Fermer le menu
 

Retour vers le futur : test d'un iPhone sur un réseau 4G LTE

François Tsunamida | | 18:15 |  87
La 4G, tout le monde en parle et s’y prépare… mais en a-t-on vraiment besoin ? Ne serait-ce pas juste la dernière tendance dans le vent, un simple effet de mode promu par les départements marketing des fabricants de téléphones, par les opérateurs ou bien par les médias ? La 3G n’a pas rendu brusquement l’âme, et les utilisateurs ne semblent pas être tout à coup particulièrement mécontents de la qualité des services de leur opérateur.

Pour comprendre les enjeux et promesses de la 4G, plutôt que de se contenter de la seule lecture de rapports techniques sur la norme et des présentations des opérateurs, nous sommes allés sur le terrain tester un iPhone 4S sur un réseau 4G.

4G%2015

La France ne possède pas encore de réseaux 4G commerciaux, mais seulement de quelques installations de test. Direction donc vers l’Asie, et plus précisément le Japon qui, avec la Corée, fait partie des quelques pays proposant au grand public depuis plus d’un an des réseaux 4G. Les observations de ce test laissent présager de ce qu’on obtiendra bientôt en Europe et en Amérique du Nord également.


Qu’est-ce que c’est que la 4G ?
Sans entrer dans les détails, si les réseaux 4G sont plus rapides que les réseaux actuels (3G et 3G+), c’est parce que la modulation radio a été améliorée. C’est cette modulation qui permet de transmettre plus d’informations entre un mobile et l’antenne relais. La signalisation a elle aussi été améliorée, un terme qui désigne les informations techniques qu’échangent le mobile et le réseau en permanence, et qui concernent le réseau, le passage d’une cellule du réseau à l’autre, les tests de qualité… Jusqu’à présent, en 3G, on utilisait pour transmettre ces données de signalisation la même vitesse bas débit qu’en 2G. Avec la 4G, ces informations permettent maintenant au terminal d’adapter ce qu’il émet toutes les millisecondes. L’architecture globale du réseau a quant à elle été simplifiée pour y améliorer la vitesse de transmission des données et pour le rendre entièrement compatible avec des transmissions IP des données, y compris pour la voix avec le LTE Advanced.

La totalité des opérateurs de téléphonie mobile français s’est lancée dans l’aventure 4G. Or, celle-ci est particulièrement coûteuse en investissements, entre le coût des équipements et celui de l’acquisition de licences 4G. Ces fréquences 4G ont été divisées en deux appels d’offres en France. Les licences de la bande de 2,6 GHz (zones urbaines, densément peuplées) ont été acquises en septembre 2011 par les quatre opérateurs de téléphonie mobile pour un coût total de 936,1 millions d’euros. La bande des 800 MHz, issue du passage de la télévision de l’analogique au numérique, permet de couvrir des territoires beaucoup plus larges et cela, plus facilement. Les cellules étant plus larges, il y a moins d’antennes à installer et moins de permissions à négocier avec les habitants. Les enchères de décembre dernier de cette seconde partie des fréquences utilisées par la 4G ont explosé tous les records et le gouvernement a ramassé le jackpot : 3,6 milliards d’euros. Lors de cet appel d’offres, celui de Free n’a pas été retenu pour ces fréquences, car il était trop bas par rapport aux offres des autres opérateurs (Orange, SFR et Bouygues Telecom).

Devant ces sommes colossales que représentent les investissements pour constituer un réseau 4G, on peut s’interroger sur les raisons qui poussent tous les opérateurs à se lancer dans la 4G. Est-ce une obligation, une fatalité ? Le trafic DATA a supplanté le trafic voix sur les réseaux de téléphonie mobile comme l’a annoncé le PDG d’Ericsson, Hans Vestberg, lors du CTIA Wireless de 2010. Il est prévu que de 2009 à 2014, le trafic de téléphonie mobile double tous les ans. En terme de ressources, la voix continue à être la source principale de revenu, mais la tendance est lancée, et les revenus des données dépasseront tôt ou tard ceux de la voix. Le réseau 3G est en train de mourir de sa belle mort, engorgé par des utilisateurs qui utilisent de plus en plus leurs smartphones pour regarder des vidéos ou se connecter sur les réseaux sociaux, et bientôt leurs tablettes. Résultat : le trafic DATA explose et les réseaux s’engorgent !

