Fermer le menu
 

HP : un Z2 Mini aussi mini que puissant

Mickaël Bazoge | | 07:15 |  66

On ne donne plus cher du Mac mini. Le sympathique petit ordinateur a même disparu de la photo de famille des Mac, c’est dire à quel point Apple le tient en bien faible estime. Il y a pourtant un marché pour ce type de machines à encombrement réduit, et pas uniquement en tant qu’ordinateur d’appoint.

Cliquer pour agrandir

Avec son Z2 Mini, HP vise clairement un marché de professionnels, tout particulièrement le monde de la CAO. Ces designers ont besoin de puissance pour le calcul des rendus de leurs créations, c’est pourquoi le constructeur leur propose dans un petit boîtier une véritable « station de travail » qui équivaut, selon HP, à une tour “business class”.

À l’intérieur, on trouvera en effet des processeurs Xeon… comme dans les Mac Pro. HP ne va malheureusement pas jusqu’à préciser de quels Xeon il s’agit, mais le Z2 Mini a reçu la certification de 20 logiciels professionnels de modélisation 3D. Le constructeur ajoute au lot un GPU Quadro Pro de Nvidia, un espace de stockage pouvant aller jusqu’à 1,5 To de SSD, ainsi que la promesse d’un boîtier aussi silencieux que possible.

Le tout donne un ordinateur qui fait assez envie, mais il faudra s’accommoder de Windows 10 (ou de Linux, HP donnant le choix des armes). Le Z2 Mini sera disponible en décembre, à partir de 699 $.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


66 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar inumerix 16/11/2016 - 08:19 via iGeneration pour iOS

Que c'est triste de voir comment Apple délaisse ce secteur. Le Mac mini était la machine qui m'avait fait switché vers le mac. Que c'est triste...

avatar Smoky 16/11/2016 - 08:36

Moi aussi le Mac mini m'a fait aimer le Mac, j'ai donc ensuite acheté un Macbook Air puis un Macbook Pro.

Je pense que c'est un produit d'appel très important !!!

avatar BebMac 16/11/2016 - 08:40 via iGeneration pour iOS

Si cela pouvait donner des idées à Apple !



avatar John McClane 16/11/2016 - 08:43 via iGeneration pour iOS

Et il y a celui-ci aussi pour les jeux qui a l'air très séduisant :
http://store.hp.com/us/en/ContentView?storeId=10151&catalogId=10051&lang...

avatar huexley 16/11/2016 - 09:04

Je trouve le boitier vraiment crado, mais la config <3

avatar ingmar92110 16/11/2016 - 11:54 via iGeneration pour iOS

@John McClane

Cherche chez Msi aussi

avatar arekusandoro 16/11/2016 - 08:54 via iGeneration pour iOS

Maintenant tout est question de % de renta...ça rapporte mais pas assez ? Adios ! Dommage car en effet le macmini était la façon idéal de toucher les switcher qui trouvent que le mac c'est trop cher...du coup, ils goûtent et hop...comme c'est ton dealer tu reste chez eux...ils l'ont pourtant bien fait avec l'iPhone...dommage, dommage

avatar fautedegout 16/11/2016 - 09:09

Peut recevoir OS X ?

avatar dguillet 16/11/2016 - 09:36

Pour la question du hackintosh.

Il y aura je pense la possibilité d'en faire un esxi et par conséquent y mettre des machines sous OSX sous Windows etc ...

Bref cela peut correspondre à ce que je cherche

avatar ever1 16/11/2016 - 11:29

bonjour la galere pour les usbs, carte graphique...

avatar anotherbitethedust 16/11/2016 - 10:40 (edité)

Clair, j'en veux un comme ça..

avatar grandwazoo 16/11/2016 - 10:42

Allez quelqu'un ! Hackintoshez moi ça rapide et je prends !

avatar fluxus 16/11/2016 - 10:59

Très sympa , bravo. Si c'est hackintoshable, ce sera mon premier hackintosh.

Franchement , au point où en en est, si le mac n'interesse plus Apple, qu'est ce qu'elle perd à le licencier à une poignée de fabriquants PC de qualité triés sur le volet ? Il ne s'agit pas de le licencier à tout va et à n'importe qui, mais à 2 ou 3 fabriquants tel que HP..
Apple pourra toujours garder sa propre ligne de Mac , réduite au minimum qui leur convient.

On n'est plus du tout dans la même configuration que l'époque des années 90 et sa mésaventure dans les clones Mac.

avatar occam 16/11/2016 - 10:59 via iGeneration pour iOS

« Il y a pourtant un marché pour ce type de machines à encombrement réduit, et pas uniquement en tant qu’ordinateur d’appoint. »

Ah bon ! Il y a donc bien un marché pour ce type de machines. Bon à savoir. Parce que dans les discussions précédentes sur le Mini, on nous répétait à longueur de journée que non, juré craché, il n'y en avait pas, non non non.

