Fermer le menu
 

Témoignage : une rentrée scolaire avec 750 iPad

Florian Innocente | | 15:35 |  74

Des centaines d'iPad pour les élèves et les enseignants, des dizaines d'Apple TV installées dans les classes… le Pôle de Formation Briacé (collège et lycée, avec des spécialités agricoles) a dépassé le stade de l'expérimentation des outils numériques dans un cadre pédagogique. Depuis la rentrée 2013, l'ensemble des élèves, des éducateurs et des professeurs est équipé avec 750 iPad Retina et iPad mini. Les enseignants, répartis sur trois sites, ont à leur disposition 50 salles de classe équipées en Apple TV branchées sur des vidéoprojecteurs vers lesquels ils envoient le contenu de leur tablette par AirPlay. L'objectif, raconte Anthony Mortier, le responsable informatique, était de donner corps au terme de « cartable numérique ». Explications…

Grâce à l'iPad, les élèves disposent d'une grande partie de leur manuel scolaire sur leur tablette, ils ont tous une boîte mail, un accès à leur planning en temps réel, à leurs notes et différents supports pédagogiques. Les enseignants, eux, commencent à utiliser la tablette dans de nombreuses disciplines et pour communiquer avec les élèves.

Ce projet est né d'un premier constat dressé après l'équipement de quelques salles en ordinateurs et vidéoprojecteurs interactifs « Nous nous sommes vite aperçu que l'interactivité des vidéoprojecteurs était très peu utilisée, car complexe et limitée, les postes informatiques ne servaient donc qu'à projeter du contenu depuis des supports externes ou Internet. » En recherchant quelque chose de plus simple, l'équipe est tombée sur AirPlay, système de transmission qui a été testé et approuvé avec quelques iPad personnels.

crédit : Briacé

Cette phase de recherche s'est déroulée à une période où Briacé cherchait comment adapter ses pratiques pédagogiques et éducatives à une génération d'élèves amenée à devoir utiliser de tels outils. Une certaine dimension "ludique" du numérique dans un cadre pédagogique avait quelques avantages et pouvait apporter un complément à des techniques plus classiques « l'iPad ne remplace pas le poste de travail classique, celui-ci reste un meilleur outil de production même si la tablette Apple s'en rapproche de jour en jour ».

Deux autres facteurs ont accéléré la mise en oeuvre du projet d'équipement de Briacé. D'abord la plateforme iTunes U d'Apple sur laquelle les établissements proposent des contenus pédagogiques et puis la visite, à la rentrée 2012, d'une école italienne qui avait déployé plus de 1000 iPad.

Un premier groupe de réflexion a été constitué pour débroussailler les contours et les objectifs de ce projet afin d'être prêt pour la rentrée 2013/2014. Il a réuni membres de direction, enseignants, documentalistes et éducateurs autour d'une simulation réduite du projet.

10 salles de classe ont été équipées en Wi-Fi, Apple TV et les membres du groupe de travail ont reçu un iPad. L'intérêt de ce type d'outils dans l'éducation est rapidement apparu comme évident. Le projet a ainsi été lancé en 2013 par une première phase technique (Wi-Fi, accès Internet, équipements réseaux, vidéoprojecteurs, Apple TV) puis nous avons équipé l'ensemble des enseignants, éducateurs et membres de la direction au printemps 2013. Les élèves, eux, en ont été dotés à la rentrée 2013.

Avant de se tourner massivement vers les tablettes, Briacé avait un profil d'équipement assez classique, explique Anthony Mortier « L'outil informatique n'était pas plus ni moins répandu qu'ailleurs, nous avions environ 1 PC pour 5 élèves dans nos salles informatiques, même si Briacé a eu, dès la fin des années 1980, la culture du numérique avec l'utilisation de ses premiers ordinateurs »

Plus tard, les vidéoprojecteurs sont entrés dans les classes, le Wi-Fi a été généralisé sur les trois sites et l'équipe enseignante s'est investie sur l'emploi de ces outils. Le choix de l'iPad s'est décidé sur plusieurs critères : simplicité d'utilisation, absence de virus, robustesse, le choix en applications sur l'App Store et les différents outils éducation d'Apple et l'accompagnement fourni par Apple France.

crédit : Briacé

Anthony Mortier insiste sur le travail de préparation réalisé en amont, avant un déploiement des tablettes auprès des élèves. Les enseignants ont reçu leurs iPad six mois en avance et deux journées de formation à deux mois d'intervalle ont été dispensées. Des enseignants porteurs de la qualification "Apple Professional Development" sont venus en renfort pour aider leurs collègues spécialisés dans les mêmes matières et leur expliquer comment publier du contenu sur iTunes U avec l'utilitaire Course Manager. Même régime, quelques mois plus tard, pour les élèves chez qui le niveau de maîtrise de ces outils était très inégal.