Normes réseau
Les normes réseau. Cliquez pour agrandir.



Il existe plusieurs normes de téléphonie mobile 4G. Les deux concurrents principaux sont le WiMax et le LTE (Long Term Evolution), créé initialement par NTT Docomo et devenu le « standard » de la 4G mondiale. Le WiMax est pour ainsi dire mort-né : il existe certes quelques opérateurs qui l’exploitent, mais ce nombre est très restreint. Cette technologie risque de disparaître rapidement, emportée par le rouleau compresseur LTE. Ces deux technologies sont ce qu’on appelle des réseaux « 3,9G ». Ils offrent des fonctions nettement supérieures à celles de la 3G, mais ne répondent pas complètement aux caractéristiques de la 4G.

La norme LTE n’est pas une et entière. Elle existe en plusieurs versions, comme le LTE Advanced — la « vraie 4G » —, qui reste compatible avec le LTE standard (3,9G) et n’offre pas de grandes différences techniques avec lui, si ce n’est de correspondre aux exigences réglementaires du label 4G. Concrètement, et c’est le plus important pour l’utilisateur lambda, ses transferts sont encore plus rapide (128 Mo/s théorique pour le LTE Adv. au lieu des 12,5 Mo/s du LTE). A terme, le LTE Advanced devrait être implémenté sur les réseaux de tous les opérateurs 4G. Ainsi, Pierre-Alain Allemand, directeur général réseaux de SFR a déclaré : « Nous misons plus sur le LTE Advanced qui permettra un vrai gain, mais nous ne tablons pas dessus avant 2015. »
Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


87 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar grazu 12/03/2012 - 18:37

Merci pour cet excellent article !

avatar fousfous 12/03/2012 - 18:38

La 4G ne me rappèlera pas l'adsl de chez moi: j'ai déjà 4 fois plus débit en 3G... Vivement l'installation de la fibre et pas seulement des trou non relié.

avatar Liena 12/03/2012 - 18:41

Donc d'apres l'article, à cause de FreeMobile, ça sera fromage OU dessert ( fibre optique OU 4g LTE ) pour tous ? Le temps que la FO quitte les grande agglomérations, avec ou sans 4G à construire et à financer, avec où sans Free (Mobile), le réseau 4G se déploiera bien plus vite !


avatar 8enoit 12/03/2012 - 18:52

Intéressant ! Au fait, les impacts sur la santé, on les connaît ? On "veut bien" en parler ?

avatar JustTheWay 12/03/2012 - 18:54

Liena : ... mémoire courte, très courte, tu te souviens des débuts de la 3G ? Et là du bénéfice il y en avait et beaucoup et même trop. C'est simple soit SFR, ORANGE et BT ont encore des gros bénéfices, et donc là ils vont investir sur la 4G (sur du long terme), soit leurs chiffres est en dessous des attentes, et donc la moins d'investissement, donc encore plus de temps. Dire que free n'a aucun impact sur le futur et sur l'évolution c'est faux.

avatar falemaster 12/03/2012 - 18:54

Avant Tout un Grand Bravo a l'auteur de cet article CLAIR et COMPLET. Vraiment MacG vous etes au top ! Par contre une question : si on utilise pas le 4G en France l'iPad 3 devrait y consommer nettement moins de batterie non ? Et meme quand elle sera dispo il parait que l'ipad 3 ne sera pas compatible avec la 4G francaise ? Vrai ? pourquoi ? Sinon ca fou vraiment les boules de devoir attendre si longtemps surtout si il va falloir retourner chez les Gros Operateur pour en profiter pleinement. C'est fou que la France ait pris de l'avance sur la 3G il y a quelques années et du retard sur la 4G ...