Donc, récapitulatif : alors qu'Apple célèbre la rétrospective de son nombril, pardon : design, HP (qu'on ne voyait vraiment plus venir) lance des machines. Celles qu'on veut, de la taille qu'on veut, au prix qu'on veut.

Décidément, des choses changent.

avatar awk 16/11/2016 - 18:01 via iGeneration pour iOS

@occam

Attention j'ai toujours mis en avant qu'un dernier segment desktop porteur était celui de la station de travail principalement pour l'industrie et de plus en plus marginalement pour l' entertainment.

Question quelle place pour macOS sur ce segment ?

Il est depuis bien longtemps conquis presque exclusivement par Windows et GNU\Linux.

C’est bien regrettable mais une offre de ce type sous macOS n'attirerait qu'une toute petite clientèle 😏

À bientôt 😎

avatar occam 17/11/2016 - 09:41 via iGeneration pour iOS

@awk

« Question quelle place pour macOS sur ce segment ?
Il est depuis bien longtemps conquis presque exclusivement par Windows et GNU\Linux. »

Désolé d'apporter la contradiction, mais ce n'est vrai que par défaut, ou plutôt par abandon.

Je participe à un congrès international cette semaine, et pour la 1ère fois depuis 2005, le nombre des Mac diminue fortement, et disparaît presque dans les workshops.

1- Question de prix pour les MBP
2- Question de rapport perfs/prix (et de disponibilité!) pour les petites unités headless.

Là où il y a encore 2-3 ans, on aurait vu des Mini en dual-boot et/ou virtualisation, il n'y a plus que des petites stations Windows 10, si ce n'est carrément des keys. Et des arrays de Raspberry Pi. Au lieu d'une virtualisation pour monter une démo en Python ou en Mathematica, on branche un Pi sur un des ports HDMI d'un moniteur.

Toutes les fois, la même réponse : « nous aurions aimé continuer avec des Mini multi-boot, mais il n'en existe plus de valables, et le prix est injustifiable. Alors, on repasse sur Windows, et aucun problème pour Linux. »
Inévitablement, l'effet wedge : une fois que cette transition est en cours, les MBP existants ne seront plus remplacés.

Encore des ventes perdues pour Apple, et pire : une génération de jeunes scientifiques qui fait l'expérience que l'abandon d'Apple peut être libérateur. Cette expérience ne s'oublie pas et, désolé d'y revenir, va immanquablement avoir un effet multiplicateur.

avatar SMDL 17/11/2016 - 10:53 via iGeneration pour iOS

@occam

"Encore des ventes perdues pour Apple, et pire : une génération de jeunes scientifiques qui fait l'expérience que l'abandon d'Apple peut être libérateur. Cette expérience ne s'oublie pas et, désolé d'y revenir, va immanquablement avoir un effet multiplicateur."

Indeed. Et ayant de "jeunes" amis chercheurs, même aux alentours de quarante ans leurs émoluments ne leur permettent pas d'atteindre les nouveaux tarifs d'une machine assez puissante. De loin.

avatar awk 17/11/2016 - 11:52 via iGeneration pour iOS

@occam

Pas à être désolé d'apporter la contradiction 🙃C'est bien la contradiction 😉

Là où nous divergeons en fait c'est sur la taille du potentiel marché à côté du quel Apple passe, c'est aussi simple que ça 😏😎

avatar SMDL 17/11/2016 - 15:29 via iGeneration pour iOS

@awk

Occam parle de quelque chose de très précis : les dynamiques d'acquisition à moyen et long terme de ces marchés, plus encore que de séduction, c'est d'imprégnation des cibles futures.

La question de l'intérêt commercial du Mac se pose in fine, avec par exemple la disparition des desktops de la messe Keynote, même l'iMac pourtant utilisé dans les labos mêmes du design, le mini dorénavant plus cité dans la famille, le macpro en stase, l'automation interrogée...

Bien sûr, les développeurs iOS auront "toujours" besoin du Mac, mais la contraction de la gamme en pur laptop, quels que soient leurs avantages capacités ou potentiels affectifs, pose question.

Et passer à Windows, hors grands comptes ou entreprises attachées à une société de service informatique, c'est à dire s'ouvrir comme une huître dans l'assiette, à tous les crapwares et autres abjections comme l'a rappelé oomu il n'y a pas si longtemps, avant sa dernière phase "JE n'en peux PLUS", n'est pas si évident, même hors Logic/fcpx.

Je suis d'accord avec Occam pour réprouver le virage actuel, hors question esthétique voire métaphysique, parce qu'avec Apple, il y en a quelques pelletées. Surtout la contamination iOS. Et dieu sait que je suis assez dingue des devices dans leurs dernières moutures. Mais revenir à une bécane de plus en plus close et non jaibreakable, ce serait une mauvaise nouvelle, je parle pour le Mac. Nonobstant encore une fois le CA et surtout les bénéfices de cette boite improbable.

Raler, non, mais percevoir qu'Apple peut, malgré les réussites éhontées de ces dernières années, risquer de perdre du long terme, cette imprégnation qui lui a tant réussi chez les étudiants, n'est pas forcément faire œuvre d'un hubris dément.