Cette période d’appropriation et de formation est un des facteurs essentiels de réussite d’un tel projet. Les élèves ont également bénéficié d'une première formation d'une heure à la remise de l'iPad puis quelques semaines plus tard d'une deuxième formation plus approfondie. Avec notamment un rappel des règles d'utilisation, l'organisation des fichiers dans la tablette, la prise en main des principales apps (iWork, iBooks, Adobe Reader, Dropbox).

Des règles d'usage des iPad ont été instaurées chez les élèves en fonction de l'âge. Les plus jeunes ne peuvent installer eux-mêmes d'applications sur leurs iPad, cela représente environ 120 élèves sur 660. La présence de jeux sur les tablettes a été également étroitement encadrée et surveillée.

Tous peuvent emmener leur iPad mini après les heures de cours et en dehors de l'établissement, autant pour travailler que se divertir « Dans l'ensemble, les élèves et les étudiants peuvent utiliser la quasi-totalité des fonctions de l'iPad […] l'objectif étant d'atténuer le décalage qui existe entre ces deux environnements. C'est pourquoi nous avons réduit au strict nécessaire les restrictions sur la tablette afin de leur laisser un maximum de liberté d'un côté et en les responsabilisant de l'autre »

Chez certains enseignants, quelques réticences initiales se sont exprimées, cependant la majorité aujourd'hui a adopté ces iPad et aurait du mal à s’en passer, observe le responsable informatique « C’est en tout cas le retour d’une grande partie des enseignants et éducateurs. L’iPad leur facilite la vie dans leurs tâches administratives (gestion des notes, absences, mail, etc.), pour la communication avec leurs collègues et les élèves grâce à la messagerie Office 365 et aux outils de messagerie instantanée installés sur chaque tablette ou encore avec la diffusion de contenus en classe grâce à AirPlay, notamment »

crédit : Briacé

Certains enseignants, qui ont été formés aux outils pour produire du contenu, commencent à le faire vers iTunes U pour diffuser leurs cours à leurs élèves. Des règles ont été établies, par exemple pour maintenir une cohérence de charte graphique et de présentation. Chez les professeurs qui avaient déjà pris le pli de l'informatique, son usage s'est simplifié maintenant que les élèves sont tous équipés. Que ce soit pour échanger par mail, partager des documents via Dropbox ou récupérer des ressources sur iTunes.

Même si depuis 18 mois nous avions anticipé une grande majorité des problématiques, nous avons tout de même réalisé quelques réajustements. Petit à petit, nous adaptons la technique et les règlements afin d’optimiser la solution. Nous ferons le point dans quelques semaines pour préparer le déploiement pour les élèves de l’année prochaine en tenant compte de toutes ces difficultés rencontrées.

Les élèves font un usage quotidien de ces outils, pour des activités de base comme la messagerie ou l'accès Internet, mais aussi la consultation de Scolinfo (gestion des notes et cahier de textes numérique) et de leur agenda. Travail sur des manuels scolaires numériques et sur les ressources disponibles sur iTunes U. Les cours sont aussi l'occasion de mettre à profit des applications pédagogiques, des utilitaires et des applications de production comme Keynote et Pages.

Anthony Mortier énumère pour le moment plusieurs points positifs comme :

  • L'adoption quasi totale de l'iPad dans les salles de classe, au minimum pour projeter du contenu par AirPlay, effectuer l’appel des élèves et gérer les tâches administratives par les enseignants.
  • Le développement de nouvelles pratiques pédagogiques : devoirs sous format numérique avec par exemple des QCM, corrections commentées en vidéo, utilisations adaptées à de nombreuses matières (EPS, Langues, etc.), pédagogie inversée…
  • Facilité de communication au travers notamment de la messagerie électronique sur l'ensemble des iPad et des outils
  • Très peu de difficultés d'utilisation de la part des enseignants ,même pour des personnes qui n'étaient pas forcement à l'aise avec l'utilisation des TICE (technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement, ndr).
  • Diminution de 30% des impressions et photocopies sur les 4 premiers mois de l'année

Côté face, il reste des obstacles à franchir, mais ils sont du ressort des autres acteurs de l'éducation, c'est le cas notamment des éditeurs de manuels :

Nous avons toujours quelques difficultés avec les éditeurs de manuels scolaires qui freinent le développement des manuels numériques, tout simplement pour un problème de DRM. Conséquences de tout cela, chaque éditeur propose sa propre application sur iPad avec des manuels qui ne sont pour la plupart que du PDF enrichi. La gestion des codes d’accès aux apps est un véritable calvaire, il faut passer par 2 ou 3 portails en ligne pour attribuer des licences aux élèves. De plus, certaines applications verrouillent l’accès aux manuels au-delà de 3 téléchargements. Nous avons par exemple des élèves qui effacent par mégarde l’application et lorsqu’ils relancent le téléchargement du manuel dans l’application, se voient refuser l’accès.

