Fermer le menu   
header

Alan Turing enfin pardonné par la reine Élisabeth II

par Kévin Gavant le 26 décembre 2013 à 17:50

Alan Turing immense mathématicien du siècle dernier, inventeur de la machine qui portera son nom et pionnier dans le domaine des concepts de programmation, a été pardonné lundi dernier à titre posthume par la reine Élisabeth II. Le pardon a été rendu public par le secrétaire d'État à la justice, Chris Grayling. Il en a fait la demande auprès de la reine en relatant les avancées technologiques remarquables réalisées grâce aux recherches du mathématicien. Alan Turing s'est suicidé par empoisonnement le 7 juin 1954. Il faisait face à de nombreuses poursuites judiciaires depuis 1952 pour son homosexualité, alors illégale au Royaume-Uni. En 2009, le gouvernement britannique a présenté ses excuses pour le traitement qu'il lui avait infligé.

Alan Turing a eu une influence prépondérante durant la Seconde Guerre mondiale. Il a participé au déchiffrement du code Enigma, utilisé par les nazis. Il est aussi le géniteur d'un test portant son nom, fondé sur la faculté d'imiter une conversation humaine. Nommé Computing machinery and intelligence, il confronte une personne à un ordinateur en les faisant converser par écrit. Si le sujet n'est pas capable de s'apercevoir que son interlocuteur est une machine, on peut en déduire que cette dernière est intelligente (lire aussi Centenaire d'Alan Turing).

Source : New York Times

Catégorie : 
Tags : 

Commentaire(s)

avatar sekhmet 26/12/2013 - 18:09via iGeneration pour iPhone

Un génie et une des plus célèbre victime de l'homophobie . Il aurait vécu seulement 30 ans tard il n'aurait pas été persécuté par la justice . Heureusement qu'on a progressé ( enfin pas partout hélas ).

avatar gibey 26/12/2013 - 18:22via iGeneration pour iPhone

@sekhmet : +1, mais a t'on réellement progressé ? Vu les manifs anti-mariage gay, j'en doute, hélas...

avatar EBLIS 26/12/2013 - 19:47

Donc pour toi, aller dans le sens d'une opinion est une progression et exprimer son mécontentement ou son désaccord est une régression? Dans ce cas allons plus loin et prouve nous que l'homosexualité, vu que c'est le sujet sur lequel tu t'exprimes, est une progression et dis nous en quoi? Dis nous en quoi aussi ne pas être d'accord est une regression. Le sujet épineux de la liberté d'expression fera toujours débat car on musèle toujours autant ceux qui veulent s'exprimer, quels que soient leurs opinions.

avatar virgilerl 26/12/2013 - 19:59

Dans ce cas allons plus loin et prouve nous que l'homosexualité, vu que c'est le sujet sur lequel tu t'exprimes, est une progression et dis nous en quoi?

Fichtre ! Le commentaire du nazi a supprimer Merci

avatar EBLIS 26/12/2013 - 20:03

"Message à supprimer"

C'est ce dont je parlais, il faut toujours museler ceux qui s'expriment. Parce que j'ai dit une chose qui ne te plait pas, tu dois me faire taire. Et encore, je n'ai même pas exprimé mon point de vue, qui si ça tombe est le même que le tien mais tu n'as même pas cherché à le comprendre. A final tu réagis exactement comme ceux que tu condamnes, effacez ce commentaire, pendez le, ne le laissez pas s'exprimer... C'est ton attitude qui est malheureuse.
Ah oui, en plus tu me traites de nazi. Comportement très puéril qui mérite un point Godwin.

avatar virgilerl 27/12/2013 - 00:34

Je réitère Eblis, votre commentaire de facho est homophobe.

Je vous invite pour votre culture d'aller sur ces liens et de lire, attentivement.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Homophobie

L’homophobie est l'hostilité, explicite ou implicite, envers des individus dont les préférences amoureuses ou sexuelles concernent des individus de même sexe1. L’homophobie englobe donc les préjugés sur l'homosexualité et les discriminations (emploi, logement, services) envers ceux qui la pratiquent. Au sens large, l'homophobie peut être généralisée comme la peur, la haine, l'aversion, le harcèlement, la violence ou encore de la désapprobation intellectuelle intolérante envers l'ensemble de la communauté LGBT1,N 1. « De même que la xénophobie, le racisme ou l'antisémitisme, l'homophobie paraît être une désignation de l'autre comme le mauvais contraire, inférieur ou anormal2. » L'homophobie peut aller jusqu'au meurtre ou, plus souvent, à la condamnation à mort institutionnalisée.

Vous avez aussi la HALDE

http://www.defenseurdesdroits.fr/connaitre-son-action/la-lutte-contre-les-discriminations

Si, le mot facho ou petit nazillon vous dérange. Portez plainte !!!!!!!

