Fermer le menu

Pour Apple, réparer un iPhone c'est dangereux

Mickaël Bazoge | | 10:15 |  76

Réparer soi-même un iPhone, c’est dangereux : c’est l’argument qu’Apple opposera à l’État du Nebraska qui organise, le 9 mars, une audition publique concernant une législation sur le « droit à la réparation ». Ce sont en fait huit États américains qui envisagent de voter une telle législation (dont New York, le Massachusetts, le Kansas ou encore l’Illinois), mais seul le Nebraska organise une audition durant laquelle on aura l’occasion d’entendre un représentant d’Apple dérouler son argumentaire anti-« DIY » (« Do it yourself »).

Le texte en discussion au Nebraska contient une disposition qui déplait fortement à la Pomme, mais aussi à bon nombre de constructeurs et pas uniquement d’électronique. Les entreprises seront tenues de vendre aux réparateurs et aux consommateurs des pièces détachées ; elles devront également rendre public les manuels et réaliser les diagnostics sur demande.

Qu’y a-t-il à l’intérieur d’un MacBook 12’’ Retina ? Image iFixit.

D’après Motherboard, Apple et AT&T devraient être présents d’une manière ou d’une autre durant l’audition du 9 mars, avec un argument principal en bandoulière : les clients qui réparent eux mêmes leurs smartphones peuvent provoquer la combustion des batteries au lithium. L’an dernier, alors que le Minnesota planchait sur une telle législation, les lobbyistes de l’industrie avaient avancé que le verre brisé des écrans pouvait couper les doigts des utilisateurs qui tentaient de réparer les écrans de leurs appareils…

Gay Gordon-Byrne, directrice du réseau de réparateurs indépendants Repair.org, pousse les États à adopter des lois plus souples dans ce domaine. Elle estime que les tentatives des constructeurs pour obtenir le monopole du marché de la réparation nuisent aux membres de son organisation. Elle va se rendre dans le Nebraska pour plaider sa cause, en n’oubliant pas d’apporter… des pansements.

Les constructeurs « devraient donner aux gens le plus d’informations possibles pour gérer les composants dangereux. S’ils sont préoccupés par les batteries explosives, qu’ils mettent des étiquettes dessus et qu’ils disent aux consommateurs comment les remplacer sans danger », explique-t-elle. Un argument que ne veulent pas entendre les constructeurs qui se battent becs et ongles contre ces velléités. En 2016, Apple et IBM ont ainsi eu la peau d’une loi sur la réparation « DIY » discutée à New York.

Mais la pression sur les entreprises est de plus en plus forte, en même temps qu’elles ferment toujours plus leurs produits. Adhésif, vis « propriétaires », … Apple est devenue un symbole de la fermeture des produits électroniques, pour de bonnes et de moins bonnes raisons (lire : Le tout soudé, c’est fantastique !). Il est donc assez logique de voir la Pomme en première ligne sur ce dossier.

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


76 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar KrummenHacker 15/02/2017 - 10:19 via iGeneration pour iOS

Une solution à ce dilemme serait que les fabricants qui refuseraient la réparation par des tiers soient contraints à effectuer les réparations eux-mêmes et gratuitement, même hors garantie.
Cela aurait deux avantages:
1) Le but de réparer au lieu de remplacer serait atteint sans remettre en cause les questions de sécurité mises en avant par Apple.
2) Les fabricants seraient motivés pour augmenter la fiabilité de leurs produits afin qu'ils ne nécessitent pratiquement plus de réparation.

avatar C1rc3@0rc 15/02/2017 - 18:08

En premier lieu, il est incontestable que le trifouillage dans un iPhone, un iPad ou un Mac peut representer un danger. Que ce soit lors de l'intervention ou a posteriori du fait d'erreurs ou que des composants aient pu etre endommagés (la batterie en particulier).