Sur le volet financier de ce projet, Pascal Souyris, le directeur du Pôle de Formation Briacé, évalue le coût en équipement par élève à 382€, 3300€ pour une salle de classe et 604€ par enseignant. « Le projet est intégralement financé par l’établissement via l’augmentation de la contribution des familles et des économies générées par la réduction du parc informatique PC ou encore la baisse du volume de photocopies… »

Enfin, si l'iPad a fait une percée très significative dans cet établissement, il est important de souligner que le PC traditionnel y a encore sa place. Un labo de langues contient 31 machines, 4 salles informatiques contiennent 21 postes en moyenne (pour des logiciels généralistes ou spécialisés comme Jardicad ou Mapinfo), les 3 CDI en ont entre 5 et 16, sans oublier les 30 PC portables ou de bureau du personnel enseignant. Les premiers pas des iPad sont jugés positifs, mais l'ampleur des changements amenés implique d'avoir beaucoup plus de recul, pour une évaluation plus fine et exhaustive « Nous pensons que trois années sont nécessaires pour faire un véritable bilan de l’apport du cartable numérique à la réussite de nos élèves. »

Compléments

En plus d'applications connues (iWork, Dropbox, iPhoto, Evernote…), des outils à visée pédagogique plus ou moins prononcée sont sollicités par les enseignants. Liste non exhaustive :

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


74 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar nath5394 08/03/2014 - 01:14 via iGeneration pour iOS

Merci pour cet article très intéressant.

C'est regrettable que les éditeurs ne facilitent pas ma publication de livres numériques.

Dans ma région -Languedoc Roussillon- un PC a été offert à tous les élèves de secondes, mais il n'y a eu ensuite aucun déploiement informatique. Pas de manuels numériques. Pas de cours numériques non plus.

Autre question : Comment est gérée la question du jailbreak dans ce déploiement en école ? Autorisé, interdit, sanctionner, ignorer ?

avatar patrick86 08/03/2014 - 10:17

"C'est regrettable que les éditeurs ne facilitent pas ma publication de livres numériques."

Les éditeurs de livres scolaires en sont encore à "le photocopiage tue le livre"…

avatar violonisme 08/03/2014 - 07:13 via iGeneration pour iPad

Une dizaine de manuels, ça doit pas être loin du prix d un ipad (hors licence bien sur



avatar Le docteur 08/03/2014 - 08:55 via iGeneration pour iPad

Comment ça ? Les profs ont eu leur portable six mois à l'avance. L'Intérêt des Élèves (l'Intérêt des Élèves est grand et la Science de l'Education est son prophète) aurait voulu qu'on leur donne six mois après, à ces boit-sans-soif qui réclament déjà de l'argent pour exercer leur Mission sacrée (les impies, les mécréants aveugles, indignes d'une si noble tâche).

Sans compter que c'est nous qu'on les paie.

avatar toto160 08/03/2014 - 13:30

Bien de se faire une nouvelle clientèle auprès des ados. Ces êtres encore très influençable seront de parfait futur consommateur.

avatar philoo34 08/03/2014 - 13:44 via iGeneration pour iPad

@toto160

"Bien de se faire une nouvelle clientèle auprès des ados. Ces êtres encore très influençable seront de parfait futur consommateur."

Dis nous ce que tu utilises tous les jours qu'on rigole .
Je te parie que je vais arriver à te dire la même chose ...

avatar toto160 09/03/2014 - 12:04 (edité)

Un iMac 27 de fin 2009 comme machine principal et un HTC One comme smartphone. Normal quoi.
Et non tu pourras pas dire la même chose parce que là je parle de marketing. Le marketing est une discipline qui fait croire au consommateur que tel produit est supérieur à tel produit (entre autre)
Moi je pose parfaitement le pour et le contre pour chaque produit que j'achète et je fais minutieusement attention quant à l'utilité de celui-ci. Chose qu'un ado qui juste envie d'être "cool" sera incapable de faire. Un autre exemple sont les banques qui séduisent les jeunes afin qu'ils deviennent de futur clients pour de longues années.

avatar philoo34 09/03/2014 - 18:14 via iGeneration pour iPad

@toto160

"Et non tu pourras pas dire la même chose parce que là je parle de marketing. Le marketing est une discipline qui fait croire au consommateur que tel produit est supérieur à tel produit (entre autre)"

et ton HTC ?
Il est pas vendu grâce à du marketing ?
Tu crois que seuls tes choix sont objectifs ? :-)

"Moi je pose parfaitement le pour et le contre pour chaque produit que j'achète et je fais minutieusement attention quant à l'utilité de celui-ci. Chose qu'un ado qui juste envie d'être "cool" sera incapable de faire. "

Haaaa tu es adepte de la secte du "MOIJE" et du "ouimémoi" ok , dans ce cas ...
Donc si je comprends bien on ne peut pas être comme toi et en arriver à un autre choix ? Une autre conclusion ? C'est ça ?
T'es sérieux ?
Tu veux donc nous faire croire que ton analyse est la seule mesurée, juste, valable ?
T'es toujours sérieux ?