Enfin, si Macg laisse votre commentaire . Il cautionne à l'homophobie.

avatar EBLIS 27/12/2013 - 09:03

Pour votre culture qui a l'air très limitée, il va falloir revoir toute l'histoire du fascisme et du nazisme pour oser, en 2013, traiter une personne de nazie :-) il va aussi falloir que vous me dites à quel moment j'ai été homophobe en n'utilisant pas votre technique qui consiste à prendre 3 mots d'une phrase entière et en les sortant du contexte.
MacG ne cautionne rien du tout, ils ne sont pas responsable de nos opinions, par contre, permettez moi de vous faire remarquer que vous avez été la seule personne dans ce débat, à réagir de façon virulente et irréfléchie.

avatar Yarel 27/12/2013 - 19:00

"il va aussi falloir que vous me dites à quel moment j'ai été homophobe en n'utilisant pas votre technique qui consiste à prendre 3 mots d'une phrase entière et en les sortant du contexte."

Ici, non ?

"Dans ce cas allons plus loin et prouve nous que l'homosexualité, vu que c'est le sujet sur lequel tu t'exprimes, est une progression et dis nous en quoi?"

Si cette phrase est une maladresse, je vous invite à vous relire attentivement avant de poster vos messages, cela vous évitera ce genre de quiproquos.

avatar EBLIS 27/12/2013 - 20:46

Vous faites exactement ce que vous me reprochez, sortir du contexte une phrase isolée et la tourner à votre avantage pour m'attribuer un comportement que je n'ai pas eu. C'est ce qui s'appelle de la mauvaise foi.
Relisez mon comm entièrement (ainsi que les autres) et vous comprendrez que j'ai posé une question et à aucun moment n'ai affirmé quoi que ce soit. Vous avez surement été à l'école et étudié le français et surtout la philo pendant de nombreuses années: jamais pendant tout ce temps, je n'ai traité mes profs de philo de fachos car il me demandaient d'étayer mes réponses de la sorte. Ils pouvaient être de mon avis ou pas et posaient ce genre de questions neutres afin de pousser au débat constructif et je vous avoue que parfois ils poussaient le bouchon très loin afin que l'on prenne conscience de ces thèse-antithèse lorsqu'il s'agit d'étudier une opinion.

avatar pacou 27/12/2013 - 21:34via iGeneration pour iPad

@EBLIS

Laisse tomber.
Quelque soit ton opinion tu auras tort.
S'exprimer contre une idée imposée est un tort.

Il ne faut pas réfléchir : le mariage pour tous (donc forcément gay??!??) c'est bien. Le gouvernement l'a dit.

L'idée que l'on ai une opinion différente, c'est être homophobe. Dire que le pacs aménagé pour ne pas utiliser le mot mariage (qui dans une France aux origines chrétiennes a une signification et une portée philosophique plus que politique) c'est être homophobe. Mais dire que l'on a utilisé sciemment le mot mariage pour provoquer (dixit la porte parole du gouvernement dans l'émission "des paroles et des actes") c'est normal.

Pour revenir au sujet, un grand homme enfin presque reconnu par sa patrie. Quand on pense que la même Reine a laissé tuer cet homme et a anobli Elton John, on voit que son opinion a changé.

avatar virgilerl 28/12/2013 - 10:17

Il suffit de chercher un peu pour s'apercevoir que les mots : point Godwin et mariage gay sont utilisés par l'extrême droite .
Prenez votre courage en main, en allant à la HALDE.

Maintenant, MacG prend ses responsabilités : Si oui ou non , le site garde son commentaire discriminatoire et homophobe en publique .

La France est une république indivisible , laïque , démocratique et sociale. Les mots " minorités etc..." sont exclusivement utilisés par les médias . Notre république ne reconnaît pas les minorités . Il suffit de relire la première phrase du paragraphe.

Liberté , Égalité , Fraternité et Vive le VIVRE ENSEMBLE .

Désolé pour les fautes ;)

avatar Yarel 28/12/2013 - 12:13

Ma réponse se situe au niveau du français... Relisez votre phrase et convenez qu’elle peut porter à confusion.

Ce qui est en cause c’est la qualité d’écriture, d’où mon conseil de relecture.

avatar watat 26/12/2013 - 21:18via iGeneration pour iPhone

@virgilerl :
Donc pour toi toute personne qui a une opinion différente de la tienne est ipso-facto un nazi???

avatar XiliX 26/12/2013 - 20:05

@EBLIS
"Dans ce cas allons plus loin et prouve nous que l'homosexualité, vu que c'est le sujet sur lequel tu t'exprimes, est une progression et dis nous en quoi? Dis nous en quoi aussi ne pas être d'accord est une regression."

Je ne pense pas que l'homosexualité est une progression ou une regression. C'est en fait.
En revanche, reconnaitre l'existence de l'homosexualité est une progression, ne pas le reconnaitre est une regression.