Autoriser les fabricants a ne pas se plier a la loi parce qu'ils propose un service de reparation a la place est incoherent: le constructeur va evidemment trouver tout un ensembles de trucs pervers pour rendre l'operation dissuasive...

En fait il y a une solution simple qui satisfera tout le monde de bonne foi: une garantie universelle de 3 a 5 ans !

Si l'appareil est "opéré" alors la garantie tombe.

ça va pas dissuader le bidouilleur experimenté mais les autres ne prendront pas le risque.

Reste la question de l'upgrade qui est tout autre.
La le probleme est epineux.
D'un point de vue environnemental, une machine upgradable est une evidence.
D'un point de vue commercial, c'est une ineptie dans un modele de croissance rapide.
Se pose aussi aujourd'hui le probleme de la possibilité de mise a jour. Le fait est que les composants sont de plus en plus integrés. On a l'exemple avec les Macbook Pro Touch Bar: tout, absolument tout, est soudé sur la carte mere, meme le SSD qui n'est meme plus un composant, mais eclaté et reparti sur la CM... Et cela peut etre legitime (pas dans le cadre du Macbook pro néanmoins)

Reste que des composants s'usent et qu'il est aberrant de devoir mettre au rebut une machine dont 80% des composants sont fonctionnels et performant...

Il y a aussi l'usage de systemes non standards, des vis bizarres aux collages systematiques. Avec ce type de loi, on va bien voir s'il y a une raison autre que la mauvaise foi et des pratiques d'obsolescence programmée...

Bref il faut que cette loi passe mais elle doit faire partie d'un ensemble de dispositions, donc resulte d'une "cogitation" honnete et pragmatique entre les differentes parties.

avatar House M.D. 15/02/2017 - 10:28 via iGeneration pour iOS

Dans l'argumentaire employé, même si ça peut en surprendre certains, mon expérience de dépannage Mac et iProducts me ferait plus craindre des soucis avec des écrans qui cassent et coupent les doigts, ou simplement qui se décollent et deviennent inutilisables (vu et revu dans les salles de réparation) que des batteries qui flambent. Je ne sais pas ce qu'il en est chez les autres marques, mais le packaging des batteries Apple, même souples, est particulièrement bien fait. Même gonflées, il résiste. J'ai dû voir une ou deux combustions de batterie en 5 ans et 8 techniciens…



avatar melaure 16/02/2017 - 07:59

Il faut donc traduire le titre en langage commun : Pour Apple, réparer un iPhone c'est dangereux pour leur marge de goret sur une intervention qu'ils veulent absolument vous imposer avoir déjà margé comme des gorets sur le prix de vente dudit iPhone ...

Du fric, du fric, du fric, Apple pourrait remplacer Mr Sylvestre dans les guignols ... ;)

avatar BleuRooster 15/02/2017 - 10:31 via iGeneration pour iOS

C'est excellent comme projet de lois 😀

avatar r e m y 15/02/2017 - 11:15 via iGeneration pour iOS

@BleuRooster

Les fabricants de colle vont faire faillite! C'est pas bien pour l'emploi!

avatar rikki finefleur 15/02/2017 - 10:40

IBM et Apple , même combat, même philosophie depuis des années.
Enfermer les gens , restreindre les libertés.

Le cynisme de ces deux boites m'a toujours fait doucement rire, quand l'une se moquait de l'autre dans une pub , alors que l'une et l'autre ont la seule et même ligne : Des prisons hardware et logiciel
Et depuis quelques années Apple a encore accru ce fait.
Colle, format propriétaire, soudure, tout y passe désormais.

avatar Trillot Bernard 15/02/2017 - 14:35

"IBM et Apple , même combat, même philosophie depuis des années.
Enfermer les gens , restreindre les libertés."

Plus on avance plus on intègre. La plupart des pièces détachées qui composaient le PC dans les années 80 sont maintenant intégrées. C'est même pas la peine de penser à les réparer. Et ça va toujours de plus en plus loin.

