. » Interrogé par Eurogamer, Aspyr est revenu sur les bouleversements qu'a entraîné l'arrivée du Mac App Store et de Steam à quelques mois d'intervalle.

L'éditeur spécialisé dans les portages de jeux PC fait preuve d'une belle longévité dans le milieu. Fondé en 1996 alors qu'Apple était dans le creux de la vague, Aspyr a survécu à la transition vers Intel et au passage au tout dématérialisé. L'éditeur, qui compte une cinquantaine d'employés, a depuis réussi à nouer des partenariats avec quelques-uns des plus gros studios, comme Activision et 2K.

Une vingtaine de jeux portés par Aspyr sont actuellement sur le Mac App Store

Les jeux publiés par Aspyr trustent régulièrement les premières places du Mac App Store. Les ventes sur la boutique d'Apple et Steam représentent la majeure partie de son chiffre d'affaires. Si les jeux bénéficient de l'exposition de ces deux plateformes bien installées, Aspyr n'a aussi aucun contrôle sur elles. Quand SteamPlay a été annoncé, l'éditeur l'a vu en premier lieu comme une menace. SteamPlay permet d'acheter une fois un jeu puis d'y jouer sur n'importe quelle plateforme. « Quand Valve a présenté le concept, ça nous a vraiment fait peur, reconnait Elizabeth Howard, vice-présidente d'Aspyr. Mais depuis nous avons vu que prendre part à SteamPlay et à l'écosystème Steam était très bénéfique. »

Aspyr réalise deux versions bien spécifiques d'un même jeu. La première doit parfaitement s'intégrer à Steam, en prenant en charge SteamPlay donc, mais aussi les fonctions sociales de la plateforme. La deuxième version est celle destinée au Mac App Store, qui doit fonctionner de concert avec le Game Center. Ce qui prend le plus de temps dans la création de ces deux versions différentes, ce sont les fonctionnalités multijoueurs. Sur Steam, le multijoueur de Mac à Mac fonctionne sans problème. C'est quand il faut faire entrer le PC dans l'équation que ça se complique. Pour que les joueurs Mac puissent s'affronter aux joueurs PC, il faut que le jeu soit au même niveau sur Windows et OS X, ce qui est source de retards.

Borderlands 2, un jeu SteamPlay porté par Aspyr

En passant sur le Mac App Store, un jeu doit se séparer de toute son implémentation multijoueur dédiée à Steam. Aspyr doit ensuite ajouter les outils d'Apple, et c'est là que le bât blesse. Le Game Center ne prend en charge que jusqu'à 4 personnes en multijoueur et ses fonctions réseaux sont limitées. Ces obstacles poussent parfois l'éditeur à retirer carrément un mode multijoueur d'un jeu, plutôt que de proposer quelque chose de trop bancal. Ces jeux amputés sont reconnaissables à leur suffixe « Campaign Edition » censé mettre en avant le fait qu'il s'agit avant tout d'un jeu solo, le mode « campagne » se jouant généralement seul. Civilization V en est un parfait exemple. Sur Steam, les joueurs Mac et PC peuvent s'affronter en ligne et en local. Sur le Mac App Store, Civilization V: Campaign Edition [1.3.4 – Français – 26,99 € – 4,91 Go – Aspyr Media, Inc.] permet uniquement de jouer en multi sur un réseau local.

Le rythme des mises à jour d'OS X qui s'est accéléré ces dernières années complique aussi un peu le travail de l'éditeur. Chaque nouvelle version inaugure son inévitable lot de bugs. Pour toutes ces raisons, Elizabeth Howard doute qu'Apple prenne au sérieux le jeu sur Mac. Pour elle, l'entreprise se concentre avant tout sur ce qui marche le mieux, l'iPhone et l'iPad. Elle souligne toutefois qu'Aspyr a pu travailler plus étroitement avec Apple au cours des dernières années, ce qui a permis de réaliser des portages de meilleure qualité.

La société n'est pas la seule sur le créneau des portages. Feral, qui n'a pas souhaité répondre aux questions d'Eurogamer, est son principal concurrent avec des licences prestigieuses comme Batman, Rayman et XCOM.

Il y a aussi l'atypique Red Marble Games, qui depuis sa création en 2002 a porté 65 jeux indépendants. Un seul homme est derrière Red Marble Games, Mark Batten, un avocat. Il porte de petits jeux sur son temps libre, par challenge et plaisir. Son jeu à lui en somme.