avatar Lemmings 12/03/2012 - 18:54

La pub de SFR est particulièrement mensongère... Non seulement elle utilise des Galaxy Nexus, qui ne gèrent la 4G LTE qu'aux USA et non sur le modèle vendu en France, mais en plus elle évoque un réseau qui n'existe pas... Uniquement pour trouver un élément différenciateur à Free ! Quand à votre test, il est intéressant mais pourquoi n'avoir pas utilisé un appareil LTE natif ? Il y en a déjà plusieurs et ils n'ont pas tous besoin d'une batterie si énorme que ça, tout est question de gestion de celle-ci. Par ailleurs votre "routeur", il consomme aussi pour dialoguer avec l'iPhone (en wifi), ce qui explique aussi ce besoin de batterie important, la chose n'étant pas la même sur un mobile pensé pour le LTE.

avatar jean_claude_duss 12/03/2012 - 18:54

pareil que fousfous... a paris dans mon bureau : upload sur une freebox quand tout va bien, 150 Ko / s upload avec freemobile en tethering : 500 Ko/s ...

avatar Soner 12/03/2012 - 18:56

Je préférais largement la fibre...

avatar Franckytoo 12/03/2012 - 18:56

Il faudrait juste la 4g pour télécharger un article aussi long... ;)

avatar Le_iPodeur 12/03/2012 - 18:56

@Lemmings : elle a surtout lieu à NYC, lieu couvert, et c'est bien connu, par le réseau de SFR.

avatar duc998 12/03/2012 - 18:59

Une chose est certaine, il faudra s'accorder sur les fréquences. En Belgique, le dernier iPad (sais pas son nom) ne correspondra pas aux fréquences belges... Mais, bon, il nous reste les frites et la Chimay...

avatar Arcetnathon 12/03/2012 - 19:01

Y a un problème sur votre test, j obtiens 700kb/s en 3G +, donc soit votre 3G est à la rue, soit votre 4g est pas au point.

avatar NoxDiurna 12/03/2012 - 19:01

Compte tenu la consommation croissante des Data sur les mobiles, le 4G est commercialisé comme le remplacement du réseau 3G. Mais je ne vois pas l'intérêt de surfer aussi vite sur mon iPhone, surtout quand Flash est pratiquement mort sur cette plateforme. Par contre, le 4G installé sur mon MacBook, je veux bien sous condition que le cout du forfait soit pas rédhibitoire et qu'il soit illimité.

avatar Rom33 12/03/2012 - 19:02

Je le dis souvent mais bravo MacGé pour la qualité de vos articles!

avatar Eaglelouk 12/03/2012 - 19:05

MA FILLE A UN ZIZI?!?

avatar fousfous 12/03/2012 - 19:06

@jean_claude_duss Sur ma livebox je suis au mieux à 250ko/s et en 3G j'ai eu 9mb/s. Avec une free box on peut augmenter le débit?

avatar ericaqc 12/03/2012 - 19:07

Encore une fois, superbe article de fond! Merci!

avatar Lemmings 12/03/2012 - 19:09

@Le_iPodeur : à la limite ça c'est crédible, étant donné que NYC est une des ville ou le LTE est déployé.