Si vous prenez un récepteur radio, toutes les fonctions sont intégrées sur une seule puce. Réglage des fréquences, réception, amplification, RDS... Il ne reste que les réglages d'interface et l'antenne qui sont externes. C'est exactement pareil.

Essayez de réparer une puce :-)

Quant aux sous-ensembles, les colles peuvent se décoller et les formats dits propriétaires de tournevis sont disponibles dans le commerce.

Vous avez des arguments de complotiste/paranoïaque.

avatar C1rc3@0rc 15/02/2017 - 18:17 (edité)

@Trillot Bernard

«Plus on avance plus on intègre. La plupart des pièces détachées qui composaient le PC dans les années 80 sont maintenant intégrées.»

Certes mais il y a des pratiques qui sont clairement anti-concurrence et d'obsolescence programmée.

Si on prend le cas d'Intel avec le x86, integrer tout et n'importe quoi dans le processeur n'est qu'une pratique anti-concurrence et une dynamique de controle du client.
On voit le cas du GPU. Clairement, integrer le GPU bas de gamme a ete une arme pour asphyxier AMD et Nvidia, et cela s'est aussi fait au detriment de l'utilisateur qui se retrouve avec une machine aux capacités graphiques limitées.

Pour gagner en compacité, souder les composants du SSD peut etre un argument recevable. Mais il s'agit la d'un composant usable et qui devrait pouvoir etre remplacé simplement. On est tout de meme dans l'equivalent au pneu d'une bagnole!
Le fabricant devrait demontrer qu'il n'avait aucune solution autre dans ces cas la. Et franchement dans le cas du SSD, je vois mal comment Apple peut justifier cette soudure.

avatar lowpette 15/02/2017 - 10:47 via iGeneration pour iOS

J'ai pas attendu pour mettre les mains dans le cambouis !

avatar leraymur 15/02/2017 - 10:54

Et pourquoi ne pas tout simplement les obliger à mettre des batteries amovibles, comme c'était le cas auparavant !?

avatar Remords Sincères 15/02/2017 - 11:04

Le tout soudé/inamovible améliore grandement la fiabilité.
Jony Ive l'expliquait déjà en 2010, que des parties multiples sur un produit augmentaient le risque de défaillances. https://youtu.be/2-BwO_jBKxk?t=33 Il parlait du design de l'unibody essentiellement mais ça s'applique à tout. Des soudures, c'est beaucoup plus fiable que des connecteurs et des pièces qui peuvent avoir "du jeu"

Donc le tout soudé n'est pas plus mal mais bon c'est sûr que c'est pas terrible quand ça tombe en panne.

avatar r e m y 15/02/2017 - 11:14 via iGeneration pour iOS (edité)

@Remords Sincères

Ca se discute.... sur des smartphones légèrement flexibles, certaines soudures finissent par lâcher à force de subir des micro-torsions, alors que des connecteurs suivent plus facilement le mouvement sans causer de défaillance.

Pareil sur des appareils dont la température de fonctionnement varie beaucoup. Ces dilatations/rétractations en fonction de la température, fatiguent les soudures qui finissent par lâcher. Les connecteurs absorbent bien mieux ces changements de température.

avatar XiliX 15/02/2017 - 11:39

@r e m y

"Ca se discute.... sur des smartphones légèrement flexibles, certaines soudures finissent par lâcher à force de subir des micro-torsions, alors que des connecteurs suivent plus facilement le mouvement sans causer de défaillance."