"Un autre exemple sont les banques qui séduisent les jeunes afin qu'ils deviennent de futur clients pour de longues années."

Ici çe n'est pas Apple qui a imposé son choix .
Apple est juste le fournisseur et à été choisi , et alors ?
C'est pas bien de proposer un bonne solution ?
Tu voudrais quoi , une solution pourrie ?
C'est ridicule comme raisonnement .
Si la solution moins chère ne tient pas la route , c'est la faute à qui ?

Même si tu n'approuves pas ce choix , ça ne veut pas dire qu'il est mauvais .
Quel est la solution que tu proposes ?
Et surtout celle qui permet d'avoir des applis diverses pour l'éducation ..
J'attends avec impatience ta proposition détaillée .
Pas juste comme l'autre ignare de Kinky qui propose juste des tablettes à 150€ sans entrer dans le détails , vu qu'il n'y connaît rien ..

avatar toto160 09/03/2014 - 18:54 (edité)

"et ton HTC ?
Il est pas vendu grâce à du marketing ?
Tu crois que seuls tes choix sont objectifs ? :-)"

Meilleure smartphone du marché, il écrase littéralement la concurrence y compris l'iPhone 5S. Le rapport qualité, performance, design et prix, c'est du solide. Pas étonnant qu'il a fait l'unanimité sur tout les tests professionnels de part le monde, et qu'il a gagné "le meilleure nouveau smartphone de 2013" au Mobile World Congress 2013 à Barcelone et "le meilleure smartphone de 2013" au Mobile World Congress 2014, jugé par plus de 160 juges. Sans compter les très, très nombreux avis des consommateurs on ne peut plus positif. Avec toutes ces info, je me suis lancé (et je ne regrette nullement mon choix) et ça ce n'est pas du marketing mais une question de bon sens ;)

"Haaaa tu es adepte de la secte du "MOIJE" et du "ouimémoi" ok , dans ce cas ...
Donc si je comprends bien on ne peut pas être comme toi et en arriver à un autre choix ? Une autre conclusion ? C'est ça ?
T'es sérieux ?
Tu veux donc nous faire croire que ton analyse est la seule mesurée, juste, valable ?
T'es toujours sérieux ?"

Exactement, savoir poser le pour et le contre et éviter le superflux est le base d'un bon sens critique. Les personnes incapables de faire cela ne sont que des abrutis. Mais je n'ai absolument pas dit que j'étais le seul sur terre à avoir un avis objectif, loin de là (et fort heureusement...)

"Ici çe n'est pas Apple qui a imposé son choix .
Apple est juste le fournisseur et à été choisi"

Apple a proposé à plusieurs reprises d'inonder des écoles d'iPad soit disant par acte de altruisme. Je n'en sais rien si cela a été le cas pour cette école, mais la plupart du temps c'est le cas.

"Quel est la solution que tu proposes ?"

Tablette Android 4x moins cher par exemple, car OUI il existe des produits high tech qui ne sont pas estampillé Apple et qui restent excellent voir même meilleure pour certain.

avatar patrick86 09/03/2014 - 20:01

"Meilleure smartphone du marché, il écrase littéralement la concurrence y compris l'iPhone 5S. Le rapport qualité, performance, design et prix, c'est du solide. Pas étonnant qu'il a fait l'unanimité sur tout les tests professionnels"

Il écrase tous les tests ? C'est nouveau ça…
http://www.anandtech.com/show/6747/htc-one-review
http://www.anandtech.com/show/7335/the-iphone-5s-review

"et qu'il a gagné "le meilleure nouveau smartphone de 2013" au Mobile World Congress 2013 à Barcelone et "le meilleure smartphone de 2013" au Mobile World Congress 2014, jugé par plus de 160 juges. Sans compter les très, très nombreux avis des consommateurs on ne peut plus positif. Avec toutes ces info, je me suis lancé (et je ne regrette nullement mon choix) et ça ce n'est pas du marketing mais une question de bon sens ;)"

Le Mobile World Congress est essentiellement une réunion de marketeux qui ont tout un tas de trucs à vendre, comme à peu près tous les congrès du genre. Le seul but de ces congrès pour les industriels, c'est de VENDRE.