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers

12 Commentaires

avatar joneskind 06/01/2014 - 15:21

Ouais j'avoue que la politique d'Apple pour les jeux sur le MAS est un peu incompréhensible. C'est dommage parce que ça doit pas être bien compliqué d'ouvrir cette vanne. Mais bon, tant qu'on ne sera pas obligé de passer par le MAS pour installer des jeux, on aura pas de souci à se faire.

avatar minimat 06/01/2014 - 16:05

Fallout 3. Pitié.

avatar Ultranova 06/01/2014 - 16:47

Enfin c'est bien beau tout ça mais sans une manette prise en charge à 100%, par le Mac et les jeux portés sur Mac, on va pas aller loin, quelque soit la plateforme de distribution !!!

avatar Orus 06/01/2014 - 17:00

Conclusion : Apple et OS X (le plus mieux de tous les systèmes du monde) toujours à des années lumières des PC.

avatar Makime 06/01/2014 - 17:18

Pas des PC mais des jeux surtout.

J'ai franchi le pas sur MAC car les rare jeux aux quel je joue sont dispo sur MAC.
Les classiques, WoW, Guild Wars 2 (et encore c'est un vieu portage moisi ^^)

Ensuite je me suis fais une partition BootCamp de 120Go pour faire la campagne de jeu du genre CoD ou Crysis. ça suffit largement.

avatar mbpmbpmbp 06/01/2014 - 18:01

jouer sur OSX vous enlèvera malheureusement trop d'images par secondes, bootcamp me parait la meilleur solution (et vous avez accès aux jeux à leur sortie, pas 3 ou 5 ans plus tard).

avatar Rigat0n 06/01/2014 - 19:37via iGeneration pour iOS

Ouais nan moi j'ai abandonné j'ai acheté un PC. Pour jouer correctement sans que ça coûte une blinde faut ça.
Si un jour j'ai l'argent pour, je passerai sur un PC de bureau pour jouer et j'achèterai un Mac portable (parce que oui, OS X est à des années lumières de Windows en terme d'ergonomie et d'élégance, même si Windows s'améliore).
Mais là, jouer sur Mac... Déjà faut se payer un Mac qui a une vraie carte graphique et c'est paaas les moins chers. Puis faut se payer une licence Windows, pas donnée (ou alors piratage mais bon pas mon style). Ça fait cher. Apple ne fait AUCUN effort de ce côté là. C'est le néant, que ce soit sur iOS ou sur OS X.

avatar Xidi73 06/01/2014 - 20:12via iGeneration pour iPad

@Rigat0n

Une bonne carte graphique ? Sur un portable Apple en tout cas c'est mort. Une mauvaise carte graphique avec une résolution trop haute pour elle... Et pour ceux de bureau, l'iMac, ce n'est plus ce que c'était, et le Mac Pro, la carte graphique Pro n'est pas faite pour les jeux mais est faite pour les graphistes pro. Le Mac Pro n'est bon qu'en serveur de jeu. Mais Apple s'adapte à la société de conso d'aujourd'hui...

avatar Hialmar 07/01/2014 - 09:01

Perso j'ai un Mac Mini à côté de l'écran pour bosser, surfer sur le web... et un gros PC sous le bureau pour les jeux.

Après avoir utilisé bootcamp sur le mac mini pendant un bon moment et après un pb de disque dur (ayant entraîné un passage au SSD avec un poil moins de place) j'ai sauté le pas et repris un PC avec une bonne carte NVIDIA.

avatar DarkMoineau 07/01/2014 - 13:35

Grosso modo ce que je fais. Quand j'ai eu besoin de remplacer mon PC et de prendre un ordi portable, je suis partit sur MacBook Pro (en 2009 c'était moins cher un MBP pouvant jouer) et grâce a MSDNA je me suis fais un Bootcamp sans avoir a payer Windows, mais maintenant je vais me prendre une tour et bichonner le MBP pour qu'il tienne quelques années encore avant de passer sur un duo tour/Air lorsque le Pro sera trop âgé.

Oui être étudiant a pleins d'avantages :)

avatar macouille007 07/01/2014 - 00:36

Oui c'est sur vue tous les "petits" gamer qui on basculer de gameboy à ios, tout les jeux gourmand qu'il y a maintenant, vue la manne financière existante que cela représente pour Apple, pourquoi ce ferait elle chier (pardonner moi l'expression) de développer à fond ce secteur sur OSX alors que windows est à des année lumière d'avance la dessus.

Bref c'est complètement logique!

avatar DarkMoineau 07/01/2014 - 13:36

L'avantage n'est pas tant Windows lui même que la librairie DirectX. Si OpenGL a été complètement abandonné sous Windows y a une raison. DirectX est performant et offre pleins de solutions clefs en mains qui ne se limitent pas a Direct3D.