Fermer le menu   
header

Pixelmator passera au 16 bits l’an prochain

par Nicolas Furno le 17 décembre 2013 à 17:40

Pixelmator [3.0 / Démo – Français – 26,99 € – OS X 10.7 – Pixelmator Team] a reçu une mise à jour majeure cet automne (lire : Pixelmator 3.0 disponible au téléchargement), mais ses concepteurs n’entendent pas s’arrêter en si bon chemin. Dans un article de blog, l’éditeur revient sur 2013 et donne quelques (maigres) infos sur l’année prochaine.

2013 a été l’année de la consécration pour Pixelmator : trois mises à jour importantes qui ont permis notamment d’accélérer le logiciel avec un nouveau format de fichier, mais qui ont aussi ajouté des fonctions importantes, comme les styles de calques. À chaque mise à jour, les téléchargements étaient en augmentation constante, jusqu’au million atteint par la 3.0 au bout de trois semaines (lire : Pixelmator fête le million de téléchargements de sa version 3). Autre signe de la consécration, l’utilisation du logiciel en guise de mesure des performances des nouveaux Mac Pro sur le site d’Apple.

En 2014, les mises à jour devraient continuer. L’éditeur signale qu’il a reçu de nombreuses demandes, sans surprise, mais prévient aussi que certaines nécessiteront beaucoup de travail. On ne sait pas ce que nous réserve l’éditeur pour l’année prochaine, mais on sait déjà que la gestion des couleurs en 16 bits est prévue assez rapidement. Pixelmator sera alors au niveau des meilleurs appareils photo qui sont capables de gérer deux fois plus de couleurs qu’avant. Pour le reste, il faudra attendre…

Catégorie : 

Commentaire(s)

avatar jfchadeyron 17/12/2013 - 17:49

C'est quoi ce titre ? au 16 bits...64 bits non ?. Sinon je vous faits une réponse en 2 bits ;)

avatar ZunJun 17/12/2013 - 17:52

T'as qu'à lire la news et t'auras ta réponse :)

avatar cortig 17/12/2013 - 18:21

16 bit par canal pour l'encodage des intensités des couleurs pour les photos. Les photos traditionnelles sont encodées sur 8 bit par canal (24 bit pour du RGB donc soit 256 niveaux d'intensités par canal), mais certains appareils photos et équipements plus pro peuvent détecter les intensités en 12 ou 16 bit depuis quelques temps déjà (donc jusque 48 bit pour du RGB soit 65536 niveaux d'intensité par canal).
Rien à voir avec le mode d'exécution des instructions de processeurs (je crois que Pixelmator est déjà une application 64 bit).

avatar The3DCie 17/12/2013 - 19:28

Oui, Pixelmator est bien une application 64 bit depuis un petit moment déjà.

Pour le reste je n'ai rien à ajouter, vous avez parfaitement expliqué que les 16 bit dont il est fait mention dans le titre de l'article concernent la profondeur d'échantillonnage de chaque couleur primaire dans les images qui pourront être traitées par Pixelmator à l'avenir.

J'ai hâte de voir cette fonctionnalité ajoutée au logiciel, ça ne le rendra que plus intéressant encore ! :)

avatar cortig 18/12/2013 - 15:03

J'utilise des caméras à usage scientifique qui font déjà ça et les applications compatibles ne sont pas légions.
Le gros des utilisateurs viendra sans doute par contre des personnes voulant transformer une image RAW 48 bit en pseudo HDR.
On peut obtenir des résultats pas mal du tout déjà.

avatar denmakesmusic 18/12/2013 - 14:08

des personnes voulant...

avatar cortig 18/12/2013 - 15:02

Toutafé. J'a bugué (ou le correcteur automatique a été un peu zéllé sur une faute de frappe, mais quoi qu'il en soit je n'ai pas relu).

avatar Feflefoo 17/12/2013 - 20:36

Ouhla... Non, des couleurs échantillonnées en 16 bits ne sont pas 2 fois plus nombreuses qu'en 8 bits. Avec cette logique, elle seraient 256 fois plus nombreuses (2^16 / 2^8 = 2^8 = 256). En fait, des couleurs échantillonnées sur 16 bits permettent surtout plus de manipulations des fichiers, en limitant les pertes. L'œil humain peinera de toute façon à distinguer plus de 256 niveaux de couleur, c'est pour ça que le JPG est codé en 8 bits, en passant.

Les imprimantes ne sont d'ailleurs pas non plus capables de gérer plus que ça, non plus (quels que soient les espaces couleur revendiqués, qui concernent plutôt l'étendue du spectre, et pas son échantillonnage).

Bien l'bonsoir...

avatar BeePotato 18/12/2013 - 10:37

@ Feflefoo : « En fait, des couleurs échantillonnées sur 16 bits permettent surtout plus de manipulations des fichiers, en limitant les pertes. »

Ben en fait, c'est bien parce qu'elles sont plus nombreuses qu'elles permettent ça. :-)
16 millions de fois plus nombreuses (ben oui, on passe de 24 bits à 48 bits).

avatar popeye1 17/12/2013 - 21:22via iGeneration pour iPad

Et une doc in french, c'est pour cette année ?

avatar Armas 17/12/2013 - 21:27

Amoureux de cette application depuis la première heure.

avatar izoong 17/12/2013 - 23:55

Passer en 16 bits pour l'échantillonnage c'est bien avoir un moteur de rendu qui crache pas dès qu'on ouvre un document de plus de 4 millions de pixel ce serait mieux. ce truc reste un gadget.

avatar Alino06 18/12/2013 - 08:53

Gadget peut être sur ta machine ... sur la mienne (les miennes) il me permet de traiter, retoucher des images en 18 millions de pixels sans AUCUN problème.
Je fais du tirage A0 sur papier photo, il m'arrive traiter de très gros fichier, bien plus gros qu'une photo en 18m , pareil, il encaisse sans broncher.

Parfois c'est pas du côté du logiciel qu'il faut regarder, mais de sa config.

avatar Jiminy Panoz 18/12/2013 - 09:14

Je confirme qu'il encaisse sans broncher, et même sur un iMac de début 2008 (mais faut dire que je nettoie / optimise régulièrement, et pas que pour Pixelmator évidemment). Et on ne peut pas dire que ce soit une grosse config.

Sinon, pour l'anecdote, pour expliquer le rythme d'ajout de fonctionnalités (peut-être trop long pour certains), il faut souligner que la boîte ayant décidé de rester en Lithuanie, et les compétences en développement Mac étant rares voire inexistantes, l'équipe forme elle même les gens qu'elle embauche. D'aucuns diront qu'ils n'ont qu'à déménager mais je trouve l'approche louable pour ma part. Ça change en tout cas des boîtes qui se développent en allant sous-traiter en Inde dans mon propre secteur... Avec des aides publiques de surcroît.

Connexion utilisateur