Mais peut-être tu parles de "être d'accord" ou "être pas d'accord" avec le "mariage" homosexuel... Bon ça c'est une autre histoire. On a, comme tu, dis le droit d'être d'accord ou pas.

avatar EBLIS 26/12/2013 - 20:14

Tu as tout à fait raison, il s'agit d'un fait. Par contre le commentaire auquel je fais allusion ne parlait pas de le reconnaitre ou pas, mais d'être d'accord ou pas et parlait alors de progression ou de régression or s'exprimer sur le sujet ne consiste ni en une régression ni en une progression mais une divergence d'opinion.

avatar Jamseth 26/12/2013 - 22:53

Certes mais la manière dont vous avez répondu dans votre premier commentaire ici me laisse vraiment perplexe quant à votre avis sur ce sujet...

avatar EBLIS 27/12/2013 - 08:00

Non je suis resté neutre et ai demandé à la personne à qui j'ai posé la question d'expliquer ces progression/régression et n'ai en aucun cas donné mon avis :-)

avatar denisbook 26/12/2013 - 23:36

Le problème de ton commentaire EBLIS si je puis me permettre, c'est ta phrase concernant 'le fait que l'homosexualité soit un progrès' et qui peut jeter un doute sur ta tolérance ! Non, c'est le fait que la société accepte et comprenne les particularité d'un ou d'un groupe d'individus (les homos ou autres) qui est un progrès ... bref, lorsque la tolérance grandit, la société évolue !
Par contre lorsque le système se plie aux minorités, et c'est le cas aujourd'hui dans trop de domaines à mon gout, elle se perd elle-même dans une logique qui perd toute cohérence ! l'homosexualité aurait due selon moi rester une orientation sexuelle pleinement acceptée certes, mais ne devant pas interférer avec l'équilibre familiale homme+femme+enfant, qui reste une fondation de la société ... le plus marrant c'est que les personnes qui se pensent tolérantes en défendant ce postulat, sont les premiers à traiter de cons ceux qui pensent le contraire ... that's the life comme on dit, et j'ai pour ma part l'habitude de dire que le plus dangereux des cons, c'est soi-même :-)

avatar Vanton 27/12/2013 - 02:41via iGeneration pour iPhone

@denisbook :
L'équilibre homme+femme+enfant comme fondement de la société c'est un mythe. Il existe de multiples sociétés où cette notion de famille n'existe pas. Quiconque a fait un peu d'ethnologie est au courant.

Ensuite c'est une invention récente. Il y a encore 100ans la famille était multi générationelle, les grands parents, plusieurs de leurs enfants, et leurs petits enfants vivant sous le même toit. L'éducation n'était pas faite exclusivement par les parents. Et l'enfant était vu comme une source de revenus : vers 12 ans il était envoyé au travail. Dans les élites son éducation était, et est encore souvent, confiée à des nourrices, gouvernantes, internats et ainsi de suite jusqu'à la majorité. Le lien parent enfant qu'on connaît aujourd'hui est une invention des années 40/50.

Ensuite la place de la femme dans le couple a énormément évolué depuis les années 60. Le modèle qu'on cherche à nous vendre de la tendre fée du logis attendant amoureusement son époux casserole fumante à la main n'existe plus. Les manuels de la parfaite épouse publiés dans les années 50/60, largement publiés ces dernières années, sont consternants tant la femme y est réduite en esclavage.

La société évolue, donc. Ça n'empêche que le modèle du couple avec deux enfants reste un genre de norme, ou du moins d'aspiration sociale. Est-ce grave ? Sans doute pas. Il est pourtant largement mis à mal par le nombre impressionnant de divorces. Preuve sans doute que ce modèle n'est plus considéré comme le nirvâna.

Mais en quoi reconnaître l'existence de couples monoparentaux, de couples de parents divorcés, de couples homosexuels avec ou sans enfant impacterait la vie du couple modèle ? Si Sophie veut épouser Romain et faire avec lui deux beaux enfants, en quoi le mariage gay ou le divorce du voisin va s'y opposer ?