--

Quand tu dis, je cite "Meilleure smartphone du marché, il écrase littéralement la concurrence y compris l'iPhone 5S. Le rapport qualité, performance, design et prix, c'est du solide., tu fais EXACTEMENT du marketing. Tu es ici en train de nous dire que le HTC One est incontestablement le meilleur smart-phone du marché — avec tous les grands mots qui vont bien—, en oubliant un petit détail : nous n'avons pas tous les mêmes critères de choix et pas dans les mêmes ordres de priorités.

Je peux te donner plusieurs raisons pour lesquelles pour moi, le HTC One n'est pas "le meilleur smart-phone 2013".
Android en est une.

J'évite de faire mon choix sur la base de l'avis des consommateurs. Les utilisateurs à la rigueur, leurs avis peuvent être intéressants.

---

"Apple a proposé à plusieurs reprises d'inonder des écoles d'iPad soit disant par acte de altruisme. Je n'en sais rien si cela a été le cas pour cette école, mais la plupart du temps c'est le cas."

C'est l'école qui a fait un choix technique après étude.

avatar toto160 10/03/2014 - 00:07 (edité)

Il écrase tous les tests ? C'est nouveau ça…
http://www.anandtech.com/show/6747/htc-one-review

J'ai dis que tout les tests sont unanimes à sont sujet: c'est un excellent smartphone, l'un des meilleures (ou le meilleure selon certain) de 2013. D'ailleurs ton test sorti de je ne sais où le confirme aussi, merci.

"Le Mobile World Congress est essentiellement une réunion de marketeux qui ont tout un tas de trucs à vendre, comme à peu près tous les congrès du genre. Le seul but de ces congrès pour les industriels, c'est de VENDRE."

Les smartphones sont jugés par des journalistes spécialisés. Je ne sais pas où tu vas chercher tes infos de complotistes ? Si ce genre d'évènement était truqué par le fric, jamais HTC gagnera le moindre prix (deux fois d'affilé en plus...) Ils sont un peu dans le rouge en ce moment, et ils ont Sony et Samsung en face d'eux...

"tu fais EXACTEMENT du marketing"

Je bosse pour HTC maintenant ? c'est nouveau :)

"Je peux te donner plusieurs raisons pour lesquelles pour moi, le HTC One n'est pas "le meilleur smart-phone 2013".

Et bien il l'est (et je suis très loin d'être le seul à le dire encore une fois) Il fait un sans-faute, qu'est ce que tu veux que je dise ? :) A part l'APN qui laisse un peu à désiré selon certain, mais bon...

"J'évite de faire mon choix sur la base de l'avis des consommateurs. Les utilisateurs à la rigueur, leurs avis peuvent être intéressants."

Elle veut rien dire ta phrase. Et sinon tu écoutes plutôt un chroniqueur qu'un journaliste ? Bref...

avatar philoo34 10/03/2014 - 00:24 via iGeneration pour iPad

@toto160

"Et bien il l'est (et je suis très loin d'être le seul à le dire encore une fois) Il fait un sans-faute, qu'est ce que tu veux que je dise ? :) A part l'APN qui laisse un peu à désiré selon certain, mais bon..."

T'as pas l'impression d'oublier l'essentiel ? L'OS !
Non parce que C'est bien beau les caractéristiques techniques et tout et tout mais ça doit se jouer dans un mouchoir de poches par rapport à d'autres modèles .

Après si ça te fait plaisir de posséder LE téléphone qui a eu tous les prix , ben finalement tant mieux , t'es un vrai fanboy alors ? :-)
Pire que les fan d'Apple ...
Et ta manière de réciter l'argumentaire commercial le prouve , car oui c'est un argumentaire commercial , qui fait vendre , tu en es la meilleure preuve .
Ça fait style autocollant "vu à la TV" :-))

À final tu as acheté un smartphone avec la médaille d'or mais tu te sers surtout d'Android et la les médailles ne servent à rien .
J'y aurai vu un super smartphone si HTC avait aussi fourni l'OS .
Donc la ben c'est juste encore un smartphone Androïd .
Le reste c'est du pipeau pour l'utilisateur final au quotidien .
Sauf d'être fier de posséder un smartphone médaillé :-D

avatar toto160 10/03/2014 - 12:20

Justement j'adore Android. Tu disposes d'une telle liberté avec ton appareil en matière d'appli et de personnalisation que je pense que je ne retournerais plus sur iOS (surtout avec le nouveau design immonde de iOS7)
Il y a 4 années de cela, Apple proposait un des meilleure smartphone du marché, un design hors pair et un OS très complet. Mais maintenant en 2014 la concurrence s'est vachement rattrapée (surtout au niveau du design qui était juste dégueulasse à l'époque) L'iphone n'est plus qu'un smartphone parmi tant d'autre et pas LE smartphone comme il fût il y a quelques années. La roue tourne :-)

avatar patrick86 10/03/2014 - 12:31 (edité)

"J'ai dis que tout les tests sont unanimes à sont sujet: c'est un excellent smartphone, l'un des meilleures (ou le meilleure selon certain) de 2013. D'ailleurs ton test sorti de je ne sais où le confirme aussi, merci."

