Fermer le menu
 

Licenciements chez Leap Motion

Mickaël Bazoge | | 00:45 |  19

Le contrôleur Leap Motion est-il le prototype de la fausse bonne idée ? Le boîtier, disponible un peu partout dans le monde depuis la fin de l'année dernière (y compris en France) permet de piloter des applications de bureau avec des mouvements de main. Les démonstrations sont épatantes et donnent l'impression de voir Minority Report en vrai (lire : Aperçu du Leap Motion : le futur de l'informatique, avec des courbatures). Mais malgré le buzz, le produit n'a pas connu de ventes mirobolantes. Le plan d'affaires de Leap Motion pour la première année de commercialisation de l'appareil tablait sur 5 millions d'unités écoulées ; dans les faits, il y en a eu… 500 000.

À la décharge des dirigeants, le produit est innovant et dans l'impossibilité de pouvoir le tester « en vrai », les clients potentiellement intéressés ont sans doute préféré attendre ou passer leur chemin. La cible étant largement ratée, décision a été prise de licencier 10 % des effectifs de la start-up, ce qui représente une dizaine de personnes. Michael Buckwald, le co-fondateur de Leap Motion, s'en désole auprès de TechCrunch, mais assure que les équipes en charge du développement ne sont pas touchées.

L'idée est maintenant d'imaginer l'avenir au travers d'une version 2 du logiciel, qui apportera des réponses aux principales critiques adressées au produit - en particulier, la représentation graphique de la main de l'utilisateur dans toutes les applications compatibles, afin de résoudre le problème de confusion que l'on peut ressentir devant les interfaces des logiciels. Le partenariat entre Leap Motion et les constructeurs de PC, (à l'instar de HP) afin d'intégrer la technologie Leap dans leurs ordinateurs portables, est lui toujours d'actualité. De nouveaux noms devraient d'ailleurs se rajouter à la liste.

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers

19 Commentaires

avatar Hodd Dellatho 21/03/2014 - 00:52

"À la décharge des dirigeants, le produit est innovant et dans l'impossibilité de pouvoir le tester « en vrai », les clients potentiellement intéressés ont sans doute préféré attendre ou passer leur chemin."

J'ai voulu m'en prendre un, il y a quelques temps.
Mais en effet, comme on ne peux pas le tester avant de l'acheter, il faut ce rabattre sur les avis disponibles sur internet... qui ne sont pas vraiment favorable.
Et puis, le prix joue aussi. 70€, ce n'est pas si excessif que ça, mais pour un "gadget" qui ne marche (visiblement) pas si bien que ça, et qui n'en est qu'a ces début (ou pas) ça peux aussi refroidir.

C'est dommage, le leap motion est pourtant une bonne idée.

avatar mrlupin 21/03/2014 - 01:14

ça ne m'tonne guère. ce produit est la plus grosse déception de ces " dernières années. j'ai pourtant soutenu le projet kick-starters
et malgré la somme de developpeurs, qui se sont penchés sur ce produit, la prise n main montre la difficulté et la faiblesse de ce produit qui reste peu fonctionnel, avec un sdk mal fourni, compliqué sans réelle intelligence.
aucune application n'a eu grace à mes yeux tant le maniement était capricieux ou demandait des conditions particulière d'utilisation.
de plus le fait de ne pas pouvoir l'utiliser de manière détournée comme une webcam (ils pourraient le faire9, je fait que leur belle application dans l video de demo de scan d'Objets 3d n'a jamais été publié sur l'airstore... ça ne m'étonne pas plus que ça du manque d'attrait .

l'ragument du prix est à mon sens une erreur de jugement, quand on voit le prix d'une kinect qui est plus versatile et plus accessible en terme de détournement d'utilisation, ou quand on voit le prix d'une tonne webcam chez logitech ou chez asus.
la webcam de l'xbox one est bien plus prometteuse en terme de débouchés et de contrôle naturel

avatar Vanton 21/03/2014 - 02:34via iGeneration pour iOS

Pourtant il est en demo à la FNAC micro à Toulouse depuis un moment déjà... Je l'ai testé y a quelques semaines d'ailleurs. Et sans connaître vraiment le produit j'ai été bien incapable d'en faire quelque chose... L'écran à côté affiche une molécule. Si au départ j'ai réussi à la déplacer et la faire tourner, assez rapidement le leap a arrêté de répondre... Je ne sais s'il était défectueux ou si je m'y prenais mal, mais ça ne vendait pas vraiment du rêve

avatar bugman 21/03/2014 - 02:48

Le problème avec ce genre de produit c’est qu’aussi cool ou innovent qu’il soit, il lui faut avant tout avoir un véritable intérêt (quelque chose de concret). Ce qui explique certainement que d’autres entreprises (même dans des niches) attirent et videlisent le client. Je pourrais citer NaturalPoint et son TrackIR par exemple.

Ca fait toujours un peu mal au coeur de voir ce genre d’échec. Encore plus quand il y a des licenciements.

avatar showbiz787 21/03/2014 - 02:54via iGeneration pour iOS

@bugman :
En même temps c'est d'la merde,

Le minimum c'était de sortir un "univers" genre des jeux video simples et fun facon wii sport non?