avatar oomu 12/03/2012 - 19:09

@8enoit [12/03/2012 18:52] "Au fait, les impacts sur la santé, on les connaît ? On "veut bien" en parler ?" les même que la radio FM, la télé, gsm et 3G : aucun. On veut bien en parler, c'est pour ça que depuis le début du 20eme siècle y a eu étude sur étude. avec beaucoup plus d'études dés les années 70. rien n'a jamais été prouvé. Bien sur, cela s'explique par le Complot des Hommes Taupes qui a acheté manifestement beaucoup de gens sur +50 ans. Pour ne pas avoir à faire des antennes géantes qui émettent super fort et provoquent des problèmes de courants électriques en dessous, faut NE PAS FAIRE de grosses antennes géantes mais répartir de nombreuses petites antennes faiblement puissantes là où sont les utilisateurs (les gros points de rassemblement) + d'antennes = - d'antennes géantes. - "Y a un problème sur votre test, j obtiens 700kb/s en 3G +, donc soit votre 3G est à la rue, soit votre 4g est pas au point." vous comptez en BITS, eux ils comptent en OCTET un octet = 8 bits. (les débits annoncés par l'industrie réseau sont souvent en bits, ça fait un chiffre + gros, + cool ).

avatar alecdu92 12/03/2012 - 19:10

@ falemaster et oui c'est totalement vrai, je cite : "l’iPad présenté par Apple ne sera pas compatible avec les réseaux 4G français, ni même européens (mais également en Chine et au Brésil)" car les bandes de fréquences en Europe pour la 4G ne sont pas les memes que celles aux US et Canada lien de l'article : http://www.businessmobile.fr/actualites/ipad-3-pas-de-compatibilite-4g-en-france-39769483.htm chacun pense ce qu'il veut, mais pour ma part, apple fonce droit dans le mur ...

avatar oomu 12/03/2012 - 19:12

"Compte tenu la consommation croissante des Data sur les mobiles, le 4G est commercialisé comme le remplacement du réseau 3G. Mais je ne vois pas l'intérêt de surfer aussi vite sur mon iPhone, surtout quand Flash est pratiquement mort sur cette plateforme. " nouveaux usages qu'on imagine pas encore (réalité augmenté, informations continus sur ce qui se passe là où on passe, etc, à imaginer) sinon visioconférence à plusieurs, jeux en lignes, transferts de documents de travail imposants/synchro, contrôle à distance, télédiffusion.

avatar oomu 12/03/2012 - 19:17

@alecdu92 [12/03/2012 19:10] "chacun pense ce qu'il veut, mais pour ma part, apple fonce droit dans le mur ..." ben non. Aux usa, ca va devenir une réalité la 4G relativement vite (humhum.. dans les zolies villes), et Apple a clairement calé le support 4G de l'ipad pour les usa. pour la France, l'ipad sera prêt pour la 3G+ et d'ici que la 4G devienne réalité (un truc tangible, répandu, FONCTIONNEL), il y a aura un énième ipad avec une puce capable de gérer X fréquences supplémentaires. "Forfait de données vendu séparément. La couverture 4G LTE n'est pas disponible dans tous les pays et varie selon l'opérateur. Consultez votre opérateur pour en savoir plus." la "4g" c'est le monde, heureusement l'ipad est : " également compatible avec les technologies GSM/UMTS, notamment HSPA+ et DC-HSDPA — les réseaux 3G les plus rapides actuellement disponibles. Vous bénéficiez de taux de transfert en liaison descendante pouvant atteindre 42 Mbit/s en DC-HSDPA et 21,1 Mbit/s en HSPA+3." Bref, Apple est allé, pour UNE fois, plus vite que la musique, se calant sur le développement des usa et quelques pays. Tant pis pour la France, mais l'ipad profite d'améliorations sur la 3g+, qui existe en France.

avatar ShowMeHowToLive 12/03/2012 - 19:19

Mouais. Pas de véritable norme mondiale sur les fréquences et quel intérêt d'avoir ce débit avec des limites de 1 à 3 Go ??? Impossible de télécharger une vidéo HD sans exploser les limites. Pour moi c'est comme avoir une Ferrari et être limité à 30 en ville.

avatar Le_iPodeur 12/03/2012 - 19:22

@Lemmings : oui mais je voulais dire que ce n'est pas grâce à SFR

Pages