Je me suis mal exprimé. Je ne parlais pas tant des tests dans leur globalité, que les différentes parties desdits tests.
Je n'accorde pas la même priorité à tous les critères, je n'accorde pas la même importance aux différents éléments testés.

Tu remarqueras dans les test d'AnanTech, le HTC One "n'écrase" pas les tous les autres smart-phones testés sur tous les points, notamment l'autonomie.

"Je ne sais pas où tu vas chercher tes infos de complotistes ?"

Parce que je n'ai aucunement parlé de complot.

"Le Congrès Mondial GSM Association de la Téléphonie Mobile est la combinaison du plus grand showroom pour l'industrie du mobile et d'un congrès faisant intervenir les dirigeants des opérateurs, des vendeurs, des fabricants de terminaux et des producteurs de contenus du monde entier." (source Wikipédia)

Le MWC est essentiellement un salon permettant à tout un tas de gens de vendre tout un tas de trucs en rapport avec la téléphonie mobile. C'est un congrès industriel. Les industriels n'y vont pas pour prendre du bon temps ou boire une bière avec les potes. Ils y vont pour montrer ce qu'ils ont à vendre.

"Je bosse pour HTC maintenant ? c'est nouveau :)"

Je dis pas que tu bosses pour HTC. Je dis que tu fais du marketing sans t'en rendre compte.

"Et bien il l'est (et je suis très loin d'être le seul à le dire encore une fois) Il fait un sans-faute, qu'est ce que tu veux que je dise ?"

Je ne dis pas que le HTC One n'est pas un bon appareil. C'est un BON smart-phone.
Je dis qu'il n'est PAS les meilleur, pour moi.

Je t'ai donné une des raison, qui est la première pour laquelle le HTC One ne peut être dans mes premiers choix, le système d'exploitation. Je ne souhaite pas un smart-phone sous Google Android (AOSP + GMS).
Si je peux installer autre chose dessus sans problème (Ubuntu Touch ou une Android Libre par exemple), ce HTC peut, éventuellement, m'intéresser.

"Elle veut rien dire ta phrase. Et sinon tu écoutes plutôt un chroniqueur qu'un journaliste ? Bref..."

Je parle de consommateur et utilisateur, que me parles-tu de chroniqueur et journaliste ?

Je distingue l'utilisateur du consommateur.
Le consommateur est LA cible du marketing.

avatar philoo34 09/03/2014 - 20:48 via iGeneration pour iPad

@toto160

"Tablette Android 4x moins cher par exemple, car OUI il existe des produits high tech qui ne sont pas estampillé Apple et qui restent excellent voir même meilleure pour certain."

Lis donc le témoignage de Yves_M ...
Au lieu de nous faire croire que tu connais tout sur tout ..

avatar diegue 08/03/2014 - 20:35

@toto160 : c'est ainsi que la France en est encore à s'occuper des hauts fourneaux et des raffineries au lieu de se mettre à fond dans le XXIème siècle et la mondialisation qui est un fait et s'impose à tous les pays (disons hormis la Corée de Nord, et encore !)

avatar Le docteur 09/03/2014 - 11:44

La seule bonne manière de "prendre en compte" la globalisation c'est de la combattre. Une mondialisation, ça construirait un monde, l'ultracapitalisme actuel ne sait faire qu'une chose : détruire pour dégager du profit.
"Mondialisation"? C'est un peu comme appeler la marche forcée sous les ordres du ""Marché "progrès"...

avatar marenostrum 08/03/2014 - 21:01

le bodler (même le dico Apple ne connait pas ce mot) de notre temps arrive alors.

avatar Yves_M 09/03/2014 - 15:19 (edité)

Mon expérience dans des établissements du 1 Er degré :

- Une classe mobile de 14 d'iPad 2, livrée avec une borne Airport, une AppleTV+ convertisseur HDMI-VGA, un MacBook Air + Apple Configurator (en attente de livraison). Sur les iPad quelques applications sont installées dont Comic Life, Explain EveryThing, Book Creator, Tapikeo HD et Puppets Pals, et la possibilité d'en acheter sur l'App Store et d'en installer davantage grâce à Apple configurator. La collègue sans connaissance particulière du monde Apple et après 3 heures de formation s'est tout de suite approprié l'environnement et utilise régulièrement le matériel avec ses élèves. Cette opération (ClisTab) a été pensée et montée par la DEGESCO.