Pas tout à fait vrai... car ces connecteurs doivent être soudés sur la carte logique. A force, ça peut lâcher aussi

avatar Manubzh 15/02/2017 - 16:01

c'est aussi un peu pour ça que le note6 a flambé la dernière fois...

avatar r e m y 15/02/2017 - 16:18 via iGeneration pour iOS

@XiliX

Là tu marques un point!
;-)

avatar C1rc3@0rc 15/02/2017 - 18:26

@XiliX

«Pas tout à fait vrai... car ces connecteurs doivent être soudés sur la carte logique. A force, ça peut lâcher aussi»

Ben justement si le connecteur subit l'effet de la chaleur en se desoudant, cela veut dire que si le composant est soudé c'est encore pire dans son cas... un connecteur rajoute un niveau d'isolation et cela veut dire que la temperature doit etre plus elevee pour obtenir le meme effet...

De plus si un connecteur peut entrainer une dissociation meme partielle du fait des vibrations, c'est hyper simple a reparer: suffit de reconnecter!
Et si le composant est endommagé par la temperature, il suffit de le remplacer.
On peut rajouter que le connecteur a plus interet a etre soudé en "traversant" plutot qu'en surface, ce qui resiste bien mieux que la soudure de surface.

Apres, on peut aussi imaginer l'inverse actuel: passer du tout soudé a du tout connecté, en integrant de plus en plus les modules. Si on prend aujourd'hui le couts des composants sur un iPhone, aucun modules ne depasseraient les 80$ !

avatar Avenger 15/02/2017 - 11:18

C'est clair qu'Apple maîtrise à fond les soudures! La bonne preuve avec le nombre de pannes liées à des soudures bien trop fine qui ne résistent aux différents choc thermiques dus à un usage normal.

avatar ovea 15/02/2017 - 10:55 via iGeneration pour iOS (edité)

Oui, on se demande pourquoi on dit et répète à la pomme 🍎 de ne pas réparer elle même ses iPhone !

Elle pourrait se blesser très fort, voir même se couper avec un grand couteau bien aiguisé comme en coupant le pain 🥖 de notre sandwich ou en le tartinant de foi gras … pars que oui, avec le gras, ça glisse très fort 💪 et il faut faire attention ⚠️ en plus de pas donner du sang sans vérifier si le résus en le bon 😋 … bon, de là à faire une transfusion, diriez vous et vous auriez raison :

On doit interdire à la pomme 🍎 de nous empêcher d'ouvrir notre iPhone pour voir si c'est pas tout bien comme il faut pour notre santé dedans … et pour pas qu'elle se fasse bobo

avatar shaba 15/02/2017 - 11:12 via iGeneration pour iOS

Et accessoirement, ça serait bien pour la planète.

avatar XiliX 15/02/2017 - 11:41

@shaba

"Et accessoirement, ça serait bien pour la planète."

En fait ça ne change pas le problème ici, car le produit est réparable.
La question soulevée ici est d'autoriser des sociétés tiers la possibilité de réparer les produits Apple avec les pièces détachées Apple.

avatar McDO 15/02/2017 - 11:55

@xilix

Si ça change tout.
Combien de personnes se sont résiliées à jeter leur appareil défectueux pour en acheter un nouveau dû au coût de réparation stratosphérique et l'impossibilité de réparer sois même ?
Cette loi est en effet un geste positif pour la planète 🌍

avatar XiliX 15/02/2017 - 12:39

@McDO

Bah non... parce que tu crois que la réparation sera effectuée par un tiers que ça va être moins cher ? Pas sûr, surtout si le prix de base des composants sont déjà chers.
Au final on a un coût de réparation cher que ce soit par Apple ou par tiers

Donc je doute que ça va changer quelque chose

avatar Ios_What a joke 15/02/2017 - 12:52

Bah si ça sera moins cher puisqu'il y aura concurrence des réparateurs tiers.

avatar XiliX 15/02/2017 - 13:02

@Ios_What a joke

Pas sur le prix des composants, que sur la main d'oeuvre.
Or le coût de la main d'ouvre est sensiblement le même quelque soit le réparateur. La seule solution pour gagner c'est d'utiliser des composants tiers non Apple.
Mais ce n'est pas le sujet ici, qui souhaite que les réparateurs tiers puissent également obtenir des composants Apple

Pages