avatar denisbook 27/12/2013 - 09:29

@Vanton

Il me serait trop long de répondre point par point à ton argumentation sympathique. Mais déjà l'argument qui consiste à dire 'les couples divorcent donc il y a pire' maintes fois entendu n'est en aucun cas un argument qui tient la route ! De manière générale on ne peut justifier une erreur en arguant qu'il y a pire erreur ! Le crime ne justifie pas le vol etc... Celà dit, oui bien entendu il vaut mieux un couple homo-perental efficace, qu'un couple hétéro qui se déchire !!! mail là n'est pas le problème, et ce n'est pas un argument pour moi.
Autre point, je ne vois pas pourquoi comparer ou pas le modèle Homme+Femme+Enfant au nirvana ... C'est une question de bon sens vital, la nature a voulu qu'un enfant naisse d'un homme et d'une femme et pas de deux hommes ou deux femmes. Et je fais parti de ceux qui sont convaincus de la non équivalence des deux sexes, convaincu que chaque parti apporte une vision du monde et une richesse complémentaire.
Mais le fond du problème selon moi, et ce ce à quoi je m'oppose, c'est la volonté de l'homme à vouloir tout régenter, tout conceptualiser, tout réglementer selon son bon vouloir !
Le souhait de vouloir s'enrichir au détriment de l'équilibre écologique, le fait de s'entêter à vouloir enrayer une mort évidente, le fait de vouloir fabriquer des produits alimentaires non naturels, ou encore le fait de vouloir réglementer le fait qu'un enfant ait deux pères ... tout celà n'est pas moi que vue de l'esprit ! l'homme ne peut s'épanouïr qu'en restant en adéquation avec le système qui l'a produit, pas en voulant s'en affranchir. Et je crains que cette logique qui n'est que pure construction intellectuelle, sans relation avec le réél, nous tue.
Mais j'espère me tromper, en tous les cas celà résume le fond de ma pensée ;-)

avatar Vanton 27/12/2013 - 09:45via iGeneration pour iPhone

@denisbook :
Je n'ai pas dit "les couples divorcent donc il y a pire".

J'ai dit que les couples divorçaient, ce qui met à mal l'idée de la toute puissance du couple. Je dis que c'est un modèle qui a vécu sur la base d'une inégalité de l'homme et de la femme. Et qui tombe en morceau. Je dis donc qu'il faut savoir considérer le couple comme ce qu'il est : un modèle parmi tant d'autres, avec de nombreux défauts.

Et que la construction homme+femme+enfant est par conséquence un modèle parmi tant d'autres, avec de nombreux défauts.

avatar Vanton 27/12/2013 - 10:04via iGeneration pour iPhone

@denisbook :
Cela dit je te rejoins sur la non équivalence des sexes. L'homme et la femme disposent certainement de particularités biologiques qui déterminent leur rôle et leur comportement. Le souci c'est qu'il serait bon de se rappeler, même si tu as l'air de t'en désoler, qu'on est le fruit de milliers d'années d'évolution. Nous sommes intelligents, nous avons largement développé notre comportement social. Et tout ceci nous permet de nous affranchir en partie de prédispositions animales.

On peut donc dire que l'homme est naturellement plus fort, que la femme est naturellement plus maternelle... Certains le nient, je trouve ça triste. Seulement on peut aussi trouver des femmes fortes et des hommes maternels et ceux qui le nient n'ont certainement pas moins tort que les autres.

Et ce n'est pas parce qu'un homme et une femme sont nécessaires pour faire un enfant qu'ils sont nécessaires au quotidien pour leur éducation. Il existe de très nombreuses tribus où les enfants sont élevés de façon collective par les femmes depuis des siècles. L'Afrique et l'océanie ne sont pas si loin. Et c'est là encore un fonctionnement très pèsent dans la nature, chez les lions par exemple.

avatar EBLIS 27/12/2013 - 08:25

Oui vu que tu es courtois tu peux te permettre, il n'y a aucun soucis :-)
si tu relis le commentaire auquel je répondais, je reprenais exactement les termes utilisés par le comm précédent en demandant simplement à l'op d'expliquer les faits qu'aller dans le sens d'une idée serait une progression et s'y opposer une régression et dans la même logique expliquer pourquoi le sujet en question serait une progression et en quoi et vice versa. Je n'ai à aucun moment dit "l'homosexualité est une régression". Comme l'a si bien dit l'un d'entre vous, ces deux penchants sont des faits naturels (et même observés dans le règne animal) et le commentaire auquel je répondais n'avait en premier lieu pas à les comparer à une régression et progression, je précise que je m'exprime là pour ce sujet et pas un autre.
Quant à ma tolérance, disons que je fais partie de ceux qui tolèrent énormément de choses tant que la liberté d'expression est respectée dans le respect et le civisme, et que la liberté des uns ne piétine pas celle des autres.

avatar denisbook 27/12/2013 - 08:58

@Eblis

Je te rassure Eblis, c'est ce que j'ai pensé lorsque je t'ai lu ;) De toutes les façons personnes de peux juger d'un individu à la lecture de quelques phrases et je ne suis pas du genre à cracher sur mon prochain au moindre désaccord ;)

avatar EBLIS 27/12/2013 - 09:08

Mea culpa alors si ma phrase portait à confusion :-)
Je pense aussi la même chose, juger une personne au bout de quelques phrases ou la traiter de nazi est quelque peu déplacé :-) je préfère les débats calmes, civilisés dans lesquels règne le respect.

Pages

Connexion utilisateur