- Une classe mobile de 30 tablettes sous Android dont je ne citerai pas la marque, une imprimante et un PC sous Windows 7 dans le cadre d'un mécénat. Très peu d'applications installées et peu disponibles sur le Play Store pour le monde de l'éducation. Pas de dispositif équivalent à l'Apple TV. Recours à un prestataire externe pour l'administration des tablettes et l'installation des logiciels. Le prestataire ne sait pas comment acheter les applications en nombres sur le Play Store et son manager à un bug qui empêche l'administration des tablettes. Une formation très succincte chez le constructeur. Pour l'instant, et malgré tous mes efforts, cette classe mobile n'est pas utilisée.

Ma conclusion : le matériel doit former un système cohérent, conçu pour une utilisation en classe et simple à administrer pour les enseignants avec la possibilité d'acheter et d'installer des applications de manière autonome.

Ceux qui racontent que l'on peut travailler en classe avec des tablettes à 150 € ne savent pas de quoi ils parlent.

avatar diegue 09/03/2014 - 20:47

Même si la quantité de tablettes est faible, rien n'empêche de faire un appel d'offre ou de mouiller l' EN en contactant les Apple, Samsung and co avec un cahier des charges pour bien préciser ce que l'on est en mesure d'attendre d'un ensemble tablette et logiciels.
Je me rappelle d'un "petit directeur" dans un grosse boite française qui, pour se différencier, avait choisi des Apple (leur OS pourrie d'il y a 20 ans) alors que toute l'entreprise était sur PC et ne supportait que les logiciels MS. Résultat il a fallu faire appel à une petite boite pour faire des logiciels "adaptés" pas possibles (et ça a couté très cher). D'où l'utilité d'un cahier des charges à l'achat !

avatar philoo34 09/03/2014 - 21:55 via iGeneration pour iPad

@toto160

"Exactement, savoir poser le pour et le contre et éviter le superflux est le base d'un bon sens critique. Les personnes incapables de faire cela ne sont que des abrutis. Mais je n'ai absolument pas dit que j'étais le seul sur terre à avoir un avis objectif, loin de là (et fort heureusement...)"

Tu CROIS avoir un avis objectif mais qui se base en fait sur des éléments que tu ne maîtrises pas , des tests et des avis que tu lis sans savoir dans quels conditions ils ont été faits .

On touche donc avec toi un point important apparu depuis quelques années :
Les tests et avis sur internet , ce qui est assez nouveau par rapport à une époque ou c'était surtout le bouche à oreille , les test en magasin , ou l'achat de magazines spécialisés .
Du coup chacun se prend pour un spécialiste juste parce qu'ils s'est tapé tous les tests du net et tous les avis des internautes ou autres.

Ton HTC :
Tu l'as testé pendant plus de 10 mn avant de l'acheté ?
Tu l'as pris en main avant de l'acheté ?
Tu connais la sensibilité de ceux qui on donnés des avis positifs ? Non bien sur .
En plus tous ces avis et tests faussent ton jugement qui n'est plus du tout neutre fasse au produit .
Donc en fait tu subit aussi tout ce que tu condamnes sans même t'en rendez compte .
Mais bien tu vas continuer à refuser cet état de fait .
Tu resteras persuadé que tu as raison , et que tu as toutes les cartes en main pour bien décider .

Un produit ce n'est pas que des chiffres et des spécifications .
Tu crois être un spécialiste du smartphone juste en ayant lu pleins de tests et avis mais c'est faux , ça ne s'improvise pas .

avatar 6nema 10/03/2014 - 10:51

Un bémol quand même : à force d'utiliser des claviers physiques ou virtuels, on finit tous par ne plus savoir écrire manuellement ou, au mieux, comme des médecins...

avatar Dr Fatalis 10/03/2014 - 19:59

Je puis enfin poster à nouveau.
Je créé des "contenus" libres et gratuits pour les élèves et étudiants (manuels de SVT 4, 3 et 2nde, ebook d'histoire des sciences pour les profs et autres).Sur ipad . Et en plus, je suis prof de sciences.
Mon cher "toto", dans le monde merveilleux de l'Education Nationale (EN), rassure toi, tu n'es pas près de voir la queue d'un ipad autre que celui du prof, acheté avec ses sous a lui.
Et c'est bien dommage.
Parce que l'ipad (ou tes tablettes androidolinuxiennes matinées de LSE made in cocorico), il faut les remplir.