L'hubris, malgré les chiffres actuels et les analyses des Irma 2.0 peut changer de camp, et se retrouver du côté des décideurs. Même des leurs. Wait and see comme tu dis souvent.

avatar awk 17/11/2016 - 17:05 via iGeneration pour iOS

@SMDL

Effectivement tu pointes un aspect qui est très rarement pris en compte, car assez difficile à modéliser, l'effet d'imprégnation, l'effet d'entraînement...

Je suis peut être obtus sur ce point mais l'avenir du desktop hors station de travail et machine de gamer, deux segments où macOS est plus que marginal, me semble si peu brillant que j'ai beaucoup de mal à considérer que les potentiel mort des Mac Mini et Pro est les conséquences que vous envisagez 😉

La bataille se joue clairement sur le Laptop et sur ce champ de bataille Apple continu à avoir de belles cartes à jouer.

D'autant que je reste persuadé de l'arrivée d'offre très attractives à moyen terme sur ARM 😎

avatar SMDL 17/11/2016 - 21:35 via iGeneration pour iOS

@awk

"Je suis peut être obtus sur ce point mais l'avenir du desktop hors station de travail et machine de gamer, deux segments où macOS est plus que marginal, me semble si peu brillant que j'ai beaucoup de mal à considérer que les potentiel mort des Mac Mini et Pro est les conséquences que vous envisagez 😉"

Non, non, justement, je parle des Macs en général, pas des desk. La gamme Mac se déclinerait définitivement en laptops ne changerait rien à cette analyse qui dit simplement qu'Apple, dédaignant les petites bourses estudiantines, risque de perdre ses parts de pépinière. Et les jardins et cultures À venir.

Ca parle mieux avec les minis pas chers ou les macpro antécédents à 2013 (avant la genèse de ce revival du Cube qu'il était difficile de ne pas aimer tant il était Apple, au point d'en avoir fait une urne tout à fait dans l'esprit de Jobs, un clin d'œil assez fou connaissant ses obsessions métaphysiques)

Mais c'est davantage le :ça en général dont il s'agit : comment imprégner les générations futures ? Tu sais à quel point ils sont concernés par cette "pédagogie" lorsqu'il s'agit des iDevices. Ca inondé leur com.

Mais pour le Mac, reconnais que c'est dorénavant quasi néant.

On parle bien du Mac, pas de Swift, de l'iPad, et de quantité d'autres signes de leur implication dans tout ce qui intéresse l'informatique, surtout du futur. Y compris de pédagogie en matière de programmation. Et tutti quanti, qui demeurent conséquentes.

La place du Mac dans l'écosystème. Il s'agit de ça. Et bien malin celui qui saura ce qui se trame. Mais cette époque de Steve cherchant les relais de propagation de la Bonne Parole a l'air révolue, hormis pour les idevices.

Je peux me tromper :) surtout que je n'en tire pas de conclusions définitives :)

avatar awk 17/11/2016 - 22:01 (edité)

@SMDL

Désolé réponse trop rapide dans un taxi entre deux RDV, dans le contexte je pensais un peu vite que tu ne parlais que des desktop 😉

Sur la question du renouvellement des génération ce que tu mets en avant au niveau de l'ensemble de l'offre me semble effectivement tenir la route.

Mais plus largement quelques soit la politique tarifaire Apple est confronté sur ce segment à un problème d'image qui ne peut que croitre.

Le passage de la position d'outsider à celui de leader, de la position de "rebelle" à celui de symbole de l'establishment qu'à vécu Apple est l'inévitable rançon du succès.

Elle se pait par l'évolution du regard des médias qui connaissent l'efficacité de déboulonner aujourd'hui ce qu'il avait encensé hier, mais aussi par une perte d'atractivité vis à vis des jeunes générations.

Quoi qu'Apple propose la "coolitude" ne peut plus être celle d'hier et encore moins la possibilité de ses singulariser.

Pas impossible qu'Apple deviennent une marque patrimoniale de "vieux" à moyen terme 😝

En tout cas Apple arrive à un tournant en terme de communication et de positionnement de son offre.

Reste l'éventualité d'offres plus abordable et plus différenciés sur les Mac avec l'adoption éventuelle de l'ARM 👅

avatar Rembarre 16/11/2016 - 11:28 (edité)

Voilà la machine qu'il me faut:
Puissance CAO et imagerie
Mémoire
Carte Nvidia
Encombrement
Prix
J'attendais le nouveau MacBook Pro pour remplacer l'ancien: Apple peut se le garder!

avatar oomu 16/11/2016 - 11:30

Au moins, si Apple abandonne définitivement, je suppose que je pourrai me rabattre sur HP et souffrir en silence avec windows/linux (selon la disponibilité des LOGICIELS de travail ! c'est EUX qui décide, pas moi, je ne suis qu'un esclaAAAAave des éditeurs tout puissants).

avatar kino 16/11/2016 - 11:39

Miam....sympa pour un futur hackintosh.....

Pages