avatar bugman 21/03/2014 - 03:45

@ showbiz787 :
Je pense qu'Il aurait certainement fallu lui trouver une fonction utile (indispensable) à la base et construire le produit autour. J'ai quelques doutes sur le fait que ça a été le cas ici (bien que... j'avais pourtant été impressionné aussi à l'époque en me disant que sous Maxon ce serait super).
Nintendo a réussi là où Microsoft a eu un peu plus de mal (avec son Kinect). L'un a pris le pari d'intégrer sa techno à 100% dans son produit en la construisant autour d'une expérience (et non l'inverse), l'autre a attendu que des devs extérieurs s'en charge.
Pour prendre un autre exemple, je pense que la Gopro fonctionne parce qu'elle permet une immersion en libérant par la même occasion l'utilisateur (à sa sortie elle à su se faire indispensable). Elle a été construit pour ça (et pas parce qu'on avait juste la technologie disponible pour faire "un truc")
Ici dans les premiers commentaires, nous partons sur une notion de "gadget". C'est diffèrent... et pas gagné.
Donc oui, tu as certainement raison.

avatar Yohmi 21/03/2014 - 05:15via iGeneration pour iOS

Leap Motion, sixth sense, ouya, pico projecteurs, autant de produits qui dès le départ montrent leurs énormes faiblesses, mais qui sont portés haut et fort par la presse en mal de « buzz ». Pourtant, ça semblait évident que le produit, en plus d'être bancal, manquait de quelque chose d'essentiel : une problématique.

avatar Lennart 21/03/2014 - 06:45

Ca se comprend !
Déjà qu'en ces lieux la disparition du bouton "Démarrer" dans W8 et l'interface Modern UI en perturbe certains sans qu'ils aient eu l'OS entre les mains.

:))

avatar Xalio 21/03/2014 - 07:37via iGeneration pour iOS

Je rejoint les autres avis... J'ai également été très très déçu de voir que ce produit était complexe a contrôler...

avatar lolodigital 21/03/2014 - 08:57

@bugman
oui.
les premiers partenaires auraient été les éditeurs de CAO-MAO, traitements vidéo & photo, avec une ergonomie repensée pour leap, j'achetais tout de suite.
pour l'instant .... aucun intérêt.

avatar mbpmbpmbp 21/03/2014 - 09:11

Un ami l'a acheté, il est dans un tiroir...

avatar bompi 21/03/2014 - 09:21

Pour aider le produit, il aurait effectivement fallu qu'une application pratique et éventuellement utile soit développée, par Leap Motion ou un tiers. Et ce n'est pas arrivé.
À mon sens, ça ne veut pas dire que c'est mauvais mais plutôt que le timing était malheureux. Après tout, on a vu nombre de produits plus ou moins réussis et plus ou moins bien faits réussir et triompher alors que leurs imperfections étaient patentes. Les premiers iPod ou le premier iPhone n'étaient pas nécessairement des produits parfaitement aboutis : il a aussi fallu compter sur un peu de chance, le zeitgeist, ce genre de chose.

L'un des problèmes de Leap Motion est qu'il est assez consommateur de CPU et fait chauffer mon vieux MBP et mon MBA. Il lui faut une machine récente et il n'a aucune utilité : deux handicaps qu'ils font qu'il traîne sur mes étagères.

PS : en français (quand on fait l'effort d'essayer de l'écrire correctement) versatile n'a rien à voir avec le "versatile" anglais, que l'on traduirait plutôt par polyvalent.

avatar kaligram 21/03/2014 - 09:33

Si ça peut en intéresser quelques uns, on avait justement réalisé un test détaillé du Leap Motion en entreprise.
http://www.kaligram.com/test-leap-motion-entreprise/
On avait, de fait, pointé certains problèmes cités ici. À croire que cette boite a oublié que fournir le matériel ne suffit pas à l'heure actuelle, on a été très surpris de ne pas voir un environnement par défaut disponible. Il faut tout configurer pour l'utiliser sur chaque application. On était loin de l'outil instinctif, espérons donc que la v2 soit mieux, qu'ils puissent réembaucher à terme les personnes licenciées. ;)

avatar bigham 21/03/2014 - 10:48

500 000, ça inclut aussi les versions intégrées aux portables ? Parce que dans ce cas, le nombre de ventes du boitier doit être plus faible.

avatar fredseg 21/03/2014 - 12:07via iGeneration pour iOS

Comme quoi il ne suffit pas d'innover pour créer un besoin. Apple est passée maître en la matière mais ce n'est pas donné à tout le monde.

avatar redchou 21/03/2014 - 12:36

- La promesse était un mini kinect, dans les faits, ce n'est pas le cas, le nuage de point étant inaccessible pour les développeurs... Tout simplement parce que nuage de point il n'y a pas.
- Le Leap, ce n'est qu'en fait, une double webcam qui localise la position probable des mains et suit leur mouvement, aucun capteur de profondeur ce qui limite clairement l'utilisation...
- Le développeur ne peut utiliser que ce qui est reconnu par le driver du Leap, il ne peut pas véritablement, créer quelque chose de plus, sortir des clous, créer quelque chose vraiment innovant par rapport aux autres... Il est obliger de se contoner a ce que le Leap sait faire et reconnaître.

avatar senze 21/03/2014 - 12:51

en dehors de tout ce qui a été dit plus haut, moi ce qui a fait que mon leap est dans un tiroir, c'est que il faille telecharger des applis et que la majeure partie d'entre elles (interessantes) soient payantes.
C'est pas comme ça qu'on me l'avait "vendu". sinon j'aurai réfléchi un peu + avant de le prendre.

En gros c'est un peu comme si j'achetais une souris et qu'il me faille payer des applis pour l'utiliser.
et tenter d'utliser le Mac avec à la place d'une souris etait juste une prise de tete.

avatar jeserkrugger 22/03/2014 - 10:03via iGeneration pour iPad

Licenciement de 10% d'un effectif d'une dizaine de de personne, ça fait qu'ine persone.... Le titre donnait l'impression d'un gros licenciement de masse...

avatar bugman 22/03/2014 - 14:09

@ jeserkrugger : Il me semble que c'est 10 personnes licenciées en fait.