Donne moi donc UN SEUL programme permettant de créer des manuels interactif comme le permet ibookauthors ? Aussi facilement est ans galère, bien sur. Tu peut creuser, il n'y en a pas (et j'ai cherché).
Parce que vois tu, les profs trope payés et toujours en vacances, ils aiment bien les trucs simples et qui fonctionnent tout de suite pour utiliser leurs cours.

Donne moi une solution aussi simple qu'ITunes U pour disséminer les cours, ou l'ITS pour la distribution. Il n'y a rien.

Maintenant, dans le monde de Oui Oui, on peut rêver que l'E.N. fasse son propre OS et ses propres soft (ils l'ont fait, en payant des profs en heure sup 3 cents de l'heure et quelques tapes dans le dos). Ou bien qu'il fassent travailler le "génie français": on a vu le résultat: LSE. Plus d'autres merdes innommables à l'ergonomie soviétique (tendance Staline) genre Magret et autres "ENT" abscons (et dans abscons, il y a....) ou il faut se farcir 3 authentifications et quatorze sous sous venus pour déposer un fichier à dispositions des élèves (et découvrir que "votre fichier fait plus de 1Mo, il ne peut perte pris en charge" et autre joyeusetés).

Alors bien entendu qu'Apple inc. fait ça pour sa pomme (ces là, fallait la faire, hein ?). Mais il en est de même pour tous les industriels. Sauf à révéré d'un monde de Kamarades ou l'Etat imposerai SA tablette, avec SON os (Socialiste - OS, tiens, SOS...) à l'ensemble des profs et des élèves qui, benoitement, la remplirait avec des micral 30 sous LSE, je doute que cela ne soit possible.

Les solutions Apple sont simples et efficaces. Et cela, c'est plus que précieux pour "faire ton cours", dans tous les sens du terme.

J'oubliais: mes manuels sont utilisés en France, amis aussi au canada, en suisse, et dans nombres pays francophones. Il y a donc une énorme demande. Etant donné qu'elle n'émane pas d'institutions, mais de profs et d'élèves, je pense qu'elle montre une tendance réelle.

avatar bernard122 24/12/2014 - 18:12

Bonjour,
Tombé par hasard sur cet article, je souhaitais donner mon avis sur les tablettes et autres produits numériques, voyant leur intégration dans les écoles et établissements. Je connais bien les 3 types de tablettes : android, ipad et sous win8 et très honnêtement quelque soit la marque (désolé pour les passionnés de telle marque ou de telle autre), leur intégration est loin d'être évidente, quelque soit le nombre d'heures de formation. J'ai vu des classes mobiles de 30 ipad jamais utilisées ou très très peu, et d'autres utilisées par un seul enseignant.

alors pourquoi ?
-n' a-t-il pas un peu trop de pressions médiatiques, commerciales et institutionnelles pour l'utilisation de ces outils ?
- Répondent-ils vraiment aux besoins ? Pour ma part, je dirai qu'ils apportent parfois des solutions mais c'est loin d'être la seule solution. Quant à passer au tout numérique, de plus en plus de psychologues, spécialistes, retours d'autres pays (québec par exemple) montrent que les résultats ne sont pas au rendez-vous, voir même sont dégradés (voir les études des ipad au québec http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2013/12/11122013Article63... et sur les différences de compréhension en lecture entre le papier le numérique : 20% d'écart)

alors l'état , dans ce marasme économique, ne souhaite-t-il pas créer tout simplement un marché du numérique à coup de pubs pédagogiques ?
Je rajouterai que quelque soit la tablette, les applications d'intérêt pédagogique sont payantes et l'ardoise montre très vite quelque soit la marque... alors que sur les PC, portables, on en trouvait un grand nombre gratuites faites par des enseignants. Plus difficile avec les applestore, google play et windows store sans débourser des petites sommes qui en s'additionnant montent très vite.

Que dire de la complexité pour une tâche simple "envoyer un mail avec deux pièces jointes" sur un ipad (procédure tellement évidente depuis 20 ans que ce soit sous mac ou pc) : passer par une application tierce pour les sélectionner et l'envoyer, application qu'il faut parfois installer "Documents" en gratuit pour des docs ou pdf pour les sélectionner avant envoi, sans parler de la gestion des fichiers sur ipad ou android (même si cela est plus simple) qui confine au bordel sur le cloud ou sur la tablette.

alors on pourrait aussi évoquer la faible puissance de ces machines et de leurs applications simplissimes ou rudimentaires...

Je constate et pose des questions. Les enseignants répondent, sans oser dire ce qu'ils en pensent : "il nous manque de la formation" même si certains ont été formés 10 ou 15 heures.

Conclusion : un intérêt , certes, mais mesuré comme pour tout outil. Les ENT sont loin également loin de faire l'unanimité ; les dernier rapport le montre.
Quant à la collusion entre l'institution et les commerciaux, cela devient dérangeant.

Pages